Cultures - Evénements - Page 4

  • Emile Bravo, père de Spirou, dans le berceau de "l'école de Marcinelle"

    bravo.JPG

    Emile Bravo donne vie à un Spirou dans les années 40 

    Autour de Spirou : « Le journal d’un ingénu »( 2008)  et du tout récent «L’Espoir malgré tout» ( premier tome d’une série de 4),  Emile Bravo se livrait à une séance de dédicaces à la librairie Slumberland.

    C’est la toute première fois que l’auteur parisien venait à Charleroi, le «berceau de l’école de Marcinelle ». Il a d’ailleurs apprécié la nouvelle statue de Spirou, à la sortie de la gare.    

    Emile Bravo situe son Spirou pendant la seconde guerre mondiale. « J’ai été très sensibilisé à cette période par mon père » confiait-il. « Il a combattu pendant la Guerre d’Espagne dans le camp des Républicains puis, après la victoire de Franco, il s’est réfugié en France, où il a rencontré ma mère ». J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CHARLEROI- Festival BD Days !

     

    bd2.JPG

    A la Table de la MU

    Une trentaine de dessinateurs et scénaristes ont répondu présents au festival BD Days, à Rive Gauche, Slumberland et la librairie Molière.

    C’est à la Table de la Manufacture Urbaine que Anne-Sophie Gérard, responsable marketing de Rive Gauche, avait invité, vendredi soir, Emile Bravo( Spirou), Frédéric Marniquet (Spirits of Scotland), Bruno Marchand (Le pouvoir des Atlantes, Georges van Linthout (Brian Bones), Marc Hardy (Pierre Tombal) et José Luis Munuera (Les Campbell).  

    bd1.jpg

    Marc Hardy, Georges Van Linthout, Emile Bravo et José Luis Munuera

    Samedi après-midi, Daniel Kox, Jean-Claude Servais, Netch, Flore Baltahzar, Olivier Grenson et Dan se livraient aussi à la séance de dédicaces. 4000 entrées supplémentaires ont été enregistrées samedi pour Rive Gauche !

    La librairie Molière était touchée aussi par la tornade gaffeuse, en mettant sur pied animations, signatures et conférences avec notamment Frédéric Jannin. JCH

    bd5.JPG

    bd6.JPG

    De chouettes animations BD !

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • LODELINSART- Fête: "Unité dans la diversité"

    bahai.jpg

    Le dimanche 4 novembre, les Bahá'ís organisaient, au Secteur 42, un après-midi "Unité dans la diversité: "contes et musiques du monde". Devant une audience de tous âges (3 mois à 90 ans), les conteurs, musiciens et danseurs ont raconté les droits de l'homme de manière originale et attractive.

    Rappelons que le CRIC (Ville de Charleroi) et ses partenaires célèbrent les 70 ans de la Déclaration universelle des droits de l'Homme de octobre à décembre.

    Bernard, Amérindien, a chanté une prière accompagné de sa flûte et de son tambourin. Il y avait aussi eu des danses irlandaises qui ont eu beaucoup de succès. D'autres associations poursuivent les activités diversifiées pour les 70 ans de la déclaration universelle des droits humains jusqu'au 10 décembre, où une marche aux flambeaux a été organisée.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- bis-Arts: une balade thérapeutique !

    walking1.jpg

    A Charleroi, la grisaille de l’automne a été balayée par des spectacles drôles, décalés, voire interpellants du festival bis-Arts. Un vent de douce folie soufflait lors de la «Walking Thérapie». Ou la thérapie en marchant !

    walking.JPG

    Deux zozos s’invectivent en plein Centre Ville ! Puis l’un deux part en vrille, et traverse la place du Manège en courant… Cette scène humoristique a été observée chaque fois par une centaine de personnes, lors de la «Walking Thérapie», un spectacle programmé lors du festival bis-Arts.

    walking2.jpg

    La thérapie par le rire...

    Peu avant,  à l’intérieur de l’Eden, les spectateurs étaient invités à s’équiper d’écouteurs et à se munir d’une petite chaise pliante…

    walking3.JPG

    Un petit balancement du corps vers l'avant...

    Mais avant de se lancer dans cette balade thérapeutique d’un nouveau genre, il était conseillé au public d’effectuer quelques balancements et de rire à gorge déployée ! Et surtout bien écouter les recommandations de Jean-Yves  (Nicolas Buysse) et de son acolyte Franky ( Fabio Zenoni ) :  «Au cours de ce safari, vous allez apprendre à vaincre vos peurs . Avançons  pas à pas sur un socle communLuttons contre tout ce qui assombrit notre existence.  Criez après nous : « Non, malheur, ne rentre pas chez nous». 

    walking4.JPG

    Le parcours s’effectuait ensuite au Centre Ville, au son d’une musique planante. En compagnie  de nos deux coaches du bonheur, tout y était positivé ! Une simple flaque devient ainsi une fontaine magique…

    les déboires d’une marionnette

    walking5.JPG

    Un théâtre d'objets pas comme les autres...

    A quelques centaines de mètres de là, le Tof Théâtre proposait d’ouvrir les portes de son atelier ambulant et de tenter l’expérience de construire une marionnette, en dix-huit minutes folles…  En se saisissant d’un cube de polystyrène découpé à l’aide d’une scie, l’une des créatures se dessinait un visage. Mais bien vite, la marionnette était rattrapée et remplacée par une autre bien plus agressive, aux traits d’un dictateur allemand (malheureusement) bien connu… Proposé au PBA, le spectacle intitulé « Dans l’atelier » n’était pas la seule pépite que réservait le festival.           

    Durant 15 jours, cirque, théâtre, théâtre d’objets et gestuels, danse/performance… étaient au menu de cette 21ème édition. Le festival s’est terminé dans le hangar du PBA par « Ramkoers », un concert de musique pop industrielle, mise en œuvre par d’ingénieux inventeurs de machines extraordinaires… Vivement le prochain bis-Arts ! J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • MARCINELLE- Forges en activité ce week-end au Bois du Cazier

    forges.jpg

    Forges en activité au Bois du Cazier tout ce week-end!  Grâce à l'ASBL Feu et Fer avec son animateur Michel Mouton.Venez les voir pour un prochain stage? Qui sait!

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CHARLEROI- Halloween- La petite citrouille a frappé au Centre Ville !

    citrouille1.JPG

    citrouille.JPG

    citrouille6.JPG

    La balade à la Ville Basse était contée par Jacky Druaux et Carine Donckers 

    citrouille7.JPG

    Grosses frayeurs dans le Centre de Charleroi, de la nuit de mercredi à jeudi ! Emmené par les conteurs carolos Jacky Druaux et Carine Donckers, un groupe quittait le Marignan pour une balade frissonnante dans les rues de la Ville Basse. Le bal des Vampires clôturait la soirée dans le bar.

    Non loin de là, à la Manufacture Urbaine, le DJ carolo Kewin Cowens mettait une ambiance du tonnerre.  

    citrouille10.JPG

    Kevin Cowens, DJ à la Manufacture Urbaine 

    Squelettes, fantômes et autres créatures monstrueuses s’étaient aussi donné rendez-vous dans le Crown Bar et au Harpers Café, au boulevard Tirou. Des fêtes d’Halloween à vous glacer le sang !

    citrouille11.JPG

    Au Crown Bar

    citrouille9.JPG

    citrouille13.JPG

    Le cinéaste Frédéric Legrand est dans son univers !

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • FLEURUS- Cirque de l'horreur pour Halloween

    modino1.jpg

    Dans la Maison du Clown. Brrr...

    modino2.JPG

    modino3.JPG

    Sur le site de l’ancienne abbaye de Soleilmont, les spectateurs ont visité le cirque hanté et participé au scénario le plus effrayant de tous les temps…        

    modino4.JPG

    Au programme  du Magic Kids Horror Day, pour les familles: décoration Halloween, jeux, spectacles et cadeaux.  Un public plus averti pouvait assister, en soirée, à un spectacle ambulatoire : le Cirque de l’Horreur, comprenant des numéros de cirque ( corde, jonglerie,…) sous un chapiteau,  la maison du clown (dans une obscurité quasi complète !), le cimetière du jongleur disparu,…

    Une organisation de Modino Events : une expérience de plus de 20 ans dans le monde du spectacle. Pour tous contacts : 0494/547325. J.C.HERIN

    modino6.JPG

    modino7.JPG

    modino8.JPG

    Des spectateurs... complices 

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • LES VIDEOS DE FREDOS- Halte au harcèlement sur les réseaux sociaux

    spots.jpg

    Le cinéaste et humoriste carolo Frédéric Legrand fait part d’une action menée par Ciné Télé Revue, contre le harcèlement sur les réseaux sociaux, dans laquelle les internautes essaient de toucher le plus de monde pour partager des ondes positives sur les réseaux sociaux.

    Les vidéos de Frédos font partie également de cette action en tant que relais "Transmédia", et cela, au travers de différents personnages (notamment le Docteur Bonnes Ondes) qui diffusent une vague de positivité via les différents supports numériques et interactifs, avec de la bonne humeur et du surréalisme.

    Le slogan : «Fini la haine sur les réseaux sociaux ! Tous ensemble, combattons la négativité en n’envoyant que de bonnes ondes. Partagez votre positivité et votre bonne humeur sur tous les médias en utilisant le # QueDesBonnesOndes ! »

    D'autres spots vidéos et vidéos interactives (sauce Fredos) apparaîtront sur les réseaux sociaux. L'idée de cette campagne est de sensibiliser les internautes. Les Vidéos de Fredos de cette campagne sont réalisées dans les studios d'RTL avec les camarades de toujours. Vidéo officielle 

    https://www.facebook.com/cinetelerevue.be/videos/1872644226187401/ 

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • TRAZEGNIES- Le Château de l'Horreur

    cinéma1.jpg

    Annabelle et Chucky

    cinéma2.JPG

    Pennywise, le clown de Stephen King

    cinéma3.JPG

    L'Exorciste

    Le château de Trazegnies a vécu la 5ème édition de la fête d'Halloween. Cette année, des personnages maléfiques de films : Pennywise, le clown de Stephen King, Chucky et Annabelle, les affreuses poupées, l’Exorciste,… s’étaient échappés ! 

    Samedi, quelques centaines de participants, répartis par équipes, ont osé affronter ces créatures toutes plus hideuses les unes que les autres,  pour trouver la formule magique qui les faisait retourner dans leur écran de cinéma. Toutes les pièces du château étaient investies, de même que la tour, le parc,… D’autres animations étaient mises pied : marché d'Halloween, grimage, bar, conteurs ambulants, …

    Une belle journée en famille, mise sur pied par les Amis du Château, pour se donner quelques frissons !

    cinéma4.JPG

    cinéma5.JPG

    De belles frayeurs en perspective...

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CHARLEROI- Et c'est parti... pour le festival bis-Arts !

    park.JPG

    photo J.C.Hérin

    Personnages insolites pour un décor qui l’est tout autant ! Mais s’en étonnera-t-on pour les besoins du festival bis-Arts ? Mardi et mercredi soir, 110 et 130 personnes avaient pris place dans le parking Zoé Drion  pour assister à un bien curieux spectacle : « Radio V. Park »de Théo Mercier et François Chaignaud ! Une co-présentation du PBA et de Charleroi danse. Quelque part, au loin, la musique d’un clavecin. Sur le bitume, un motard casqué exhibe ses cylindrées. Autour de ce chevalier des temps modernes, évolue une danseuse en talon aiguille. « La Belle et la Bête », version actuelle ! Le parking devient l’arène d’une relation étrange, entre domptage, agression, parade amoureuse,…                   

    Et ce n’est pas tout… Jusqu’au 3 novembre, la 21ème édition du festival    propose des spectacles belgo-français toujours plus décalés ! Lors du      « Petit Déjeuner », la Compagnie Dérézo donne ses  goûts de cœur littéraires, lors d’un repas à partager avec les comédiens ! 

    Dans « Jean-Pierre, lui, moi », l’auteur et comédien Thierry Combe nous raconte l’histoire d’un frère « extra-ordinaire ». 

    Changement de cap : dans « Backup », les artistes abordent,  sur une banquise, les conséquences du réchauffement climatique, avec manipulation d’objets et effets visuels.

    La création d’une marionnette à partir de frigolite est au centre de la récréation artistique « Dans l’atelier ».    

    Sur l’esplanade du PBA, le public pourra monter dans un microcinéma  à roulettes où un comédien musicien étrange les accueillera : c’est à voir dans « Avion papier ».

    Nicolas Buysse et Fabio Zenoni convieront le public à un « safari urbain » dans la Ville avec « Walking Therapie ».

    A noter encore du cirque avec « Bêtes de foire-Petit Théâtre de gestes » et « La Dévorée ».           

    Le festival se terminera dans le hangar du PBA avec « Ramkoers », un concert vraiment pas comme les autres ! www.pba.be. 071/31 12 12.

    J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • EXPO AU BOIS DU CAZIER- Jusqu'au 18 novembre- Créations carbonifères

    jour.jpg

    CRÉATIONS CARBONIFÈRES DE MICHEL BOCART

    Le Bois du Cazier a le plaisir de présenter une exposition regroupant les œuvres de Michel Bocart. Peintures, installations, sculpture et autres créations carbonifères se rencontrent sur le thème du charbon. Le charbon est la source première qui a permis l’essor de tous les concepts artistiques de Michel Bocart. A l’instar d’autres artistes qui ont réinventé la toile pour conquérir l’espace, il conceptualise le charbon: l’art se réapproprie ses origines physiques. Le charbon enfante l’Art ; l’Art offre une renaissance au charbon. Les formes se cherchent, se défont de leur identité première pour renaître sous la forme de nouvelles vies.

    Par son travail, Michel Bocart finalise le cycle protéiforme entre concept et matière. Sa démarche artistique consiste à créer des œuvres qui défont l’image classique du charbon pour donner à voir une métamorphose. L’artiste écarte volontairement l’idée d’un travail pédagogique où l’histoire, l’actualité économique liées au charbon interviendraient en suggestions directes. Il met uniquement en avant l’aspect poétique, un peu décalé, voire mystérieux du charbon qui implique la réflexion du spectateur.

    Pourquoi au Bois du Cazier?

    Ce n’est pas souvent que nous présentons un artiste contemporain au Bois du Cazier, sauf si le travail de ce dernier est en lien étroit avec notre site. Et c’est le cas ici… C’est pourquoi les “Créations carbonifères” de Michel Bocart ont trouvé leur place dans l’ancienne salle des machines. Michel Bocart, est originaire du Brabant wallon. Retraité de l’enseignement, cet ancien élève de l’Académie des Beaux-Arts d’Anderlecht commence sa carrière artistique en expérimentant d’abord les techniques – plus “classiques”- sur papier comme le dessin ou le fusain. Ensuite des voyages aux quatre coins du Monde, le conduisent à travailler des matières comme le sable et les pigments naturels.

    En 2010, il commence à utiliser un matériau que nous apprécions particulièrement, le charbon, dont la présente exposition est le couronnement de sa démarche. Où mieux qu’ici cette exposition pouvait être montrée, dans ce lieu marqué par l’histoire du charbon, le labeur et parfois la souffrance des hommes qui le travaillaient. La qualité, la diversité, la force, la signification des œuvres sont autant de raisons de reconnaître l’investissement extraordinaire de Michel dans son travail et cette exposition. C’est pour quoi nous vous engageons à la découvrir.

    jour2.jpg

    jour3.jpg

    Ouvert tous les jours de la semaine de 9h à 17h, sauf le lundi  et le samedi et dimanche de 9h à 18h. 071/ 88 08 56

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • FESTIVAL LIVRESSE AU VECTEUR: jusqu'au 27 octobre !

    livresse1.jpg

    Manon Vadelorge et Romain Voisin

    Voici plus de 20 ans que le Vecteur, plateforme dédiée aux cultures émergentes au 30, rue de Marcinelle, met sur pied le festival « Livresse ».       

    Mariant les rencontres littéraires, les projections, les discussions, les expositions, les ateliers et les concerts, cet événement culturel se tiendra jusqu’au samedi 27 octobre. « Dans tous nos espaces, nous mettons en lumière les (jeunes) créateurs, à travers diverses approches pluridisciplinaires » signale Romain, coordinateur. « A mille lieues des festivals « classiques », nous continuons à donner un coup de projecteur aux circuits indépendants et à la microédition ».

    Ce jeudi, des discussions s’engageront à 13h30 sur le rap et la littérature, et à 17h30 sur les utopies éditoriales. A 19h, une nocturne au rayon « carte blanche » à Mortis Ghost et Gaspard Reylandt.

    Vendredi, à 13h30 : discussion : « Etre né quelque part » en présence de Sébastien Ministru, Thomas  Flahaut et Anne-Lise Remacle. A 21h : concerts avec Oiseaux-Tempête Feat.Mondkopf&G.W.Sok ( NL/FR),  Franky Goes to Pointe-à-Pitre ( FR),…

    Samedi à 14h : atelier au rayon jeune public : «Croyez-vous aux extraterrestres ?»  

    A découvrir durant tout le festival : - une grande librairie éphémère  proposant plus de 1500 références en vente au V2 (  jusqu’au 30 novembre),  -Le Rayon ( bibliothèque du Vecteur ) et ses centaines de BD, micro et autoédition, revues, vinyles,…- les expositions de Philippe Reale (Trouble # 3), de Louise Guerraud et Jo Llcool, Mortis Ghost et Gaspard Reylandt ( MOC : Mystérieux Objet Céleste), - Le Coin ( à côté du V2), ainsi que les menus du mercredi soir, du jeudi et vendredi matin ( en lien avec les exposés !), et le brunch du samedi matin ! Retrouvez toute la programmation du festival sur le nouveau site www.vecteur.be

    J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • THEATRE: "Knock" en wallon à la Ruche Théâtre

    knock.jpg

    Après le succès du " bourjwès gentilome " en 2015, la compagnie Ribouldingue revient à la Ruche Théâtre pour y présenter son deuxième grand spectacle wallon. Cette fois, c'est la célèbre pièce de Jules Romain " Knock, ou le triomphe de la médecine " qui est portée à l'affiche dans une adaptation de Christiane Malherbe. Dans " El triomfe d'èle mèd'cine " les comédiens renouent avec du théâtre à grand spectacle. Ils évoluent dans un décor de cinéma vintage sous la " baguette " de Pascal Heringer. 

    Autour de Jacques Dutrifoy, on retrouve nomment Jacques De Mol, Gwenaëlle Cappellin, Pierre-Jean Vandersmissen, Anne-Cécile Vandeput, Christine Torfs, Corinne Wilmet …
    Tout le monde se souvient de la réplique culte : " Est-ce que ça vous chatouille ou est-ce que ça vous gratouille ? ". Comment dirons-nous ? " Ec'qui ça vos cakiye ou bén èc'qui ça vos chaupiye ? ". Vous découvrirez plein d'autres adaptations et expressions wallonnes avec la saveur de la langue de nos parents et grands-parents.
    Synopsis : 
    Le Docteur Knock débarque au village pour remplacer le Docteur Parpalaid. Très rapidement, en discutant avec l'ancien médecin, il se rend compte qu'on lui a cédé un cabinet avec peu de clientèle alors qu'il doit rapidement rentrer dans ses frais. Knock ne se démonte pas et décide de s'imposer dans la communauté en abusant de son statut et en usant de subterfuges (inventions de maladies, consultations gratuites mais traitements coûteux…). 

    Attention 15€ au lieu de 12 si vous payez sur place.
    Pour gagner 20% sur vos entrées, n'oubliez pas votre Pass Partout:
    Pourquoi ne pas allier le plaisir de la culture, aux plaisirs de la bouche? 
    N’oubliez pas de réserver votre restaurant au 071 16 83 08 et savourez la bonne cuisine de Jeff et de son équipelaruchebrasserie.com/#intro
     
    Les 26 et 27/10 à 20h30 et le 28/10 à 16h30. La Ruche Théâtre Avenue Marius Meurée, 1 6001 Marcinelle- 0473/ 39 00 82 - info@laruchetheatre.be  Le bureau est ouvert:  lundi, jeudi et vendredi de 10h à 12H30
    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CHARLEROI- Concours du Cri de la Mouette !

    mouette10.JPG

    Lyn et Dennis imitent bien la mouette !

    mouette11.JPG

    Le 1er Festival International de la Mouette à Charleroi s’est clôturé, samedi soir, par le Concours du plus beau cri, sur la place de la Digue. Dennis Mertens ( 32 ans ) d’Herenthout a remporté le premier prix, suivi de Lyn Demey ( 30 ans ) de Châtelineau. Vous avez dit… déjanté, voire surréaliste ?

    mouette16.JPG

    mouette13.JPG

    Le cri habituel de la mouette est un doux «krouck» ou encore « kek-kek-kek-kek », mais des cris courts et rauques sont entendus aussi sur les aires de reproduction.  Telle la mouette rieuse, elle peut aussi a avoir un rire strident «ha-ha-ha-ha-ha». A moins que ce ne soit un rauque « tee-er »…

    Samedi soir, sur la place de la Digue, 21 candidats, parmi lesquels le comédien Jacky Druaux ou encore Jean Magnette ( le fils du maïeur !),  ont tenté de reproduire, du mieux qu’ils le pouvaient, le cri du volatile marin.  Certains sont même arrivés sur le podium en battant des ailes ! Des enfants se sont aussi présentés. Tout cela a donné lieu à une parfaite partie de rigolade… animée néanmoins par le dynamique Franck Miélot ( en jupette et bas résille !) du très sérieux « Championnat du Monde du Cri de la mouette », une véritable institution du Carnaval français ! 

    Après les votes du jury et les estimations de l’applaudi-« mouette », le premier prix a été décerné à Dennis Mertens, déjà Champion de Belgique ! Cet habitant d’Herenthout reçoit la collection intégrale de Gaston ( personne n’a oublié la mouette rieuse qui l’accompagne !), reliftée par Fred Jannin.  

    Lyn Demey est deuxième. « Je me suis inscrite au concours un peu par hasard, mais j’y ai pris goût » confiait la Castellinoise.

    Tous deux pourront assister à un spectacle organisé par « Les Corsaires Dunkerquois », le 23 février. JCH

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • INSOLITE- Marka a chanté... dans un salon !

    marka1.jpg

    Vendredi soir, Marka se produisait devant un public d’une quarantaine de spectateurs, tout au plus… « C’est vraiment le maximum de personnes que nous pouvons accueillir ici ! Et encore, il a fallu pousser les meubles ! » signalaient Céline Charlier et Didier Gesquière. Particularité du concert ? Il se déroulait dans  le Plus Petit Théâtre du Monde, c’est-à-dire dans le salon du sympathique couple de Pont-à-Celles !

    Guitare à la main, le chanteur belge a interprété des nouvelles chansons de son répertoire, ainsi que quelques classiques. « Je ne connaissais pas Pont-à-Celles ! C’est plutôt sympa, ici ! » lançait Marka.

    L’espace est né à la suite d'un concept que Didier Gesquière ( comédien que l’on voit notamment dans la série TV « La Trêve ») développe et défend depuis plus de trois décennies: faire des spectacles différents et de proximité.

    Prochain spectacle : 17/11 : Giacomo Panarisi à 20h, 11, rue Larmoulin à Pont-à-Celles. 0478/65 91 92.

    marka5.jpg

    Céline Charlier et Didier Gesquière

    marka3.jpg

    Un concert intimiste

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire