Cultures - Evénements - Page 4

  • CHARLEROI- Cabaret 2000- " Folle Amanda" à la Ruche Théâtre

    folleamanda.jpg

    De Barillet et Grédy, du 16 février au 10 mars 2018.

    Pas de spectacle le vendredi 9 mars.

    Amanda est une chanteuse qui ne se produit plus beaucoup. Sa carrière est derrière elle. Plutôt cigale que fourmi, elle a besoin d’argent, Elle décide, avec la complicité d’un journal à sensation, d ‘écrire ses mémoires de vie d’artiste tumultueuse. Or quand on a pour ex-mari, un ministre qui se présente aux élections, il y a , comment dire, quelques conflits d’intérêts…

    Folle Amanda, un classique du Vaudeville écrit par les mythiques Barillet et Grédy ( Lilli et Liy) pour Jacqueline Maillan, repris par Line Renaud et récemment par Michèle Bernier. Des artistes au tempérament bien trempé, comme celui Michelle Vercammen qui jouera cette folle Amanda pour notre plus grand plaisir .

    Avec : Michelle Vercammen – Amanda ; Luigi Di Giovanni – Etienne, antiquaire ; Carine Donckers – Lucette, soeur d’Amanda ; Jacky Druaux – Félix, chef étoilé ; Antoine Vandenberghe – Loulou, pianiste accompagnateur d’Amanda ; Georges Volral – ministre , ancien mari d’Amanda.

    Mise en scène : Jean- Charles Gosseries ; Arrangements musicaux : Andy Kirk ; Assistance technique : Pol Davril

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CHARLEROI- BPS 22: Les oeuvres monumentales de Marcel Berlanger

    berlanger1.jpg

    Marcel Berlanger

    berlanger2.JPG

    Impressionnantes par leur dimension ! Les oeuvres de Marcel Berlanger accrochées au BPS 22 ne manqueront pas d'attirer le regard du public,     comme l'intérieur d'une grotte ( 7m x 7m )! L'exposition à Charleroi, qui clôt un cycle de l'artiste commencé à Furnes, puis à Eupen et Bruxelles, se déploie autour de la notion de "figure". Fréquemment utilisé en histoire de l'art ou par la critique, ce terme recouvre des réalités diverses. L'artiste glisse d'un sens à l'autre, en activant à chaque fois des possibilités différentes de la peinture contemporaine. L'exposition peut se comprendre alors comme un jeu avec des déploiements picturaux.

    berlanger3.JPG

    " Je ne peins pas sur le motif, mais je reproduis méticuleusement des photographies que j'ai prises ou des images que j'ai trouvées sur Internet, voire des planches dessinées d'ouvrages didactiques " explique-t-il. " Je travaille avec un nombre restreint de motifs que je décline de toile en toile: plantes, fleurs, arbres, paysages naturels, rocailles,..." Une fois le motif choisi, celui-ci est reproduit sur un support particulier: une fibre de verre imbibée de polyester, alliant ainsi rigidité et souplesse. Marcel Berlanger utilise la technique de la "mise au carreau" qui consiste à diviser l'image à reproduire en carreaux, et à les reporter un à un, à l'échelle choisie.

    A voir également l'expo de Pauline Beugnies: " Derrière le soleil". Avec son installation vidéo et photographiques, la journaliste carolo dénonce le contexte actuel de la répression violente et de propagande nationaliste en Egypte, sous le régime militaire du maréchal Al-Sissi. J.C.HERIN

    beugnies.jpg

    Photos et vidéos de Pauline Beugnies

    L'expo "Fig " de Marcel Berlanger est à voir jusqu'au 27 mai 18 au BPS 22-Musée d'Art de la Province du Hainaut, bd Solvay 22, à Charleroi, du mardi au dimanche, de 10h à 18h. 6 à 3 euros. L'expo de Pauline Beugnies est accessible jusqu'au 8 avril. Pour toute info: 071/27 29 71. info@bps22.be

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • COUILLET- Voyage au coeur du cosmos

    cosmos2.JPG

    Réalisée par le Centre de Culture scientifique de l'ULB, la Maison de la Science de l'ULiège et l'Euro Space Center de Transinne, l'expo: " Là-haut", Fenêtresur le Cosmos" relaie les grandes questions que l'Homme se pose sur l'espace: " Quelle est la taille de l'Univers ? ", " Quelles sont les étoiles les plus brillantes?", " Pourquoi la lune a-t-elle des phases ?", " Pourquoi le soleil brille-t-il?, " Sommes-nous la seule planète habitée ? " et tant d'autres questions dont certaines n'ont toujours pas trouvé réponse à ce jour...             

    Elle fait aussi le point sur les outils développés pour l'exploration spatiale ainsi que sur les avancées technologiques. " Depuis toujours, le ciel est une source d'émerveillement et de d'observations. Mais l'espace, c'est aussi une diversité insoupçonnée de métiers et de vocations ainsi qu'une source intarissable d'inspiration artistique" souligne Mme Rioli, directrice du CCS. L'expo peut être visitée avec des I Pad: le parcours est ainsi adapté aux envies de chacun.

    Des ateliers: "Cosmolab, " Des étoiles plein les yeux", " Chercheurs d'étoiles" et " Space Trek" sont prévus pour petits et grands. Après-midi enseignants: le 21/2 de 14h30 à 17h. A voir jusqu'au 7 décembre 2018, rue de Villers, 227 à Couillet, du lundi au vendredi de 9h30 à 17h30. Infos: 071/600 300. J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CHARLEROI- La Bd "Klimt" dédicacée à la Galerie des Bulles

    klimt.JPG

    Membre influent du Mouvement Art Nouveau et de la Sécession de Vienne, Gustav Klimt est décédé, il y a tout juste 100 ans. A cette occasion, le galeriste Daniel Weber de la Galerie des Bulles ( rue de Marcinelle) avait invité Marc-Renier, dessinateur de la très belle BD " Klimt " ( Glénat), pour une séance de dédicaces. JCH

    Vienne, 1907. Gustav Klimt se rend dans la demeure des Bloch-Bauer. Ce couple de la haute-bourgeoisie viennoise et le peintre semblent partager une profonde amitié. Il faut dire que six ans plus tôt, alors que le scandale de son tableau La Médecine lui mettait à dos les trois-quarts des professeurs de l’université de Vienne, Adèle et Ferdinand Bloch-Bauer étaient parmi les seuls à reconnaître son génie. Visitant son atelier, partageant son quotidien, ils étaient peu à peu devenus amis. Aujourd’hui, Ferdinand lui demande l’honneur de réaliser un portrait de sa femme. Flatté et reconnaissant, Klimt promet de la recouvrir d’or... littéralement.

    Jean-Luc Cornette et Marc-Renier nous plongent dans l’univers charnel et symboliste du maître de l’Art Nouveau viennois. Fantasmant par instants les songes hallucinés du peintre desquels il aurait puisé son inspiration, cet album nous offre un voyage aux sources de la beauté, entre rêve et réalité.

    klimt3.jpg

    Une très belle couverture, dans le style de Gustav Klimt

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CHARLEROI- Soumonces générales, ce samedi !

    romain4.jpg

    Romain Dehavay ( 25 ans ) de Mont-sur-Marchienne et ses compagnons des "Récalcitrants" se sont bien amusés, samedi, lors des Soumonces générales. Ils avaient pris l'apparence de Karl Lagerfeld !

    Comme huit autres membres des Récalcitrants, Romain avait revêtu son nouveau costume ! Cette année, le thème était Karl Lagerfeld . C'est dans cette tenue qu'il a défilé, samedi, à Charleroi, lors des soumonces générales. Etre gille, on a ça dans le sang chez les Dehavay ! Romain l'est depuis l'âge de 7 ans, dans la même société. " Je vois encore mon premier déguisement... J'étais habillé en pirate! " se souvient le jeune homme, par ailleurs  médecin généraliste et en formation d'anesthésiste à l'hôpital Marie Curie.      

    romain2.JPG

    Romain en Karl Lagerfeld

    " Le Carnaval est vraiment un rendez-vous folklorique incontournable. C'est aussi un événement que nous attendons tous ! " En effet, Romain n'est pas le seul de sa famille à participer aux festivités carnavalesques. Jean, son papa, a été gille de nombreuses années, et lui a refilé le virus. Son oncle, Pierre ( 38 ans de participation! ) et son cousin Simon ( 29 ans ) font partie eux aussi des Récalcitrants. Sa maman, sa soeur Florence et sa cousine Pauline, fille de Pierre, sont aussi bien présentes à ses côtés, même si elles ne font pas partie du défilé !

    romain3.jpg

    le bossage, au saut du lit !

    Et les festivités ne se limitaient pas à une sortie dans la Ville. Vendredi soir, une vingtaine de membres de la société, dont Jérémie Parmentier, président, partageaient une tartiflette chez une autre Florence, sympathisante. Samedi matin, plusieurs membres se rassemblaient, à Montignies-sur-Sambre, dans le domicile de Luc Parmentier, conseiller communal. Une omelette était servie au petit déjeuner. A 9h30, tout le monde se retrouvait aux Templiers, le local attitré de la société, avant de se rendre dans une dizaine d'établissements: la Cuve à bière, le Royal Nord, le Métro, la Maison des 8 heures,...

    " Ce samedi est la plus longue journée des Soumonces, et aussi la plus chaleureuse, car les précédentes commençaient seulement l'après-midi" faisait remarquer Romain. Mardi sera aussi un grand jour, avec le bossage, très tôt le matin! - et le Carnaval. Ce jour-là, le Comité et les médaillés 2018 des Gilles « Les Récalcitrants » convient le public , à la Maison de la Laïcité, rue de France 31, sur le coup de 8h45, à venir les rejoindre pour boire une flûte en leur compagnie ! JCH

    romain5.JPG

    romain6.jpg

    Des déguisements tous plus originaux les uns que les autres

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • LIVRES- Pascale Bernard: des romans inspirés de faits divers

    bernard.JPG

    Pascale Bernard est née à Châtelet et actuellement habite Jumet. Elle écrit depuis octobre 2012, date à laquelle elle a sorti son premier roman: "Au détour d'un chemin", qui a été édité chez "Jets D'encre" en France.          

    En avril 2014, elle décide de créer son propre label éditions "Légendes d'automne", afin de produire, diffuser et distribuer par elle-même ses propres romans. Elle porte ainsi un regard sur chacune des étapes. Entre mars et décembre, elle fait de nombreux marchés artisanaux.

    Depuis deux ans,elle est exposante au salon des Artisans d'art de Châtelet. Ses romans sont aujourd'hui au nombre de 10 . Parmi les titres: " A travers les yeux de Chenoa", "Au détour d'un chemin", " Perle de sable", " Séquestrée par amour", " Sur un fil de verre",...

    Parmi ses dernières productions: un roman pour les enfants entre 6 et 12 ans: "Le train du Chocolat"( 11 euros) , ainsi que "Sous l'aile d'un ange" ( 22 euros) qui est dans la continuité de ceux qu'elle écrit, à savoir qu'ils sont chaque fois basés sur un fait réel et ensuite romancés pour en donner une autre perspective. Les lecteurs peuvent aisément rejoindre l'auteure sur sa page facebook . Pour toutes commandes: cultrera-bernard@hotmail.com. GSM: 0496/05 89 43. J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CHARLEROI- Première réunion du jury pour le festival Kicks !

    jury.JPG

    Les jeunes membres du jury

    Du 16 février au 24 mars se tiendra la sixième édition de Kicks!, Festival/Regar(s) sur la Jeunesse. L'Ancre a programmé des pièces de théâtre, de la danse, de la musique, du cinéma, du gaming , des conférences, des ateliers, des fêtes,... Parmi les thèmes abordés: le harcèlement, les réseaux sociaux, la radicalisation, la politique,... Originalité: les 11 spectacles seront jugés par des jeunes de la région. Un prix du jury sera remis à la soirée de clôture.

    Samedi matin, Natasha, Marie, Valentin, Océane, et Louana étaient reçus par Marion Lory ( section Culture ) et par Jessie Ventura( Communication ) pour participer à un atelier sur le thème : " Comment émettre une critique ?" Démarrage du festival, le vendredi 16/2 à 21h 30,  avec " La nuit de l'horreur!" au Centre de Délassement ( Marcinelle ). JCH

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • EXPOSITION- Raymond Dryglaski à la Posterie

    drygalski1.JPG

    Des aquarelles qui n'avaient plus été montrées depuis 30 ans

    A l'initiative de l'asbl " Progrès et Culture", La Posterie accueille une soixantaine d'oeuvres de Raymond Drygalski. " Artiste engagé, le Jumétois révèle toute la conscience d'une région: la nôtre, avec ses usines, ses terrils, ses quartiers,..." soulignait Marc Leclef, directeur du Centre Culturel, lors du vernissage.              

    Y sont exposées des gravures marouflées, - dont le chemin de croix d'un terril ! - , des impressions d'acryliques, ainsi que des aquarelles qui n'avaient   plus été montrées depuis 30 ans ! On y voit notamment le terril de Gohyssart, le chapelle Saint Ghislain de Dampremy, le four à coke de la Providence,... L'expo se tient à la rue Monnoyer, 46, jusqu'au 12 février, du lundi au samedi de 14h à 18h. Fermé le dimanche. J.C.HERIN

    drygalski.JPG

    "Le chemin de croix " d'un terril ( eaux-fortes)

    IMG_6128.JPG

    Raymond Drygalski, Robert Tangre ( Progrès et Culture ) et Marc Leclef

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CHARLEROI Comédia 77- Voix de garage

    garage.JPG

    Comment la perte d'un emploi peut faire tout basculer... photo JCH

    Au-delà du rire que cette pièce peut déclencher, " Voix de garage" fait réfléchir sur des thèmes de société. Jacques Dutoit a perdu son emploi. Du coup, les vacances qu'il avait projetées de passer en Espagne tombent à l'eau, faute de moyens pour les financer. Mais pour sauver la face, et garder un peu de dignité, il fait croire à son entourage qu'il a réellement atteint son point de destination, alors qu'il s'est réfugié dans le garage avec sa famille. Pas facile alors d'imaginer de vivre dans de telles conditions sans que le pot aux roses ne soit découvert. La présence d'une ado survoltée ( qui commet des fautes de français à répétition! ) et d'une épouse assez déterminée ( qui pratique les arts martiaux!) n'est pas pour arranger les choses...

    Le propos de la pièce est intéressant, car il montre que la précarité peut toucher n'importe qui, de manière assez brutale. La pièce est très rythmée, mais l'entracte brise un peu le tout, de sorte qu'on suit avec moins d'intérêt la seconde partie, un peu plus confuse. Les phares de la voiture qui s'allument font penser à la Coccinelle de Disney !

    Brillante prestation des comédiens Pauline Renaux, Réginald Sion, Laurence Seghin, Annick Dufour, François Ledent, Leonardo Pace. La mise en scène est signée Christine Michel. Le spectacle est signé Jean-Michel Briou. Cet auteur belge mène une double vie. D'un côté, il écrit des articles scientifiques ou économiques, de l'autre, il écrit des calembours, des parodies, des satires, des spectacles. Dans "Voix de garage", il fait preuve d'un humour à la fois décalé, décapé et surréaliste. JCH

    "Voix de garage" par Comédia 77 est à voir au Poche Théâtre, 70, rue du Fort à Charleroi, le 8/2 à 19h30 et les 9 et 10/2 à 20h30. PAF: 14 /12/10 euros. Réservations: 0497/132 653. info@comedia-77.be /

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • MARCHIENNE-AU-PONT : Festiv'Arts

     

    festivarts.png

    C’est avec grand plaisir que nous vous invitons au FESTIV’ARTS qui se déroulera le samedi 17 février 2018, de 14 à 23 heures à la MPA, route de Mons, 80 à Marchienne-au-Pont.

    - Si vous désirez nous entendre conter, cela se passera à 16h et à 17h30.

    - Si vous désirez assister au spectacle des trois chorales, dont celle des “Motivés” (où nous avons la joie de chanter), nous vous conseillons d’arriver vers 19h pour profiter de l’ensemble du spectacle. Vous pourrez aussi applaudir la prestation de Mochélan, artiste carolo bien connu.

    L’entrée est libre, il y aura un bar et sûrement beaucoup d’ambiance !

    N’hésitez pas à inviter vos ami(e)s et connaissances. Merci !

    Micheline  Boland et Louis Delville

    Delville-Boland : téléphone : 071434328

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • FARCIENNES- Bienvenue aux nouveaux animateurs !

    animateurs1.jpg

    Encadrer des enfants ou des adolescents, que ce soit dans le cadre d’un Centre de Vacances (CDV), d’une formation, ou de l’Accueil extrascolaire, est un travail passionnant qui demande des compétences spécifiques acquises via des formations continues, professionnelles et spécialisées. En ce début d’année, après plusieurs semaines de formation, une quarantaine de jeunes ont reçu chez OXYJeunes, organisation de jeunesse située à Farciennes, leur brevet d’animateur et de coordinateur. Ces brevets leur permettront de travailler pendant les vacances scolaires. Ils leur ouvrent également la perspective d’une carrière professionnelle dans le monde de l’animation.

    Articulées autour d’ateliers de réflexion, d’échanges et de mises en situation, les formations d’OXYJeunes sont reconnues par la Fédération Wallonie-Bruxelles. Les participants sont amenés à apprendre par eux-mêmes et à partager en groupe leurs connaissances et expériences. Un contexte idéal pour dépasser ses craintes et prendre confiance en soi.  Pour pouvoir suivre une formation d’animateur, il faut être âgé de 16 ans minimum. Une bonne dose de motivation et d’envie de vivre de nouvelles aventures est également primordiale. La formation dure environ un an et se divise en 2 phases : 150 heures dites « théoriques » et 150 heures de stage pratique dans un CDV agréé par l’ONE. La première phase se compose de 4 périodes résidentielles de 2, 3 ou 5 jours qui se déroulent durant les congés scolaires ou les weekends, dans différents environnements.

    Pour suivre une formation de coordinateur, il faut avoir 18 ans minimum et être titulaire d’un brevet d’Animateur. Responsable de l’organisation du CDV, le « coordo »l coache l’équipe d’animateurs en les guidant, les soutenant dans leur travail quotidien et en veillant au bon déroulement de leurs animations grâce à sa propre expérience. Plus d’infos ? formation@oxyjeunes.be, 071 38 84 00 ou www.oxyjeunes.be

     

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CHARLEROI- La Boite à Cancan jusqu'au 11 février à la place de la Digue !

    cancan5.JPG

    La folie des cabarets parisiens avec le French Cancan !

    cancan1.jpg

    Alexandra Espeel

    Alexandra Espeel ( 21 ans ) a rejoint l'équipe de la Boite à Cancan. Cette danseuse de Pont-à-Celles y excelle dans divers types de danses.  Le spectacle est à voir à Charleroi sur la place de la Digue, jusqu'au 11 février.

    Elève à "Dance's passion" à Pont-à-Celles, Alexandra Espeel vient de voir   s'offrir un très beau rôle dans le spectacle de "La Boite à Cancan". Celui de Valentine, qu'elle décrit comme une jeune fille à la fois timide et gracieuse.  

    L'effet de surprise a été total. Lorsqu'elle s'est présentée, pour la première fois, en septembre dernier, au casting de la Boite à Cancan, la jeune habitante de Pont-à-Celles, également diététicienne, ne s'attendait pas à être rappelée le 28 décembre. Alexandra continuera même la tournée jusqu'au 3 juin! On la voit danser, avec un même bonheur, les Bacchanales, la danse des 8 bras, un beau numéro de danse classique,... " Pendant tout le mois de janvier, j'ai répété chez moi à partir de vidéos. Ce n'est que depuis le début  de la semaine que je danse avec mes trois autres partenaires! " Une performance d'ailleurs saluée par Jean-Pierre Castaldi: " Alexandra est extraordinaire. Elle s'est intégrée très rapidement à toute l'équipe! ".

    cancan2.jpg

    cancan3.JPG

    Alexandra au côté de Jean-Pierre Castaldi

    L'Histoire de la danse

    Après le succès de la Boite de Jazz et de la Boite à Images, la Boite Noire devient un Cabaret de la Belle Epoque. Nous sommes à Montmartre. Monsieur Charles et son second Henry décident de conquérir Paris avec un spectacle de cabaret en hommage à la danse.

    Entourés de danseuses, ceux-ci vont entrainer le public dans la grande Histoire de la chorégraphie ( danse primitive, pyrrhique, fox-trot, rythmes latino-américains, charleston, cancan...) et, à travers elle, l'histoire de la femme, de l'homme, de leur évolution, de leurs malheurs, de leurs libertés. Vont défiler de grandes figures comme Loïe Fuler, Joséphine Baker, Mata Hari,... Une belle évocation à travers des tableaux très colorés. Réservations sur le site de la Boite à Cancan. JC Hérin

    cancan6.JPG

    Jean-Pierre Castaldi aime Charleroi!

    Après avoir endossé, l'an passé, le rôle de directeur d'une salle obscure, Jean-Pierre Castaldi endosse celui de Monsieur Charles, le tenancier du cabaret, dans "La Boite à Cancan". Le célèbre comédien français commence à bien connaître Charleroi. En novembre, il a assisté à un match du Sporting. Quand le temps le permet, il se promène au Centre Ville. Gastronome, il a savouré un délicieux couscous à la Palmeraie, à la place de la Digue !

    Stylo-trottoir:

     Anne-Marie Boeckaert de Marchienne-au-Pont, échevine du Tourisme

    cancan9.jpg

    " J'ai trouvé le spectacle beau, vivant, et très original. L'ambiance d'un cabaret parisien était bien recréée. J'ai particulièrement apprécié les costumes qui étaient superbes ! Parmi les ( bonnes ) surprises, je ne m'attendais pas à voir de la danse africaine et hindoue ! "

    Bernard Gillard de Charleroi, comédien

    cancan8.JPG

    " Quand j'étais plus jeune, je sortais en boite ! Mais ici, ce concept de boite noire, véritable petit théâtre mobile, est assez unique en son genre et a un côté résolument contemporain. Quand on voit l'infrastructure, avec gradins , tables, bar, scène,... on ne peut qu'être bluffé ! " JCH

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • PORTRAIT: Sophie Pendeville, une Carolo heureuse !

    pendeville1.JPG

    photo: J.C.Hérin

    Dans " Boeing, Boeing", Sophie Pendeville, animatrice à RTL-TVI, est Janet, une hôtesse de l'air américaine. Pour la première fois, la pétillante Carolo/Montoise a rejoint la tournée de la troupe du Télévie. Rencontre.

    pendeville2.JPG

                                                                  Sophie et son fan club !

    J.C.Hérin:   Jouer au Centre Temps Choisi, c'est un peu revenir sur vos terres...

    S.P. En effet, j'y ai dansé, depuis l'âge de 5 ans ! ( J'ai suivi des cours de danse classique ) . C'est donc avec une certaine émotion que j'ai retrouvé cette salle "mythique " de mon enfance. Comme j'ai coutume de le dire, je suis très attachée à Mons, où je suis née, à Courcelles, où j'ai vécu une bonne partie de ma jeunesse, et à Charleroi, où j'ai fait mes études secondaires à l'Athénée Solvay et Vauban. Entre le Pays Noir, jusqu'à mes 18 ans, et la Cité du Doudou ( Je ne manque jamais une Ducasse!) , mon coeur balance !

    J.C.H.: Vous restez tout de même Carolo dans l'âme...

    S.P: Oui, bien sûr. J'ai gardé de nombreux contacts avec des Carolos. Quant à la Ville, je vois son évolution. Que de changements depuis quelques années ! Je me promène régulièrement au Centre Ville. Je trouve que cela devient de plus en plus plaisant. Mais je suis triste quand je parcours la rue  de la Montagne. J'y allais souvent en famille ou avec des copains. Il est temps de faire quelque chose pour lui redonner l'éclat qu'elle a connu.

    J.C.H. Fouler les planches, c'était une première pour vous ?

    S.P: Absolument, c'est une nouvelle expérience, et je ne la regrette pas. On se prend des fous rires tous les soirs ! Quant à mon rôle d'hôtesse américaine ( je prends l'accent!), draguée par Bernard, architecte habile Don Juan, je l'assure totalement. Petite, j'aurais même voulu embrasser la profession. C'est le rêve de toute petite fille ! Mais j'ai un problème: je suis malade dans les transports.

    J.C.H.:  La scène 3 est assez particulière...

    S.P.: Oui, lorsque je me couche sur Robert ( Olivier Leborgne ), le meilleur ami de Bernard, pour l'embrasser... D'abord, je le surprends, puis je m'applique, et enfin, c'est lui qui prend le dessus! Cela tient vraiment de l'acrobatie. D'ailleurs, je me suis légèrement blessée lors d'une représentation à Tubize.

    J.C.H. L'arrêt de l'émission " De quoi j'me mêle " a -t-il été une grande déception pour vous ?

    S.P. Il est clair que voir s'interrompre une émission quotidienne, dans laquelle  je me suis investie pendant deux ans d'abord comme chroniqueuse, puis comme présentatrice principale, ne m'a pas emballée. Mais nous ne faisions pas le poids avec d'autres émissions de téléréalité ! Cela dit, ça me permet de vivre d'autres expériences et de me lancer de nouveaux défis comme jouer dans la pièce du Télévie, par exemple. C'est avec plaisir que je retrouve sur les planches mon complice de télé Michaël Miraglia !

    J.C.H.:  Le Télévie, c'est important pour vous ?

    S.P. Bien sûr ! D'ailleurs je suis prête à acheter le canapé dans la pièce ! Une mise aux enchères est organisée au profit de la recherche sur le cancer. Tous les dons seront reversés pour l'opération ! Rendez-vous sur le site de Vavabid.

    pendeville3.JPG

    Sophie parmi les comédiens/animateurs de RTL/TVI-Bel RTL

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • GILLY- La Tournée Télévie est passée par le Centre Temps Choisi

    boeing1.JPG

    Les comédiens/animateurs de RTL/TVI

    Tout ce week-end, la troupe du Télévie a joué "Boeing, Boeing", une pièce de Marc Camoletti, au Centre Temps Choisi, au profit de l'Opération Télévie.

    Comment conquérir le coeur de plusieurs femmes en même temps, sans que l'on ne s'aperçoive du petit manège ? Bernard ( Michaël Miraglia), charmant célibataire, a trouvé la solution en choisissant trois hôtesses de l'air de compagnies et de pays différents. Avec la complicité de sa bonne, il jongle entre Judith l'Allemande ( Sandrine Corman) à la rigueur hilarante, Juanita, une espagnole passionnée ( Maria Del Rio ) et Janet ( Sophie Pendeville), l'Américaine survoltée. Le tout est d'harmoniser les plannings !    

    boeing5.JPG

    Séance de dédicaces !

    Un décollage toute allure avec une intrigue irrésistible, des personnages qui incarnent toute l'insouciance des années 60 et des rebondissements à gogo... Dans la distribution également Sandrine Dans et Olivier Leborgne. 

    Après le spectacle, les comédiens au complet se livrent à une séance de dédicaces. La rencontre était chaleureuse, et les commentaires sont assez élogieux.

    " Comme dans tout bon vaudeville, les portes claquent au bon moment! " notent Patrick, Pascal et Johan de Fleurus." Si le début est un peu lent, la pièce trouve rapidement son rythme ". 

    Pour la 30e édition, le Télévie innove en permettant aux fans du Télévie d’acquérir les meubles, les objets de décoration et les costumes qui auront été utilisés tout au long des représentations. Pour participer aux enchères, rien de plus simple, rendez-vous maintenant sur le site de Vavabid. Chaque euro récolté dans le cadre de ces enchères est intégralement versé au FNRS pour financer la recherche contre le cancer.

    boeing4.JPG

    Patrick, Pascal et Johan, trois spectateurs assidus

    boeing3.JPG

    D'autres fans, venus en famille !

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire