Société - Page 5

  • CHARLEROI- Sur la scène du PBA, 8 danseurs/lutteurs !

    clameur1.jpg

    photo: Marc Coudrais

    La dernière représentation de "Clameur des Arènes" s'est déroulée au PBA, en coproduction avec Charleroi Danses. Dans un spectacle mêlant à la fois lutte, danse contemporaine et musique.

    Les spectateurs du PBA n'étaient pas loin d'un millier pour assister, vendredi soir, au spectacle " Clameur des Arènes", qui clôturait une tournée de trois ans ! Partant du rituel de lutte africain et l'ouvrant plus largement à la lutte en général , Salia Sanou, chorégraphe burkinabé, insiste sur le " poids symbolique d'un combat", dans la défaite autant que dans la victoire.              

    La troupe recrée l’ambiance des arènes sur une scène réduite à l’essentiel,  mais offrant une esthétique puissante et qui colle bien à l’esprit de cette pratique: un sol blanc sur un fond formé par des sacs de sable rouge.              

    Sur scène, trois danseurs, cinq lutteurs, quatre musiciens et chanteurs, pour une métaphore de la lutte quotidienne pour la survie, en quatre tableaux. Les hommes se heurtent, s'empoignent, se repoussent,...De leurs corps sculptés d'ébène se dégagent force et violence, mais aussi grâce et élégance.

    clameur2.jpg

    photo: Marc Coudrais

    ni tambours, ni djembés !

    Le spectacle était suivi d'une rencontre avec le public menée par Pierre   Van Eechaute, responsable de la communication du PBA, en présence de Salia Sanou, concepteur, Emmanuel Djob, chanteur, musicien et auteur-compositeur ( candidat à The Voice 2 sur TF1!) , et des danseurs/lutteurs.

    " J'aime aller où on ne m'attend pas, créer la surprise,... " confiait Salia Sanou. " La lutte, qui est vraiment un sport national au Sénégal, est aussi un prétexte pour moi d' interroger la jeunesse africaine, qui ne renie pas ses racines, mais veut aussi aller de l'avant."

    A une spectatrice, frustrée de n'avoir entendu ni tambour, ni djembé, le chorégraphe a répondu: " Le spectacle veut aller au-delà des clichés, et battre en brèche l'image un peu naïve que l'on se fait de l'Afrique.   Ce mélange de sensualité, d'énergie qui ose le corps- à- corps, de musique brassant la soul, le funk, le blues... , nous ouvre à la modernité". JCH

    clameur3.jpg

    Rencontre avec le public

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements, Société 1 commentaire
  • CHARLEROI- " Actionnaires, tortionnaires ! "

    actionnaires.jpg

    Un colloque s'est tenu, samedi, à l'auditorium de l'UT sur le thème: " Actionnaires, Tortionnaires!". C'était aussi le slogan que criaient les travailleurs de Caterpillar dans les rues de Charleroi quelques jours après l'annonce brutale de la fermeture du site de Gosselies.

    Jumétois depuis une quarantaine d'années, Daniel Tanuro était le coordinateur de la journée. "Un phénomène récent et très inquiétant se reproduit: les licenciements boursiers" signale-t-il. " Il est inadmissible que des entreprises, en parfaite santé économique et générant des profits importants , licencient dans le seul but de favoriser les actionnaires, de soutenir le cours de l'action en bourse, et donc d'augmenter le capital rentier. Les licenciements qui se sont succédé chez Caterpillar, ING, Axa, etc. confirment la tendance : l'emploi trinque, les dividendes explosent !  Le mouvement syndical paraît désemparé face à ces attaques sur tous les fronts".  

    Parmi les intervenants: Bruno Bauraind (GRESEA), Antonio Cocciolo (Secrétaire Hainaut-Namur des Métallurgistes Wallonie-Bruxelles Fgtb), Ivan Del Percio (délégué principal Fgtb de Caterpillar), Daniel Piron (ex-secrétaire régional interprofessionnel de la Fgtb de Charleroi-Sud Hainaut),...

    Le but du colloque était donc de contribuer à une analyse du capitalisme contemporain, des nouveaux défis lancés aux organisations de travailleurs et surtout de discuter les stratégies à mettre en oeuvre pour y faire face. Le colloque était organisé à l'initiative de la Formation Lesoil ( organisation d'éducation permanente pour adultes) , en partenariat avec : Gresea, Cepag-Verviers, l'Avenir a son syndicat, Ulb Centre Zénobe Gramme, et avec le soutien de la Fédération Wallonie/Bruxelles.  J.C.HERIN 

    actionnaires2.jpg

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- Quai 10: le show de Dirty Monitor !

    quai2.JPG

    quai7.JPG

    quai6.JPG

    Un univers "glaçant" !

    Samedi soir, les Dirty  Monitor et leur mapping vidéo investissaient la cour intérieure pour un show...magique!

    Un androïde, des ouvriers travaillant dans les souterrains d'une métropole, les catacombes où se tiennent une réunion secrète,... C'est tout l'univers envoûtant du film expressionniste de science-fiction du début du XXème siècle "Métropolis" de Fritz Lang qui était recréé dans le complexe Quai 10, grâce au video mapping Futuropolis des Dirty Monitor. Déjà lors du vernissage, vendredi soir, le public était amené à découvrir une surprenante installation numérique interactive alliant mapping vidéo, jeux de lumière et musique expérimentale.

    Ce week-end, le Quai 10 inaugurait officiellement ses nouvelles installations. La brasserie, - pourtant très spacieuse!- , était souvent pleine à craquer ! Entre 3000 et 4000 personnes se sont déplacées. Parmi le public, Paul Magnette et Alda Greoli. Le bourgmestre de Charleroi a souligné: " Voir ce bâtiment, enfin opérationnel après autant de tractations, constitue un véritable soulagement. Quai 10 deviendra un élément incontournable du paysage la Ville Basse". 

    quai1.JPG

    Alda Greoli et Paul Magnette

    " Quel défi d'avoir transformé le siège de la Banque Nationale de Belgique en un nouvel espace culturel! " poursuivait la Ministre de la Culture. " Pour ma part, je vois dans Quai 10 un outil de transmission intergénérationnel. Des plus jeunes, notamment avec les jeux vidéo, aux plus grands avec le cinéma d'auteur. "

    quai3.JPG

    Santé !

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- Quai 10: des films adaptés aux malvoyants

    audiodescription.JPG

    Alexine, Jérôme et Francine ( la maman de Jérôme )

    A Charleroi, les films en audiodescription ( à l'attention des personnes déficientes visuelles ) seront à présent diffusés au Quai 10. Première séance, samedi, avec la comédie "Faut pas lui dire".

    Malvoyants, Jérôme ( 31 ans ) de Courcelles et sa copine Alexine ( 22 ans) assistent régulièrement à des projections de films audio-décrits, comme "Intouchables", " L'Illusionniste", " Dalida",... Samedi après-midi, au Quai 10, ils ont pu apprécier " Faut pas lui dire", une comédie franco-belge de Solange Circurel ( avec Jenifer Bartoli, Camille Chamou,...), en version audiodécrite réalisée par l'asbl " Les Amis des Aveugles et Malvoyants" . L'audiodescription, outil d’émancipation de la personne déficiente visuelle – comparable à la langue des signes et au sous-titrage pour les personnes à déficience auditive –, consiste à inclure sur la bande son des commentaires descriptifs de ce qui est visible à l’écran. " Cette adaptation est intéressante, car, moi qui suis voyante, je prends parfois conscience de détails ou d'éléments qui m'auraient échappé " signale Francine, la maman de Jérôme.

    5000 euros par film

    Avant le film, Christine Massin, coordinatrice de l'asbl, a annoncé une nouvelle importante: " Depuis plusieurs années, nous faisons du lobbying auprès du monde politique. Et nous avons obtenu de la Ministre de la Culture Alda Greoli qu'en 2017, tous les longs-métrages belges francophones bénéficiant d’une aide à la production, devront dorénavant être disponibles en audiodescription, ce qui représente 5000 euros par film". En février 2016, les Amis des Aveugles et Malvoyants avaient organisé une rencontre-débat sur l’accessibilité de l’audiovisuel. Il y avait été constaté que le nombre de films disponibles en audiodescription était insuffisant pour rencontrer les besoins du public, et que la situation était meilleure dans les régions et pays voisins de la Fédération Wallonie-Bruxelles. La Fédération Wallonie-Bruxelles comptant plus de 50 000 personnes souffrant d’atteinte visuelle, la question de l’accessibilité de l’audiovisuel est donc fondamentale. JCH

    audiodescription2.jpg

    Christine Massin, coordinatrice de l'asbl des Aveugles et Malvoyants

    Une asbl dynamique auprès des malvoyants

    Forte de son expérience et animée par la volonté d'offrir des prestations et des infrastructures de la plus haute qualité, l'oeuvre fédérale Les Amis des Aveugles et Malvoyants asbl développe une offre intégrée de services thérapeutiques et d'accompagnement. Tout enfant ou adulte confronté à un problème visuel aigu ou à la cécité y trouve réponse à ses besoins. Active depuis près de 2 décennies, dans l’accessibilité de l’audiovisuel et de la culture d’une manière générale, "les Amis des Aveugles et Malvoyants" propose des ciné-clubs.  Dans la région, cette présence s’inscrit dans le cadre d’un partenariat avec le cinéma Le Parc et la Ville de Charleroi. Un ciné-club trimestriel pour public déficient visuel y est organisé. Désormais, les séances en audiodescription s’organiseront au Quai 10, centre de l’image animée et interactive à Charleroi. Pour tout complément d’information : Christine MASSIN – c.massin@amisdesaveugles.org – GSM 0471 07 42 49

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • EXPOSITION- Hommage à Wilchar

    wilchar3.JPG

    L'asbl courcelloise Progrès et Culture, en collaboration avec la commune de Beersel, la Posterie-Centre culturel et le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles, met sur pied une exposition de gravures en hommage à Willem Pauwels, dit Wilchar ( 1910- 2005).

    Fils d'ouvrier, forte tête, anarchiste par générosité, révolté perpétuel de toutes les injustices, lithographe au talent violent et libertaire, artiste autodidacte, poseur de bombes, celui-ci est l'auteur de nombreuses affiches politiques, durant les années 30, pour le Parti Socialiste et Communiste. Antifasciste, il participe, durant l'Occupation, à de nombreuses actions de résistance et édite le journal "Art et Liberté".      

    En avril 1943, il a été arrêté par la Gestapo et déporté à Breendonk (camp d'internement allemand en Belgique). Ces mois-là ont définitivement fracturé sa vie. Les blessures physiques et morales qui lui furent infligées s'exprimeront plus tard dans une série de trente-cinq gouaches exposées au Mémorial de Breendonk. Ce qu'il a vu et ce qu'il a subi ( et dont témoignent ses dessins et son ouvre ) posent inlassablement le problème de  la perte de l'humain.

    wilchar4.JPG

    Dans tout ce qu'il est et ce qu'il fait, Wilchar a toujours lutté pour le respect des hommes et le bonheur du monde. Son combat était aussi de rendre l'art populaire accessible à toutes et à tous. Non seulement on ne peut l'oublier, mais il vient ici avec toute la force de son émotion, de son indignation qui ne se calmeront jamais. JCH

    wilchar1.JPG

    L'expo "Un oeil critique"- Gravures de Wilchar est ouverte jusqu'au 20 janvier de 14h à 18h à la Posterie, rue Monnoyer, 46 à Courcelles. Entrée gratuite. 0471/458 314.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • CINEMA- "Le Respect" au Château de Trazegnies, le 28 janvier

    respect.JPG

    respect6.jpg

    Romuald Lété

    Le 28 janvier, le long-métrage " Le Respect" de Romuald Lété ( 33 ans) sera projeté au Château de Trazegnies. Le film a été tourné en grande partie dans la région.

    respect2.jpg

    Affecté au gardiennage à City Nord, Romuald Lété est préoccupé au quotidien par les problèmes de sécurité. Ces derniers sont même au coeur de son dernier film: " Le Respect". Le sujet ? David ( joué par Yoann De Cock ), souhaite ouvrir une salle pour faire partager sa passion pour les sports de combat. Régulièrement, celui-ci se heurte aux regards des jeunes du quartier, qui ne comprennent pas pourquoi il ne s'intéresse pas à eux. Progressivement, toutefois, David sera amené à fréquenter la bande comme "négociateur" entre la police et eux, en ce qui concerne les stupéfiants, le port d'armes,...

    respect1.jpg

    Les jeunes lui expliquent qu'ils sont l'objet de contrôles de plus en plus fréquents. " Dans le film, je traite de la petite délinquance, mais sous un regard humaniste. " signale Romuald. " Un caïd, comme Jimmy, se montre intraitable et conserve un caractère arrogant et intraitable pendant tout le film, mais ce n'est pas le cas des autres. Il faut éviter de juger trop vite la petite délinquance. Pour combattre le mal, il faut s'attaquer aux racines, être à l'écoute, agir sur la prévention pour éviter la violence,...Pour certaines scènes, je me suis inspiré, à certains moments, du film: "La Haine" de Mathieu Kassovitz."

    sur la Vigie de l'UT !

    Romuald a filmé avec une caméra Sony AX 2000, perche, micro canon, Steadicam, rail, épaulière,..." J'ai tout réglé dans les moindres détails, car je voulais aboutir à un très bon résultat. Vu la durée du tournage ( 3 ans ), j'ai même dû refaire des prises pour des comédiens qui s'étaient désistés".    

    Le long-métrage ( 95') a permis aussi à des jeunes de tenir leur premier rôle ! Les lieux de la région de Charleroi ont été privilégiés. Le parc de la Serna à Jumet, le secteur 42 à Lodelinsart, la Cité du Carnois, un garage à Gosselies, Ragnies, Marchienne-au-Pont,... " J'ai même joué les équilibristes en montant sur la Vigie de l'UT! " fait-il remarquer.

    Le film a déjà été projeté au Stuart à La Louvière et au Cinépointcom ( 280 entrées pour une seule séance !). Une nouvelle projection aura lieu le 28 janvier à 19h30 au Château de Trazegnies, place Albert 1er. Une rencontre avec Romuald et toute l'équipe est prévue à la suite. ( Entrée: 6 euros).

    Une prochaine idée ? "Je me vois  bien réaliser un film sur les sans-abris. " poursuit Romuald. " J'en côtoie un régulièrement à Charleroi. Les gens ont encore beaucoup d'a priori. Ce serait l'occasion de battre en brèche certains clichés à leur sujet". Infos et inscriptions: Info et réservation : 071/45.10.46 – www.chateaudetrazegnies.be – reservation@chateaudetrazegnies.be    J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- Dernier jour demain pour les Utoportraits !

    utoportraits6.jpg

    Jean-Jacques Cloquet ( directeur de l'Aéroport de Gosselies )

    utoportraits3.jpg

    un ouvrier de Caterpillar

    Depuis le lancement d'Asphalte #2, un bon millier de photos de Carolos et sympathisants ont été prises sous l'appellation: "Utoportraits". Elles seront regroupées dans un ouvrage aux éditions du Basson.

    utoportraits9.jpg

    Johnny Cadillac, sosie... de qui vous savez !

    Appareil photo à la main, Barbara, du service Communication d'Asphalte#2, a un emploi du temps très chargé. "Cela fait déjà depuis septembre que je cours d'un endroit à l'autre: Le Sporting, Les Spirous, Keywall, Biopark,la Nouvelle Gazette, l'Olympic, les pompiers, la Rtbf, Télésambre, Vivacité, Charleroi Propreté, Hôpital Marie Curie,... "signale-t-elle. " Bien sûr, il y a des lieux plus "sensibles" que les autres, comme, par exemple, Caterpillar, à cause des licenciements, ou encore la police, suite à l'agression de policières, en août dernier".

    utoportraits2.jpg

    Le projet s'inscrit dans le cadre des "Utoportraits", en résonance avec les 350 ans de la Ville de Charleroi et les 500 ans de la sortie de l’Utopie de Thomas More." "Il s'agit de proposer à un citoyen de choisir parmi un mot, une phrase ou une citation traitant de l'utopie et de la présenter pour une prise de vue. Tous les citoyens et structures carolos sont impliqués" poursuit Barbara.

    jusque mardi pour les photos

    Attention! L'opération des Utoportraits se clôture mardi 17 janvier. Si vous voulez désirez apparaître dans le "tableau de chasse", contacter Barbara à l'adresse: bm@charleroi-bouwmeester.be Une séance est prévue le 17 janvier de 11h à 12h à la maison des 8h. Toutes les images seront ensuite utilisées pour la réalisation d’un album de famille carolo "Les utoportraits", à paraitre en mars aux éditions du Basson. " Le livre est un peu conçu comme  un "year book" , reprenant les photos d'étudiants aux Etats-Unis" pointe Etienne Van Den Dooren, responsable éditorial. Les photos d'un millier de Carolos apparaîtront dans l'ordre alphabétique, ainsi qu'un petit descriptif les concernant. En parallèle sortira un deuxième ouvrage ( de même format 25x31 cm - 120 pages ): " Les archiportraits", rassemblant des clichés pris par  le photographe carolo Benoît Declerck. Les angles de vue sont vraiment originaux: l'artiste n'a pas hésité, par exemple, à monter sur une grue pour mitrailler les chantiers ! JCH

    utoportraits10.jpg

    Avez-vous reconnu ce Carolopithèque ?

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- Inauguration de l'Espace partagé, le 3 février

    L’équipe de SMart Charleroi a le plaisir de vous inviter à l’inauguration de l’Espace Partagé Audent, au sein duquel sont installés ses nouveaux bureaux, l’occasion de discuter au sujet du passage en coopérative d’activités à finalité sociale.

    espace.jpg

    Au programme :

    • À partir de 16h : discours d’inauguration, présentation de la nouvelle coopérative SMart et ses enjeux,
    • À partir de 18h : réseautage, verre de bienvenue et dégustation de crêpes
    • À partir de 19h30 : expérimentations sonores et concert du duo IRIS è https://www.facebook.com/groupeiris/
    • Visite de l’espace de travail partagé, exposition des créations des membres, atelier d’artistes, photomaton « HappySnap », dégustation de délicieuses crêpes (et oui, c’est la chandeleur !!) autour d’un bon verre rythmeront cette soirée d’ouverture.

    En pratique :

    • Quand? vendredi 3 février 2017 dès 16h
    • Où? 18, boulevard Audent 6000 Charleroi
    • Réservation des places par email : charleroi@smartbe.be ou 071 58 52 41

     

    Vous retrouverez toutes ces infos ici è http://smartbe.be/fr/news/inauguration-de-lespace-partage-audent-charleroi-32/

    Et n’hésitez pas à vous inscrire sur l’événement FB pour être tenu informé des derniers détails è https://www.facebook.com/events/223904904734690

    Espaces partagés

    Les espaces partagés sont des lieux qui favorisent les rencontres et les synergies entre créateurs, par la mise à disposition d’espaces de travail partagés et diversifiés répondant à leurs réalités.

    Plus d’infos :

    SMart COOP

    La coopérative SMart est le résultat d’un processus de transformation de l’entreprise partagée SMart en coopérative d’activités à finalité sociale.

    Ce processus a permis de déterminer un nouveau mode de gouvernance, un modèle économique assurant la pérennité du projet , un nouveau public d’utilisateurs auquel Smart s’adresse autour de la base historique des métiers de la création, ainsi que les nouveaux outils à mettre à disposition de ses utilisateurs.

    http://smartbe.be/fr/smart-progress/chronologie/

    Amaury Haegeman

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- Salon du Mariage, ce dimanche !

    wedzen4.JPG

    Robes, costumes, chapeaux,... pour tous les goûts !

    Le 17ème salon du Mariage, mis sur pied ce week-end, est l'avant-dernier à Charleroi Expos. Avant un retour possible dans 4 ans ? Cette édition devrait rassembler entre 2000 et 2500 visiteurs.

    Véritable institution à Charleroi, le Salon du Mariage vit-il sa dernière année à Charleroi Expos? Exceptionnellement, il sera suivi d'un autre, les 25 et 26 novembre, et cela de façon anticipée pour 2018. Mais quid pour l'avenir ?          

    " Nous souhaitons bien sûr poursuivre le salon, même s'il est délocalisé. Dans le courant de la mi-février, des actionnaires devraient pouvoir nous donner une réponse" signale Véronique Delwarde, coordinatrice. En attendant, les futurs mariés ne doivent pas bouder leur plaisir... Le mariage ne constituera-il pour eux le plus beau jour de leur vie ? Plus de 70 exposants sont aux petits soins pour les visiteurs. Citons, par exemple, des sociétés des wedding planner, pour régler tous les détails de la cérémonie, ou encore des particuliers, comme Antoine Gualandi, vidéaste . " Je m'adapte aux demandes des mariés. Pour eux, je suis prêt à réaliser des vues aériennes avec des drones! "

    wedzen3.JPG

    Antoine Gualandi ( à gauche sur la photo), photographe

    haute couture avec Carlo&Fils

    Citons aussi OXYjeunes de Farciennes, qui propose d'animer les enfants, pendant le mariage ! " Nous constatons parfois que les plus jeunes s'ennuient, au milieu des adultes" explique Benjamin Scandella, chargé de communication. L'asbl adapte ses activités en fonction des lieux et de la demande. Grimages, jeux sur des thèmes variés ( avec des nouveautés comme "Gourmandise", "Minion", "Pokémon",...) occuperont bien les petites têtes blondes ! Compter250 euros pour 4 heures d'animation avec 2 animateurs.  Bien sûr, dans ce genre de salon, les couples sont à la recherche de la robe de mariée,   d'un chapeau, de déco, d'un traiteur, d'un photographe , d'un DJ,... Sans oublier les fleurs, les voitures de cérémonie et le voyage de noces... Il y en a pour tous les styles et à tous les prix ! La haute couture est aussi présente. Carlo & Fils à Châtelineau est fidèle au salon depuis de nombreuses années.    Le haut de gamme fait un retour en force, avec notamment des costumes en pure soie, dans le style vénitien du 18ème siècle. Jabots, ornements de dentelle ou de mousseline, qui s'attachent après la chemise,  le noeud papillon, le gilet de cérémonie, ainsi que les cravates lavallières sont toujours très prisés! " J.C.H.

    Le salon du Mariage se déroule à Charleroi/Expos. Entrée Géode. Dimanche 15/1 de 11h à 18h30. Prix d'entrée: 10 euros.

    WEDZEM: Faites-vous offrir votre mariage !

    wedzen2.JPG

    Déjà expérimenté avec succès en France, le premier site de mariage à financement participatif ( crowdfunding) " Wed Zem" est présent pour la première fois au salon de Charleroi ( stand n° 21). Le concept: il s'agit pour les tourtereaux de faire offrir leur mariage par leurs invités ! Ces derniers effectuent un don pour un poste de dépense qu'ils auront choisi sur la liste des futurs mariés: robe, traiteur ou coiffure,... A chacun d'opter pour son cadeau préféré..." Aujourd'hui, établir une liste traditionnelle avec la ménagère 50 pièces ou le plateau en argent n'est plus d'actualité, alors que la plupart des jeunes mariés vivent déjà ensemble... Aujourd'hui, le rapport aux cadeaux est décomplexé, et on n'hésite plus à offrir le mariage de ses rêves " souligne Sandrine Noël, gérante. La création de la liste ainsi que celle du blog est gratuite. Une simple commission de 2% est prélevée sur les sommes collectées. Infos: hello@wedzem.be 063/48 00 34.

    Rapprochés lors d'une mission humanitaire

    wedzen1.JPG

    Agés respectivement de 26 et 27 ans, Pierre et Amélie de Frasnes-lez-Gosselies sont venus pour la première fois au salon du Mariage, avec l'intention de se passer bientôt l'anneau au doigt. " Nous nous connaissons déjà depuis 10 ans. A présent, c'est important d'officialiser notre union" insiste le jeune couple.

    Pas question pour autant de faire des dépenses inconsidérées. " Nous tenons à ce que la fête soit réussie. Cela dit, nous avons fixé un budget ". La salle de la Ferme du Grand Marcha à Obaix-Buzet ( Pont-à-Celles) est déjà réservée. Le DJ, le photographe, le traiteur, l'église,... ont déjà été choisis. Il reste la robe de mariée, les alliances, la déco,...

    Pierre et Amélie se sont rencontrés, alors qu'ils étaient étudiants au Collège Sainte Gertrude à Nivelles. Une mission humanitaire dans le village de Mangily ( Madagascar) les a rapprochés. " Nous nous sommes bien relevé les manches, en assainissant les terres, défrichant les terres,... C'était un travail très physique, et épanouissant".

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- Les Récalcitrants de sortie, ce samedi

    Voici l'horaire de notre répétition de batterie de ce samedi 14 janvier 2017.

    A samedi

    ​ou à demain ​!

    LES RECALCITRANTS

    Répétition de batterie

    14 janvier 2017

    Les  Templiers          16h00            17h20

    La Brasserie             17h45             18h00

    Le Beffroi                18h20             18h35

    Les 8 heures            19h00             19h15

    Le Fouquet               19h45            20h00

    Le Royal Nord          20h30            20h45

    Le Monument           21h15             21h30

    Le brabançon           22h00            22h15

    La Terrasse             22h45            23h00

    La Cuve à Bière        23h30           23h45

    Les Templiers          00h00          .......

    Les Récalcitrants
    Local "Les Templiers"
    Place du Manège
    6000 Charleroi 

    Secrétariat

    Rue de la Paix 169

    6061 Montignies sur Sambre

    FAX +3271301093
    GSM +32486297225
    recalcitrantscharleroi@gmail.com

    http://recalcitrantscharleroi.blogspot

     

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Société 0 commentaire
  • MARCINELLE- Bois du Cazier: reconstitution d'un baraquement !

    baraquement6.JPG

    Alain Forti, conservateur, Jean-Louis Delaet, directeur du Bois du Cazier,  et Charlotte Jeuniaux, chargée de communication

    La reconstitution d'un baraquement est visible à l'entrée du Bois du Cazier. Orpheline de son père décédé dans la catastrophe, Loris Piccolo ( 69 ans) a vécu dans ce type d'habitation de 1948 à 1956.

    Eh oui, le mot " barakî " - utilisé à toutes les sauces aujourd'hui, mais plutôt péjorativement!, - vient du nom "baraquement".

    Pour donner au public  une image fidèle des lieux dans lesquels les mineurs italiens furent accueillis en Belgique, une pièce de séjour a été reconstituée au Bois du Cazier. Certes, l'espace est un plus petit qu'en réalité, et il manque les chambres.      

    En compagnie de ses parents et de ses deux frères, Valter et Marino, Loris Piccolo ( 69 ans ), une habitante de Marcinelle, a vécu dans un baraquement similaire, au Sart-Nicolas, jusqu'en 1956, année où son père Ciro Natale a trouvé la mort dans la catastrophe.  L'intéressée possède encore un contrat original. Sa famille a déménagé ensuite à la rue de Nalinnes. La réplique rappelle bien des souvenirs à Loris. " La pièce de vie avec l'armoire, les poêles, la table, les chaises,... tout cela correspond tout à fait à ce que nous avons connu. Je me souviens tout particulièrement de cette bassine d'eau, qui servait à tous les usages, et que nous transportions sur une petite charrette " signale-t-elle. " Les conditions étaient très dures dans ce type de logement fait de tôles.   Il y faisait très froid  en hiver et mourant de chaud en été. Un point positif tout de même: même les familles étaient de nationalités différentes, l'entente était très bonne entre nous."

    baraquement1.JPG

    Loris Piccolo

    baraquement2.JPG

    Loris et sa famille

    baraquement10.jpg

    Loris Piccolo, orpheline, reçoit la soupe distribuée dans les baraquements, après l’accident du 8 août.© Camille Detraux - Raymond Paquay

     

    Un appel est lancé !

    Dans cette solidarité autour de ce projet, pointons Vincent Vincke, le concepteur-entrepreneur-décorateur d'intérieur , Alain Forti, conservateur au Bois du Cazier, ainsi que Sergio Aliboni, également un ancien des camps, ayant travaillé dans les Charbonnages de Monceau-Fontaine à la rue Georges Tourneur à Marchienne-au-Pont. Des dons provenant d'objets personnels, souvent remisés dans un grenier, retrouvent ici le devant de la scène.  

    "Qu'ils soient en bois, en métal, les baraquements à l'origine étaient subdivisés par des cloisons intérieures en plusieurs logements unifamiliaux que chacun s'appropriait en fonction de ses moyens, ainsi qu'avec un grand sens de la débrouille" précise Jean-Louis Delaet. " Au départ, ces habitations avaient été construites pour 52 000  prisonniers de guerre allemands. Par la suite, elles ont été occupées par 50 000  immigrés italiens, qui venaient bien souvent avec leur femme et leurs enfants. Pour les patrons, la famille était un facteur de stabilité. "

    Un appel est lancé pour d'autres témoignages et dons.

    JEAN-CLAUDE HERIN

    Le site du Cazier est accessible tous les jours sauf le lundi de 9h à 17h, et le week-end de 10h à 18h. 071/88 08 56. Attention: réouverture du site le mardi 10 janvier

    2017: en solidarité avec les 323 victimes de l'Inno

    Avec le film sur la révolution industrielle, la peinture murale de Charles Szymkowicz et l'ancien camion de la centrale de sauvetage, la reconstitution  du baraquement fait toujours partie des 4 "musts", cette année. En projet pour 2017: une grande exposition en lien avec le 50ème anniversaire de l'incendie de l'Innovation à Bruxelles , survenue le 22 mai 1967. Les témoignages sont aussi les bienvenus!

    Le Bois du Cazier mettra tout particulièrement ses terrils à l'honneur. Un dossier a été introduit auprès du ministre du tourisme René Collin pour un réaménagement.

    Le Cazier sera partenaire de la mise en valeur du Mémorial sidérurgique HF 4.

    Une année encore bien remplie pour le site, qui , en 2016, a battu un record de fréquentation: on s'approche actuellement des 60 000 visiteurs ! JCH

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • LODELINSART- La Nouvelle revue des Molières et Mocassins: Charleroi, montre-nous tes fiesses

     

    fiesses3.JPG

    L'extension de la BSCA fait partie de la revue

    Vedette toute catégorie de la 20ème revue des Molières et Mocassins: Paul Magnette, surnommé "Paulo la Fronde", à cause de la fameuse saga du " CETA". D'autres thèmes sont évoqués comme les travaux du Centre Ville, dans une chanson rappelant Rabbi Jacob !

    Si la revue 2017 commence par la chanson "El Ceta avou l'Canada" ( parodie de Bob Dechamps: "In sorèt dès gros canadas! ), ce n'est pas par hasard ! C'est que le refus de signer, dans un premier temps, le fameux traité commercial entre    le Canada et l'Union Européenne a fait connaître notre bourgmestre au monde entier ! " J'emmerde le Canada, le MR, la NVA. Tout me va pourvu qu'on parle de moi. Le CETA, mais qu'est-ce que c'est? On en a rien à cirer. Le nouveau roi de la Wallonie, c'est moi! " clame Paul Magnette dans une chanson sur l'air de "Ma Cabane au Canada".

    Au hit parade, le maïeur carolo est suivi par la famille Van Cau et fils. " Tonton Van Cau n'est pas revenu" et "Blanchi comme Van Cau" rappellent que le père n'est pas encore parti à la pêche à la mouche, tandis que Philippe bénéficie d'une gentille parodie sur l'air d'Ali Baba. Sont aussi épinglés Anne-Marie Boeckaert, transformé en gâteau géant,Eric Massin ( "On a l'béguin pour sa sacoche en cuir!"), Serge Beghin ( "Je r'fais l'monde devant un'bon chope au Supra!"), Eric Goffart ( "C'est le chéri de ses dames!"), Olivier Chastel ( "J'ai tourné la page des affaires"), Julie Patte ( "Elle a la patate des 350 ans"), Christian Meysman ( "L'ami Christian nous tiré un joli feu d'artifesses"),... Difficile de les citer tous!

    fiesses4.JPG

    la fin des Arts Ménagers et de Caterpillar

    La revue égrène aussi d'autres sujets: l'extension de l'aéroport de Gosselies, le port du burkini, les parkings payants, la montée du PTB, la caserne des pompiers,...Plus tristement, la fin de Caterpillar et des Arts Ménagers. Par contre, les problèmes d'insécurité, liés aux attentats terroristes, sont à peine évoqués...

    La chanson sur l'air de "Rabbi muffin", comédie musicale de MC Solaar inspirée du film culte Rabbi Jacob, traite des travaux: " D'la Ville Basse à la Vill'Haut', partout y a des chantiers", " Dans la rue d'la Montagn', les commerç' crient au désespoir. Se balader là bas ce s'ra à vous ficher le cafard ",...

    fiesses1.JPG

    Sur l'air de "Rabbi muffin" ( Rabbi Jacob )

    Le spectacle ne laisse aucun temps mort. Les tableaux, chants, et chorégraphies colorées, sous la direction de Sylvia Printemps, se suivent à un rythme soutenu.

    Chapeau aux 9 comédiens/danseurs/chanteurs: Jacques Delmeire, Savatore Vullo, Erika Blommaert, Céline Robaert, Melissa Surrenti, Pierre Dehaye, Alain Blommaert, Raffaele Vullo, Gérard Monsieux.

    La revue des Molières et Mocassins: " Charleroi, montre-nous tes fiesses!" est à voir jusqu'au 29/1/17 au petit Théâtre de la Ruelle, rue du Village ( place Edmond Gilles) à Lodelinsart. Spectacles les vendredis et samedis à 20h et les dimanches à 16h. Renseignements et réservations: 0474/388 032. http://molmoc.blogspot.com  JCH

    L'avis de l'échevin Cyprien Devilers

    fiesses5.JPG

    Cyprien Devilers est fidèle à la revue depuis les années 2000. " Je trouve que le spectacle, qui fait vraiment partie du paysage culturel carolo, s'améliore d'année en année" fait-il remarquer. " La revue permet de prendre du recul par rapport à tout ce qui s'est passé en une année. D'une certaine façon,elle force l'homme politique à garder une certaine humilité. Par son côté festif et coloré, elle donne aussi à rêver et à "ré-enchanter" le quotidien des Carolos".

    Que l'échevin de l'Environnement se rassure: il est relativement épargné dans la revue ! Son attachement à la Ville est bien souligné. Sur l'air de " Chanson populaire" de Claude François, il est dit: "Cyprien député: autant ne pas y penser. Bien qu'ayant gagné son siège, il est resté au Collège, alors qu'Anthony a laissé sa place à Julie ". Cyprien apprécie aussi les chansons en wallon. " Je vais régulièrement voir des pièces dialectales à Couillet, Mont-sur-Marchienne, Gilly... " poursuit-il. " Le Wallon fait vraiment partie de notre culture et de notre patrimoine".

    J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements, Société, Sujets thématiques 0 commentaire
  • CHARLEROI- Viva for life: Philou et les Etoiles Filantes !

    philou1.JPG

    Plus de 500 enfants, massés sur la place de la Digue, assistaient au concert "Debout là-dedans!" de Philou et les Etoiles Filantes, au profit de Viva For Life. Oscillant entre le pop,  le blues, le folk, reggae ou donnant franchement dans le rock, les musiciens carolos Philippe Tisthoud, Vincent, Somers, Sébastien Godfroid, François Langlois et Damien Vandendriessche faisaient partager le plaisir de la musique avec humour, à travers des thèmes proches  du vécu des spectateurs. Pour tout contact avec le groupe: infophilou@gmail.com- 0485/516 220.

    philou2.JPG

    philou3.JPG

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- Viva For Life: Soirée de clôture... avec Julien Doré !

    Record battu, une fois de plus ! La deuxième édition de Viva for Life à Charleroi se clôture sur un beau chèque de 3.452.310 €. Les trois animateurs, Sara, Ophélie et Cyril, ont été libérés de leur cube de verre par le parrain, Julien Doré.

    vivaforlife7.JPG

    Julien Doré s'est bien donné au public- photo: J.C.Hérin

    Entre 2500 et 3000 personnes ont foulé la place la place de la Digue pour le dernier soir de Viva For Life à Charleroi. La chaleur dégagée faisait oublier le froid ambiant ! Le public était éclairé non seulement par les spots, mais aussi par les bâtons lumineux vendus au prix de 2 euros. A 18 heures 50, Benjamin Maréchal, habillé en Père Noël s'apprêtait à vendre les dernières boules de Noël ( 50 000 ont été écoulées!) " Il n'en reste plus que 200 à vendre! Ca part comme des petits pains" s'exclamait le dynamique animateur.

    vivaforlife6.JPG

    Dans le chalet   de Viva For Life, 8 bénévoles vendaient très bien aussi d'autres articles. " Nous avons encore des peluches, des sacs à dos, casques et des boules à proposer. Mais il ne reste plus aucun CD! " signalait Benoît, chauffeur routier en congé de maladie. " J'ai deux enfants. Je suis particulièrement content d'aider les enfants vivant dans la précarité" .

    vivaforlife1.JPG

    Benoît, un des bénévoles

    Tout au long de la journée, les dons ont afflué, comme celui de Sandrine. " On a organisé 190 repas et 1 tombola au nom d'Igretec,  ce qui nous a rapporté la somme de 2650 euros! " fait-elle remarquer. Bien sûr, le clou de la soirée était le show case de Julien Doré. Certains y sont venus un peu par hasard, comme Dominique de Marchienne-au-Pont, sa fille Mathilde et son fils Renaud. " Nous nous sommes d'abord promenés au Village de Noël. Nous avons mangé une bonne poutine servie dans un chalet québecois, et puis nous sommes venus écouter le concert, surtout par curiosité ! "

    D'autres, par contre ( la majorité!), sont de véritables fans du chanteur, comme Sabrina de Mons: " Je suis la carrière de Julien Doré, depuis qu'il a remporté la Nouvelle Star! J'aime tout en lui: il est charismatique , il est décalé, il s'exprime bien en public. Et puis, il met le show ! J'irai le voir en mars à Lille et en mai à Forest National. Mon rêve serait de le rencontrer un jour. Peut-être que la Nouvelle Gazette organisera cela un jour pour ses lecteurs !". J.C.HERIN

    vivaforlife10.jpg

    Parmi les fans, Sabrina de Mons ( deuxième à gauche )

    069.JPG

    Julien Doré, un parrain d'exception !

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- Don d'Igretec pour Viva for life

    igretec.jpg

    Philippe Van Cauwenberghe bien entouré !

    2.655 € de dons récoltés par le personnel de l'GRETEC pour Viva For Life via le service de 190 repas et d'une tombola!

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Société 0 commentaire