Société

  • CHARLEROI- Rive Gauche/Conservatoire A.Grumiaux: spectacle pour les Droits de l'Homme

    conservatoire1.jpg

    A l’occasion des 70 ans de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, une centaine d’étudiants du Conservatoire Arthur Grumiaux dans les classes de djembé, théâtre, danse et instruments à vents en cuivre participaient à un spectacle/concert à Rive Gauche.

    Au programme : un quiz sur les Droits de l’Homme, des saynètes, une danse sur la musique «Le même soleil» de Grégoire, où les participants portaient une écharpe blanche et des gants de couleur pour montrer «l’unité dans la diversité»,…

    Le tout s’est terminé par un lâcher de ballons devant «Le Pain Quotidien».

    conservatoire8.jpg

    conservatoire5.jpg

    Le public était au rendez-vous

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- VILLE 2- De nouvelles plaques pour les personnes handicapées

    parking1.jpg

    Inquiet du manque de civilité par rapport aux moins valides, le Lions Club a décidé de placer 300 plaques : «Si tu prends ma place, prends aussi  mon handicap», à l’emplacement des places de stationnement pour personnes handicapées, un peu partout en Wallonie. Un montant de  10 000 € a été débloqué pour cette Opération. Un accord a également été trouvé avec la SNCB pour le placement dans les gares.

    Samedi, quelques membres du Lions Club de Charleroi Porte de France,ainsi que Pol-André Lebeau, directeur commercial de Ville 2, posaient la première plaque dans le Complexe commercial Ville 2.  12 plaques y seront installées en tout. Notons que le Service Club est aussi très actif à Cap 48 et Viva For Life.  

    plaques.jpg

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • BOIS DU CAZIER- Expo sur le HF4 ( Musée de l'Industrie )

    hautfourneau1.JPG

    hautfourneau2.JPG

    Depuis la dernière coulée signant sa mise à l’arrêt, il y a 10 ans, le Haut-Fourneau 4 est l’objet de toutes les attentions d’un comité qui lutte pour sa sauvegarde.  Une exposition  au Musée de l’Industrie ( Bois du Cazier ) est consacrée à ce dernier bâtiment géant de l’industrie sidérurgique carolo. A voir jusqu'au 21 avril 2019.

    Le  11 novembre dernier, des dizaines de torches éclairaient le ciel carolo. Pour la 5èmeannée consécutive, une marche aux flambeaux était menée par des anciens ouvriers de Carsid et par des citoyens, afin de faire prendre conscience aux Carolos de l'importance de conserver le HF4, comme lieu de mémoire,  55 ans après sa mise à feu.

    La Saint-Eloi 2013 avait été choisie pour interpeller l’ASBL Patrimoine Industriel Wallonie-Bruxelles ( PIWB ). En 2014, les Autorités communales se prononcent pour la sauvegarde du HF4 ainsi que des trois cheminées de l’agglomération. Différents scénarios de reconversion, avec leurs coûts, sont alors examinés par le Gouvernement Régional, mais le problème reste le rachat du haut-fourneau. Le propriétaire Duferco obtient en 2017 un permis de démolition partielle, en cours actuellement. Pour le Comité de soutien, l’essentiel semble sauvegardé, mais le temps presse…

    parcours didactique et «vécu»

    hautfourneau4.jpg

    La Saint-Eloi de cette année coïncidait avec l’inauguration de l’expo :"HF4, Fierté d’Hier et de demain», au Musée de l’Industrie. «Une partie didactique et une partie «vécu» sont présentées, formant ainsi les deux  faces d’une même mémoire » explique Charlotte Jeuniaux, attachée à la communication du Bois du Cazier.

    Le parcours didactique permet de découvrir le fonctionnement d’un haut-fourneau et son rôle dans le processus sidérurgique, ainsi que le contexte dans lequel il a évolué.

    Très informatives,  des bâches, suspendues au dessus des machines, contiennent des données chiffrées et des dates-clés. A voir aussi une belle maquette du site.

    Le parcours « vécu », quant à lui, emmène le public dans les coulisses du HF4,   à la rencontre des hommes et des femmes qui ont manié cet outil remarquable, l’ont dirigé, pensé et même construit. Une troisième approche assumée par des artistes propose une mise en lumière sur cette industrie monumentale et pour beaucoup, mystérieuse.  Ce travail de mémoire s’est construit de manière collaborative : entre Meta-Morphosis, PIWB et Espace et Environnement, avec la participation du Bois du Cazier.

    «Cette dimension est fondamentale dans une démarche comme celle-ci » précise Jean-Louis Delaet, directeur du Bois du Cazier. «L’objectif premier étant de valoriser ce patrimoine, en révélant les nombreuses fiertés sous-jacentes, liées tant à l’histoire qu’au lieu.»  L’expo est à voir au Bois du Cazier jusqu’au 21/4/19, de ma/ve 9h-17h et les sa/di de 10h à 18h. Prix : 8 à 4,5€. Entrée gratuite pour les moins de 6 ans. Infos : 071 88 08 56 JEAN-CLAUDE HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • CHARLEROI NORD: repas gratuits à l'école de l'Alouette

    repas.jpg

    Repas gratuits pour les élèves de Maternelles à l'école de l'Alouette à Charleroi ce midi ! Avant la mise en place de cette mesure de gratuité, aucun enfant ne prenait de repas chauds. Aujourd'hui, près de 100% des élèves (70 enfants) bénéficient d'un repas complet et équilibré ! Une vraie mesure d'égalité des chances. Merci à la Ministre Isabelle Simonis ! –

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • BOIS DU CAZIER- En hommage à Assunto Benzoni

    benzoni.jpg

    Les Bergamaschi nel Mondo au Bois du Cazier ce matin!
    En hommage à Assunto Benzoni, victime de la tragédie de Marcinelle.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • MARTINROU- Appel à la solidarité envers les réfugiés !

    refugees.jpg

    Chers spectateurs,
    Depuis l'an dernier, on ne peut pas dire que la situation se soit améliorée.  Donc nous re-retroussonsnos manches!

    Parce que l'hiver, c'est maintenant, parce qu'il y a des gens qui dorment dehors ou sous tente à nos portes, parce que notre impuissance nous enrage, 

     
    nous vous proposons de participer à nouveau avec nous à la collecte de dons de "la Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés" qui cherche les produits suivants (merci de vous en tenir à la liste ci-dessous !!) :

    - Produits d’hygiène (dentifrice, gel douche, shampoing, déodorant, crème hydratante, lingettes, rasoirs, mousse à raser) de préférence de petite taille et neufs;
    - Serviettes hygiéniques pour femmes;
    - Chaussures (baskets ou chaussures chaudes et imperméables) M/F (tailles adultes);
    - Manteaux taille S/M, M/F (de couleur sombre - évitez la veste de ski fluo);
    - Pulls polaires ou capuche tailles adultes (tailles S/M);
    - Echarpes, bonnets, gants (tailles adultes);
    - Sous-vêtements (uniquement neufs) taille S/M, M/F (tailles adultes);
    - Sacs de couchage et matelas de camping;
    - Manteaux de pluie et ponchos imperméables (tailles adultes);

    Vous trouverez des mannes dans l'entrée des salles à Martinrou pendant le spectacle de cabaret (du 11 au 14 décembre Ma. Je. Ve. à partir de 19h15 - Me. à partir de 18h15 ). Nous nous chargerons d'acheminer vos dons.   Merci pour votre solidarité !

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- Cassons la croûte... de l'indifférence

    oxfam1.JPG

    500 personnes ont pris place dans le restaurant du Collège du Sacré-Cœur pour les petits déjeuners solidaires d’Oxfam/Les Magasins du Monde.  Les produits alimentaires proposés, ainsi que l’artisanat, sont issus du commerce équitable. JCH

    oxfam2.JPG

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- COMMEMORATIONS DU 100ème ANNIVERSAIRE DE L'ARMISTICE

    armist9.JPG

    Devant le portrait du roi Chevalier Albert 1er

    Jour pour jour, il y a cent ans, l’Armistice mettait un terme à 4 années d’hostilités.  Des commémorations ont eu lieu un peu partout à Charleroi et dans l’entité, en mémoire aux soldats tombés pendant la Grande Guerre.

    Nombreux était le public qui avait pris part, dimanche, aux commémorations du 100èmeanniversaire de l’Armistice,  à Charleroi. Le parcours, empruntant les rues et avenues de la Ville Haute, comprenait le Cimetière de Charleroi Nord, les monuments «A nos Martyrs», «Aux Prisonniers Politiques», «Albert 1er» et «Les Chasseurs à Pied ».

    armist10.JPG

    armist11.JPG

    La délégation était emmenée par Françoise Daspremont, échevine des Associations Patriotiques, entourée de Guy Misson, président du CLAP( Comité de Liaison des Associations Patriotiques), des échevins Xavier Desgain et Mahmut Dogru (bientôt nommés dans leurs nouvelles fonctions), et Julie Patte,  Jean-Louis Delaet, directeur du Bois du Cazier, de Laurent Verschueren, guide touristique à la Maison du Tourisme, et d’autres personnalités.

    Dans l’assemblée, Thierry Debruyn tenait un cadre, contenant une photo et une plaque militaire. «Ma grand-mère maternelle habitait Charleroi Nord. Jusqu’à son décès, il y a deux mois, elle gardait, dans un tiroir, la photo d’Augustin Castado, qui était 10èmede Ligne pendant la 1èreGuerre mondiale» explique-t-il. «J’ai découvert cette photo, il y a peu, et je suis particulièrement ému de voir inscrit le nom de mon arrière-grand-oncle sur le Monument aux morts à l’Avenue de Waterloo ». 

    armist6.JPG

    Thierry Debruyn

    armist7.JPG

    Augustin Castado, mort en 1918 de la "grippe espagnole"

    concert piano-voix avec Dominica Merola

    Peu avant midi, Paul Magnette, bourgmestre de Charleroi, accueillait le public à l’hôtel de Ville de Charleroi. Françoise Daspremont prenait la parole, à la salle du Conseil. Reprenant le début de la chanson humaniste québécoise composée par Raymond Lévesque en 1956, la Jumétoise déclarait : «Quand les hommes vivront d'amour, il n’y aura plus de misère. Et commenceront les beaux jours, mais, nous, nous serons morts, mon frère ».       

    La chanson était aussi interprétée au piano par Dominica Merola.            Depuis plusieurs années, cette auteure-compositrice-interprète, québécoise d’origine italienne, parcourt le Canada, les États-Unis et l’Europe. Elle séduit son public avec son charisme, sa forte présence sur scène et la virtuosité  de son jeu pianistique.

    armist1.jpg

    Dominica Merola, virtuose

    armist5.JPG

    Dans son discours, Françoise Daspremont se lançait alors dans un véritable plaidoyer pour la paix. « Les paroles de Raymond Lévesque auraient pu fleurir dans les tranchées de la guerre 14-18. Depuis les deux Guerres mondiales, la création d’institutions comme l’O.N.U ou encore l’U.E. ont fait reculer la violence, même si elle encore trop présente… Malheureusement, l’Europe est touchée, à son tour,  par un retour du conservatisme et par la poussée de mouvements d’extrême-droite. Heureusement que la Wallonie reste bien à cette percée ».

    Des jeunes cadets de la Marine du Pardon à Marchienne-au-Pont étaient aussi présents, lors  de la réception.

    armist3.jpg

    Au cours de la cérémonie, le porte-drapeau Frédéric Dubois a été décoré pour ses 40 ans de participation.   JEAN-CLAUDE HERIN

    armist.JPG

    Frédéric Dubois, à droite de la photo

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • GILLY- La vie quotidienne pendant la Grande Guerre

    expogilly1.JPG

    Tout pour faire le ménage... à la main !

    Composée de nombreux objets et documents d’archives, une expo aborde différents thèmes de la vie des Gilliciens, pendant la Grande Guerre. A voir jusqu’au 24 novembre à la Maison Annexe de Gilly.

    103 Gilliciens ont perdu la vie pendant la 1ère Guerre Mondiale. La journée la plus noire a été celle du 22 août 1914 avec la perte de 4 civils, dont un boulanger et deux femmes tuées à coups de baïonnettes par les Allemands. Fidèle à son Devoir de mémoire, le Cercle d’Histoire de Gilly, créé en 1993, a monté une exposition, avec 8 stands thématiques. « En cette année 2018il n’était pas question pour moi de vouloir entretenir ou de raviver une quelconque haine du «Boche», même avec un grand-père prisonnier durant plus de 4 ans en 1914/1918,  et avec un père pris en otage en 1944  et menacé d’exécution » tient à préciser Christian Absil, président du Cercle.

    expogilly3.JPG

    Christian Absil, auteur d'un ouvrage sur Gilly

    « Force est de constater que ce n’était pas la première fois que Gilly subissait des invasions, des pillages, des incendies, des morts… au cours de l’Histoire. Mais les périodes de 1914/1918 et 1940/1944 ont été particulièrement meurtrières et, de ce fait, resteront  plus marquées dans nos mémoires. »

    les instruments du barbier

    Voiries, transports, écoles, emploi, divertissements,… à Gilly, en 1914-1918, constituent les thèmes principaux de l’exposition. La vie quotidienne, également, avec tout le nécessaire du barbier de l’époque : tondeuses à main, rasoirs droits, rasoirs à effiler, rasoirs droits, fers à friser, pierres à repasser, … «J’ai exercé ce métier à Dampremy, et je reconnais des ustensiles que j’ai moi-même utilisés» fait remarquer Jean-Claude Ritzerfeld, coiffeur pour hommes.  

    expogilly2.JPG

    à droite: Jean-Claude Ritzerfeld, ancien coiffeur

    D’autres instruments et machines comme des pinces pour enlever le linge bouillant ou des « tordeuses » pour passer le linge entre des rouleaux, des chaudrons, des moulins à fromage,… retenaient l’attention de Anne-Marie et Françoise, deux visiteuses : « A l’époque, il fallait pratiquement tout faire à la main ! ».  L’exposition se visite les samedis de 10h à 16h et les dimanches de 10h à 13h. Entrée gratuite. Infos : absil.christian@charleroi.be 071/41 06 22. JEAN-CLAUDE HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- Quai 10: 100 ans de l'Armistice: Gamelle du poilu et bal de la goulue

    armistquai1.JPG

    Le repas était servi dans des gamelles ! 

    Spiringue de porc Colombus, stoemp de pommes de terre, poireaux et petits légumes bio, le tout servi dans une gamelle et accompagnée d’une Sambrée. Voici la composition du pot-au-feu : « Gamelle du Poilu » servi, vendredi soirà la brasserie du Quai 10. Le personnel était habillé comme à l’époque ! «Charlot, soldat » était ensuite projeté au public.

    Le film, tourné en 1918,  comprend des saynètes caricaturant la vie des soldats dans les tranchées (inondations, charges, courrier...) et la capture du Kaiser, alors que Charlot se trouvait  en mission de reconnaissance en territoire ennemi.  La soirée s’est terminée par des numéros de cirque et des démonstrations de French Cancan. J.C.HERIN

    armistquai2.JPG

    armistquai4.JPG

    armitquai3.JPG

    Levez la jambe... et faites tourner la mayonnaise...

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • SOUPER A DAMPREMY- Un toit pour Domi

    Cette année, notre souper aura lieu le samedi 17 novembre à 19 heures en la salle du Foyer, 23 rue Hanoteau à Gilly. 

     

    domi11.jpg

    Nous comptons sur la présence de nombreux participants car les fonds récoltés nous permettront d'organiser la Journée des enfants du 1er décembre prochain où nous distribuerons à 150 enfants des jouets et friandises et ferons des heureux lors de cette journée  festive. 
     
     
    https://www.facebook.com/events/785572251773937/  voici le lien vers notre événement   
     
    Merci d'avance 
     
     
    Pour Marie-Claude PETIT, Présidente
     
     
    20690444_297504523991038_165821763052092439_o.png
     
    Mireille D'HAEYER, Secrétaire 
     
    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • LODELINSART- Fête: "Unité dans la diversité"

    bahai.jpg

    Le dimanche 4 novembre, les Bahá'ís organisaient, au Secteur 42, un après-midi "Unité dans la diversité: "contes et musiques du monde". Devant une audience de tous âges (3 mois à 90 ans), les conteurs, musiciens et danseurs ont raconté les droits de l'homme de manière originale et attractive.

    Rappelons que le CRIC (Ville de Charleroi) et ses partenaires célèbrent les 70 ans de la Déclaration universelle des droits de l'Homme de octobre à décembre.

    Bernard, Amérindien, a chanté une prière accompagné de sa flûte et de son tambourin. Il y avait aussi eu des danses irlandaises qui ont eu beaucoup de succès. D'autres associations poursuivent les activités diversifiées pour les 70 ans de la déclaration universelle des droits humains jusqu'au 10 décembre, où une marche aux flambeaux a été organisée.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- Halloween- La petite citrouille a frappé au Centre Ville !

    citrouille1.JPG

    citrouille.JPG

    citrouille6.JPG

    La balade à la Ville Basse était contée par Jacky Druaux et Carine Donckers 

    citrouille7.JPG

    Grosses frayeurs dans le Centre de Charleroi, de la nuit de mercredi à jeudi ! Emmené par les conteurs carolos Jacky Druaux et Carine Donckers, un groupe quittait le Marignan pour une balade frissonnante dans les rues de la Ville Basse. Le bal des Vampires clôturait la soirée dans le bar.

    Non loin de là, à la Manufacture Urbaine, le DJ carolo Kewin Cowens mettait une ambiance du tonnerre.  

    citrouille10.JPG

    Kevin Cowens, DJ à la Manufacture Urbaine 

    Squelettes, fantômes et autres créatures monstrueuses s’étaient aussi donné rendez-vous dans le Crown Bar et au Harpers Café, au boulevard Tirou. Des fêtes d’Halloween à vous glacer le sang !

    citrouille11.JPG

    Au Crown Bar

    citrouille9.JPG

    citrouille13.JPG

    Le cinéaste Frédéric Legrand est dans son univers !

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • LES VIDEOS DE FREDOS- Halte au harcèlement sur les réseaux sociaux

    spots.jpg

    Le cinéaste et humoriste carolo Frédéric Legrand fait part d’une action menée par Ciné Télé Revue, contre le harcèlement sur les réseaux sociaux, dans laquelle les internautes essaient de toucher le plus de monde pour partager des ondes positives sur les réseaux sociaux.

    Les vidéos de Frédos font partie également de cette action en tant que relais "Transmédia", et cela, au travers de différents personnages (notamment le Docteur Bonnes Ondes) qui diffusent une vague de positivité via les différents supports numériques et interactifs, avec de la bonne humeur et du surréalisme.

    Le slogan : «Fini la haine sur les réseaux sociaux ! Tous ensemble, combattons la négativité en n’envoyant que de bonnes ondes. Partagez votre positivité et votre bonne humeur sur tous les médias en utilisant le # QueDesBonnesOndes ! »

    D'autres spots vidéos et vidéos interactives (sauce Fredos) apparaîtront sur les réseaux sociaux. L'idée de cette campagne est de sensibiliser les internautes. Les Vidéos de Fredos de cette campagne sont réalisées dans les studios d'RTL avec les camarades de toujours. Vidéo officielle 

    https://www.facebook.com/cinetelerevue.be/videos/1872644226187401/ 

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- Concours du Cri de la Mouette !

    mouette10.JPG

    Lyn et Dennis imitent bien la mouette !

    mouette11.JPG

    Le 1er Festival International de la Mouette à Charleroi s’est clôturé, samedi soir, par le Concours du plus beau cri, sur la place de la Digue. Dennis Mertens ( 32 ans ) d’Herenthout a remporté le premier prix, suivi de Lyn Demey ( 30 ans ) de Châtelineau. Vous avez dit… déjanté, voire surréaliste ?

    mouette16.JPG

    mouette13.JPG

    Le cri habituel de la mouette est un doux «krouck» ou encore « kek-kek-kek-kek », mais des cris courts et rauques sont entendus aussi sur les aires de reproduction.  Telle la mouette rieuse, elle peut aussi a avoir un rire strident «ha-ha-ha-ha-ha». A moins que ce ne soit un rauque « tee-er »…

    Samedi soir, sur la place de la Digue, 21 candidats, parmi lesquels le comédien Jacky Druaux ou encore Jean Magnette ( le fils du maïeur !),  ont tenté de reproduire, du mieux qu’ils le pouvaient, le cri du volatile marin.  Certains sont même arrivés sur le podium en battant des ailes ! Des enfants se sont aussi présentés. Tout cela a donné lieu à une parfaite partie de rigolade… animée néanmoins par le dynamique Franck Miélot ( en jupette et bas résille !) du très sérieux « Championnat du Monde du Cri de la mouette », une véritable institution du Carnaval français ! 

    Après les votes du jury et les estimations de l’applaudi-« mouette », le premier prix a été décerné à Dennis Mertens, déjà Champion de Belgique ! Cet habitant d’Herenthout reçoit la collection intégrale de Gaston ( personne n’a oublié la mouette rieuse qui l’accompagne !), reliftée par Fred Jannin.  

    Lyn Demey est deuxième. « Je me suis inscrite au concours un peu par hasard, mais j’y ai pris goût » confiait la Castellinoise.

    Tous deux pourront assister à un spectacle organisé par « Les Corsaires Dunkerquois », le 23 février. JCH

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire