Société - Page 4

  • RENCONTRE CITOYENNE: Héberger un migrant : pourquoi pas moi ?

    migrants.jpg

    Vous aimeriez héberger un migrant chez vous mais vous avez de nombreuses questions? Rencontrez des personnes dans le Sud Hainaut qui l'ont déjà fait auparavant. 071/58.96.16

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- Bons voeux du Centre d'Action laïque

    terrazzano3.JPG

    terrazzano1.JPG

    David Terrazzano

    Artiste engagé de Charleroi , David Terrazzano dénonce les régimes totalitaires, le capitalisme outrancier, la surconsommation, la malbouffe, la xénophobie,... S'inscrivant dans la campagne du CAL: " Pas de mur à nos frontières", quelques-unes de ses toiles ( dont de nombreux collages ) étaient accrochées    à la Maison de la Laïcité, à l'occasion des bons voeux présentés par le Centre d'Action Laïque de Charleroi. Une prochaine expo du plasticien, regroupant plus d'oeuvres, sera visible en mars au Bois du Cazier.

    terrazzano2.JPG

    Kevin Saladé, président du CAL

    " Plus que jamaisen cette année 2018, nous lutterons contre le repli identitaire, générateur de discriminations. Nos thématiques seront essentiellement ancrées dans la vie de la Cité, comme l'égalité hommes-femmes, l' enseignement, les libertés, le début et fin de vie..." soulignait Kevin Saladé, président du CAL.  " Dans le contexte très tendu que nous vivons en Belgique, le rôle d'associations comme la nôtre est très important. A la veille des élections communales, nous interrogerons la politique et interpellerons les politiques. Nous jouerons notre rôle d'acteur dans l'éducation permanente. Nous parlerons, sans langue de bois, de populisme, de peopolisation, de médiocratie, de homophobie, de radicalisme,... "

    Plusieurs séminaires, actions, conférences, débats,... sont    déjà prévus. Pour tout info: cal-charleroi.be - info@cal-charleroi.be- 071/53 91 72. JCH

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • CHARLEROI: Resto du Coeur: surtout beaucoup de chaleur humaine...

    restaurant1.JPG

    Ouvert toute l'année, le Resto du Coeur de Charleroi fait plus particulièrement appel aux dons en nourriture, vêtements, articles de première nécessité,... en cette période de Noël. Les besoins sont criants.

    restaurant4.JPG

    Autrefois à la rue du Fort, le Resto du Coeur de Charleroi a pris ses quartiers , depuis deux ans, au 6, place Elie Delferrière ( Charleroi Nord ). Le mois dernier, 4925 repas et 484 repas à emporter étaient offerts pour ses bénéficiaires. Un nombre qui reste constant depuis l'ouverture du Centre , à l'emplacement d'une ancienne maison de huissiers de justice à Charleroi Nord. Vendredi dernier, l'établissement servait un repas de Noël: entrée, potage, plat et dessert. " Bien sûr, les gens vivant dans la précarité viennent chercher ici de la nourriture, un service social, un espace parents-bébés, un vestiaire,... mais pas seulement... Le Resto du Coeur est aussi un lieu où les gens aiment se retrouver, pour briser une solitude qui est souvent écrasante" signale Céline Pianini, secrétaire de direction.  

    Marcel est "public relation"

    Une vingtaine de bénévoles se relaient pour la préparation des repas, le service de table, la plonge,... Rita de Couillet et Jacques de Pont-à-Celles sont de véritables piliers de cette institution. " J'étais seule, et j'ai pensé que je pouvais venir ici pour "embêter" mon monde ( rires!) " fait remarquer Rita. " Actif durant de nombreuses années dans l'infographie et l'imprimerie, je n'imaginais pas un instant une pension oisive" poursuit Jacques.

    restaurant2.JPG

    Jacques et Rita, bénévoles motivés

    Les bénéficiaires se montrent très reconnaissants par rapport aux services proposés. Marcel ( 62 ans) de Charleroi se rend régulièrement au Resto du Coeur. " A terme, il faudrait que ce genre de centre n'existe plus, et qu'il n'y ait plus de gens dans la rue et dans la précarité. Vivant avec 800-900 euros  par mois, le Centre me vient vraiment en aide " explique-t-il. " Ici, je fais office un peu de "public relation ". Je connais tout le monde ici! J'aime apporter de la bonne humeur. "

    restaurant3.JPG

    Marcel, un des bénéficiaires

    Les repas chauds sont servis du lundi au vendredi de 11h30 à 13h30. Repas à consommer sur place: adultes 0,50 euros. Repas à emporter pour enfants scolarisés, ainsi que service soupe et café: gratuit. Chauffoir en matinée jusque 11h. Dons financiers: BE82 001-2635482-68- BE81 068-2511133-24. Dons alimentaires: vestimentaires et autres: 071/2007 92. Renseignements: 071/20 07 91.  JEAN-CLAUDE HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 1 commentaire
  • CHARLEROI- Noël des Mômes !

    busmomes1.JPG

    Ce samedi, deux bus anglais sillonnaient le Centre Ville de Charleroi, à travers 12 points d'arrêt. Petits et grands grimpaient gratuitement à leur bord, en compagnie du Père Noël et des stewards urbains.

    busmomes2.JPG

    à droite, Vito Pagano, coordinateur de la journée

    "Cela fait déjà  20 ans que nous mettons sur pied cette journée magique" fait remarquer Vito Pagano, coordinateur. " Au début, nous avons commencé avec un petit train, et puis nous avons grandi. Nous accueillons aujourd'hui entre 1500 et 2000 enfants! "

    Musées, associations, cinéma, bibliothèques ... invitaient les familles à participer à toute une série d'activités ludiques, didactiques et pédagogiques. Près d'une trentaine d'animations ! A la Maison de la Laïcité, les participants pouvaient devenir des détectives virtuels pour retrouver des cadeaux disparus, ou pratiquer des échasses urbaines avec Stilt Events asbl ( 0498/68 72 61).

    busmomes4.JPG

    Les échasses urbaines !

    A la Place Verte, les enfants chaussaient leurs patins à glace et profiter des joies de la glisse. A Mondiludia, se dévoilait la plus grande collection de Monopoly au monde: 750 Monopoly parmi une collection unique de 2000 exemplaires ! A la Bibliothèque Rimbaud, l'orgue de BarbaRIRE par Lippo ( Circomédie ) proposait un spectacle visuel et interactif où les techniques de cirque sont mélangées à l'humour,...

    A la Maison de l'Energie/CPAS, on pouvait jouer avec l'énergie solaire,... Le "Noël des Mômes" est une initiative des Services Jeunesse, Famille, Culture et Commerce de la Ville de Charleroi en collaboration avec toute une série de partenaires locaux. J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • MARTINROU- Appel à une collecte de dons

    Chers spectateurs,
    Parce que l'hiver, c'est maintenant, parce qu'il y a des gens qui dorment dehors ou sous tente à nos portes, parce que notre impuissance nous enrage, 

     
    nous vous proposons de participer à la collecte de dons de "la Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés" qui cherche les produits suivants (merci de vous en tenir à la liste ci-dessous !!) :

    - Produits d’hygiène (dentifrice, gel douche, shampoing, déodorant, crème hydratante, lingettes, rasoirs, mousse à raser) de préférence de petite taille et neufs ;
    - Serviettes hygiéniques pour femmes ;
    - Chaussures (baskets ou chaussures chaudes et imperméables) M/F (tailles adultes);
    - Manteaux taille S/M, M/F (de couleur sombre - évitez la veste de ski fluo);
    - Pulls polaires ou capuche tailles adultes;
    - Echarpes, bonnets, gants (tailles adultes) ;
    - Sous-vêtements (uniquement neufs) taille S/M, M/F (tailles adultes);
    - Sacs de couchage et matelas de camping ;
    - Manteaux de pluie et ponchos imperméables (tailles adultes);
    - Petits sacs à dos.

    Vous trouverez des mannes dans l'entrée des salles à Martinrou pendant le spectacle de cabaret (du 5 au 8 décembre Ma. Je. Ve. à partir de 19h15 - Me. à partir de 18h15 ). Nous nous chargerons d'acheminer vos dons.   Merci pour votre solidarité !

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • CHARLEROI/MONTIGNIES-SUR-SAMBRE: Les Soroptimist sont des femmes très actives !

    orange2.JPG

    Le club des Soroptimist Charleroi-Soleilmont

    orange1.JPG

    L'hôtel de ville de Charleroi s'est teinté d'orange

    A l’occasion de la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes et dans le cadre de la campagne " Save the women" lancée par Ban Ki-Moon, le club de Soroptimist de Charleroi-Soleilmont est à l'initiative de l'éclairage de l'hôtel de ville de Charleroi , de vendredi à dimanche, en orange, couleur désignée par la campagne, pour symboliser un monde meilleur sans violence. "Toute violence faite aux femmes est une violation des Droits de l'Homme" soulignait Linda Frennet, membre.  

    Cette mobilisation fait suite à l’appel du Secrétaire des Nations Unies Antonio Gutteres et du Soroptimist International ( SI ), de demander aux clubs du monde entier de programmer des actions de sensibilisation au problème de la violence sexuelle et intrafamiliale.

    Samedi soir, le club local, présidé par Cécile Moncousin, tenait également son souper dansant annuel au stade Yernaux, au profit de Télévie, réunissant 136 personnes, ainsi que des membres des clubs français d'Arras et de Auch. Depuis le début, les Soroptimist en Belgique ( 58 clubs - 1700 membres ) soutiennent cette Opération, en mettant à l’honneur celles qui s’engagent au quotidien dans la lutte contre le cancer. En 25 ans, les membres, qui participent activement à la récolte de dons, ont collecté plus  de 2.152.128 euros !  J.C.HERIN

    orange3.JPG

    le souper dansant au stade Yernaux

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 1 commentaire
  • LODELINSART- 125 ans pour les Climbias !

    climb4.jpg

    Les fondateurs des Climbias en 1892-1893( le plus ancien cliché!)

    climb7.jpg

    Visite des Climbias à Bruxelles pour y voir Manneken-Pis habillé en 2015

    Cette année, les Climbias soufflent 125 bougies ! Le plus jeune d'entre eux,  Murphy Smets ( 27 ans ), est passionné par l'Histoire de cette société philanthropique. Samedi s'est tenu le traditionnel souper de gala à la Ruche Verrière.

    climb3.JPG

    Murphy Smets " Monsieur Archives"

    Issu d'une famille lodelinsartoise depuis plusieurs générations, Murphy Smets ne compte plus le nombre de Bals des Climbias où il s'est rendu, d'abord comme participant, puis comme photographe. Et puis à 19 ans, Murphy manifeste l'envie de devenir "Climbia ", faisant de lui le benjamin de l'équipe.    

    " Tout le monde a été un peu surpris par cette décision, car la moyenne d'âge est nettement plus élevée. Mais j'avais bien mûri mon choix. Huit ans plus tard, je ne le regrette pas ! " signale Murphy. Rapidement, le jeune homme s'intéresse à l'Histoire de la société. "Quand je suis arrivé, on m'a donné un paquet d'archives. Il y avait là entre 6000 et 7000 documents : photos, PV de réunion, correspondances,... Je me suis mis à les trier et à les numériser".        

    Le plus ancien cliché montre les 7 fondateurs des Climbias. Il a été pris en 1893 à la route de Châtelet, dans la maison du 1er président: Léopold Delbauvre, directeur de la bouteillerie W.Haquin -Delbauvre.

    Philippe Smets, nouveau Climbia

    Ajoutons aussi que Murphy est attaché au Carnaval de Charleroi et à ses géants ( parmi lesquels un Climbia ), dont il est le responsable. Chaque mois, les Climbias se retrouvent pour leur réunion, dans un local de la Ruche Verrière. Y sont exposés le 1er drapeau ( 1926), des affiches de 1901 à 1938, des grès de Bouffioulx à l'effigie des Climbias,...

    Autour de la table, 13 chaises. " On dit en général que ce nombre porte malheur, mais ne sommes pas trop superstitieux " fait remarquer Murphy. " Mais aujourd'hui, les places ne sont plus toutes occupées... Le nombre des Climbias est descendu à 10. C'est pourquoi nous faisons appel à toute personne qui serait intéressée de poser sa candidature" poursuit le jeune Lodelinsartois.

    climb1.JPG

    Philippe et Murphy Smets

    Le dernier Climbia en date est Philippe ( 53 ans ), le père de Murphy ! Responsable des bénévoles pendant plusieurs années, il porte donc à présent le fez rouge à floche, le gilet, la cape noire, le pantalon de soie,... rappelant la tenue des gentilshommes verriers. Et aussi à la boutonnière le "climbia", une pince de bois fendue sur les trois quarts de la longueur, que l'on plaçait à chaque extrémité du canon de verre. JCH

    climb6.jpg

              Le club après la seconde guerre avec le nouveau comité

    Quelques années clés

    - 1937: reconnaissance des Climbias comme Société Royale. - 1946: reprise des Climbias après l'Occupation. En 15 jours, un Bal est mis sur pied et connaît un succès fou, vu la paix retrouvée et le désir de sortir de l'ambiance de la guerre. Durant les hostilités, un Climbia a été déporté et exécuté. - 1997: décès de Pol Genot. Dernier bourgmestre de Lodelinsart, il a effectué une des plus longues présidences des Climbias. De part son statut mayoral et citoyen , il a contribué à accroître leur rayonnement. - 2011: reconnaissance des Climbias par la Communauté française comme Chef d'Oeuvre du Patrimoine oral et immatériel de l'Humanité par Fadila Lanaan, ministre de la Culture.

    Soirées et activités philanthropiques

    Depuis les origines, les Climbias ont toujours eu une visée philanthropique.  Le souper de gala ( 5 couverts + orchestre de 21 personnes sur scène ) de ce samedi a réuni 150 personnes. Les bénéfices seront destinés à offrir une chaise roulante ( valeur: 4000 euros ) à Anaëlle, une enfant de 8 ans atteint du syndrôme de Rett.

    climb2.JPG

    Lors du souper de gala

    climb10.jpg

    Les Climbias ont leur Champagne ! ( Ici, avec Jean-Philippe Preumont, conseiller communal )

    Le 16 décembre à 12h aura lieu un repas boulettes frites /américain. Réservations sur le site climbias.be. Bien entendu, le " moment phare" reste le Bal des Climbias, dont on fêtera la 126ème édition, le 17 février 2018. Au programme de la journée: bal des enfants, l'après-midi, et grande soirée costumée, avec l'élection des déguisements les plus originaux. J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- Le combat pour le HF 4 continue !

    hautfourneau3.JPG

    Par une pluie battante, une marche au flambeau, rassemblant sidérurgistes et citoyens, était organisée à Charleroi, samedi soir, pour la sauvegarde du Haut-fourneau 4. " La préservation du site, comme patrimoine, semble toujours compromise. C'est la raison pour laquelle je suis ici " signalait un manifestant. Tout un symbole: c'est la deuxième fois que des fleurs étaient déposées au pied du monument du Métallurgiste de Constantin Meunier, en face de la gare du Sud, et puis la marche se poursuivait jusqu'au haut-fourneau 4 de Carsid ( Porte 1).

    hautfourneau1.jpg

    hautfourneau2.JPG

    Certains avaient apporté des couronnes mortuaires. Les enfants étaient aussi de la partie pour porter des banderoles. "Nous continuons le combat tous ensemble " faisait remarquer Luigio Spagnuolo, président de L'Association Culture du Haut-Fourneau 4 du coeur  de Charleroi. " La procédure suit son cours. 3 800 000 euros doivent être débloqués pour la réhabilitation du site. Nous avons foi dans le nouveau gouvernement wallon et en son ministre René Collin ".

    Parallèlement, se tenait une expo dans le complexe de salles « Les Cayats », sur le site de Monceau-Fontaines, qui mettait en valeur les fleurons industriels de Charleroi : le charbon, l’acier et le verre, trois piliers de la richesse de notre commune aux 19ème et 20ème siècles. A travers des expositions de photos et peintures, de matériel, de maquettes et la projection d’une vidéo, jeunes et moins jeunes pouvaient découvrir les 3 symboles de notre région Carolo.  J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- SPIROUDOME: Thé dansant, ce dimanche

    Le dimanche 19 novembre 2017 une activité inédite se tiendra de 14 à 18h au RTL Spiroudôme: Un Thé Dansant extraordinaire !


    Un public varié (danseurs du dimanche,  cyclo-danseurs, seniors, passionnés, professionnels, ...) viendra faire chauffer le parquet du célèbre club de basket au son d'une animation musicale en live.
    Le thé dansant est ouvert et accessible à tous : Jeunes, seniors, en chaise, à l'aveugle, ...
    Un moment de partage, d'échange et d'inclusion qui devrait contribuer un peu plus encore à briser les tabous, les craintes et les clichés
    Une zone bar sera aménagée aux abords de la piste de danse pour pouvoir aussi se détendre.

    Une initiative originale de la Province de Hainaut en collaboration avec l'Asbl Vers la Vie et le RTL Spiroudôme

    Entrée gratuite, parking aisé.
    Une boisson sera offerte aux 300 premiers inscrits.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Société 0 commentaire
  • Une nouvelle bière wallonne: " la Saqwè !"

    saqwè1.JPG

    Adrien Laduron ( à gauche) avec son papa Christian

    Elle porte un nom bien wallon ( qui signifie "quelque chose"), et en plus, elle est brassée dans la ferme familiale de Thuillies: " La Rogère". Bienvenue à "La Saqwè" ! L'endroit pour la présentation de cette jolie bière ambrée désaltérante n'était pas laissé au hasard : à la Maison de l'Imprimerie de Thuin, puisque les étiquettes ( médaillon noir et fond jaune ) sont imprimées sur les machines de Ghislain Bourdon, fondateur des lieux.

    saqwè2.JPG

    Ghislain Bourdon ( à gauche ) sur la photo

    " Il s'agit d'une Saison. Autrefois, ce type de bière était fabriquée par les agriculteurs eux-mêmes en hiver pour être servie fraîche en été en tonneau" précisait Adrien Laduron ( 4ème génération) , brasseur de la Rogère. La Saqwè, dont la teneur en alcool est de 6,5% , est fabriquée à partir de 3 malts: Pilsen, Munich et épeautre ( comparable à la Saison d'Epeautre de la Brasserie de Blaugies ).    

    Le houblonnage est accru avec l'utilisation du Motueka, un houblon néo-zélandais, donnant à cette bière une pointe de goût citronné et de fruits tropicaux. Le houblon est introduit après la fermentation, 72 heures avant la mise en bouteilles. La production est celle d'une micro-brasserie: 4 hectolitres par mois.

    La Saqwè est vendue actuellement au prix de 2,20 euros à la Brasserie Michot, Avenue de Ragnies, 15, à Thuin, et peut-être un jour la retrouvera-ton sur les tables d'établissements carolos aux côtés de la Bisous m'Chou, Pays Noir, la Sambrée,...Longue vie à "la Saqwè !J.C.H

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • FESTIVAL CAMELEON- En mémoire de Sadia

    tamara1.JPG

    Tamara, amie de Sadia, coordinatrice du festival, à la Manufacture Urbaine

    Pour avoir refusé un mariage imposé par ses parents, Sadia Sheikh a été assassinée, le 22 octobre 2007. Perpétuant le souvenir de son amie, Tamara Pierno met sur pied le festival Caméléon, du 26 au 28 octobre.

    Ce dimanche était un bien triste anniversaire. Il y a tout juste 10 ans disparaissait Sadia Sheikh. Pour rappel, la jeune fille d'origine pakistanaise    de Charleroi était abattue par son frère Mudusar, parce qu'elle n'acceptait pas de se marier avec un lointain cousin au Pakistan. L'accusation a défendu la thèse du complot familial pour crime d'honneur. La mort de Sadia a laissé un grand vide. Notamment parmi ses ami(es), dont faisait partie Tamara Pierno   de l'asbl Mouvance, qui l'a bien connue sur les bancs de l'Athénée Vauban, durant ses études primaires et secondaires. " De Sadia, je garde l'image d'une jeune fille solaire, ouverte et très généreuse" souligne Tamara. " Aujourd'hui, tout le monde parle encore beaucoup d'elle. Mais il faut dépasser le fait divers et l'émotion collective pour prévenir ce genre de violence. Tiraillée entre la tradition familiale et le désir de s'épanouir sur un plan personnel, Sadia vivait une crise identitaire. Trop de jeunes filles, ici ou par le monde, vivent encore cette situation. Heureusement que des associations ( dont la Maison Plurielle ) les accompagnent mieux aujourd'hui. Il ne faut surtout pas que cela s'arrête. "

    plusieurs opérateurs culturels

    Afin de comprendre ce que sont les mariages forcés et les violences liées à l'honneur, une trentaine de bénévoles se sont mobilisés pour le festival Caméléon. " Pourquoi ce nom ? A l'image de ce reptile qui change de couleurs, les identités sont complexes. L'événement rassemblera avant tout des personnes, artistes, travailleurs sociaux,... touchés par l'histoire de Sadia" poursuit Tamara, coordinatrice.

    Un colloque international se déroulera le jeudi de 9h à 17h et le vendredi de 9h30 à 15h30 à Quai 10. A la Manufacture urbaine, les citoyens pourront s'exprimer, vendredi de 15h15 à 19h, à travers divers ateliers ( sérigraphie, écriture, collage,... ). D'autres lieux seront investis:           la Maison du Hainaut, la Ruche Théâtre et les Ecuries ( Charleroi Danse ) pour des expositions, spectacles, concerts, café Philo,... Possibilité de s'inscrire à un atelier via le info@festivalcameleon.be- infos: www.festivalcameleon.be   JCH 

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • COUILLET- Collecte de jouets, ce samedi

    Collecte des jouets en bon état dans tous les recyparcs

                     ce samedi 21 octobre 2017

     Nous collectons les jouets en bon état suivants

    • livres, des bandes dessinées,
    • jeux de société,
    • puzzles,
    • voitures, camions,
    • Jeux de construction
    • tout autre jouet  facilement lavable : poupées, jouets premier âge en plastique

       ou bois, vélos, ballons, patins à roulettes, raquettes etc.

     

    Pour des raisons d’hygiène et de respect de l’environnement, nous n’acceptons pas les peluches ni les  jouets fonctionnant avec des piles.

     

    Les associations désireuses de bénéficier des jouets collectés peuvent encore contacter le service Communication et  Prévention de l’ICDI au 071/600 499 ou info@icdi.be

     

     

     

     

    Françoise LARDENOEY

    Chef de service

    Service Communication & Prévention

     

    Rue du Déversoir 1 6010 COUILLET

    Tél.  +32 (0) 71 44 06 82 (ext 9136)

    Gsm +32 (0) 476 88 47 98

    Fax   +32 (0) 71 36 04 84 francoise.lardenoey@icdi.be

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • COUILLET- Un nouvel espace pour le skatepark

    Le skatepark de Charleroi a trouvé son nouvel espace. Il s’agit d’un grand entrepôt situé dans les anciens garages de la Société Wallonne des Eaux à Couillet, près du rond-point de la N5.

    skatepark.jpg

    Le skatepark est pour l'instant dans les sous-sols du Palais des Expositions de Charleroi mais des travaux de rénovation vont bientôt démarrer dans ce bâtiment et il ne sera bientôt plus possible de pratiquer la planche à roulettes dans ces installations provisoires.

    Maxime Timellini, le coordinateur du Skatepark, est ravi qu'une solution avec la Ville ait été trouvée: "Ça fait plus d’un an qu’on cherche avec l’échevin des sports et les pistes commençaient à devenir de plus en plus difficiles à trouver. Et puis tout d’un coup, c’est arrivé ici via la Sambrienne. Et on est venu voir une matinée et on a été conquis. Il y aura sûrement plus qu’un skatepark. On va d’abord commencer par un skatepark et puis le but à long terme, c’est de faire un centre de culture urbaine qui sera accessible à tout le monde pour pouvoir découvrir de nouvelles passions et de nouveaux sports méconnus on, va dire."

    Le bâtiment appartient aujourd'hui à la société de logements La Sambrienne qui va le louer à l'asbl du Skatepark à un loyer réduit.

    En échange, le quartier retrouvera un peu d'animation grâce aux jeunes.

    Le Skatepark restera à Charleroi Expo jusqu'à la fin de l'année. Il emménagera à Couillet au plus tard au printemps 2018.

    - Reportage RTBF- C.Loriaux et D.Barbieux

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Société 0 commentaire