Cultures - Evénements

  • FERME DE MARTINROU- "Meilleurs alliés" du 19 au 22/2

     

    alliés.jpg

    Juin 1944. Churchill annonce à de Gaulle, qui n’a pas été associé à cette décision, l’imminence du débarquement en Normandie. Anglais et Américains veulent priver la France du bénéfice de la victoire et y établir une gouvernance anglosaxonne provisoire. En colère, le Général refuse toute collaboration si la France n’est pas officiellement associée. Perdant le contrôle, Churchill menace d’enfermer le Général dans la tour de Londres ...

    Face à leur opposition obstinée, leurs ambassadeurs respectifs tentent de calmer le jeu et jouent les intermédiaires. 

    Pour incarner ces deux monstres de l’Histoire, deux grands noms du théâtre belge, Pascal Racan et Michel de Warzée. Eblouissant, Racan n’imite pas de Gaulle, il l’est, plus vrai que nature dans ses intonations, sa voix, son maintien…

    Face à lui Michel de Warzée, tout en rondeurs, incarne un Churchill cynique et alcoolique, exaspéré par la prétention du Général et jouant à fond le rapport de force.

    De facture classique, la pièce nous replonge dans un des ces grands moments historiques qui ont présidé à notre avenir. Après un immense succès à Paris et avant une tournée en Chine, elle fera escale… à Martinrou !

    La Ferme de Martinrou asbl
    Chaussée de Charleroi 615
    B-6220 FLEURUS

    Nous rejoindre

    T. +32 71 81 63 32
    F. +32 71 81 63 47
    info@martinrou.be 

    Infos locations de salles par téléphone au 071/88 69 93
    ou par mail à location@martinrou.be

     

    MARDI 19/02 À 20:30
    MERCREDI 20/02 À 19:30
    JEUDI 21/02 À 20:30
    VENDREDI 22/02 À 20:30

    DURÉE

    1H30 SANS ENTRACTE

    Une production du Théâtre du Petit Montparnasse en accord avec la Comédie Claude Volter et Jean-Marc Ghanassia.

    Mise en scène, décor, costumes et lumières : Jean-Claude Idée

    Avec Pascal Racan, Michel de Warzée, Bernard d’Oultremont et Simon Willame

    Son et vidéo : Olivier Louis Camille

    Création au Festival Off à Avignon en Juillet 2017.

    Plus de 100 représentations au Théâtre du Petit Montparnasse (Paris) de septembre à décembre 2017.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • ANCRE- FOCUS AUTOBIOGRAPHIQUE 2ème édition de "ME, MYSELF & I " du 23/1 au 1/3

    me.png

     
     GIRL/FILLE  
     7 > 9.02 
    de Isabelle Bats

    À travers son amour du tennis, Isabelle Bats questionne son cheminement de fille et de femme dans un récit autobiographique frontal. De quoi casser les stéréotypes de genre !
     PATRICK FOREVER 
     23.01 > 1.02 
    de Diane Fourdrignier

     
    Comment l’amour peut-il survivre à la maladie mentale ? Avec sensibilité et pudeur, Diane Fourdrignier raconte son grand amour, comme si elle nous ouvrait son journal intime. 

     
     
     L.U.C.A.  
     20.02 > 1.03 
    de Hervé Guerrisi et Grégory Carnoli

    « D’où viens-tu ? » En partant de cette question à priori anodine, L.U.C.A. (Last Universal Common Ancestor) remonte jusqu’aux origines de l’Homme et explore avec (im)pertinence les notions d’héritage et d’intégration.

    Contact presse

     Noémi Haelterman

    noemi@ancre.be - +32 (0)473 78 00 67

     

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • THEATRE WALLON - Sin tambour, ni trompette !

    tambour1.JPG

    Un commerçant égare sa fiche d’impôts, le jour où on lui vole sa voiture !Ce dernier embauche, contre son gré, deux 2 sans-abris, mais sans les déclarer.                           

    Tout bascule quand un contrôleur débarque, mettant en ébullition son petit monde…

    «On met le tout dans une casserole à pression, on secoue violemment en y ajoutant des ressorts de lit et quelques cartouches de dynamite. On n’oublie pas, bien sûr, d’y apporter des bièstriyes causées par un gamin immature-pourri-gâté par sa maman, et on arrose avec un monstrueux tiers de péquet» ! signale Victor Gravy, qui assure la mise en scène et l’adaptation de «Marqué pon d’chance» de l’auteur wallon Christian De Rijk.

    Présenté par «El Bwèsse à Téyâte», le spectacle «Sin tambour, ni trompette !», très rythmé, réunit les comédiens : Céline Gravy, Victor Gravy, Fiona Massaux, Wesley Mayence, Lola Destercq, Marie Vande Pontsele, Patrice Antoons, René Hénaux, Vivien Charlier et Luc Martin. Particularité : les comédiens portent leur vrai prénom.  A voir le samedi 19 janvier à 20h et le dimanche 20 janvier à 16h, au Centre Culturel de Presles. Réservations au 0486/573 979. Entrée unique : 10 €.

    tambour2.jpg

    tambour3.JPG

    Egalement des moments de tendresse...

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • COMEDIE CENTRALE- Zidani: son premier voyage en Algérie !

    zidani1.jpg

    Sandra Zidani pose ses valises au Comédie Centrale jusqu’au 3 février. A travers une galerie de personnages amusants, voire un peu extravagants, la comédienne belgo-algérienne raconte les aléas de son premier voyage en Algérie, en 2009. Un retour aux sources, empreint de rires et d’émotions.

    001.JPG

    Veuve amnésique, technicienne de surface, Algérienne en excédent de bagages, Congolaise pédante, bagagiste,… - et même ange gardien !Sandra Zidani se glisse dans des personnages hauts en couleurs dans son one woman show : «Retour en Algérie». L’humoriste est kabyle par son père Zidani Achour, lequel a quitté l’Algérie, à l’âge de 18 ans, pour travailler 5 ans dans les mines du Nord de la France et dans le Borinage, puis il ouvrira deux restaurants en Belgique.

    Un des regrets de Sandra est qu’elle n’aura jamais visité l’Algérie avec son père, qui décède en 1992. Elle est aussi belge par sa mère, et très récemment, elle a découvert qu’une partie de sa famille provenait de Marchienne-au-Pont. En 2009, à l’âge de 40 ans, Zidani peut enfin s’envoler pour la première fois pour l’Algérie, mais à cause de la neige, les vols sont annulés et le chaos s’installe dans l’aéroport…Cette situation l’inspire pour son spectacle.

    Jusque 2012, 6 autres voyages auront lieu en Algérie, où le spectacle sera joué à plusieurs reprises.                                                                                                                                       

    des histoires d’êtres humains

    «Retour en Algérie» a été écrit en coproduction avec la Délégation Wallonie-Bruxelles à Alger et le Théâtre régional de Béjaia. Il s’agissait pour la comédienne de proposer un spectacle qui pouvait s’exporter dans un pays et une culture différente. Le parti a donc été pris de l’authenticité. Il s’agit aussi d’un récit dont le propos retrouve «par hasard » les lieux de l’immigration. « Mon spectacle est évidemment empreint de joie et de bonheur. Mais l’Algérie, c’est aussi une terre qui se remet doucement d’une colonisation longue et de la tragédie des années 90 » souligne-t-elle. « Notre société nous fait parfois oublier que les Droits de l’Homme ne devraient jamais s’arrêter aux frontières. C’est pourquoi, de ce voyage, j’ai compris une chose essentielle : « Il n’y a pas de grands ou de petits destins, il y a des histoires d’êtres humains tout simplement ».

    Vidéos, chansons et fausses pubs agrémentent l’ensemble. Zidani retrouve le Comédie centrale de Charleroi jusqu’au 3 février, du jeudi au samedi à 21 h et le dimanche à 17 h. Infos et réservation : 071/ 30-50-30www.zidani.be    

    012.JPG

    en technicienne de surface !

     

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • LODELINSART: "MISSION A PAULO" JOUE LES PROLONGATIONS...

    La Revue joue les prolongations...  LA REVUE 2019, MISSION A PAULO  au Petit Théâtre de la Ruellerevue 2019 photo 26.jpg

    La 22ème Revue du Petit Théâtre de la Ruelle à Lodelinsart est à nouveau un grand succès.

    Humour, fantaisie et impertinence pour passer à la moulinette l'actualité Carolo de l'année écoulée font à nouveau recette et des prolongations sont annoncées jusqu'au 27 janvier 2019.

    Cette fois, la Revue 2019 tourne autour de Paul Magnette, l'homme incontournable de la Ville et s'inspire du célèbre jeu de la télévision, Fort Boyard dans lequel les auteurs du spectacle placent les candidats aux dernières élections dans des épreuves plus drôles les unes que les autres.

    Pour écrire cette Revue, de fines plumes d'observateurs de l'actualité carolorégienne ont été convoquées : Didier Albin, Françoise Ory, Frédéric Dubois, Luc Parmentier, Gérard Monseux et Jacques Delmeire pour réécrire malicieusement de célèbres tubes de la variété française et leur faire dire ou plutôt chanter les grands et les petits malheurs de la cité.

    Sur scène 9 comédiens défendent une bonne trentaine de numéros : Erika Blommaert, Christiane Malherbe, Nancy Priesterbosch, Nathalie Lecomte, Gérard Monseux, Raffaele Vullo, Serge Siraux, Jacques Delmeire et Salvatore Vullo dans une mise en scène/chorégraphie de Sylvia Printemps.

    Les représentations auront lieu jusqu'au 27 janvier 2019 au Petit Théâtre de la Ruelle (rue du Village - près de la Place E. Gilles à 6042 LODELINSART) les vendredis, samedis 20 h et les dimanches 16 h.

    Réservations : 0474 388 032

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • COMEDIE CENTRALE- Zidani du 10 janvier au 3 février

    zidani.jpg

    COmédie centrale de charleroi

    33 RUE DU GRAND CENTRAL - 6000 CHARLEROI

    TEL 071 30 50 30 - FAX 071 30 50 31

    DU LUNDI AU VENDREDI DE 09H30 À 18H00

    TEL. ACCUEIL LES SOIRS DE SPECTACLE 071 30 50 31

     

    DU 10 JANVIER AU 03 FÉVRIER 2019

    LES TARIFS

    • ADULTES25,0
    • SENIORS ET GROUPES21,0
    • ETUDIANTS12,5
    • ABONNÉSINCLUS

    INFOS PRATIQUES

    • CATEG.ONE (WO)MAN SHOW
    • HORAIRESM& J 20H30, V 18/21H
    • S18/21H, D 17/20H30
    • DURÉE1:30

    Belge, d’origine Kabyle par son père, Sandra ne connaît pas l’Algérie.
    À 40 ans elle décide de partir enfin à la rencontre de ses origines. Le jour du départ, la Belgique est paralysée par la neige, les vols sont annulés et le chaos s’installe dans l’aéroport. Chacun, avec son histoire, se retrouve figé dans son voyage.
    Nadia va découvrir qu’au delà du voyage se dessine une identité, un rêve oublié, une attente. 
    Sans ces conditions météorologiques exceptionnelles, ces voyageurs insolites, bloqués dans le No man’s land d’un aéroport, ne se seraient sans doute jamais rencontrés. 
    Et si le voyage c’était la rencontre de l’être humain, tout simplement ?

    « Retour en Algérie » raconte l’histoire d’une immigration avec toutes les difficultés pour celui qui quitte sa terre natale pour aller vers une culture totalement différente.
    Raconté avec humour et entremêlé de chansons, ce récit est aussi l’histoire d’une vie sur deux générations.


    Abonnement 2018-2019

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • QUAI 10- Ambiance "Les Bronzés font du ski"

    bronzés5.JPG

    Venus de Liège pour la soirée des Bronzés

    Pour coller le plus possible aux «Bronzés», les clients de la Brasserie du Quai 10 ont enfilé leur doudoune et ont chaussé leurs bottes fourrées ! Sophie Somville de Marcinelle a remporté le prix de la tenue la plus vintage.

    bronzés1.jpg

    Dingue ! Samedi soir, Cyrielle et Arnaud, venus de Liège, transportaient un sapin sur le toit de leur 2 CV Dolly, pour participer à la soirée «Les Bronzés font du ski», à Quai 10 ! A cause de la pluie, la séance initialement prévue à l’extérieur se déroulait à l’intérieur. Le film est culte: après le Club Méditerranée, la joyeuse troupe des Bronzés : Jean-Claude Dusse, Popeye, Nathalie et tous les autres plantaient leur bâton sur les pistes de ski.                

    bronzés4.JPG

    L’équipe vivait encore d'autres problèmes sentimentaux et mésaventures… Dans la brasserie du Quai 10, il ne manquait plus que le doux crépitement d'une flambée de feu de cheminée pour qu’on se croie dans un refuge de haute montagne ! Comme dans le film, des transats étaient installés pour permettre aux spectateurs d’assister à la projection. Un concours était également organisé pour élire le costume le plus vintage des sports d’hiver.                                

    C’est Sophie Somville qui a remporté le premier prix. «J’ai revêtu une tenue dans les couleurs pastel, dans le style des années 70 »signale cette sympathique Marcinelloise. «Dans lavie, je ne skie pas. Je suis surtout ici pour m’amuser !». Même le DJ Frank était habillé pour la circonstance. Verres de vin chaud et tartiflettes étaient aussi proposés pour être dans l’ambiance.

    bronzés2.JPG

    Sophie Somville... en réalité ne skie pas !

