Société - Page 4

  • EXPOSITION- "En léger différé " au Musée de la Photographie

    télévision.JPG

    096.JPG

    "C'était au temps où la télé était en noir et blanc et où les speakerines donnaient rendez-vous chaque jour aux téléspectateurs pour détailler le programme..." pointait Xavier Canonne, directeur du Musée de la Photographie, lors du vernissage de l'expo "En léger différé". Dans le public, François De Brigode, journaliste attitré au 19h30 et Robert Stéphane, ex-patron de la RTBF et premier présentateur du journal télévisé, le 4 novembre 1956!

    télévision3.JPG

    François De Brigode et le ministre Jean-Marc Nollet

    télévision2.JPG

    Robert Stéphane, premier présentateur du JT

    Tirages papier, diapositives, négatifs, cartes postales, images promotionnelles... Depuis près de 8 ans, la Sonuma, Société de Numérisation et de Valorisation des Archives Audiovisuelles, collecte et sauvegarde des milliers de clichés, tous liés de près ou de loin aux programmes et personnalités de la Radio belge francophone de service public. Parmi eux, des documents rares, voire exceptionnels. Tous ces trésors enfouis, qui auraient pu sombrer dans l'oubli, sont à présents visibles!  JCH

    113.JPG

    télévision1.JPG

    A voir aussi les expos: Harry Callahan. French Archives. - Par VoiX postale. Exposition collective. - Galerie du Soir : Julie-Marie Duro. Looking for my Japanese Family. - Pierre Bartier: (Dé)Raisons de vivre- Boîte noire : Michel Beine et Sonia Pastecchia. Isla. Jusqu'au 24 septembre 2017. Du mardi au dimanche de 10h à 18h. Pour tout contact: 071/43 58 10.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • MARCINELLE- 20 ans pour la Maison Médicale-Médecine pour le peuple

    peuple1.JPG

    150 000 consultations... gratuites en 20 ans ! C'était l'occasion de faire la fête autour d'un grand barbecue ! Fondée par Colette Moulaert ( présente dans l'assemblée ) et Danièle Dufour, la Maison Médicale- Médecine pour le peuple de Marcinelle a vu le jour suite à la fermeture de l'hôpital Gailly en 1995. D'abord installée à la rue de la Babotterie, elle a été transférée, début 2010,  à la rue de la Vieille Place, où elle dispose de locaux plus spacieux. Aujourd'hui, ce centre de médecine généraliste compte 5 médecins, 2 assistants en médecine, une infirmière, 1 psychothérapeute,... 2000 patients y sont inscrits. Des ateliers et services sont aussi mis sur pied: gym, cuisine, école de devoirs,... "Quand je suis arrivée en 1999, je ne croyais pas que j'y serais encore aujourd'hui ! " a souligné Sofie Merckx, médecin, et coordinatrice avec Eric Hufkens. "Bien sûr, tout le monde connaît mon combat au sein du PTB.  Mais je ne fais pas de prosélytisme pour autant... Très récemment, je me suis rendue, avec d'autres militants, au Pays-Bas, dans le but de faire diminuer le prix des médicaments, et de lancer un signal fort à Maggie De Block, ministre  de la Santé. Je vois avant tout l'intérêt de chacun..." JCH

    peuple3.JPG

    peuple5.jpg

    Autour de Sofie Merckx

    peuple4.JPG

    Colette Moulaert,une des fondatrices

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • GILLY- Spectacle sur le harcèlement de rue

    kinky1.JPG

    "Kinky Birds" traite du harcèlement de rue et des violences générées dans l'espace public. Le spectacle au Centre Temps Choisi était suivi d'un débat.

    La Maison Plurielle est l'unique structure sur l'arrondissement administratif de Charleroi à être exclusivement experte en violences conjugales, intrafamiliales, mutilations génitales féminines, mariages forcés et violences liées à l'honneur. Jeudi soir, cette asbl programmait une pièce d'Elsa Poisot " Kinky Birds" à Gilly, après un passage à Bruxelles, à Liège et à Paris. " Plusieurs questions de société sont posées à travers le spectacle " notait Charlotte Dewitte, chargée de communication. " En voici quelques unes: Comment combattre le machisme ambiant? Les femmes sont-elles davantage en insécurité dans l'espace citoyen ? Mettent-elles en place des stratégies d'évitement à certaines heures, dans certains quartiers, au sein de certains transports en commun ,...? "      

    kinky2.JPG

    Primé en 2016 par le Centre des écritures dramatiques Wallonie-Bruxelles, le spectacle présente une galerie de personnages d’âges, de sexes, de classes sociales et de vécus différents. Tous viennent nous conter la trajectoire à  la fois banale et incroyable d’une jeune femme qui se fait agresser dans un métro … sans qu’aucun des voyageurs n’intervienne. Pourquoi personne n’a-t-il bougé ? D’où nous vient cette immobilité ?

    kinky.JPG

    améliorer l'éclairage public

    Dans la salle avaient pris place des étudiants ainsi que des associations comme la JOC, la Régie de quartier de Dampremy, le collectif Jeunes Femmes de Vie Féminine, le Centre de Jeunes Taboo, ... L'asbl " Sens-Sas" de Montigny-le-Tilleul était aussi présente. " Nous sommes un service d'accrochage scolaire. Nous accueillons principalement des jeunes filles de 15 ans en moyenne. Nous les aidons à vaincre leurs phobies en les accompagnant, par exemple, dans les transports scolaires" signalait un de ses membres. A l'issue de la pièce, un débat était animé par différents représentants politiques et du monde associatif bruxellois et carolo. Mohamed Fekrioui, échevin carolo de l'Egalité des Chances, a rappelé qu'il existait différentes pistes concernant cette problématique, notamment par une amélioration de l'éclairage public et par une série de mesures permettant aux citoyen(nes) de se rapproprier l'espace public. Pour tout contact avec la Maison Plurielle: rue Tumelaire, 77 à Charleroi. 071/94 73 31. 0492/65 55 47 ou secretariat@maisonplurielle.be   JCH

    kinky3.JPG

    Les intervenants au débat

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • MARCINELLE- Fin des travaux de rénovations à l'école de la Petite Chenevière

    cheneviere1.JPG

    L'école communale de la Petite Chenevière, à la rue du même nom, compte actuellement 127 élèves dans le fondamental et 78 dans le maternel. L'établissement a bénéficié de travaux de remplacement de toitures, des descentes d'eau et des châssis. Le chantier a porté également sur des peintures intérieures et extérieures du bâtiment maternel, du local, du préau et de la garderie. Le tout financé par la Ville pour un montant de 453 821 euros. Pour fêter la fin des travaux de rénovation, en même temps que la fancy fair annuelle, l'école avait organisé une petite réception, précédée d'une prestation d'élèves de la section hip hop de la Yuka Dance Académy, dirigée par Tomo Dhimoïla.

    chenevière2.JPG

    De nouveaux panneaux colorés

    La séance réunissait le directeur de l'école Denis Ruelle, l'échevine de l'Enseignement Julie Patte, l'échevin des Travaux Eric Goffart , l'échevin de la Petite Enfance Mohamed Fekrioui, ainsi que Philippe Van Cauwenberghe, président d'Igretec.  A l'initiative de Jessica Castronovo, enseignante, une bibliothèque a été aménagée dans le bâtiment, en collaboration avec la bibliothèque Jules Destrée de Marcinelle. Un appel à projet a été lancé pour un aménagement de la cour. JCH

    cheneviere3.JPG

    La nouvelle bibliothèque

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • MARCINELLE- Défilés de géants sur le site provincial

    casimir9.JPG

    Le Grand Jojo était de la partie !

    casimir3.JPG

    Mister Bintje, un géant conçu par l'IMP Marcinelle

    casimir11.jpg

    La journée était animée par Christian De Paepe

    Claudy Leclercq est enseignant à l'Ecole Clinique de Montignies-sur-Sambre. Avec les résidents, il a fabriqué "ECP", un géant "mi-homme, mi-robot ", muni de prothèses, pour évoquer le handicap. La structure est en aluminium et les articulations en mousse polyuréthane. L'IMP Marcinelle, quant à elle, a conçu "Mister Bintje", avec du bois, des lattes de sapin, du tissu,... et un entonnoir sur la tête. Au total, ce sont pas moins de 18 géants, provenant des institutions provinciales du Hainaut, qui ont défilé pour la première fois, sur le site provincial de Marcinelle, vendredi et samedi, au cours des Journées "Ensemble avec les personnes extraordinaires".

    casimir4.JPG

    Organisé depuis 2008 par la Province de Hainaut et l'association "Vers la Vie", cet événement a rassemblé environ 5000 personnes. Le beau temps explique aussi cet afflux. Plusieurs stands et associations sensibilisaient le public aux différentes formes de handicaps, autour de plus de 60 activités et animations, comme des parcours avec yeux bandés pour se mettre à la place d'une personne non voyante ou des jeux de société adaptés. Une façon de favoriser l'interactivité entre public ordinaire (valide) et extraordinaire (en situation de handicap ). Et cette année, des célébrités ont fait leur apparition: Le Grand Jojo, David Jeanmotte, Rémi Bricka ( homme-orchestre!) ainsi que ... Casimir et Hyppolite qui ont rappelé de bons souvenirs à tous les quinquagénaires !JCH

    casimir1.JPG

    Casmir et Hippolyte: la période de " L'Ile aux enfants"

    casimir7.JPG

    David Jeanmotte a dispensé ses conseils relooking

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- Soirée "Wake Up" sur le Quai Rimbaud !

    wake2.JPG

    cyril15.jpg

    La recette des Apéros Urbains reste la même : de la musique, des amis, et surtout une ambiance incomparable ! Vendredi soir, "Charleroi, Wake Up !" accueillait les DJ’s résidents Houseleggers et SVB, ainsi que Simon Le Saint, DJ et batteur de Stromae. Sur le quai de Brabant, rebaptisé " Quai Arthur Rimbaud", ainsi que sur la placerelle en face du "Quai 10", 2000 personnes faisaient la fête. Le soleil était de la partie, sauf en fin de soirée, où la pluie s'est invitée... Un événement qui participe au renouveau de la Ville, déjà enclenché par l’ouverture récente du centre commercial Rive Gauche et qui  se poursuit à travers les divers projets récemment lancés. JCH

    wake4.JPG

    wake3.JPG

    wake9.jpg

    De la musique, des amis, et une bonne ambiance !

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Société 0 commentaire
  • MARCINELLE- Médecine pour le peuple fête ses 20 ans !

    médecine pour le peuple.png

    Cette année Médecine Pour Le Peuple-Marcinelle fête ses 20 ans ! Et oui, à la fin de l’année 1996, Médecine Pour Le Peuple s’installait à Marcinelle.  20 ans d'existence, 20 ans de partage, de fêtes, de luttes, de cafés santé et d'activités...

    Au départ nous étions 2 médecins généralistes. Aujourd'hui une équipe multidisciplinaire accueille 2000 patients.

    C'est l'occasion de les fêter avec vous. C'est pour ça que notre traditionnel Santez La Fête qui aura lieu le samedi 13 mai à partir de 14h prendra des couleurs encore plus festives cette année. 

    Au menu : grimages , château gonflable et des ateliers participatifs (récup textile, fais ton fallafel et 'les trésors de notre maison'). Nous inaugurerons aussi notre petit potager.

    A 18 h nous soufflerons les 20 bougies J  

    En plus du traditionnel barbecue (halal et non-halal), l'édition de cette année sera marquée par les années 90 avec une expo photo sur l'histoire de la maison médicale, un jeux "moi à 20ans", et surtout une soirée "la fièvre des nineties" qui commencera à 19h !!! 

    Rue de la Vieille place, 67 - Marcinelle

    071/47.64.96

    Bienvenue à vous tous !

    Au nom de toute l'équipe,

    Sofie Merckx  

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- Gare aux jeunes ! ce 13 mai : Et si on prenait le temps de vivre ensemble ?

    Event Gare aux Jeunes #63

    garrreauxjeunes.jpg
    #Et si on prenait le temps de vivre ensemble ? 

     
    Le samedi 13 Mai 2017, le CENTRE ENER’J (GARE AUX JEUNES) propose une découverte des campagnes Yapaka de la Fédération Wallonie Bruxelles. Rendez-vous en gare de Charleroi-Sud de 14h à 19h (info tourisme).
     
    La seule manière intelligente d'éduquer consiste à être soi-même un exemple.

    Albert Einstein

    Nos enfants sont ce que nous leur transmettons, ils se développent en fonction de ce qu'ils reçoivent de leurs parents ainsi que de l'environnement social dans lequel ils baignent. Mais quel exemple leur donne-t-on ?

    Les médias et l’homme de la rue déplorent les incivilités et la violence des jeunes. Mais la violence ne règne-t-elle pas dans les familles et dans la société ? La violence conjugale, l’agressivité du conducteur automobile, le langage ordurier d’un chef d’état ou le coup de boule d’un sportif de renom ne sont-ils pas des exemples de notre vie quotidienne ?

    Il revient à l’adulte au sein de la famille ainsi que dans l’espace social d’aider l’enfant à trouver les repères pour grandir et ainsi se socialiser. Non limité, l’enfant ou l’adolescent se retrouve aux prises avec ses pulsions, qu’il n’est pas à même de canaliser seul.

    Certains parents ont des difficultés à mettre des limites à leur enfant. Parfois le chaos familial, ou encore les conditions matérielles n’offrent pas l’assise sécurisante qui permet à l’enfant de se développer harmonieusement. On parlera alors de négligence voire de maltraitance.

    Cependant il faut tout un village pour élever un enfant et les parents doivent pouvoir compter sur la solidarité de leur entourage et s’appuyer sur l’environnement social.

    Mais la société que nous avons créée, promeut liberté individuelle et épanouissement personnel, imagine un monde sans limite et fait miroiter la disparition de toute contrainte. Cela ne ressemble-t-il pas à une illusion d’enfant ?

    Désemparés face à leurs enfants, les adultes se tournent vers des réponses toutes faites, des solutions médicamenteuses, prescrites parfois avec excès. Il leur arrive de demander « un signe fort » aux responsables politiques. S’ouvre alors la voie vers des politiques répressives et sécuritaires dont l’augmentation des places en centres fermés n’est qu’un aspect.

    Nous soutenons que cette question concerne tout le monde. Elle est liée à la transmission. Pour que l’enfant puisse intégrer les limites du vivre ensemble, il est de la responsabilité de l’adulte de montrer dans ses actes son souci de l’autre, du lien social, du collectif... Dans le concret cela se traduit par la parole plutôt que le passage à l’acte, parfois le jeu voire l’humour plutôt que la contrainte, une certaine sobriété plutôt que l’hyperconsommation…

    Bon ou mauvais, l'exemple, c’est nous. Nous tous, chacun d’entre nous.

    Nous invitons professionnels, parents, adultes responsables à rejoindre cet appel et cette campagne participative par son témoignage, ses actions, propositions, initiatives…

    Source : Yapaka.be 

     
    Le projet Gare aux Jeunes est initié par le Centre Ener’J.
     
    Avec le soutien de la Fédération Wallonie Bruxelles, La Gare, ASBL Centre Ville, La Ville de Charleroi, La Maison du Tourisme du Pays de Charleroi, Charleking Radio et CIDJ.
     
    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Société 0 commentaire
  • TELEVIE- Lancer de tongs !

    tongs1.JPG

    Sur la place de Nalinnes Centre, les membres bénévoles du Comité Télévie d'Ham-sur-Heure/Nalinnes ont invité le public à lancer des tongs... vendus à 2 euros pièce. "L'important n'est pas vraiment de battre un record, mais plutôt de participer et de mener une bonne action! " confiait Lydie Beugnier, membre. Lors des 4 éditions précédentes, 48 000 euros avaient déjà été récoltés au profit de l'Opération. Lors de la journée, des parcours en cuistax, une initiation à l'Hébertisme, ainsi que la tyrolienne ont fait la joie des petits... et des grands !

    tongs2.JPG

    tongs3.JPG

    tongs4.JPG

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- Dimanche des Sciences au parc Reine Astrid

    sciences2.JPG

    sciences1.JPG

    Pour comprendre le fonctionnement d'une cellule, Malik de Lodelinsart et Léane de Montignies-sur-Sambre, tous deux âgés de 10 ans, se sont livrés à une expérience scientifique intéressante, au Parc Reine Astrid. En compagnie d'Arnaud Termonia et de Bruno André, chercheurs à l'ULB, ils ont mis un réactif chimique dans des éprouvettes, afin de déclencher une réaction enzymatique. Cela se passait sur le stand du Biopark, dans le cadre du Dimanche des Sciences, mis sur pied par le Centre de Culture Scientifique. Un peu plus loin, sur le stand "Science et Culture", les petites têtes blondes s'intéressaient à la poussée d'Archimède, la pression, les illusions d'optique,... Pour certaines observations, des lunettes 3D étaient nécessaires!

    sciences4.JPG

    sciences3.JPG

    sciences5.JPG

    Cette année, à l'occasion de son 20ème anniversaire, l'événement se parait des couleurs du Pays d'Alice aux Pays des Merveilles pour vivre une belle journée en plein Centre Ville. Toutes les associations installées dans le parc plongeaient le public dans l'aventure scientifique, à travers divers ateliers. Les jeunes participants pouvaient collecter les fioles du Chapelier et ainsi remporter une des nombreuses surprises mises en jeu dans le gâteau d'anniversaire géant ! Et pour que la fête soit à son comble, les artistes du Conservatoire Arthur Grumiaux de Charleroi et la troupe Art Fantesies faisaient vibrer le kiosque du parc : concerts, danse et théâtre de rue rythmaient la journée !  J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements, Société, Sujets thématiques 0 commentaire
  • ROSELIES- L'école communale flambant neuve...

    écoleroselies1.JPG

    Le public a pu visiter les nouveaux locaux de l'école communale fondamentale de Roselies. Une belle cure de jouvence pour cet établissement !

    Au-delà de la façade préservée de l'école communale de Roselies, ce sont plusieurs classes vastes, colorées et lumineuses, qui ont été aménagées. Un bâtiment à la pointe du progrès en matière de sécurité, ainsi qu'au niveau énergétique. Toute l'équipe éducative a du prendre son mal en patience durant deux ans, afin de bénéficier de meilleures conditions. La Fédération Wallonie Bruxelles a contribué à ce projet par une subvention d'un peu plus d'1 600 000 euros. Samedi matin, parents et enfants ont pu mesurer le travail réalisé. Sous un magnifique soleil, la séance d'inauguration réunissait Jean Fersini, bourgmestre d'Aiseau-Presles, Sophie De Vita, directrice, Virginie Geeraerts, échevine de l'Education, Véronique Salvi, représentant la Ministre de l'Enseignement, ainsi que de nombreux membres du Collège. Avant un lancer de ballons, les enfants ont entonné quelques chants. Gilles et marcheurs de la localité étaient aussi conviés à cet événement! Et puis est venu le traditionnel couper de ruban.

    rénovation de 5 écoles

    ecoleroselies2.JPG

    " L'école communale de la rue Jules Destrée est, pour chacun d'entre-nous, un point de repère. Que dire alors de tous les habitants de Roselies, qui, comme moi, sont nombreux aujourd'hui jusqu'à trois ou quatre générations  à y avoir fréquenté les bancs?" a souligné le maïeur. " Notre Collège communal a poursuivi et achevé l'oeuvre de nos prédécesseurs en rénovant ou en construisant les 5 écoles communales de l'entité. Il aura fallu la volonté inébranlable de tous afin de boucler cet ambitieux programme en quelque 25 années." Au cours de l'allocution, l'Atelier d'architectes AKTEPE et NAEM, ainsi que l'entreprise de construction, ont été remerciés pour avoir apporté leurs connaissances, leur technicité, leurs conseils et leur savoir-faire. JCH

    ecoleroselies3.JPG

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • GOSSELIES- Inauguration de la bibliothèque

    bibliothèquegosselies.jpg

    C'est dans une ancienne école entièrement rénovée qu'a pris place la nouvelle bibliothèque de Gosselies dont l'inauguration officielle s'est déroulée dernièrement. Après de longs mois de travaux et pour un budget avoisinant les 900.000 Euros, l'ensemble du bâtiment a été entièrement remis à neuf et permet d'accueillir, dans un environnement agréable et convivial, tous les passionnés de lecture et de culture. "C'est une porte d'entrée pour la culture et l'enseignement, un espace culturel large conçu par le bureau d'études de la Ville en collaboration avec les équipes des bibliothèques", souligne Eric Goffart, Echevin des Travaux.

    A présent, la bibliothèque dispose de plusieurs espaces. "Une grande salle de prêt située au rez-de-chaussée avec de nombreux coins lectures, un espace public numérique et à l'étage, nous bénéficions d'une salle d'animation, d'une grande pièce pour les réunions et/ou animation du réseau des bibliothèques, d'une cuisine et d'un bureau", précise Marie Dardenne, responsable des lieux. Les activités ne se limitent pas au prêt du livre. Plusieurs ateliers sont organisés tout au long de l'année : ateliers d'écriture, musicaux ou jeux de société sont au programme. Un stage photo, avec la collaboration de l'Espace Citoyen, a également été organisé l'été dernier. Au total, ce ne sont pas moins de 25 animations qui sont organisées chaque mois. L'académie de musique, par sa proximité, est aussi un partenaire privilégié. Elle a d'ailleurs proposé un spectacle de percussions, de chant et de flûte traversière pour agrémenter cette journée festive. On peut le constater, l'offre au public est extrêmement variée. "Ici, nous sommes face à un lieu d'animations, un centre culturel décentralisé pour tous les âges qui fait revivre tout un quartier", confie Paul Magnette, Bourgmestre en titre.

    Le succès depuis cette rénovation ne s'est d'ailleurs pas fait attendre. En effet, le nombre d'inscriptions de nouveaux lecteurs a triplé en 2016 par rapport à 2015 et le nombre de prêts a plus que triplé également (entre 3.300 et 5.000 prêts par mois). Rappelons que le réseau des bibliothèques de Charleroi compte au total 500.000 livres et achète chaque année 25.000 nouveautés.

    La bibliothèque de Gosselies, située au 81 rue Saint Roch, est ouverte les mardi et jeudi de 14h à 18h, les mercredi et jeudi de 13h à 17h et le samedi de 9h à 13h. L'inscription et le prêt sont gratuits.

    Plus d'infos sur les bibliothèques de Charleroi : http://charleroi-hd.tv/bibliothèques

    Source et photos: Ville de Charleroi.

    bibliothèquegosselies2.jpg

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société, Sujets thématiques 0 commentaire
  • MARCINELLE- Elections françaises à la maison communale

    elections2.JPG

    Mathilde, Nathalie et Viviane, Françaises sur le sol carolo

    elections4.JPG

    Emmanuel Macron a été élu le nouveau président de la République. Dimanche, lors du second tour de l'élection présidentielle, les expatriés français à Charleroi ont apporté leur voix à la maison communale de Marcinelle. Parmi eux, Jean-Claude Barral, patron du Provençal, bien ferme sur ses choix.

    Les traits sont tantôt tirés, tantôt décontractés... L'enjeu est de taille ! Tout comme au premier tour, les expatriés français vivant sur le sol carolo se sont déplacés pour élire leur président, montrant ainsi l'attachement à leur pays d'origine. Ce dimanche, depuis 8 heures du matin jusque 19h, un ballet continu de voitures et d'électeurs s'est formé sur le parking de la maison communale de Marcinelle. Pas une foule massive, mais des entrées et des sorties régulières. Peu d'informations ont filtré... Il était interdit, en effet, pour les journalistes, d'entrer dans le bureau de vote et d'obtenir des chiffres de fréquentation. Issu d'une famille de viticulteurs à Montpellier, Jean-Claude Barral ( 62 ans ) faisait partie de ces électeurs. Dans les années 50, son père quittait la France pour travailler aux ACEC. Depuis 48 ans, Jean-Claude est le gérant du restaurant carolo "Le Provençal" , à la rue Puissant.

    elections1.JPG

    Jean-Claude Barral

    Français , une grande famille !

    Samedi soir, l'intéressé réunissait ses amis dans son établissement. " 90% d'entre nous se prononçaient en faveur d'un président dynamique, ouvert au monde, capable d'un véritable renouveau. Le nom d'Emmanuel Macron faisait donc l'unanimité. Quant à Marine Le Pen, elle a encore confirmé toutes ses incompétences et ses failles lors du duel final. Voir diriger la France par une représentante d'extrême-droite signifierait une véritable catastrophe! Nous ne voulons pas d'elle! " tonnait-il.

    Ne nous voilons pas la face, pour autant. Il est clair que certains électeurs carolos étaient prêts à se prononcer pour la leader du FN, mais leurs voix restaient plutôt discrètes...

    Diverses générations étaient rassemblées devant la maison communale. Mathilde ( 20 ans ) de Pont-à-Celles relevait: " On voit vraiment que les Français en ont assez du clivage gauche-droite. Le futur dirigeant devra être un rassembleur". La jeune fille accompagnait sa maman Nathalie ( 44 ans ), ainsi que sa mamy, Viviane ( 67 ans ) de Gosselies. Originaire de l'Ile-Sainte-Denis, cette dernière est arrivée en Belgique en 1980. " Mon mari, qui a travaillé chez Caterpillar, a souhaité garder la nationalité française" déclarait-t-elle. " Aujourd'hui, nous avons encore de la famille un peu partout en France: en Bourgogne, en Seine-et-Marne, à Toulouse, ... Nous sommes vraiment une grande famille !" JCH

    elections3.JPG

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • MARCINELLE- Festival du Livre ce dimanche encore !

    045.JPG

    Des photos de Charleroi dans " Archiportrait"

    archiportraits1.JPG

    Joëlle Fensie et Etienne Vanden Dooren des éditions du Basson

    Et c'est reparti pour une deuxième édition du Festival du Livre de Charleroi !   La première édition avait attiré un bon millier de personnes. Beaucoup de maisons d'édition encore cette année, et parmi les nouveautés: les livres jumeaux sur Charleroi: " Utoportrait": 1459 photos de Carolos défendant un slogan, et " Archiportrait", un ouvrage de photos sur Charleroi, qui vient tout juste de sortir! " Les paysages urbains de Benoît De Clerck nous plongent dans un univers en construction perpétuelle. Le photographe nous révèle une ville aux géographies complexes, tourmentées, toujours vivantes, toujours en mouvement " signalent Etienne Vanden Dooren et Joëlle Fensie, responsables éditoriaux du Basson. " Ces images sont universelles parce qu'elles montrent Charleroi telle qu'elle est, ni belle, ni laide, une cité qui se construit grâce à des forces humaines à la fois invisibles et présentes."

    Une fois de plus, les organisateurs veulent faire du Festival du   Livre de Charleroi un événement festif, vivant, humoristique, décalé, convivial et innovant. Aussi, tout au long du Festival, se succèdent dédicaces, caricatures en direct, concours et jeu concours, coin enfants, Book Truck, food corner, le bar alternatif de Renaud, apéro musical…

    Le festival du Livre de Charleroi est accessible encore ce dimanche, jusque 18h, chez Raoul, rue de la Villette, à Marcinelle.14h30: Présentation du journal satirique "Même pas peur". 15h: Lecture pour enfants. 15h30: Philippe Genion et le Baraki dans tous leurs états.

    archiportraits2.JPG

    Un nombreux public chez Raoul !

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • ROUX- Une Spirale Aromatique !

    spirale.jpg

    Ce dimanche 7 mai le comité de Quartier « Les amis du Baron d'Hembise »  https://www.facebook.com/baronHembise/?fref=ts va construire (avec la coordination de l'asbl CHANA) une Spirale Aromatique dans le Square entre la rue de Heigne et la rue sous le bois à Roux.
    C'est un projet citoyen porté par les habitants du quartier.Il y aura un petit déjeuner à 9h avant de commencer et un BBQ à midi ... le travail devrait être terminé à 17h.
    Pour tout contact: Didier Colart: 0498-528.308

    spirale2.jpg

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire