Sujets thématiques - Page 2

  • CHARLEROI- Donne-moi une minute: Unis contre le racisme

    racismeee.jpg

    Rendez-vous en Gare de Charleroi-Sud ce 31 mars de 14h à 20h pour une action de sensibilisation dans le cadre d'un Gare aux Jeunes#DonneMoi1Minute.  Chaque année, Unia organise des activités autour de la journée internationale de lutte contre le racisme (21 mars). Cette année, Unia lance une campagne avec comme fil conducteur le hashtag #DonneMoi1Minute. Donne-moi une minute pour... me présenter, te dire qui je suis, t'écouter etc. Donne-moi une minute... en chantant, dansant, slamant, filmant, jouant etc. Le #DonneMoi1Minute permet de s'exprimer et de relayer sur les réseaux sociaux.  À Charleroi, Unia s'associe au Centre Ener'J, à plusieurs Maisons de Jeunes de la région et au CRIC pour organiser un Gare aux Jeunes le 31 mars de 14h à 20h.
    Au programme :  - Un live painting sur l'Esplanade de la Gare (côté TECs) ;  - Un « micro-trottoir », où chacun peut s'exprimer pendant 1 minute sur la question du racisme ;  - Un mur d'expression , pour prendre le temps de s'exprimer aussi par écrit ;  - Une exposition d'œuvres réalisées par la Maison des Jeunes de Marcinelle ;  - Des stands d'information de partenaires sur l'égalité des chances et la non-discrimination. 
    Où ?  En Gare de Charleroi-Sud  Quand ?  Le 31 mars de 14h à 20h

    Remerciements à Véronique Piraux & Denis Chintine (SNCB), Véronique Benoît (TEC Charleroi), MJ L'Eveil, Full TV, MJ Thuin, Centre de Jeunes de Marcinelle, Echevinats de l'Égalité des chances et de la Jeunesse, For'J, CRIC.

    Vous ne pouvez nous rejoindre ce 31 mars et vous souhaitez prendre part à notre campagne ? 

    En mars, Unia a lancé sa campagne #DonneMoi1Minute. Le concept ? Un # pour proposer à chacun de prendre le temps... Prendre le temps de faire un selfie, prendre le temps de connaître l'autre, de réaliser une vidéo, de s'exprimer via l'art...Le matériel de campagne est constitué d'une série de cartes postales avec des demi-visages à utiliser dans la réalisation de selfies, et à diffuser sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram,...).

    Comment participer à la campagne ?

    • Contactez votre point de contact local pour obtenir le matériel de campagne, et relayez vos selfies avec le #DonneMoi1Minute(vanhove@unia.be ; 0470/66.46.89) ;
    Lien permanent Imprimer Catégories : Société, Sujets thématiques 0 commentaire
  • CHARLEROI: Place verte piétonne tolérance zéro

    On ne le rappelera jamais assez: la Place verte (ancienne place Albert I, devant Rive Gauche) à Charleroi est devenue piétonne ! Il est donc interdit de stationner mais aussi traverser celle-ci sans laisser-passer ou autorisation de police.

    Les panneaux sont précis à ce sujet [panneau C103 zone piétonne de chaque côté du bd Tirou] et la Police de Charleroi peut verbaliser toutes les personnes en infractions... et cela peut coûter fort fort cher juste pour traverser le Bd Tirou, autant le savoir: tolérance zéro !

    "Je pleure de rire des gens qui se garent sur la place pour aller chercher un Quick et se font choper par les caméras de surveillance ou la police sur la place avec une amende de min. 55€ ou 110€ en cas de récidive c'est complètement con, soit directement ou dans quelques jours par la poste la surprise sera au rendez-vous - C'est déjà un Quick qui aura coûté le prix d'un bon resto ! LOL" nous envoie Olivier.

    Moralité: Une personne avertie en vaut deux !

    mobile_picture

    Lien permanent Imprimer Catégories : Allo Police, Société, Sujets thématiques, Votre quotidien 0 commentaire
  • CHARLEROI: La place verte est pietonne

    La place verte (Rive Gauche) interdit aux voitures !

    Traverser le Bd tirou de Charleroi c'est fini ! Il est nécessaire de le rappeler pour les plus étourdis ou les pseudos rebelles, la Place Verte où se situe Rive Gauche est une zone piétonne, PAS une zone "semi-piétonne" faut-il encore le rappeler ? Il semblerait que oui au vu des voitures qui "tentent" encore la traversée et mettent en danger les promeneurs, les enfants et les riverains présents dans cet espace du Boulevard Tirou.

    Il est donc interdit de s'y stationner en surface mais aussi de traverser cette zone en voiture. Les véhicules de secours, les city bus de la TEC et les taxis sont seuls "autorisés" à y accéder le temps nécessaire.

    Et pour celles et ceux qui en douteraient encore et tenteraient l'opération malgré tout, ils ne s'étonneront pas d'être lourdement sanctionnés. "Une personne avertie en vaut deux". Des cameras de surveillance, des agents de la police locales veillent au grain et assurent la securisation de la zone. Il est également question de sécurité pour tous puisque ce lieu est devenu, depuis l'ouverture du centre commercial un lieu de rassemblement privilégié des carolos. mobile_picture

    Lien permanent Imprimer Catégories : Allo Police, Société, Sujets thématiques, Votre quotidien 0 commentaire
  • CHARLEROI- L'Université Ouverte, ce samedi, au Salon des Etudes, Formations et Métiers

    université2.JPG

    Des cours de communication WEB sont dispensés par l'UO

    université3.JPG

    L' UO ( Université Ouverte ) vise à soutenir le développement et l'organisation d'activités d'apprentissage. Elle sera présente, ce samedi , au Salon Etudes, Formations et Métiers à Charleroi Expo.

    L'Université Ouverte met sur pied, à Charleroi/Expo, "Le Forum des Découvertes" SIEP , avec animations et speed-coaching sur le stand 34: "clés pour un job étudiant", "moi en 2027", "horizons langues","me construire"," lâcher la pression",... ainsi que des conférences: " Branche-toi langues", "oser un métier scientifique", " citoyen actif et expérience utile. 

    Depuis juin 2014, cette université, installée dans les bâtiments de la Caserne Trésignies, dispense des cours en Droit/Affaire publique, ingénierie, énergie environnement, santé, méthode de travail pour étudiants du secondaire ou du supérieur en difficulté... A ce jour, les formations sont déjà organisées en partenariat avec les Hautes Ecoles et les Universités. D'autres sont mises sur pied dans ses locaux ou gérées administrativement par du personnel de l'UO. Chargée de communication, Axelle Peppe, fait remarquer: " De par son rôle d'"ensemblier", l'UO, qui remplit ses missions sur l'ensemble du territoire de la Fédération Wallonie/Bruxelles, répond à des besoins socio-économiques concrets".

    communication WEB et cours par skype

    Depuis février 2017, l'UO organise une formation continue en Communication WEB. Le programme vise toute personne évoluant ou se destinant à évoluer dans le secteur de la communication et de l'information. Les professionnels de la communication pourront ainsi s'initier et se former aux nouvelles pratiques et méthodes liées aux usages émergents des outils du WEB. Autre particularité: l'UO propose des cours par téléphone et par skype. Entrée à l'UO en 2006,Theresa O'Brien, gestionnaire de projets et formation, dispense ce type de formation: " Mon enseignement est un peu " taillé sur mesure". Mon but est de répondre le mieux possible à la demande des étudiants."

    université1.JPG

    Theresa O'Brien donne des cours par téléphone et par skype

     

    J.C.HERIN

    Pour toute info: www.uo-fwb.be.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société, Sujets thématiques 0 commentaire
  • CHARLEROI- Journée de la femme: d'anciennes SDF carolos sur scène...

    femmes2.JPG

    Autrefois en errance, 7 femmes carolos ont joué leur propre rôle... Un spectacle proposé dans le cadre de la deuxième édition de "Regards de femmes".

    Une maman avec un bébé sur les bras... Livrée à elle-même, sans domicile fixe, elle ne sait plus quoi faire, et sur qui compter... Cette scène, qui est parfois malheureusement vécue au quotidien, était au coeur d'un spectacle mis en scène par le groupe Marchienne Babel, et interprété au Quai 10 par des femmes "en errance". Leur rôle, elles l'ont répété pendant plusieurs jours, pour que tout soit au point, le jour venu. Malgré le trac et quelques couacs, leur jeu était criant de vérité. Heureusement, dans la pièce, la solidarité prend vite le dessous sur l'individualisme et le chacun-pour-soi. Le message  est donc résolument positif !

    femmes1.JPG

    Durant leur prestation, ces "nouvelles" comédiennes étaient entourées par la chorale des Motivés, spécialisée dans les chants engagés. Louis Delville, qui en est le président, s'explique: " Nous trouvions important de les accompagner dans leur démarche. A aucun moment, nous n'avons voulu nous substituer à elles, mais plutôt être à leur service. Ce sont toutes ces femmes qui étaient à l'honneur."

    le relooking: question de dignité !

    Ce spectacle, en résonance à la Journée internationale des Droits des femmes, qui se déroulera le 8 mars, était une des activités de la journée " Regards de femmes" du GRAF ( Groupe de Réflexion et d'Action pour la Femme en errance), mise sur pied par Manu Condé, responsable du service promotion de santé de l'asbl "Comme chez nous", au 38, rue Léopold. Ce dernier est aussi initiateur du projet " Fleurs de bien", qui a vu le jour en 2009. " Nous voulions absolument que toutes ces femmes blessées par l'existence puissent partager leur vécu, être heureuses ensemble... L'objectif est donc bien de créer du lien et renforcer leur capacité d'action" signale-t-il. D'autres activités se déroulaient dans le cadre de cette journée: exposition de photos " Femmes en beauté", marché aux vêtements, chant,...ainsi qu'un atelier relooking. " Etre bien coiffée, habillée,... Voilà qui contribue aussi à donner plus de dignité à toutes ces dames " insiste Manu Condé. JCH

    femmes6.jpg

    femmes3.JPG

    le relooking... une question de dignité

    Elles ont connu la rue

    femmes4.jpg

    Sabrina ( 33 ans ) a inspiré le spectacle.

    Ancienne toxicomane, Sabrina ( 33 ans) a vécu dans la rue de 2003 à 2007. " A l'époque, j'étais un peu bête, insouciante,...Je me suis laissé entrainer par un mec plus scrupuleux, et de là les ennuis ont commencé. J'ai dû rapidement quitter mon logement et je me suis retrouvée sans argent. A commencé alors le règne de la débrouille... Des années de galère aussi ! ". Aujourd'hui, elle a récupéré une de ses filles. Elle suit une formation au Passage 45 et occupe un logement social, depuis quelques années. Sabrina est une des premières à avoir intégré le projet "Fleurs de bien". Le spectacle s'inspire de son histoire.

    Nathalie ( 43 ans ), quant à elle, est restée dans la rue pendant 1an. Elle a dû se séparer d'un compagnon alcoolique et violent. Ses 5 enfants ont dû être placés. Egalement ex-SDF, Persida, Murielle, Irma et Jessica ont aussi participé au spectacle. Une véritable amitié est née entre elles. Elles nourrissent d'ailleurs d'autres projets... JCH

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société, Sujets thématiques 0 commentaire
  • GOSSELIES- Etablissements Bruyerre: 3 nouveaux goûts pour les petits oeufs de Pâques!

    oeufs.JPG

    Elue Carolo de l'Année 2016, Bruyerre produira 16 tonnes de petits œufs en chocolat, pendant la période de Pâques. Une entreprise en parfaite santé !

    A l'heure où la morosité règne chez Caterpillar, il est une autre entreprise, voisine, qui est en pleine expansion : Bruyerre à Gosselies. Récemment, Jean-François Collet, directeur général, recevait le prix du "Carolo de l'année" dans la catégorie manager.

    " Pâques représente une période de vente importante pour notre chocolaterie. Nous en profitons pour étoffer encore notre gamme de produits " signale Florence Boucheron, manager depuis 2004. " Pour les petits oeufs de 12 grammes, nous lançons le lait/ poire, le lait/banane et le lait/coco ! Ce qui porte à 16 les différents goûts: on retrouvera toujours les classiques: vanille, pistache, caramel, framboise, ... Nous renouvelons aussi les emballages des boîtes à oeufs. Notons que pour le praliné, nous fabriquons la matière première de A à Z. Par exemple, nous cuisons nous-mêmes les noisettes venues de Turquie! " Et sur le thème du printemps, l'entreprise lancera, à la mi-mars, un oeuf avec un chat et une souris en massepain.

    oeufs2.JPG

    2 tonnes de "Sambrée" !

    " Notre dynamisme, nous le devons aussi à notre esprit d'entreprise ( nous avons lancé "la Sambrée": 2 tonnes de pralines produites depuis juin 2016! ), à notre politique d'emploi ( 170 travailleurs ), ainsi qu'à nos préoccupations écologiques: mise en place d'une éolienne" poursuit Florence Boucheron. Preuve de cette vitalité: la surface de stockage a triplé trois fois de volume, et le magasin a été agrandi également.

    oeufs3.JPG

    Que de chemin parcouru ainsi pour cette entreprise fondée en 1909 par François Léon Bruyerre ! ( La rue porte aujourd'hui son nom). Ce pionnier démarre à l'époque la vente de "denrées coloniales": fruits secs, sucre, bâtons de vanille,... En 1922, il lançait la fabrication de pralines, de bâtons de chocolat, confiseries,...dans une ancienne biscuiterie de Gosselies. En 1984, vu l'essor de l'entreprise, la chocolaterie déménageait dans un bâtiment moderne. Aujourd'hui, la société, forte d'une infrastructure de 13 500m2, réalise à ce jour un chiffre d'affaires de plus de 55 millions d'euros. 62% de la production est exportée dans 38 pays du monde ! JC HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Sujets thématiques 0 commentaire
  • CHARLEROI : Travaux du chantier Rive Gauche, la fin tant attendue !

    rive gauche,charleroi,travaux,centre ville,riverainsLes travaux du chantier Rive Gauche avancent à grand pas. Plusieurs centaines de travailleurs oeuvrent jour et nuit pour terminer le chantier avant l'inauguration qui se déroulera début mars. Les riverains attendent avec impatience la clôture de ces travaux, les nuisances sonores et environnementales (poussières, débris, vibrations,...) se sont succédé depuis plus de deux ans.

    "Je ne vous cache pas que ça fait long ! Nous n'en pouvons plus de ce bruit constant, cette poussière. Nous n'avons jamais été informés en tant que riverains de l'évolution des travaux et nous sommes toujours restés ignorés par les autorités communales voir par les responsables du chantier. Cela aurait été sympathique et respectueux de nous concerter à un moment ou un autre au lieu de systématiquement nous imposer ce colossal chantier" déplore Marie Christine, habitante du quartier. ...
     
    Un autre souci rencontré par certains riverains et non des moindres est un souci de "relogement". Certains propriétaires voient l'arrivée du nouveau centre commercial comme l'opportunité d'augmenter les loyers plus ou moins considérablement, de casser les baux locatifs pour proposer ensuite de nouveaux baux avec des conditions financières différentes, ce qui pourrait avoir comme conséquence de voir quitter une partie des riverains du centre ville de Charleroi.
     
    "Mon propriétaire m'a contacté en m'informant vouloir mettre un terme à mon bail, pour m'en faire signer un nouveau, avec de nouvelles conditions financières. D'après lui, le nouveau cadre urbanistique direct sera d'ici peu plus propice à la détente, une meilleure vue, un meilleur cadre de vie,... D'autres riverains sont dans le cas aussi et on parle chez certains d'une augmentation vertigineuse pouvant aller jusqu'à une location de 1.000 € contre 700 € précédemment. Cette pratique est scandaleuse car cela fait de nombreuses années que nous sommes dans notre appartement. Nous sommes pris en otage rien de plus ! Soit on accepte les nouvelles conditions financières imposées par le propriétaire soit nous devrons partir. Pour moi, l'arrivée du centre commercial n'est pas du tout un avantage contrairement à ce que certains propriétaires peuvent penser, ce sera plus de bruit, plus d'aller et venue, plus de délinquance aussi qui accompagnera cette toute nouvelle place,... A ça il faut ajouter que pendant plusieurs années j'ai dû avec d'autres riverains supporter les travaux, le bruit, la poussière, les dégradations, les incivilités d'autres personnes qui urinaient sur ma porte d'entrée, jetaient des déchets partout,... A aucun moment mon loyer n'a été adapté pendant les travaux et aujourd'hui c'est la claque. Nous avons été les dindons de la farce et perdant dans tout les sens du terme avec ce chantier et depuis le début d'abord avec la ville puis aujourd'hui avec les propriétaires. Je suis très en colère et tant qu'affaire que les citoyens quittent le centre ville et partent ailleurs, la ville se rendra peut-être à l'évidence qu'il y a un problème grave et peut-être aura t-elle le courage d'agir contre ce genre de procédé... mais pour moi il est déjà trop tard ! En ce qui me concerne c'est sûr, Charleroi ne me verra plus !" affirme Christophe, un riverain exaspéré de la situation.
     
    A l'aube de l'inauguration et de l'ouverture du centre commercial Rive Gauche, il faut croire que tout ne s'est pas passé sans embûche ni sans contrainte pour celles et ceux qui habitent le quartier. Les commerçants avaient déjà eux aussi subits de nombreux désagréments qui ont pu se résoudre à coup de recours et de plaintes.
     
    Nous pourrions aussi aborder le sujet brulant du stationnement en centre ville, qui a pour but d'améliorer la mobilité, cependant d'après les témoignages reçus de riverains, de commerçants, le stationnement des véhicules soumis à la gestion de la RCA (régie communale autonome) aura probablement et uniquement l'impact de voir partir les habitants du centre ville et faire fuir les clients qui préfèreront aller dans un endroit où le stationnement est moins compliqué mais surtout moins cher. La faute sans doute à de nombreuses autres alternatives de mobilité qui n'ont pas été suffisamment préparés par la ville elle-même pour permettre à chacun de se passer de la voiture.
     
    Aujourd'hui encore, certains commerçants du quartier ont du mal à conserver une activité normale et beaucoup ont souffert d'une perte croissante de clients et des pertes financières qu'il sera probablement impossible à chiffrer précisément depuis le début des travaux. Une chose est certaine, pour les riverains c'est bientôt la fin et celle-ci est attendue avec grande impatience, c'est aussi le commencement pour la ville de Charleroi d'une nouvelle aventure qui aura déjà fait couler beaucoup d'encre. 
     
    Source & photo: Seben©
     

    Votre avis nous intéresse ! N'hésitez pas à commenter cet article et y apporter votre point de vue sur le sujet. 

    Lien permanent Imprimer Catégories : Billet d'humeur, Société, Sujets thématiques, Témoignage, Votre quotidien 0 commentaire
  • CHARLEROI- Salon Idées Vacances Maison Loisirs et Jardins encore ce dimanche !

    ideesvacances4.JPG

    Un jacuzzi, ça fait tellement de bien !

    A Charleroi Expo, le dernier salon " Idées Vacances", couplé au salon "Maison/Jardins et Loisirs", pourrait accueillir jusque 20 000 personnes. Accessible encore ce dimanche!

    Alors que le froid se fait encore bien sentir, le Salon "Idées Vacances Maison Jardins Loisirs" donne un peu de chaleur et des envies de départ! 250 exposants y sont présents, dont 60% de Français pour la partie " Vacances".      

    "Il règne dans ce salon une atmosphère tout à fait particulière. Au fil des années, il est de plus en réputé pour sa convivialité " fait remarquer Véronique Delwarde, organisatrice.

    Le tourisme à l'étranger est bien représenté, ainsi que le tourisme de proximité. Ainsi, l'Office du Tourisme de Thuin vient d'éditer une brochure dans laquelle sont mentionnés trois nouveaux programmes de journées à thèmes: " Et si on dansait" avec découvertes historiques, patrimoniales et gustatives qui se termine de façon festive, "Mettez de l'eau    à mon moulin", pour longer la Sambre, berceau d'une batellerie florissante, ainsi que "L'Art de Thuin à Charleroi", où il est possible de découvrir le BPS 22, après avoir percé les secrets de la Distillerie de Biercée. Il reste aussi les circuits classiques: " Les voies d'eau... à l'eau de Villée, " Des pavés à la rivière", "Une journée au Moyen Age", ... Plus d'infos au 071/59 54 54- thuin@thuin.tourisme.be

    ideesvacances.JPG

    nouvelles escapades en Thudinie

    ideesvacances2.JPG

    Une toiture auto-nettoyante!

    Un espace "Rando et Loisirs Nature", "Véhicules de loisirs" et "horéca" sont aussi présents dans "Idées Vacances". Les visiteurs croiseront aussi ( peut-être ?) les candidates françaises d'Egérie Glam Plus France, un concours de beauté pour dames rondes!

    ideesvacances5.JPG

    Les candidates d'Egérie Glam Plus France

    Côté maison, les nouveautés ne sont pas en reste, comme la toiture auto-nettoyante ( hydrofuge coloré pour toiture tuile béton) de Technitoit, système qui permet de protéger et décorer les toitures, réduire le degré d'absorption d'eau, protéger contre le gel et la production, retarde la formation de mousses, algues et lichens, augmente la cohésion et laisse respirer les supports.

    ideesvacances3.JPG

    Quid pour l'avenir du salon ? " Nous analyserons attentivement les propositions de "délocalisation" dans le courant de l'année " poursuit Véronique Delwarde. " Ne cachons pas non plus que certains commerciaux, surtout dans le domaine de la construction, y font 20% de leurs chiffres d'affaires annuels!". Le salon se tient encore ce dimanche 29/1 à Charleroi Expo, de 10h à 18h. Entrée: 7 euros. JCH

    Lien permanent Imprimer Catégories : Sujets thématiques 0 commentaire
  • BOIS DU CAZIER: 60 000 visiteurs en 2016!

    Le mois de janvier est celui des bilans. L’année 2016, commémorant les 60 ans de la tragédie de Marcinelle, a tenu ses promesses en terme de fréquentation puisque le site a accueilli 57.128 personnes, un record absolu, contre 50.297 en 2015, qui était déjà un record, soit une augmentation de 13,58 %.

    Un bémol cependant puisque les entrées payantes sont restées stables avec 26.064 visiteurs. Parmi ces visiteurs, 58 % ont découvert le Bois du Cazier en groupe (répartis équitablement entre les scolaires et les adultes) et 42 % individuellement, en famille ou entre amis.

    cazier.jpg

    Dimanche gratuit : les entrées ont doublé!

    A ces entrées payantes, il faut ajouter 3.958 entrées lors du premier dimanche gratuit du mois dont le succès a doublé en un an, ainsi que 1.953 autres entrées gratuites reprenant notamment les enfants de moins de 6 ans et les porteurs de carte de libre accès.

    Par ailleurs, 25.153 personnes (5.000 de plus que l’an dernier) ont visité le site lors des manifestations grand public dont les plus importantes sont par ordre décroissant : le marché de Noël (6.135), Sport Terrils pour Tous (2.650), la Journée du Souvenir (1.750), le festival de chorales « Au cœur du pays de Charleroi » (1.440). Il faut rappeler que les trois journées de commémorations, les 6, 7 (« Retour vers le passé ») et le 8 août ont comptabilisé toutes entrées confondues près de 5.000 visiteurs (contre un millier de visiteurs en 2015).

    Selon la provenance, les chiffres montrent une grande stabilité du public avec 54,1% de Wallons (contre 52% l’an dernier) dont une majorité d’Hennuyers, 11,5% de Bruxellois (contre 10,5%), 14,8% de Flamands (contre 15%), 19,6% d’étrangers (contre 22%) dont une moitié d’Italiens.

    Une offre élargie

    L'augmentation du nombre de visiteurs en 2016 est d'autant plus appréciable qu'elle survient dans un contexte de contraction de la fréquentation des attractions touristiques en Hainaut de près de 20 % en 2016 par rapport à 2015. Le Bois du Cazier a ainsi profité à plein du « tourisme de Mémoire » très en vogue ces dernières années (centaine de 14-18, bataille de Waterloo, …).

    Durant cette année de commémorations, le site a également pris soin d’élargir son offre par des réalisations complémentaires qui devraient lui assurer un intérêt renouvelé auprès du public, comme l’exposition du camion de l’ancienne centrale de sauvetage totalement restauré, la reconstitution d’un baraquement d’ouvrier immigré de l’après-guerre, la création de la peinture murale « Deux cent soixante-deux » et la diffusion d’un nouveau film pour en prendre plein les yeux « De la Révolution industrielle au Patrimoine mondial », avec la complicité du désormais célèbre  « Dirty Monitor ».

    Ce film est la première phase du redéploiement du musée de l’Industrie entrepris avec le soutien du Commissariat général au tourisme. Quatre raisons de plus de venir (re)découvrir ce site de mémoire classé au Patrimoine mondial de l’Unesco avec trois autres sites miniers majeurs de Wallonie : Bois du Luc, Grand-Hornu et Blegny Mine.

    CONTACT

    Charlotte Jeuniaux (Communication) + 32 71 88 08 53

    Email : communication@leboisducazier.be

    Site web : www.leboisducazier.be

    Lien permanent Imprimer Catégories : Sujets thématiques 0 commentaire
  • CHARLEROI- Tropica BD déménage à Rive Gauche!

    Révolution dans le monde carolo des bulles ! Associée dorénavant à BD World/Slumberland, Tropica BD se déplacera, fin février, dans le Complexe commercial Rive Gauche, avant une ouverture plus officielle fin septembre.

    tropica.JPG

    Christian au comptoir

    Véritable institution du 9ème Art à Charleroi, Tropica BD a été créée en 1981 par 5 étudiants fraichement sortis de l’ UCL, dont Denis Lapière, devenu scénariste de BD. Après 35 ans de bons et loyaux services, Christian Bernard,   le patron, voulait lever un peu le pied. D’autant plus qu’il travaille depuis 5 ans pour la société Moulinsart.

    Installée d'abord au Boulevard Tirou, à la galerie Bernard, et à deux emplacements de la rue de Dampremy, Tropica BD prendra ses quartiers à Rive Gauche. " Comme BD World Loverval avait décidé de fermer et voulait revenir en Centre ville, nous avons donc décidé d’ouvrir une nouvelle surface commune : plus de surface, plus de choix, plus de stock, plus d’animations,… signale Christian. " Tropica BD apporte sa clientèle et ses contacts à Charleroi,  BD World / Slumberland apporte sa force de frappe et sa structure… La philosophie est de garder le mode de fonctionnement d’un commerce de centre ville / proximité. Le personnel de Tropica BD est donc réengagé et va s’allier à celui de BD World."

    un réseau de 11 librairies !

    Pour rappel, Slumberland est né en 1989 au Centre Belge de la Bande Dessinée de Bruxelles. Tout d’abord ce fut l’art shop du Musée, puis la librairie est devenue très vite indépendante en ouvrant une succursale à Woluwe-Saint-Lambert, puis en rachetant successivement des librairies spécialisées en BD à Louvain-La-Neuve, Uccle, Namur et Liège. Enfin, la structure s'est alliée au réseau BD World l’année dernière.

    " Avoir un réseau de 11 libraires, dont l’offre est commune , permet à nos clients de trouver très vite et facilement le livre dont ils rêvent" précise Cédric De Waele de Slumberland. Outre la BD classique, l'offre sera renforcée ( presque 400 m² de BD, comics, mangas, romans…) et sera suivie par des promotions.

    Géographiquement parlant, Slumberland n’avait pas encore d’implantations dans le sud-ouest de la Belgique francophone.

    " Participer au renouveau de Charleroi, dans une ville qui a vu naître une partie importante de la culture bédéphile avec les Éditions Dupuis, est plutôt engageant" poursuit Cédric De Waele. "Nous avons d’ailleurs l’intention de participer culturellement et activement au monde de la bd carolo !" Reste que les rues commerçantes du Centre Ville se désertifieront encore un peu plus...JCH

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements, Sujets thématiques 0 commentaire
  • LODELINSART- La Nouvelle revue des Molières et Mocassins: Charleroi, montre-nous tes fiesses

     

    fiesses3.JPG

    L'extension de la BSCA fait partie de la revue

    Vedette toute catégorie de la 20ème revue des Molières et Mocassins: Paul Magnette, surnommé "Paulo la Fronde", à cause de la fameuse saga du " CETA". D'autres thèmes sont évoqués comme les travaux du Centre Ville, dans une chanson rappelant Rabbi Jacob !

    Si la revue 2017 commence par la chanson "El Ceta avou l'Canada" ( parodie de Bob Dechamps: "In sorèt dès gros canadas! ), ce n'est pas par hasard ! C'est que le refus de signer, dans un premier temps, le fameux traité commercial entre    le Canada et l'Union Européenne a fait connaître notre bourgmestre au monde entier ! " J'emmerde le Canada, le MR, la NVA. Tout me va pourvu qu'on parle de moi. Le CETA, mais qu'est-ce que c'est? On en a rien à cirer. Le nouveau roi de la Wallonie, c'est moi! " clame Paul Magnette dans une chanson sur l'air de "Ma Cabane au Canada".

    Au hit parade, le maïeur carolo est suivi par la famille Van Cau et fils. " Tonton Van Cau n'est pas revenu" et "Blanchi comme Van Cau" rappellent que le père n'est pas encore parti à la pêche à la mouche, tandis que Philippe bénéficie d'une gentille parodie sur l'air d'Ali Baba. Sont aussi épinglés Anne-Marie Boeckaert, transformé en gâteau géant,Eric Massin ( "On a l'béguin pour sa sacoche en cuir!"), Serge Beghin ( "Je r'fais l'monde devant un'bon chope au Supra!"), Eric Goffart ( "C'est le chéri de ses dames!"), Olivier Chastel ( "J'ai tourné la page des affaires"), Julie Patte ( "Elle a la patate des 350 ans"), Christian Meysman ( "L'ami Christian nous tiré un joli feu d'artifesses"),... Difficile de les citer tous!

    fiesses4.JPG

    la fin des Arts Ménagers et de Caterpillar

    La revue égrène aussi d'autres sujets: l'extension de l'aéroport de Gosselies, le port du burkini, les parkings payants, la montée du PTB, la caserne des pompiers,...Plus tristement, la fin de Caterpillar et des Arts Ménagers. Par contre, les problèmes d'insécurité, liés aux attentats terroristes, sont à peine évoqués...

    La chanson sur l'air de "Rabbi muffin", comédie musicale de MC Solaar inspirée du film culte Rabbi Jacob, traite des travaux: " D'la Ville Basse à la Vill'Haut', partout y a des chantiers", " Dans la rue d'la Montagn', les commerç' crient au désespoir. Se balader là bas ce s'ra à vous ficher le cafard ",...

    fiesses1.JPG

    Sur l'air de "Rabbi muffin" ( Rabbi Jacob )

    Le spectacle ne laisse aucun temps mort. Les tableaux, chants, et chorégraphies colorées, sous la direction de Sylvia Printemps, se suivent à un rythme soutenu.

    Chapeau aux 9 comédiens/danseurs/chanteurs: Jacques Delmeire, Savatore Vullo, Erika Blommaert, Céline Robaert, Melissa Surrenti, Pierre Dehaye, Alain Blommaert, Raffaele Vullo, Gérard Monsieux.

    La revue des Molières et Mocassins: " Charleroi, montre-nous tes fiesses!" est à voir jusqu'au 29/1/17 au petit Théâtre de la Ruelle, rue du Village ( place Edmond Gilles) à Lodelinsart. Spectacles les vendredis et samedis à 20h et les dimanches à 16h. Renseignements et réservations: 0474/388 032. http://molmoc.blogspot.com  JCH

    L'avis de l'échevin Cyprien Devilers

    fiesses5.JPG

    Cyprien Devilers est fidèle à la revue depuis les années 2000. " Je trouve que le spectacle, qui fait vraiment partie du paysage culturel carolo, s'améliore d'année en année" fait-il remarquer. " La revue permet de prendre du recul par rapport à tout ce qui s'est passé en une année. D'une certaine façon,elle force l'homme politique à garder une certaine humilité. Par son côté festif et coloré, elle donne aussi à rêver et à "ré-enchanter" le quotidien des Carolos".

    Que l'échevin de l'Environnement se rassure: il est relativement épargné dans la revue ! Son attachement à la Ville est bien souligné. Sur l'air de " Chanson populaire" de Claude François, il est dit: "Cyprien député: autant ne pas y penser. Bien qu'ayant gagné son siège, il est resté au Collège, alors qu'Anthony a laissé sa place à Julie ". Cyprien apprécie aussi les chansons en wallon. " Je vais régulièrement voir des pièces dialectales à Couillet, Mont-sur-Marchienne, Gilly... " poursuit-il. " Le Wallon fait vraiment partie de notre culture et de notre patrimoine".

    J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements, Société, Sujets thématiques 0 commentaire
  • CHARLEROI- 78 parkings vélos !

    A l’initiative du bourgmestre en titre, Paul Magnette, et de l’échevin des Travaux, Eric Goffart, le Collège communal a décidé d'attribuer un marché d'acquisition et de pose de 78 parkings vélos pour un montant de 26.601€ lors sa réunion hebdomadaire, ce jeudi 29 décembre.

    vélo.jpg

    Ce nouveau marché va permettre de poursuivre la mise en œuvre du volet cyclable du plan communal de mobilité (PCM) qui prévoit l’élargissement de l’espace de stationnement pour les vélos. « En 2016, nous avons déjà pourvu le centre-ville de 65 nouveaux arceaux d’arrimage répartis sur 12 sites. Ce faisant, nous avons doublé la capacité de stationnement vélo dans l’intraring », indique le bourgmestre en titre, Paul Magnette. « La logique voulait que les suivants soient progressivement installés sur les 4 autres districts afin de couvrir tout le territoire de la Ville de Charleroi ».

    « La division de la Voirie et de la Mobilité a réalisé une étude pour l'acquisition et le placement de parkings pour vélos afin de fournir aux cyclistes des stationnements pour vélos confortables et sécurisés situés dans ou à proximité immédiate des lieux d'intérêt », précise l'échevin des Travaux, Eric Goffart.

    Les dispositifs sont équipés d’ancrages en fourreau qui permettent un entretien plus simple des arceaux.

    Des 78 arceaux qui font l’objet du marché, 50 seront installés aux endroits suivants :

    Maison citoyenne de Gosselies (Centre civique) : rue Junius Massaux

    Maison citoyenne de Marchienne-au-Pont : place Kennedy

    Maison citoyenne de Marcinelle : avenue Mascaux

    Maison communale de Jumet : place du Chef lieu

    Maison communale de Roux : place Ferrer

    Hôtel de Police : Boulevard P. Mayence à Charleroi

    Bureau de police : allée E. à Marcinelle

    CEME : rue des Français à Dampremy

    Maison médicale : place Francisco Ferrer 2 à Ransart

    Le solde de 28 unités, en réserve, permettra ultérieurement de garnir d’autres emplacements ou de procéder au remplacement d’éventuels arceaux endommagés.

    Rénovation de la rue Appaumée à Ransart

    Lors de la même réunion, le Collège communal a décidé d'attribuer, à l'initiative de l'échevin éric Goffart, un marché de travaux de rénovation à la rue Appaumée à Ransart pour un montant de 2.387.202€ .

    Il s'agit d'un chantier de façade à façade comprenant la réfection des trottoirs, des éléments linéaires et de la chaussée. Des travaux d'aménagement de l'égouttage sont également prévus. Pour ce dernier aspect, la Ville bénéficie d'une intervention de la SPGE d'un montant de 953.005€. Le montant restant, soit 1.434.197€, est subsidié à hauteur d'environ 50% par la Wallonie dans le cadre du Fonds d'investissement.

    La rue Appaumée regroupe environ 200 habitations sur une longueur d'1,1 kilomètre. Cette voirie fortement dégradée et empruntée notamment par les bus du TEC abrite également la Maison Communale Annexe de Ransart où cohabitent plusieurs services dont le département de la Voirie”, précise l'échevin des Travaux Eric Goffart.

    Ces travaux s'ajoutent à plusieurs chantiers menés dans la commune de Ransart comme à la rue Paul Pastur, autre axe structurant important. A noter que la rue César De Paepe est actuellement en cours de rénovation tandis que les procédures de marché public se poursuivent pour les réfections futures des rues Charbonnel et du Vigneron.

    Acquisition de matériel sportif pour un montant de 120.000 euros

    A vos bonnes résolutions, l’an 2017 sera sportif ! En effet, 2016 se referme sur une bonne nouvelle pour tous les pratiquants du sport à Charleroi. Le dernier Collège de l’année vient d’attribuer un marché relatif à l’acquisition de matériel et d’équipements sportifs pour un budget total de quelque 120.000€.

    Ce montant important couvre aussi bien le matériel des complexes sportifs (tapis de gym, de judo,…) que du matériel pour la pratique du volley-ball, du badminton, des panneaux de baskets et des mini goals pour enfants. Nos piscines communales ne sont pas en reste puisque le marché comprend aussi des mannequins de sauvetage, des ceintures de natation, des brassards, sans oublier du matériel de psychomotricité. Ce marché s’étend enfin aux PEPS (Plaines éducatives de proximité saisonnières) et à l’Hôtel de Police.

    « Nos complexes sportifs et nos piscines reçoivent de beaux cadeaux de fin d’année de la part de mes collègues du Collège Communal et de moi-même. Des présents qui raviront sans nul doute les nombreux sportifs et sportives carolos qui, au lendemain des fêtes, auront pris de bonnes résolutions pour ce début d’année » s’est félicité Philippe Van Cauwenberghe, échevin des Sports. Source: Ville de Charleroi

    Lien permanent Imprimer Catégories : Sujets thématiques 0 commentaire
  • LODELINSART- Inauguration de l'école de l'Ouest

    C'est en présence de la Ministre de l’Education Marie-Martine Schyns que le Bourgmestre Paul Magnette, l’Echevine de l’Enseignement Julie Patte et l'Échevin des Travaux Eric Goffart ont eu le plaisir d'inaugurer l’école de l’Ouest à Lodelinsart.

    Un moment exceptionnel puisqu'il s'agit de la première école à bénéficier d'une reconstruction complète depuis le début de cette législature et, plus largement, depuis les années nonante. Au total les travaux auront duré deux ans. « Le dossier de démolition et de reconstruction du complexe scolaire et l’aménagement des abords a été attribué au montant de 4.209.000 €. Le bâtiment comprend 5 classes maternelles, 6 classes primaires, 1 préau, des zones de jeux et une conciergerie sur 1325m2 de surface bâtie pour un volume de +/- 9275 m3 », précise l’Echevin des Travaux, Eric Goffart. Le montant de la subvention allouée par la Fédération Wallonie Bruxelles s'élève à 2.329.526 €.

    Pour l'Echevine de l’Enseignement, Julie Patte : « la construction de ce nouveau bâtiment est une excellente nouvelle qui permet d'offrir des locaux adéquats pour mener les activités pédagogiques dans des conditions optimales ». Un renouveau bienvenu, d'autant plus que, comme le précise l'Echevine, on compte 32 % d'inscriptions supplémentaires par rapport à la rentrée scolaire de l'an dernier. Ce qui ne présage que du bon pour l'avenir".

    L'agencement des classes a été revu pour permettre, en maternelle, une meilleure gestion du groupe-classe et l'organisation de coins "ateliers" bien distincts les uns des autres. Les enfants peuvent ainsi correctement identifier les types d'activités proposés et leur localisation. Les classes primaires se trouvent au premier étage. Elles sont agréables, de grande taille, et offrent un climat propice au travail. L'école bénéficie également d'une cyberclasse, composée d'ordinateurs et de deux tableaux blancs interactifs, qui permet d'intégrer les Technologies de l'Information et de la Communication dans les dispositifs d'apprentissage pensés par les enseignants. Tout a également été pensé pour permettre un accès facilité aux personnes à mobilité réduite puisque l'école dispose de rampes de sécurité, d'un ascenseur, de portes et de sanitaires aux tailles adaptées.

    Rentrée aux Cerisiers en septembre

    Cette inauguration devrait être suivie, en septembre 2017, par l'ouverture des portes de la toute nouvelle école des Cerisiers à Marcinelle. Ce sera sans aucun doute le chantier d'infrastructures scolaires le plus important de la législature. Huit millions d'euros subsidiés à hauteur de cinq millions d'euros par la Fédération Wallonie-Bruxelles sont investis dans ce chantier initié début 2014. source: Ville de Charleroi

     

     
     
     
    Lien permanent Imprimer Catégories : Sujets thématiques 0 commentaire
  • CHARLEROI- Rénovation de la rue de la Cayauderie

    Le Collège communal a décidé d’attribuer ce mardi 6 décembre 2016, à l’initiative de l’Echevin Eric Goffart, le marché de travaux de rénovation lourdes de la rue de la Cayauderie à Charleroi (1.155.654€).

    cayauderie.jpg

    Il s’agit d’un chantier de rénovation complète, de façade à façade (réfection des trottoirs, des éléments linéaires et de la chaussée).

    A elle seule, la rue de la Cayauderie regroupe plus de 255 habitations et plusieurs commerces sur une longueur de 780 mètres.

    Ces travaux viennent s’ajouter à ceux prévus également à Charleroi nord dans les rues Marie Danse (anciennement appelée Jules Destrée) et Dourlet.

    Ce chantier devrait commencer en 2017 et s’étendra sur une période de 250 jours ouvrables.

    Lorsque le chantier sera en passe d’être lancé, les riverains seront informés via une réunion d’information.

    Ces travaux sont réalisés dans le cadre du Fonds d’investissement, un mécanisme de subsidiation visant la rénovation des infrastructures routières et les aménagements d’égouttage.

    A bientôt sur ce chantier ! E.Goffart, échevin des Travaux.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Sujets thématiques 0 commentaire
  • GILLY- rue des Vallées- Début des travaux d'égouttage

    Une situation critique

    ruedesvallées.jpg

    Depuis de nombreuses années, le quartier des Vallées à Gilly doit subir une situation compliquée en termes de salubrité de l’espace public.

    Suite à une avarie survenue sur le système d’égouttage existant, il a été nécessaire d’en trouver un exutoire suffisant pour permettre l’évacuation des eaux du quartier Saint-Joseph.

    Cette solution intermédiaire causait de nombreuses nuisances dans un voisinage très fréquenté par les habitants du quartier : le site jouxte le Lycée François de Sales, et se trouve à proximité immédiate de plusieurs grandes surfaces, ainsi que des terrains de sports occupés par le RFC Gilly et le Vélodrome de Charleroi.

    Par ailleurs, une situation critique en entraînant une autre, des personnes mal intentionnées se sont senties autorisées, au fil des ans, à venir y déverser une série de dépôts clandestins (salons, vieux pare-chocs, télévisions usagées, etc.).

    Le lancement d’un chantier d’importance

    Cette situation ne pouvait plus durer. Après avoir réalisé les études techniques et assuré la préparation des marchés publics de travaux, l’Intercommunale Igretec (Opérateur d’Assainissement Agréé) et la Ville de Charleroi ont confié aux entreprises Michaux de Châtelet, le soin de réaliser les opérations techniques utiles et de placer un nouveau collecteur d’égouttage, en vue de régler durablement ce problème.

    Quelques opérations préparatoires ont été initiées au cours de dernières semaines, et ce matin, j’ai pu me rendre compte du démarrage réel du chantier et des premiers travaux de terrassement.

    Bon chantier à toutes les personnes qui y sont impliquées (Ville, Igretec, entreprises de travaux publics).

    Source: page Facebook de l'échevin Eric Goffart.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Sujets thématiques 0 commentaire