    L’Intelligence Artificielle bientôt…

    Cette soirée «Bronzés» s’inscrit dans les événements récurrents proposés par Quai 10. «Depuis l’ouverture du cinéma, nous essayons de nous démarquer par des animations originales, voir déjantées, en rapport avec les films, bien entendu, et en partenariat avec la Brasserie» pointe Céline Hupé, programmatrice. C’est ainsi que, en octobre et en novembre dernier, étaient proposées une conférence sur la Grande Guerre au cinéma, une soirée «Bal de la Goulue »(avec repas dans des gamelles !) et la projection du film «Charlot, soldat», à l’occasion des 100 ans de l’Armistice. «Nous pensons déjà aux prochaines journées thématiques» poursuit Céline Hupé. «Elles tourneront autour de l’Intelligence Artificielle, avec la participation, entre autres, de Dirty Monitor, en résidence chez nous». JEAN-CLAUDE HERIN

    bronzés6.JPG

    Même le DJ Franck avait revêtu la tenue des sports d'hiver

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CHARLEROI- Spiroudome: Hypersensoriel avec Messmer !

    messmer8.jpg

    Bernard Weltens à gauche

    Dans la vie, Bernard Weltens (49 ans) est programmateur à l’Hôpital André Vésale. Spectateur d’«Hypersensoriel» de Messmer, ce dimanche, au Spiroudome, ce Carolo s’est trouvé sur la scène durant les deux parties du spectacle, qui a réuni 2500 personnes. «C’est la deuxième fois que j’assiste à ses séances d’hypnose. Je ne pensais pas être aussi présent » confie-t-il. «Le plus incroyable est que Messmer m’a convaincu que j’étais revenu à l’âge de 18 ans et que j’étais accompagné, dans la salle, d’une copine à l’Université. En réalité, celle-ci est ma collègue de travail ! Par la suite, il a fait de moi Gene Simmons, le bassiste du groupe Kiss, puis un mafioso dans un bar italien. J’ai aussi dansé en duo avec John Travolta !».

    messmer5.jpg

    Bernard Weltens et sa collègue de travail !

    Bernard n’était pas le seul à se laisser complètement envoûter par le «fascinateur» au délicieux accent québécois : hypnotisés, les gens choisis se mettaient à échanger leurs chaussures, à chercher d’horribles bébêtes dans des bocaux, à se coucher sur des matelas «imaginaires» portés par les spectateurs. Les expressions de réjouissance ou de dégoût sur les visages étaient assez irrésistibles !

    129.JPG

    Mais n’importe qui ne montait pas sur la scène à ses côtés: Messmer soumettait d’abord le public à de petits tests de réceptivité, comme la sensation de sentir ses mains serrées l’une contre l’autre sans pouvoir les détacher… Au cours de son spectacle, le magnétiseur a invité les spectateurs à un voyage euphorique au cœur des 5 sens. Si son pouvoir fascine, il peut toujours susciter du scepticisme… A chacun de choisir son camp!J.C.HERIN

    108.JPG

    Hypnotisés par Messmer !

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • COUILLET- Les bons voeux de Cornebidouille !

    cornebidouille1.jpg

    cornebidouille2.jpg

    Pour bien commencer l’année 2019, les enfants - et leurs parents- étaient conviés à un spectacle proposé et présenté par le Centre de Culture Scientifique. La salle était bien remplie ! La scène se déroulait lors d’un réveillon peu habituel, dans la chaumière de la sorcière Cornebidouille. Cette dernière avait invité Madame La Scientifique à faire quelques expériences… originales ! L’aspect éducatif était bien présent : les petites têtes blondes y découvraient les trois étapes de l’eau (liquide, solide, gaz). Un goûter était offert après la représentation. JCH

    cornebidouille3.jpg

    Une sorcière plutôt sympa finalement...

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • MARCINELLE- Cirk'en Ciel: "Once Upon a Time" à voir ce dimanche encore !

    cirk2.jpg

    Caroline Pitot et Hugo Hallet: un magnifique duo

    Epoustouflante ! La prestation de la Compagnie marcinelloise Cirk’en Ciel, lors de sa dernière création : «Once Upon a Time» en a scotché plus d’un ! A voir ce dimanche !

    cirk4.jpg

    Constitué de jeu théâtral, de cirque aérien, de chorégraphies, de musiques modernes très rythmées,… le spectacle «Once Upon a Time» invite le public à un voyage à travers les contes de fées de notre enfance. Une petite fille entre dans un livre et fait la rencontre de Pinocchio… L’originalité de cette création : «Le Petit Poucet», «Hansel et Gretel», «Blanche Neige», «Mary Poppins » (version classique)… sont complètement revisités. Le spectateur s’amuse aussi beaucoup en voyant des extraits de dessins animés sur grand écran. Seul regret : on aurait aimé voir le spectacle sur une grande scène, et avec gradins pour une meilleure visibilité. Pourquoi pas au Palais des Beaux-Arts de Charleroi ou au Centre Temps Choisi ? Un appel est lancé, auprès de nos politiques ou organisateurs de spectacle!!!

    cirk5.jpg

    première école d’Aériens carolo

    La Compagnie Cirk’en Ciel est avant tout une affaire de famille. Spécialisée dans le trapèze volant et les agrès aériens, Caroline Pitot, qui réalise ici de superbes numéros notamment avec Hugo Hallet, assure la coordination et la mise en scène. Ses frères Nicolas, à la régie, Olivier, au montage-vidéo, ainsi que son père Philippe, à la régie lumière, sont donc aussi à la manœuvre ! Ce dernier s'était lancé dans l'aventure en 1998 avec le «Carolo Circus», rebaptisé «Cirk’en Ciel» ans, en 2016. Trapèze, trapèze duo, tissu, corde lisse, corde espagnole, cerceaux aériens, sangles, équilibre,... : toutes ces disciplines cohabitent harmonieusement dans cette première Ecole d’Aériens de Charleroi.

    Des stages, des cours, des formations, des ateliers, du Personal Training, du fitness, du coaching, l'organisation d'anniversaires et des team buildings,...sont aussi présentés. Le  spectacle est à voir encore ce dimanche 6 janvier à 15h à Espace 6001- Avenue de la Cité Parc à Marcinelle- 12 et 6 €. Infos et réservations obligatoires Caroline Pitot : 0477/64 38 37. JEAN-CLAUDE HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • JACKY DRUAUX DU THEATRE MARIGNAN: "L'Union de notre équipe fait la Force!"

    jacky1.jpg

                                             Jacky Druaux, un artiste comblé

    Co-fondateur de la troupe carolo Cabaret 2000, Jacky Druaux multiplie les casquettes au Théâtre Marignan, puisqu’il est président et secrétaire de l'ASBL, comédien, metteur en scène, chargé de l’accueil, de la gestion des permanences et de la communication. Une solide équipe dont il fait partie a redonné vie à l’espace culturel mythique du Boulevard Tirou, après 5 années d’inactivité. Une façon d’œuvrer à la pérennité des lieux et à un redéploiement de la vie culturelle à la Ville Basse.

    - 2018 a marqué un véritable tournant pour la troupe Cabaret 2000. Après avoir été transbahuté d’une salle de spectacle à l’autre, d’une ville à l’autre, vous voilà à présent gestionnaire et responsable de la programmation du Marignan…

    J.D.( Jacky Druaux )- C’est une fameuse responsabilité, en effet ! Jean Hanne, qui reste le propriétaire, a déclaré qu’avec nous, «Le Marignan était en de bonnes mains ». C'est vraiment sympa de la part du «big boss», également patron du complexe cinématographique Pathé/Charleroi, d’avoir dit cela. Il s’est chargé, entre autres, de la remise en ordre des sanitaires, l’installation de nouvelles chaudières,… De notre côté, le crowdfunding que nous avons lancé, en mai dernier, nous a rapporté la belle somme de 20 000 € ! Nous avons pu ainsi rafraîchir les lieux (dont le bar quasi entièrement), ajouté de nouvelle enceintes sonores, un jeu d’orgue pour l’éclairage, des pendrillons,… Je pense que le confort de la salle est inégalable.

    -Un de vos objectifs était aussi de multiplier l’offre. Avez-vous atteint l’objectif que vous vous étiez fixé ?

    J.D. -Bien sûr, pour les spectacles de Cabaret 2000, nous passons de 50 représentations par an pour la saison 2017-2018 à 86 pour la saison actuelle. Et nous accueillons des troupes, comme le Théâtre de la Toison d’Or pour «Sous la robe», une troupe carolo extérieure pour «Un monde merveilleux ?»(les 8 et 9 février), le one-man-show de Kody ( déjà complet ! ),… Si l’on fait les calculs, nous faisons 2 saisons et ½ en une, par rapport à l’année passée. Quant aux spectateurs, nous avons passé la barre des 5000, depuis l’inauguration officielle, le 7 septembre. Et nous en attendons encore plus jusqu’en juin.

    -Vous hébergez également la Maison du Conte, qui vous tient à cœur…

    J.D : - Oui, je suis le directeur de l'ASBL, et je suis moi-même conteur. Depuis son implantation au centre ville au Marignan, cette institution permet, grâce à l'aide du projet initiative citoyenne carolo, de proposer des histoires contées et des balades pour petits et grands à l'occasion des événements ponctuels de l'année (Eté, Halloween, Noël,St Nicolas,…). Le conte est une discipline du monde du spectacle.

    T-out seul, vous ne pourriez pas mener la barque…

    J.D. :-Certainement. Nous formons une équipe plus que soudée avec Antoine Vandenberghe, Michelle Vercammen, Luigi Di Giovanni et plus récemment Jean-Charles Gosseries. Nous avons bien réparti les rôles : le bar pour Luigi, la comptabilité pour Michelle, la diffusion pour Jean-Charles, les comédies et le théâtre pour Antoine,… Tous les 15 jours, nous évaluons ce qui a bien marché mais aussi ce que l’on peut améliorer. L’important est de s’écouter…

    marignan3.jpg

    Une équipe soudée

    -Vous proposez des spectacles de divertissement. Mais la concurrence est rude, autour de vous…

    J.D : -En effet, il y a vraiment un public à Charleroi qui apprécie ce type de spectacles. A nous de bien veiller à la programmation, pour ne pas proposer les mêmes titres que des salles voisines… J’ai l’habitude de dire que le soleil doit briller pour tout le monde, même si dans la réalité, les choses ne sont pas si simples… Nous essayons de ne pas nous limiter à un genre. Bien sûr, les vaudevilles, comme «Adieu, je reste !» d’Isabelle Mergault, sont prisées par nos fidèles. Nous aimons aussi y ajouter de la réflexion comme «Bonté divine ! » de Colla et Lenoir (sur l’unité entre les religions), ou parler de rapports sociaux comme dans «Marius» de Pagnol. Et nous comptons reprendre les spectacles de cabaret. Notre troupe a commencé comme ça ! JCH

    marignan2.jpg

    La bonne humeur règne à Cabaret 2000

    -En quelle année vous êtes-vous véritablement lancé professionnellement dans le théâtre ?

    J.D.: - Mon 1er spectacle pro remonte à 1985 avec l'Ancre, puis les spectacles se sont enchainés au Poche, au Vaudeville, aux Molières et Mocassins... Puis naissance de Cabaret 2000 en ...2000 avec des saisons complètes de comédies, à partir de 2008. De 1989 à 2008, j'ai été choriste, chanteur, comédien, régisseur pour Charleroi Opérettes. En parallèle, j'ai joué des comédies musicales avec Tintin et le Temple du Soleil en 2002, Jésus Christ Superstar à Villers la Ville, Titanic à l'Opéra Royal de Wallonie, Anastasia, la Belle et la Bête avec Artfantesie. Depuis 1991, j'interprète des contes de l'auteur wallon François Noul.  Pubs, télé et cinéma (petits rôles) marquent aussi ma carrière. J'ai beaucoup de plaisir à participer à ces différentes disciplines du monde du spectacle, car il y a toujours quelque chose à découvrir et à partager .

    Ce qui m'a marqué en 2018:

    - La Coupe du monde de foot et de hockey et la ferveur «belgicaine » qui en a découlé, mais je ne cautionne vraiment pas le nationalisme outrancier. En toutes occasions, il faut garder le triomphe modeste et la tête bien sur les épaules…

    -Le Carnaval carolo. Il se forge une belle identité entre modernité (cortège de l’Eden, associations diverses et locales,… ) et tradition (Gilles, Spirous, Géants, Climbias,… ). Le brûlage du corbeau et des idées noires est un beau point d'orgue.

    -Les élections communales carolos: de jeunes élus et des plus chevronnés sont amenés à assurer la continuité des chantiers engagés, qu'ils soient culturels, économiques, sociaux. Je crois beaucoup en toute cette équipe pour l’avenir de Charleroi.

    Mes coups de coeur :

    - Tout ce qui peut mettre un terme aux ségrégations, qu’elles aient trait à la couleur de la peau, aux religions, aux classes sociales, à l’orientation sexuelle, à la façon de manger, de se vêtir,…On est humain avant tout.

    -Les élans citoyens de charité désintéressée pour les migrants et les SDF d'où qu'ils viennent et pas que de chez nous. Comme si la misère n'appartenait qu'à un peuple ...

    - La BD : des modernes : Undertaker, Shi, XIII, Jérémiah , Soda et des   classiques : Félix, Luc Orient, Lester Cockney de Franz , un excellent dessinateur Franquin . Je suis toujours abonné à Spirou, fleuron carolo et mondial de la bd.

    - Musique : Bohemian Rhapsody : surtout pour la B.O. dont les succès m'accompagnent depuis mon adolescence.

    -Le Show Case : spectacle de musique, danse, théâtre, stand up, humour,  impro proposé par les humanités artistiques de Vauban en collaboration avec le Conservatoire Grumiaux de Charleroi, où je donne des cours de déclamation.  J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • BILAN POSITIF POUR LE QUAI 10

     

    2018: Bilan positif pour le quai10 

    Bilan positif pour le Quai10 qui note une augmentation de  3.2% de sa fréquentation, soit 4000 entrées en plus sur l’année 2018. Le chiffre d’affaires est également en progression avec 7% d’augmentation par rapport à 2017.

    Les cotillons sont aspirés, les bulles sont bues et les bonnes résolutions sont prises, c’est donc l’heure des bilans. Au Quai10, on commence 2019 avec le sourire, fiers de constater une progression de 3.2% de fréquentation sur l’année écoulée.  Au total, 104.000 personnes ont poussé les portes de ce lieu culturel, ouvert depuis janvier 2017, 11.000 côté jeu vidéo et 93.200 côté cinéma.

    Il faut préciser que les signaux n’étaient pas rassurants après un été très chaud, peu fournis en bons films et une coupe de monde qui en aura éloigné plus d’un des écrans… de cinéma ! Heureusement novembre et décembre ont été particulièrement remarquables avec une fréquentions de 30.000 personnes dans les deux espaces – cinéma et jeu vidéo, sur les deux mois.

    En détaillant les chiffres, on constate deux points intéressants. D’une part, la vente d’abonnement a littéralement décollé en décembre avec 465 vendus contre 269 en 2017 ce qui inaugure une augmentation de la fréquentation en 2019. Côté top 5 des films, on retrouve « Le Grinch », « Bohemian Rhapsody », « Le retour de Mary Poppins », « Girl » et « Three bilboards outside Ebbing, Missouri » ce qui confirme les cibles principales du cinéma à savoir un public de cinéphiles, amoureux des grands films et les familles, de plus en plus présentes.

    Il est maintenant l’heure de se projeter sur 2019, avec un objectif de 110.000 entrées, cinéma et jeu vidéo confondus.

    Contact presse:
    Lucile loewer - lucile@quai10.be - 0496/47.79.32

    Le Quai10

     

    Contact

    Matthieu Bakolas
    Directeur

    Quai Arthur Rimbaud, 10
    B-6000 Charleroi

    Tel. : +32 71 31 71 47
    Fax : +32 71 30 64 04
    Email : info@quai10.be

    TVA : BE0472.217.873

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • UNE BELLE ANNEE 2019 AU CENTRE CULTUREL DE FARCIENNES

    Ateliers hip-hop
    Plus qu’un apprentissage technique, le hip-hop est un moyen d’expression par le mouvement autant qu’un moment de décompression. Au cours des ateliers, vous profiterez de l’expérience et des conseils de Joseph, danseur professionnel, avec pour finalité la Cavalcade de Farciennes au mois de septembre.

    En collaboration avec la Province de Hainaut

     
    Infos pratiques
    Mercredis 9 et 23 janvier, de 15h à 17h
    Au Centre culturel de Farciennes
    GRATUIT
    Inscriptions au 071 38 35 33 ou animation@centreculturelfarciennes.be
    Atelier jeux de société
    Les ateliers jeux de société sont de retour à Farciennes ! 
    Seul, en famille ou entre amis, venez (re)découvrir anciens et nouveaux jeux de société !

     
    Infos pratiques
    Mercredi 16 janvier, de 15h à 17h
    Au Centre culturel de Farciennes
    GRATUIT
    Ciné-club
    DON'T WORRY, HE WON'T GET FAR ON FOOT
    Un film de Gus Van Sant (2018)

    Même s’il a failli mourir dans un accident de la route lors d’une nuit de beuverie, John n’a pas la moindre intention d’arrêter de boire. Il finit pourtant par suivre une cure de désintoxication et se découvre un don inattendu : le dessin satirique.


    En collaboration avec le CAL Charleroi, le Cercle Laïque Aiseau-Presles & Farciennes et la Province de Hainaut
    Visionner la bande-annonce
    Infos pratiques
    Jeudi 17 janvier à 13h30 et à 18h30
    Au Centre culturel de Farciennes
    Tarif : 2,50€ / 2€ pour les abonnés et les groupes
    Infos & réservations : info@centreculturelfarciennes.be / 071 38 35 33
     

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • CINEMA- Brandon Gotto, réalisateur de "Halloween"

    brandongotto4.JPG

    Brandon Gotto

    Cinéaste de Thuin, Brandon Gotto (24 ans) réalise des courts-métrages depuis l’âge de 11 ans ! Lors de ses études secondaires, il a fréquenté l’institut Jean-Jaurès, en section audio-visuel. Aujourd’hui, le jeune homme travaille principalement en indépendant.

    brandon.jpg

    Brrrr...Le rôle féminin est tenu par Margaux Colarusso

    En octobre 2018, Brandon tournait «Halloween 1» (à voir sur You Tube) et le mois suivant, «Halloween 2»,qui sera projeté, en avant-première, le 28 janvier 2019 à 19h30 au Caméo de Tamines. Le jeune réalisateur a mis tout son savoir-faire dans des films dont le budget est limité. Brandon s’est inspiré de la version «Halloween» de 1978 avec Jamie Lee Curtis.

    «A aucun moment, je n’ai pas voulu faire un copier-coller de ce film. J’y apporte d’ailleurs une touche originale et personnelle. Par exemple, dans «Halloween2», je renverse les codes. Le tueur n’est peut-être pas aussi méchant que l’on ne pense… »

    Le rôle du tueur psychopathe Michael Meyers est tenu par Fabian Rigaux, et de Laurie Strode, la survivante du massacre, par Margaux Colarusso. Certaines scènes ont été tournées à l’Institut psychiatrique de Manage.

    La version 2018 d’Halloween du réalisateur américain David Gordon Green a beaucoup intéressé Brandon. « Jamais je n’aurais cru que ce nouvel Halloween, qui fait revivre le mythe, changerait ma perception sur le cinéma, sur la façon d’en faire, de l’aborder» poursuit le jeune homme. «La simplicité est d’une efficacité redoutable. Ce film est véritablement audacieux avec l’absence de musiques pendant 60% du film et des scènes gore qui se produisent hors champ».

    Le film «Halloween 1» de Brandon Gotto était projeté dernièrement, au Secteur 42 à Lodelinsart, dans le cadre du «Jour le plus court de l’année », un événement qui se déroulait dans la Fédération Wallonie-Bruxelles. Pour la première fois, le Kino Carolo s’y associait avec la projection de 18 courts-métrages de réalisateurs carolos, dont Brandon. JCH

    brandongotto3.JPG

    Brandon est à gauche sur la photo

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • SPECTACLE- Vaudeville: "On dinera au lit" jusqu'au 13 janvier 2019

    diner1.jpg

    photos: J.C.Hérin

    dîner2.jpg

    Comédie de  Marc Camoletti avec la Compagnie du Vaudeville, jusqu'au 13/1 à la Ruche Théâtre.

    Horaires

    Jeudi, Vendredi et samedi 20h30 en soirée, le dimanche 16 h

     

    Réserver en Ligne: http://www.laruchetheatre.be

    A savoir http://www.laruchetheatre.be. Sur le net: https://youtu.be/pkEeBdHdN3


    Spectacle hilarant ! A ne pas rater. Une femme croyant, à tort ou à raison, que son mari la trompe, trouve dans une revue féminine et féministe, une recette pour se venger. En effet, cette conseillère du cœur suggère perfidement aux femmes qui veulent se libérer de la routine conjugale de pratiquer un ' sex-group '. Prenant le prétexte d'être à la mode, Jacqueline exigera de son mari de passer à la pratique, et celui-ci s'efforcera d'éviter par tous les moyens d'y arriver….. Les protagonistes de cette aventure seront parachutés dans une cascade d'erreurs et de quiproquos...

    Mise en scène d'Alain Lackner.

    Distribution:  Georges Léglise, Angelica Ferullo, Giuseppe Maligieri, Virginie Goossens, Damien C. Lucaselli, Stéphanie Menga

    Pour gagner 20% sur vos entrées, n'oubliez pas votre Pass Partout: www.laruchetheatre.be/pass-partout.html

    Pourquoi ne pas allier le plaisir de la culture, aux plaisirs de la bouche?
    N’oubliez pas de réserver votre restaurant au 071 16 83 08 et savourez la bonne cuisine de Jeff et de son équipe.
    laruchebrasserie.com/#intro

    diner3.JPG

    diner4.JPG

    Comment parler d'un "groupe" bien particulier ?

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire