Société - Page 3

  • CHARLEROI- QUAI 10 COTE PARC- Rencontre avec Manu Bonmariage

    bonmariage.jpg

    Manu Bonmariage au centre

    Tourné exclusivement dans la région, "Allô Police"( 1987) de Manu Bonmariage brosse le portrait de Carolos qui ont donné bien du fil à retordre à la police. Ce film-culte était projeté avant le long métrage "Manu", un hommage rendu au réalisateur par sa fille Emmanuelle.

    Fidèle à sa façon bien à lui de tourner, c'est à dire sans ajout de voix off, le réalisateur belge Manu Bonmariage avait suivi, il y a plus de trente ans, des policiers carolos appelés sur place par des habitants "hauts en couleurs".  

    Des témoignages relatant des querelles de voisinage, des scènes de ménage, des bagarres, des scandales... ainsi que des personnages incroyables comme ce saxophoniste qui, face caméra, utilisait des expressions aussi crues que "sucer une kète", et sa femme qui suggérait des positions érotiques, constituent les ingrédients de "Allô Police" qui a fait un véritable tabac à l'époque.

    Le film était de nouveau projeté au Côté Parc (Quai 10), dimanche soir. L'échange était animé par Marc Vangeenderhuysen. On rit, parce que certaines situations ou mots sont cocasses, mais on est souvent ému parce que la détresse est mise à nu. Pour résoudre tous ces conflits et tensions, les agents de police devaient user de tact et de psychologie. Des missions auxquelles ils n'étaient pas toujours préparés...

    Les problèmes sociaux subsistent à Charleroi

    "C'est toujours l'humain qui m'intéresse. Dans "Allô Police" et dans tous mes films, j'ai veillé à établir constamment un climat de confiance et de respect, sans aucun misérabilisme, avec les personnes que je rencontrais, à tel point que je me faisais complètement oublier. Les réactions n'en étaient que plus naturelles." signalait Manu Bonmariage.

    Un mouvement de caméra témoigne de cette compassion. On voit notamment une petite fille, à travers les jambes de policiers, s'écrier: " Je veux retourner chez Mémé! "

    Le Ken Loch belge poursuit: "Les problèmes sociaux subsistent à Charleroi. On pourrait refaire un deuxième "Allô Police", sans problème, avec toutes les personnes précarisées... Si la forme du film changeait, le fond resterait le même". A 76 ans, Manu Bonmariage, - plus de 80 films à son actif au compteur, dont des reportages dans l'émission "Strip Tease" - souffre de la maladie d’Alzheimer. Alors que sa mémoire se perd peu à peu, sa fille Emmanuelle dresse le bilan sur sa vie et son travail dans le film: "Manu, l'homme qui ne voulait pas lâcher sa caméra".                    

    "A travers ce long métrage, je comble un peu les pertes de mémoire de mon père, à l’aide d’archives et d’émouvantes rencontres" confiait-elle au public. J.C. HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • MONTIGNY-LE-TILLEUL- A Grafiteria, tout se donne !

    grafiteria2.JPG

    Rien ne s'achète, ni se vend, tout est gratuit! C'est sur ce concept que la section locale écolo de Montigny-le-Tilleul a mis sur pied, avec l'équipe sociale, la deuxième édition de Grafiteria, à la salle Saint-Martin. Romans, ouvrages encyclopédiques, bandes dessinées, jeux, déco, dvd, Cd, vaisselle, petit électroménager, vélos,... tout est bon si l'objet est bon état, fonctionnel, propre, non périmé et légal ! Les articles étaient déposés samedi matin et pouvaient être emportés vers 12h. Les objets restants en fin de journée seront donnés à des associations, dont la Croix rouge de Charleroi. Lors de cette journée placée sous le signe de la convivialité et de la solidarité, les enfants ont pu tester divers jeux en bois. Un espace bar et restauration était également prévu. Prochaine édition: le 11 novembre. JCH

    grafiteria1.JPG

    grafiteria3.JPG

    Halte au gaspillage !

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Société 0 commentaire
  • MONCEAU SUR SAMBRE- Coupure du jeûne à Monceau Fontaines

    jeune2.jpg

    A l'occasion de la rupture du jeûne observé pendant le Ramadan, salades marocaines, merguez, lait, dattes, cornes de gazelle ( pâtisseries),... figuraient au menu du repas proposé, vendredi soir, par l'asbl Carolo Moussem. 

    Depuis sa fondation, il y a 4 ans, les objectifs de cette association sont la création de projets et de partenariats avec le tissu associatif local. Cette deuxième édition, mise sur pied sur le site d'économie sociale Monceau Fontaines, rassemblait 230 personnes.

    "S'il est surtout connu pour être le mois des privations en tous genres, le Ramadan est surtout le mois durant lequel il est enjoint aux croyants d'être ouverts sur les autres, et d'être proches de celles et ceux qui souffrent d'une manière ou d'une autre" précisait Sabah Gahouchi, coordinatrice de l'asbl. " Cette période constitue pour les familles musulmanes et singulièrement marocaines, une tradition culturelle autant que religieuse". La soirée commençait par une présentation et une explication du Ramadan. " A l'instar des communautés diverses de Charleroi,    la communauté maghrébine trouve ici un bon moyen de se rassembler, dans des valeurs communes" signalait le bourgmestre Paul Magnette, présent à la soirée. J.C.HERIN

    jeune1.JPG

    Une coupure du jeûne pour Musulmans et non-Muslmans

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • CHATELINEAU- Des affiches pour la paix

    affiche.jpg

    L'affiche gagnante

    Cette année, le Lions Club Charleroi Métropole d'Europe a ajouté un concours à ses activités: les Affiches pour la Paix.

    "Dans un monde dominé par la violence, voire le terrorisme,  l’art reste un des meilleurs moyens pour aider les enfants à trouver leur équilibre et leur épanouissement" signalait Olivia Culot, secrétaire. "Ce Concours, ouvert aux enfants, d’écoles ou institutionsâgés de 11, 12 et 13 ans, est donc un outil idéal pouvant faire l’objet de leçons et de débats sur ce sujet brûlant qui nous préoccupe tous: la Paix !".

    Le club carolo a récompensé 20 élèves, lors d'une petite cérémonie organisée au Collège Pie 10 de Châtelineau. Les 3 vainqueurs ont reçu un diplôme officiel du Lions Club.

    1er concours au niveau du District D- 1er prix: Sarah Geens. 2ème prix: Ethan Messan. 3ème prix: Alice Carlier. 4ème prix et 5ème prix: Nisa Yilmaz et Sinem Dikdas.

    2ème concours pour le Lauréat National: 1er prix: Keerbergen 3 Dennen- 2ème prix: Jette Saint-Pierre. 3ème prix: Sarah Geens, 1er prix du district D, donc le Collège Pie 10 représenté par le Lions Club Charleroi Métropole d'Europe.

    "L’investissement et l’engouement, mais également la joie et la fierté que l’on peut lire dans les yeux de ces enfants, sont, pour nous, une récompense… qui n’a pas de prix !" poursuivait Olivia Culot J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Concours, Coup de coeur, Société 0 commentaire
  • FARCIENNES- Fête de la République italienne le 2 juin

    À l’occasion de la Fête de la République Italienne, le Centre culturel de Farciennes se pare de vert, de blanc et de rouge. Nous vous proposons de célébrer cet évènement autour d’un repas 100% italien, suivi d’un concert de « Battist chante Battisti », un hommage à l’icône populaire italienne des années 70 et 80, Lucio Battisti. Rendez-vous le samedi 2 juin 2018, dès 18h pour le repas et 20h pour le concert. Au Centre culturel de Farciennes

     

    8a2eb5be-e532-4ee0-a8ad-32569a43f3e2.jpg

    Tarif : formule avec repas : 23 € (réservation minimum une semaine avant)

    Formule sans repas : en prévente : 10 € / sur place : 12 € / Art. 27 : 1 ticket + 1,25 €

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • THEATRE: ANCRE: "Five easy pieces": En résonance à l'affaire Dutroux

    five.jpg

    Programmé initialement dans le festival "Kicks! Regards sur la Jeunesse", mais reporté pour cause de chauffage, le spectacle "Five Easy Pieces "sera présenté par l'Ancre, les 26 et 27 mai.

    Des enfants retraversent la vie de Marc Dutroux, criminel récidiviste et pédophile qui ébranla toute la Belgique dans les années 90. La scène est transformée en studio, où se tourne en direct et à vue une reconstitution documentaire de l’affaire Dutroux. Un éducateur ambigu, un peu trouble, procède au casting des enfants.

    A quoi le spectateur assistera-t-il? A cinq petits monologues d'enfants, qui interprètent différentes "figures" de l’affaire Dutroux : son père, alors au Congo lors de la décolonisation, un policier, une victime, puis les parents qui ont perdu un enfant…

    " La pièce se déroule comme une école de théâtre. On a indiqué  aux enfants, étrangers à la scène, comment se situer dans l’espace, prendre la parole devant un public,... Les jeunes sont tour à tour questionnés, chantent ou dansent. Avec eux, j’ai réappris mon travail car il m’a fallu leur réexpliquer toutes les bases!" signale Milo Rau, metteur en scène suisse, spécialiste des enquêtes théâtrales épineuses et sulfureuses."Les enfants comprennent-ils ce qu’ils jouent ? Comment réagir face à ces « jeux d’adultes »? Je teste ainsi les limites de ce que les jeunes savent et ressentent. Un spectacle qui pourrait s'apparenter à une fable politique juste, sensible et humaine qui nous place  face à nos propres tabous !".

    A voir au hangar du PBA ( place du Manège), le 26/5 à 20h et le 27/5 à 16h, dans le cadre du "Flocus flamand". A partir de 16 ans. Pour toute info: info@ancre.be. 071 314 07 J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • MARCINELLE- Fête intergénérationnelle à la Cité Parc

    participation.jpg

    Tournoi de mini-foot, barbecue, atelier graff, découverte du cyclo dance, guinguette, quiz pédestre,... Les activités mises sur pied par le Conseil de participation District Sud, lors de la Journée intergénérationnelle "Vivre Ensemble", ont rassemblé enfants et adultes, dimanche, au Complexe Sportif de l'Asie à la Cité Parc. Le tout sous l'égide de l'échevin Serge Beghin, échevin des Quartiers, de la Participation et de la Vie associative.  J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Société 0 commentaire
  • FARCIENNES- "Recolore" ta rue...

    recolore1.JPG

    Imaginé par les Centres et services culturels réunis dans le Collectif Basse Sambre, le projet" Recolore ta rue" a pour but de (re)valoriser des endroits et événements remarquables de Farciennes: le Roton, le terril Saint-Jacques, la Cavalcade, la Nuit des Titans ( boxe),...

    Le vernissage d'une expo se déroulait vendredi soir. Depuis un an, le Centre Culturel de Farciennes a donné carte blanche aux élèves de la section photo de l'Académie des Beaux-Arts de Charleroi pour "tirer le portrait" de Farciennes.

    recolore2.JPG

    Cette photo, prise par Olivier Sanglier,a obtenu le premier prix

    recolore3.JPG

    Jusque fin juin, une sélection de leurs oeuvres est visible non seulement au Centre Culturel, mais également à différents points-clés de la Ville: Grand-Place, rue de l'Amion, école EESPSCFWB, rue du Tchet, rue Albert 1er, entrée/sortie du ring N90, école libre de Farciennes et rue Carlo Hénin. Egalement au programme de l'expo:les créations des jeunes participant aux ateliers et stages de graff. J.C.HERIN

    102.JPG

    Lors du vernissage avec Benjamin Scandella, échevin, Hugues Bayet, bourgmestre de Farciennes, Patricia Gargieri, directrice du Centre Culturel

    recolore4.JPG

    Les jeunes ont participé à un atelier graff

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • MONTIGNY-LE-TILLEUL: Présentation du dernier ouvrage de Philippe Wille

    wille.JPG

    Une photo de son grand-père, César Petit, dans un camp allemand, fait prisonnier le 7 septembre 1914, lors des combats de Barcy-Etrepilly, a donné l'envie à Philippe Wille de s'intéresser à la Grande Guerre.                

    Après un premier ouvrage: " L'Affaire oubliée de Charleroi, Gozée août 1914" et de plusieurs articles sur l'armée allemande à cette époque, l'auteur carolo présentait et dédicaçait, au Foyer Culturel de Montigny-le-Tilleul, un autre livre très documenté et composé de nombreuses photographies et plans: "Sur deux fronts, août 1914- Gerpinnes, Nalinnes et Tarcienne." ( éditions du Basson, 180 pages, 20 euros ).

    Deux combattants ont particulièrement retenu l'attention de Philippe Wille. Le premier, auteur de "La Comédie de Charleroi", est le Français Pierre Drieu la Rochelle du 5ème régiment d'infanterie, qui a combattu à Nalinnes-Gerpinnes, en août 1914.

    Le second est l'Allemand Ernst Jünger, dont le futur régiment était au même moment sur la Sambre à Gerpinnes-Tarcienne, entre les 22 et 23 août 1914. Ce dernier a décrit la Première Guerre Mondiale quasiment dans le feu de l'action à partir de janvier 1915.

    "Il était intéressant de comparer les historiques de leurs régiments, leurs sentiments et leurs visions lors des combats sur la Sambre ou ailleurs, voire même leurs relations avec le régiment " ennemi" en face d'eux" signale l'écrivain. J.C.HERIN

    002.JPG

    Philippe Wille en séance de dédicaces. On aperçoit aussi Etienne Vanden Dooren, responsable éditorial

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- Entre 4000 et 5000 personnes à la Fête de l'Espoir !

    espoir1.JPG

    Ouverte au grand public, des animations gratuites pour tous les âges : concerts, activités récréatives, concours, restauration,... étaient organisées au Parc Reine Astrid, ce samedi.  

    Cette 7ème édition était mise sur pied par les églises chrétiennes protestantes et évangéliques du grand Charleroi. Photos: JCH

    020.JPG

    espoir3.JPG

    Le chant, parmi d'autres activités proposées

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • FETE DES MERES ce week-end avec Ecolo Charleroi Métropole

    Fête des Mères  Prends soin de toi!

    A l'occasion de la fête des mères, Ecolo Charleroi Métropole sera sur le terrain dans les communes de Charleroi, Châtelet et Courcelles.

    Nous aurions pu choisir de faire part de nos revendications sur l'égalité des salaires, le partage des tâches ménagères, le respect des femmes. Nous avons plutôt décidé d'offrir à nos concitoyennes un moment de pause, de détente et de relaxation. Elles recevront donc à cette occasion un sachet de thé produit par la coopérative 1336.

    Rendez-vous :

           Charleroi?

    • Samedi 12 mai de 14h à 16h
    • Faubourg de Bruxelles à Gosselies
    • Contact local : Stéphanie Lorent –0479/97.36.56
    • Événement Facebook :https://www.facebook.com/events/219175414771923
    • Châtelet ?
    • Samedi 12 mai de 8h30 à 11h
    • Place du Marché à Châtelet
    • Contact local : Patricia Vanespen – 0497/46.06.66
    • Événement Facebook :https://www.facebook.com/events/2101133713465574/ 
    • Courcelles 
    • Dimanche 13 mai de 10h à 12h
    • Parking de l'intermarché de Courcelles (Rue de Trazegnies 150)
    • Contacts locaux : Hedwige Dehon – 0497/30.87.21, Annick Lemaire – 0474/24.06
    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • MARCINELLE -Ruche Théâtre- Spectacle " Le jardin" le 8 mai

    jardin.jpg

    La pièce raconte, le parcours d’une famille, entre exils et emprisonnements, qui fait écho aujourd’hui au sort des migrants et des réfugiés.

    Dans la colonie pénitentiaire de St Jean d’Acre en Palestine, la jeune Tuba demande à Nazaneen de lui raconter comment, un hiver de l’année 1852,  ses grands-parents et son père qui n’avait que huit ans, ont dû quitter leur pays et traverser les montagnes enneigées d’Iran, manquant de nourritures et de vêtements chauds, jusqu’en Irak.

    Bagdad ne sera que la première étape d’une suite d’exils et d’emprisonnements jusqu’à la colonie pénitentiaire.

    Entrée libre

    jardin2.jpg

    LA RUCHE THEATRE - Grande Ruche
    mardi 8/05/2018 à 20h30

    En collaboration avec le CRIC, en collaboration avec les Baha'is de Belgique - Echanges après le spectacle

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • EXPOSITION SUR " L'exhibition du sauvage" à Thuin

    zoo1.JPG

    Une expo à voir à l'église du Mont-Carmel

    Pendant près de 5 siècles ( 1490-1960), l'industrie de l'exhibition humaine va fasciner près d'1 400 000 000 de visiteurs et "utiliser" entre 30 et 35 000 figurants dans le monde entier.

    zoo2.jpg

    zoo3.jpg

    Réalisée par le Groupe de Recherche ACHAC, en collaboration avec le Centre d'Action laïque de Thudinie et le Centre Culturel de Thuin, une exposition intitulée: " Zoos humains, l'invention du sauvage" aide à comprendre, à l'aide de panneaux explicatifs et de photos, comment, pourquoi et avec quelles conséquences, ce "spectacle" si déshumanisant était prisé dans nos sociétés occidentales.

    zoo5.jpg

    En Belgique aussi, les visiteurs se déplaçaient pour voir des "sauvages", notamment lors des expositions universelles. A voir jusqu'au 12 mai à l'Eglise du Mont-Carmel ( Ville Haute ). Pour tous contacts: Pascal Marlier : 071/59.71.00 - 0495/72.28.26  JCH

    zoo7.JPG

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- PBA: " Les fils de Hasard,..." encore ce dimanche !

    hasard1.JPG

    Le public se trouve de part et d'autre d'une voie de chemin de fer

    hasard2.jpg

    L'Italie s'invite au gré des travellings, banquets et souvenirs des mineurs, dans   " Les fils de Hasard, Espérance et Bonne fortune". Basé sur le récit de quatre mineurs italiens, le spectacle est de Martine De Michele/En Cie du Sud, d'après la pièce de Francis D'Ostini, écrite vingt ans auparavant. Moments douloureux et festifs se côtoient pour nous faire partager le quotidien des dizaines de milliers d'immigrés de la Botte, en partance pour la Belgique, il y a 72 ans.  Tous ces "bras" que la Belgique venaient d’acheter en Italie arrivaient dans des charbonnages aux noms prometteurs: Hasard, Espérance et Bonne Fortune. Malheureusement, ces sites deviendront vite un calvaire pour la plupart.       

    hasard4.jpg

    Le public est disposé sur la grande scène du PBA ( et non dans le hangar prévu initialement), de part et d'autre d'une voie de chemin de fer, représentant souvent l'espoir d'une vie meilleure pour tous ces travailleurs italiens.             

     Ce chapitre de notre Histoire, qui nous rappelle évidemment la tragédie du Cazier, nous oblige à nous pencher sur notre présent, car il est un reflet interpellant des événements liés aux migrations massives dont l’Europe est témoin aujourd’hui.

    A voir encore ce dimanche à 16h au PBA. Prix: 15 à 12 euros. Téléphone : 071 31 12 12  J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • MARCINELLE- Ensemble avec les Personnes extraordinaires !

    extra10.JPG

    Lounis s'est bien amusé !

    10 000 personnes, valides et moins valides, se sont retrouvées sur le site provincial de Marcinelle pour la 11ème édition d'Ensemble avec les personnes extraordinaires. Une rencontre "d'égal à égal "entre deux publics qui se côtoient trop rarement.

    extra8.JPG

    extra9.JPG

    Avec son chapeau rouge, Lounis ( 15 ans ) fait la fête parmi ses copains qui se sont tous aussi déguisés. Le jeune trisomique fait partie du centre "Espéranderie" de Bonsecours. " C'est formidable de donner de la joie ainsi à tous nos résidents et de les voir s'amuser ainsi ! " signale Catherine, chef de service.

    extra6.JPG

    Rassemblées pour " Ensemble avec les personnes extraordinaires", mises sur pied par la Province de Hainaut et l'asbl La Vie, une soixantaine d'associations hainuyères, dont une bonne vingtaine dans la région de Charleroi, étaient présentes, parmi lesquelles les IMP de Marchienne et de Marcinelle, l'Ecole Clinique et la Samaritaine de Montignies-sur-Sambre, l'Institut Jean-Jaurès de Charleroi, l'asbl L'Envol,...

    extra5.JPG

    Les festivités avaient déjà commencé jeudi avec un relais extraordinaire, dont le but était, pour 5 groupes, de partir de 5 points différents autour de Charleroi vers un seul lieu de rassemblement. Vendredi, un colloque était mis sur pied dans le but d'échanger et d'analyser la problématique de l'accueil des personnes déficientes en milieu hospitalier.

    Chantal Goya s'est fait attendre !

    Axée sur la détente, la convivialité, et les loisirs, la journée familiale se déroulait samedi, sous un soleil magnifique ! Diverses activités étaient mises sur pied comme le Village des Enfants, des balades moto, des courses de caisses à savon, un jogging enfants/adultes,...

    Pour la première fois, du  Para-karaté était proposé dans le Complexe sportif. Il s'agit d'une variante du karaté adaptée aux personnes en situation de handicap. La matinée était réservée à des personnes souffrant de déficiences mentales et sensorielles, l'après-midi à des personnes en fauteuil roulant. " Si le Para-Karaté a pris place dans le programme, cette année, c'est aussi pour qu'un club puisse exister à Charleroi . L'idéal serait qu'un champion puisse y enseigner la discipline " fait remarquer Gaëtan Bangisa, organisateur Hainaut/Sport.

    extra.JPG

    Côté spectacles ( présentés par l'inégalable Freddy Tougaux), le public était assez gâté avec Cyclo Danse: La Belle et la Bête, Le lutin Plop, la Yuka Dance Academy, l'homme-orchestre Rémy Bricka,... Mais la star tant attendue ( elle est arrivée d'ailleurs avec 3/4 heures de retard!) , c'était Chantal Goya... En soirée, Mister Cover a mis le feu !J.C.H.

    extra3.JPG

    Avez-vous reconnu le comédien Antoine Vandenberghe ?

    extra7.JPG

    Rémy Bricka: l'homme orchestre !

    extra1.JPG

    L'"inusable" Chantal !

    extra2.JPG

    166.JPG

    Un public nombreux... sous le soleil !

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire