Société - Page 5

  • MARCHIENNE-AU-PONT: Journée Amnesty au Rockerill, le 14 octobre

    fadha.jpg

    Trump et Poutine: deux personnalités sous la loupe d'Amnesty

    Le samedi 14 octobre, Amnesty International mettra sur pied, au Rockerill, la deuxième édition Festival des Arts et des Droits Humains d’Amnesty (FADHA).

    À travers de multiples formes artistiques: musique, street art, dessins, photographie, cinéma, etc., le FADHA se veut une opportunité de sensibiliser un public varié aux droits humains " précise l'organisateur, Maxims Hastir.        

    À cette occasion, de nombreux artistes de renom seront présents. Parmi eux, Joachim, street artist belge, le photographe Sébastien Van Malleghem ou des musiciens comme BRNS, Kuna Maze et Cédric Gervy. Cette année, le FADHA sera l’occasion de mettre en avant la campagne #JeSuisHumain-e.    

    Une exposition photographique retracera l’exil et la vie des migrants et réfugiés dans les camps de réfugiés en Irak, au Liban, en Jordanie, mais aussi en France et en Belgique, où les photographes ont suivi des jeunes demandeurs d’asile qui ont commencé à reconstruire leur vie, en faisant preuve d’une résilience qui leur a permis de rebondir au sein d’une société souvent hostile à leur accueil. JCH

    Le FADHA débutera à 14h ( le grand public y est le bienvenu!), pour se prolonger jusqu’aux petites heures du matin avec des concerts et sessions DJ. Pour toute info: amnesty.be/fadha170472/ 87 88 52 

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • GOUY-LEZ-PIETON: Les animaux ont leur Journée !

    animauxgouy1.JPG

    animauxgouy.JPG

    Camille: une passion depuis l'âge de 5 ans pour les chevaux

    Un millier de personnes! Le Manège des Champs-Elysées enregistrait une belle affluence, dimanche ( le temps était nettement meilleur que la veille) pour la 4ème édition de la Journée Mondiale pour les Animaux. Fille du propriétaire, Camie Neirynck ( 20 ans) coordonnait les démonstrations de chevaux.  Le Manège en compte une bonne cinquantaine, dont certains ont été récupérés dans des refuges." J'y consacre la plupart de mon temps" confiait la jeune fille. " Cette passion remonte à l'âge de 5 ans, et depuis lors, elle ne m'a plus quitté. J'ai même entrepris des études de maréchalerie".                

    Au programme: promenade en calèche, jeux, animations dans une mini-ferme,... Diverses associations de défense et de protection des animaux étaient présentes, parmi lesquelles les Amis des Boxers. D’avril 2007 à aujourd'hui, les Amis des Boxers ont permis à 900 Boxers d’être adoptés, et ce, pour le plus grand bonheur des chiens et de leurs adoptants. JCH

    animauxgouy4.JPG

    animauxgouy3.JPG

    Une association pour les boxers

     

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Société 0 commentaire
  • FARCIENNES- Oxy Family Day !

    oxyjeunes2.JPG

    Dans une ambiance de kermesse festive et conviviale, les jeunes et moins jeunes pouvaient s’amuser, dimanche après-midi, lors de l'Oxy Family Day, grâce aux activités préparées par les animateurs de l’équipe de la maison de jeunes farciennoise OXYJeunes.

    oxyjeunes4.JPG

    Au programme : chamboule-tout, jeux d'adresse, Puissance 4 géant, parcours en tous genres, kim toucher, tir à l’eau, aux fléchettes, au panier, châteaux gonflables, grimage, espace « expression solidarité », récolte de bouchons pour l’association Sport pour Handicapés à Fleurus, tombola gratuite, … A noter bientôt, le Château de l'horreur ( fête d'Halloween) , le 27 octobre, et un stage d'automne Pop Art ( réalisation d'oeuvres, confection de pop cakes, sérigraphie,...) , du 30 octobre au 3 novembre. Infos : 071/38 84 00 - www.oxyjeunes.be  JCH

    oxyjeunes3.JPG

    oxyjeunes1.JPG

    activités pour toute la famille

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Société 0 commentaire
  • MARCHIENNE-AU-PONT: Publication: D'esquif en abri...

    esquif.JPG

    A l'occasion de la sortie de la brochure " D'esquif en abri- parcours de réfugiés ", les écrivains publics de Charleroi du P.A.C.( Présence et Action Culturelle ) organisaient une présentation et un vernissage de l'exposition de l'illustration du livre à l'Espace Citoyen Porte Ouest, à la rue de la Providence .

    Le projet de cette publication est né de plusieurs constats de la part des écrivains publics, suite à la vague migratoire d'août 2015. Différents ateliers de réflexion entre citoyens belges et nouveaux arrivants ont été mis sur pied. Dans certaines permanences, de nombreux migrants sont venus exprimer, parfois de manière confuse, les raisons de leur arrivée en Europe. Parmi ceux-ci, par exemple, Cosmos Eglo ( 54 ans), arrêté, détenu en prison et torturé suite à ses écrits au Togo.

    esquif1.jpg

    Cosmos Eglo, torturé pour ses écrits

    " L'objectif premier du livre a pour objet d'être un levier d'animation" signale Mohamed Moussaoui du P.A.C. " En questionnant les migrants, l'ouvrage , qui est une démarche citoyenne qu'il fallait entreprendre pour échapper à certains stéréotypes, permet de s'interroger sur les diverses façons d'envisager les situations: celle des réfugiés à travers leur parcours et celle des professionnels faisant face à des conditions d'exil souvent chaotiques. Il doit aussi aider à mieux comprendre l'histoire mouvementée de ces pays en crise au fil des expériences récoltées." Pour tout contact: 02/545 79 28- 0484/117 337- mohamed.moussaoui@pac-g.be  J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • GOSSELIES- Idea on air: la créativité avant tout !

    aérovillage.jpg

    Lâcher de cerfs-volants !

    La créativité était le maître-mot du salon "Idea-on-Air", samedi, à l'Aérovillage.  Place aux innov'acteurs avec une foule d'inventions toutes plus originales les unes que les autres !

    aérovillage2.JPG

    Un siège de transport gonflable !

    À un battement d'ailes de l'aéroport, The Idea Monopoly et l'Aérovillage s'associaient pour un événement dans le vent : "Idea-on-air". "Le but est clairement d'activer le " cerveau droit", celui de la créativité, de l'intuition, des couleurs et des projets" signale Sophie Racquez, coordinatrice de l'événement.

    Au programme: expos, conférences, ateliers, lancement du Club et du Magazine «Idea-on-Air», atelier journalistique,  présentation du nouvel espace de coworking,...  L'occasion aussi de présenter les prototypes de nouvelles inventions. Pierre Depireux a mis au point un siège de transport pour enfants ( 9 mois à 7 ans ) dont la particularité est d'être gonflable. Peu encombrant ( il pèse moins de 1kg ), il agit comme un airbag ou un pupitre.

    Daniel Van Impe sculpte des stylos dans divers matériaux, dont des cabosses de cacao.

    aérovillage4.JPG

    Daniel Van Impe

    Geneviève Levivier a imaginé un textile à bas de coquilles d'oeufs, une façon de pratiquer "l'upcycling"!

    aérovillage3.JPG

    Geneviève Levivier

    Christophe Lutz a conçu une balance connectée destinée à sensibiliser les consommateurs au gaspillage alimentaire, Pascale Heymans a fabriqué un plateau de présentation alimentaire isotherme qui permet de maintenir la fraîcheur des aliments,...

    personnalisé et écologique !

    Dans l'après-midi, une dizaine de personnes participaient à l'atelier cerfs-volants .  A partir de phrases telles que "Prenez de la hauteur", "Faites s'envoler les idées", "Une couleur, un sourire", " Longue vie et bonheur",...  le public pouvait ainsi  personnaliser un cerf-volant en  le décorant au feutre ou à l'encre de chine et apprendre à le manier.                        

    " Particularité:  le bambou, matériau utilisé, épouse la forme qu'on lui donne.  Et de plus, il est écologique! " faisaient remarquer Yves Ghislain et Anne Deroy, de la société Pass to Fly, entreprise belge spécialisée dans l'animation et la fabrication de cerfs-volants, et fondatrice  du festival international de Knokke Heist. " Cette discipline n'est pas très courante en Belgique.  Par contre, en Asie, où elle se pratique depuis des siècles, elle est très populaire,  lors de combats consistant  à couper la ligne de retenue des cerfs-volants des différents adversaires". Après la fabrication, les participants pouvaient voir leur cerf-volant s'envoler ! C'était aussi la finalité de l'atelier... J.C.HERIN

    aérovillage1.JPG

    atelier cerfs-volants

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • MONCEAU-SUR-SAMBRE: Chiens de pompiers en mission

    sauvetage1.JPG

    Nos amies les bêtes - presque exclusivement des chiens- étaient au centre  de toutes les attentions, samedi, au parc de Monceau, lors de la Journée mondiale des animaux. Des chiens de pompier y ont fait des démonstrations... impressionnantes !

    Il faisait un froid de canard... c'est le cas de le dire, lors de la Journée Mondiale des Animaux ( avec quatre jours de retard sur le calendrier), au Parc de Monceau. L'an passé, pareil événement avait rassemblé 600 personnes. Vu les conditions climatiques, la fréquentation était moindre, cette année.

    sauvetage6.JPG

    Parmi les animations: démonstrations d'obéissance, agility, balade canine en compagnie de 8 pensionnaires de la SPA se prêtant à l'exercice,... Et si le courant passait bien, cela pouvait même déboucher ... sur une adoption ! 

    " Si cette Journée est festive, elle rappelle aussi malheureusement que des animaux vivent dans de mauvaises conditions" rappelait Franck Goffaux, directeur de la SPA de Charleroi. " Pas plus tard que vendredi, 11 chiens à Jumet ont dû être emmenés d'urgence au centre: ils n'avaient plus que la peau sur les os. Ces actes de maltraitance sont malheureusement trop nombreux". De son côté, Cyprien Devilers déplore l'inconscience totale de certains maîtres. " Si l'on ne se sent pas responsable, il faut surtout renoncer à s'occuper d'un animal de compagnie " tonnait l'échevin du Bien-être animal.

    sauvetage3.JPG

    sauvetage5.JPG

    Un flair étonnant !

    Les démonstrations de chiens de pompier ( ils font l'objet d'un entraînement intensif deux fois par semaine ) ont bluffé plus d'un spectateur. A intervalles réguliers, un chien malinois était lâché pour s'approcher de victimes, dissimulées dans des voitures ou dans des tentes. Un flair assez étonnant: nos amis à quatre pattes sentent très rapidement l'haleine et la sueur, par exemple. " A la différence de chiens de pistage, le type de chien que nous utilisons ( accrédité par le Ministère de l'Intérieur ) recherche des personnes égarées en milieu naturel ou sous des décombres de bâtiments, sans odeur de référence" faisait remarquer Alain Dehan de la brigade canine de sapeurs-pompiers de Charleroi. Marc Dupuis, bénévole à la SPA, s'est mis dans la peau de la victime. " Quand j'ai vu arriver le chien, j'ai rapidement compris  qu'il pouvait me sauver la vie ! Il faut vivre cette situation pour se rendre compte que le chien est le meilleur ami de l'homme..." JCH

    sauvetage4.JPG

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Société 0 commentaire
  • INSOLITE- Du yoga... pour rire !

    rire1.JPG

    Des éclats de rire s'échappent du Cercle Familial. Une fois par semaine, une dizaine de participants de l'entité participent à l'Atelier du Yoga du rire, animé par Stéphane Silvestre, coach diplômé en gestion du stress et animateur certifié par l'Académie du rire de Belgique. " Développé par le Dr indien Madan Kataria en 1995, le Yoga du rire s'appuie sur une combinaison de rires avec la respiration du yoga. Cela apporte plus d'oxygène au corps et au cerveau, permettant de se sentir plus énergique et en bonne santé" explique ce dernier. " L'Atelier développe un concept unique où chacun peut rire sans raison, sans recours aux blagues, et même sans avoir de l'humour... "

    Le rire commence en groupe tel un exercice, et devient rapidement contagieux. Les réunions favorisent la bonne entente et la convivialité. " Quand je viens ici, j' oublie un peu la grisaille du quotidien. C'est un excellent anti-stress! " s'exclame Martine de Pont-à-Celles. L'atelier du rire anime les clubs du yoga de Jumet et de Luttre, chaque vendredi à 16h50 à la salle paroissiale, place du Chef-lieu à Jumet et chaque samedi à 9h50 au Cercle familial, rue Saint Nicolas à Luttre. Pour toute info: 0497/41 57 47- larmoulin@hotmail.com

    rire2.JPG

    Rire... ça fait un bien fou, pour le corps et pour le moral!

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • MARCHIENNE-AU-PONT: Rénovation de la salle des fêtes de la Docherie

    La Ville de Charleroi investira 800.000 euros pour rénover en profondeur la salle des fêtes de Marchienne-Docherie.

    docherie.jpg

    "Avec ma Collègue, Julie Patte, et les forces vives de la Docherie, j’ai eu le plaisir d’animer la présentation du projet" signale Anne-Marie Boeckaert, échevine."  L’ensemble du bâtiment sera aménagé en une vaste salle des fêtes et 2 salles de réunion, l’une à l’étage, l’autre au rez-de-chaussée. Cela permettra d’y organiser des manifestations plus importantes et plus nombreuses... Les façades seront totalement rafraîchies. L’infrastructure sera accessible aux personnes à mobilité réduite et un WC adapté sera installé. L’acoustique, le chauffage, l’éclairage seront totalement revus."
    Les travaux sont prévus pour 2018/2019.

    Bref, un élément de plus dans l’amélioration de la vie des Dochards et une excellente nouvelle pour la vie associative locale.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- Premier grand défilé pour la fête du client

    clients3.jpg

    Massimo Bartolini, un des mannequins du défilé

    clients5.JPG

    Animations à Rive Gauche

    Durant tout un week-end, gentlemen en motos, musiciens, DJ's, clowns, échassiers, graffeurs, percussionnistes,... ont égayé la rue de Dampremy, la place de la Digue, la place Verte et Rive Gauche, le boulevard Tirou, et l'intersection de la rue de la Montagne et du Boulevard Audent, à l'occasion du Week-end du client. " En mobilisant l'ensemble des acteurs économiques, dont l'asbl Charleroi Centre Ville, nous voulons que Charleroi soit une Ville Phare de Wallonie" soulignait Philippe Van Cauwenberghe, échevin du Commerce.  

    Samedi soir, tous les regards étaient concentrés sur les mannequins défilant à la rue de Dampremy. Parmi eux, Massimo Bartolini, ex-candidat au concours italien Ragazzo in. " C'est chouette de pouvoir porter les vêtements d'une quinzaine de boutiques " faisait remarquer. Ce grand défilé était mis sur pied pour la première fois par Charleroi Wake Up! et les commerçants de la rue.    

     

    La rue de Dampremy souffre

    clients6.JPG

    à la rue de Dampremy, ce n'était pas la grosse foule...

    Cet événement n'a pas vraiment remonté le moral de certains vendeurs.  " Dans un mois, nous allons fermer notre établissement " signalait Guy De Bruyne, gérant du Loft Coffee." Sur un an, j'ai perdu environ 20 000 euros. La faute ? La concurrence avec Rive Gauche, certainement, mais ce n'est pas la seule raison...Il faudrait que le politique nous prenne davantage en considération... "

    clients4.JPG

    Au Loft Coffee

    En face, Claire Fourmentin, patronne des "Trésors d'Alizée" n'affichait pas non plus un enthousiasme débordant: " Toute la rue de Dampremy souffre... C'est triste d'établir ce constat, alors que nous avons été longtemps une rue très dynamique". Ce n'était donc pas la fête pour tout le monde, même si le bilan est globalement positif pour ce week-end. " Cet événement nous permet de rencontrer les clients, de façon plus chaleureuse" signalait Priscillia Veneziano e Planète Parfum ( Rive Gauche ).

    clients8.JPG

    Priscillia Veneziano ( Planète Parfum ) est plus enthousiaste

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Société, Sujets thématiques 0 commentaire
  • GILLY- Fête du pain: les gourmets ont dégusté la mie d'Gilly

    mie2.JPG

    Hmm...  Ce week-end, de bonnes odeurs s'échappaient du chapiteau à la place des Haies!

    Pour la deuxième année consécutive, le CIG ( Comité d'Initiatives Gilliciennes) , sous la présidence de Michel Koskins, mettait sur pied la Fête du Pain, en collaboration avec la Fédération des boulangers/pâtissiers de Charleroi, coordonnée par Attillio Banzarella, la Ville de Charleroi, et l'établissement Bruyerre.       

    Cette Fête, qui rassemble un bon millier de personnes, est un rendez-vous que les gourmets ne peuvent manquer sous aucun prétexte. On pouvait y déguster "la mie d'Gilly", un pain dont la mie jaunâtre, alvéolée,... faite exclusivement pour cet événement, et que l'on peut dans des boulangeries spécialisées. A ne pas manquer non plus la tarte au sucre de Dominique Cigagna, boulanger retraité. La pâte est faite à la main. Parmi les ingrédients: noix de beurre salé, oeufs battus et crème fraîche. On y trouvait encore des cramiques, des lasagnes, des pizzas, des galettes, le fromage du Luxembourg, le fromage de "Gilly-en-Suisse" ( le Comité de Gilly a été créé par la fusion de5 Gilly!), du vin de fruit, des gaufres, des confiseries ...

    mie1.JPG

    à droite: Dominique Cigagna préparait de délicieuses tartes au sucre

    Bien sûr, la "Gayolle", bière gillicienne, était un complément à tous ces bons produits. Notons que les élèves de l'UT, section boulangerie, apportaient leur savoir-faire. JC

    mie5.jpg

    Pas de temps à perdre pour les boulangers...

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Société 0 commentaire
  • CHATELET- Inauguration de la statue de René Magritte

    rmagritte1.jpg

    Assis sur un banc, à la place Saint Roch, René Magritte ( du moins sa statue! ) marquera encore plus Châtelet de son empreinte... L'oeuvre était dévoilée à l'occasion d'un week-end commémorant les 50 ans de son décès. 

    rmagritte2.JPG

    Entourée par de nombreux Châtelettains enthousiastes, la statue de René Magritte était inaugurée, sur la place Saint Roch, vendredi soir ( provoquant d'ailleurs d'immenses embarras de circulation! ). La sculpture est l'oeuvre de Charles Vandevenne ( 85 ans). Citoyen d'honneur de la Ville de Châtelet et membre de l'association du " Vieux Châtelet", cet artiste vit à Châtelet depuis 1934.

    magrittesculp2.JPG

    rmagritte7.JPG

    Charles Vandevenne ( 2ème à gauche sur la photo ) à la Maison de la Cohésion sociale. On voit aussi un portrait de Magritte peint par lui. 1er à gauche: André Sevrin.

    " Depuis quelques années, j'avais envie de créer un personnage grandeur nature. Alors, pourquoi pas Magritte? Plus tard, il prenait vie dans mon atelier, sans savoir qu'il serait un jour installé sur un rond-point. Réalisé en polyester, il m'a demandé de longues heures de travail..." signale le sculpteur.

    André Sevrin, ami de Charles Vandevenne, poursuivait: " Magritte est assis sur un banc. A Châtelet, cette position était synonyme de réussite et d'ascension sociale. L'oeuvre est aussi un clin d'oeil à une de ses oeuvres: " La légende des siècles", qui est aussi un recueil de poèmes de Victor Hugo ". Un long cortège, emmené par le bourgmestre Daniel Vanderlick, des membres du Collège, de l'administration et de diverses associations, se dirigeait ensuite vers l'hôtel de ville, où la vie de Magritte était évoquée par de nombreuses saynètes.

    magrittesculp4.JPG

    rmagritte8.JPG

    La vie de Magritte racontée lors de saynètes

    vitrines décorées

    René Magritte a vécu à Châtelet de 1904 à 1917. Il nous a quittés voici 50 ans. Les animations se poursuivaient tout le week-end. "Rebaptisée "le Petit Montmartre", la place du Perron se donnait donc des petits airs parisiens ... Plusieurs étudiants de l'Académie de dessin et des arts décoratifs de Châtelet rendaient hommage à l'artiste surréaliste. " Nous avons décoré quelques façades, en y ajoutant des éléments qui étaient familiers au peintre, comme des pipes, des pommes, des chapeaux boules,..." signale Brigitte Debay, professeur. " Les étudiants ont dessiné également des portraits sur des gouttes de pluie tombant d'un parapluie. Nous sommes bien dans son univers".

    rmagritte3.JPG

    La place du Perron transformé en "Petit Montmartre"

    Les festivités, mises en place par l'asbl Châtelet Centre Ville, "respiraient" Magritte: balades surréalistes, expositions d’œuvres originales à l'Église Saints Pierre et Paul, presse à pommes sur le parking du Déversoir, conférence « Magritte et La Fée ignorante » dans la maison de son enfance à la rue des Gravelles, jeux en bois, grimages, spectacles de rue, ... JCH

    rmagritte6.JPG

    rmagritte5.JPG

    rmagritte4.JPG

    Des portraits sous formes de gouttes

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • DAMPREMY- Colloque: La poursuite de l'activité industrielle en zones de guerre

    Le Musée du Verre de Charleroi organise les 26 et 27 octobre prochains, au CEME de Dampremy, un colloque sur la thématique de la poursuite de l’activité industrielle en zones de guerre lors de la Première Guerre mondiale.

    Pendant ce colloque, il s'agira plus précisément de se pencher sur l'histoire économique de la Belgique et des zones frontières durant la Grande Guerre, aspect qui était encore, jusqu'à récemment, négligé par les historiens. En effet, la question industrielle est restée peu étudiée, si ce n'est sous l'angle de l'effort de guerre et des conséquences sociales qui en découlent. L'histoire économique en Belgique occupée n'est qu'effleurée et revient sans relâche sur « la mise à mort » de l'appareil industriel belge par l'Allemagne. Et quand l'historien discute d'une entreprise qui a poursuivi ses activités sous l'occupation, celle-ci est souvent entachée de l'accusation de collaboration. L'exemple de l'ingénieur carolorégien Émile Fourcault est, en ce sens, emblématique…

    ennemi.jpg

    L'occasion est ici donnée d'étudier le fonctionnement quotidien de l'industrie pendant le conflit et au-delà d'estimer à qui finalement cela a profité, entre redistribution des parts de marché et remise à niveau de l'outil de production.

    En p-j, vous trouverez le détail de ces deux journées de colloque.

    Les droits d'inscription  s'élèvent à 40 euros ( 20 euros pour les étudiants) et comprennent l'accès aux deux journées, l'accueil déjeuner, les pauses, les lunchs du jeudi et vendredi. Une soirée VIP avec apéritif dînatoire et découverte des collections permanentes du Musée des Beaux-Arts est également au programme le jeudi soir.

    Les inscriptions se font auprès de Pascal Scik à pascal.csik@Charleroi.be ou au 0496/599.214. 

    Najia SAKHI Chargée de Communication. VILLE DE CHARLEROI Département de la Culture

    Musée des Beaux-Arts. Musée du Verre

     Division Culture

    Bâtiment Hélios

    Rue de Montigny,101 6000 Charleroi Tél +32(0)71 86 22 60

    Mob +32(0)475 76 81 66  http://www.charleroi.be

    www.charleroi-museum.be

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- L'agriculture urbaine, ça existe !

    fertile1.JPG

    fertile2.JPG

    Charlotte Belayew, à l'origine du Jardin Partagé de la rue du Parc

    Venus d'un peu partout en Wallonie, et même de France!- une trentaine de promeneurs s'apprêtaient, samedi matin, à faire une balade en vélo d'une vingtaine de kilomètres à partir du "Jardin du Parc" , à la rue du Parc.

    Inauguré en avril 2016, cet espace a été aménagé par une dizaine de Carolos amoureux de leur ville et soucieux d'y développer un outil de convivialité et de cohésion sociale. Chacun est libre d'y faire pousser ce qu'il veut et de partager sa récolte... C'est un peu le concept.

    " Parce que nous sommes persuadés que Charleroi, au même titre que d'autres villes, est un terreau fertile pour le développement de projets d'agriculture urbaine, nous avons eu envie de rassembler les forces vives et de mettre en réseau les projets actifs, ceux en pleine création ou encore en phase de rêve" signalaient Margaux Joachim et Charlotte Belayew, coordinatrices du projet "Ville fertile". " Cette journée sera l'occasion de découvrir des projets d'ici et d'ailleurs, d'échanger, de tester et de susciter les initiatives les plus folles".   

    Puis direction: l'asbl Avanti à Marchienne-auPont, la ferme du Martin Pêcheur à Montigny-le-Tilleul, et enfin retour à Charleroi: "Chez Raoul" et la Manufacture urbaine. Points communs entre ces lieux: l'économie solidaire  et responsable.

    fertile3.JPG

    Une initiative éco-responsable

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • CINEMA- "AB Négatif" le nouveau film de Tony Pana !

    abnégatif1.jpg

    Margaux Colarusso au centre de l'image, Tony Pana, à droite.  Photos: Jason Macca

    Habitant de Montigny-le-Tilleul, Tony Pana ( 26 ans ) est comédien et réalisateur de " AB Négatif", un film fantastique et d'action. Un moyen métrage ( 50') qui devrait conquérir Hollywood...Le cinéaste travaille pour!

    abnégatif2.jpg

    Des scènes très réalistes

    Dans un monde en pleine pandémie, deux frères tentent de survivre... Tous les groupes humains sont infectés par un virus mortel, sauf les AB négatifs, groupe sanguin assez rare. Les sangsues, une faction armée d'hommes infectés, chassent ces derniers pour boire leur sang. Jimmy ( joué par Tony Pana ) est touché par la maladie, tandis que Ty ( Anthony Reese) , son frère , est épargné par le virus, et est donc vivement recherché. Kira ( Margaux Colarusso ) est  elle aussi AB négative: elle essaie de fausser compagnie aux sangsues pour leur piquer quelques lingots et payer son droit d'entrée dans la présumée dernière cité sur terre: " The heart". Telle est l'intrigue de " AB négatif". Avec une morale: ne pas trop troquer son humanité pour survivre à tout prix. 

    Sur le tournage: 7 acteurs, 20 figurants, 5 techniciens. Les lieux de tournage: Marcinelle ( Cité de l'Enfance ), les bois de Nalinnes, Montigny-le-Tilleul,... Le financement du film s'est fait par crowdfunding: 5000 euros ont été récoltés.

    Influences de Spielberg et de Tarantino

    L'équipe prépare actuellement l'ultime séquence : une scène de fusillade, avec course poursuite, quad, moto-cross, un cheval monté par Zoran ( Renaux Lecuyer), le chef des sangsues, homme masqué défiguré par le virus. Après une scène aquatique, Ty, Jimmy et Kira s'échappent sur un quad appartenant aux sangsues. Kira passe du quad à une moto, Jimmy saute du quad,...Les chorégraphies et les scènes de cascade sont préparées dans le local des Freerun It, où s'entraînent les Speeders, adeptes du parkour. Rien n'est laissé au hasard, les cascades sont faites dans des conditions professionnelles. " Les nombreuses séquences d’affrontement du film n’en seront que plus savoureuses. Il s’agit avant tout de ne pas se blesser? mais également d’être le plus crédible possible à l’image, ce qui n’est pas toujours le cas dans la plupart des projets « amateurs" fait remarquer Tony. Les influences de Spielberg ( Indiana Jones) et de Tarantino ( Pulp Fiction ) sont bien visibles. Le film sortira en 2018. Tourné en anglais, le jeune réalisateur souhaite percer Outre Atlantique... JCH

    abnegatif4.jpg

    Brrr... Une sangsue !

    L'exigence des films américains

    Tony Pana ( Antoine Panagiotopoulos ) et son équipe prônent une certaine méthodologie quant à la production d’un court-métrage. Budget réduit et bénévolat ne changent en rien le procédé de fabrication qui se veut le plus proche possible de la façon de faire des grands studios américains, à savoir, trois phases aussi importantes les unes que les autres traitées avec le même sérieux, la pré-production, le tournage et la post production. "Les journées sont organisées de telle sorte qu’un nombre suffisant de plans soient mis en boite, tout en observant une certaine liberté de ton pour que les acteurs puissent développer leur jeu " précise Tony Pana. Encore un point où l’équipe se distingue c’est son perfectionnisme... " S'il faut refaire un plan 20 fois pour obtenir le résultat souhaité, tout le monde s’y plie, ce qui permet de garantir une certaine qualité à la caméra " poursuit-il.

    De nombreux effets spéciaux seront réalisés ainsi que de nombreuses incrustations et autres étalonnages. " Il s’agit une fois de plus d’imiter la méthodologie américaine en rehaussant chaque seconde du projet avec des petits artifices qui sont vraiment des trucages visuels pour rendre l’image la plus agréable à regarder. Concrètement, cela se traduit par le gommage de certaines imperfections des textures, le fait de diriger l’attention du spectateur sur un point de l’image, et d'ajouter des éléments au décor..."

    abnégatif3.JPG

    Anthony Reese joue Ty

    La corde sensible, noir et humaniste

    Le premier court-métrage de Tony: " La corde sensible" était projeté récemment à la Ruche Théâtre. Une façon pour le jeune réalisateur de tester le public avant de le projeter dans de plus grandes salles. Réalisé avec un budget de 2000 euros , "La corde sensible" a été tourné de nuit, à huis clos, dans le domicile de Tony, avec le concours d'une solide équipe. Un spectateur l'interrogeait sur le thème de la mort et sur le message véhiculé dans le court-métrage . " Mon héros est clairement confronté à la mort" signalait Tony. " D'abord, il veut se suicider par pendaison. Mais après une première tentative, il sera amené à venir en aide à une famille menacée par des cambrioleurs... Dans ce cas-ci, l'altruisme l'emporte sur l'égoïsme". Un film noir, sans aucun humour, où, comme dans AB négatif, le ( contre) héros délivre un message humaniste et porteur de sens. J.C.HERIN

    tony3.jpg

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire