Cultures - Evénements - Page 3

  • LODELINSART- Petit Théâtre de la Ruelle: " Mon meilleur copain", une comédie malicieuse signée Eric Assous

    copain.png

    Encore une belle distribution !

    Le Petit Théâtre de la Ruelle à Lodelinsart (près de la Ruche Verrière - Place E. Gilles) aime la nouveauté et la création. Sans se départir d'un goût prononcé pour le divertissement, il programme des spectacles originaux qu'il aura régulièrement l'occasion de créer chez nous.

    Dès le 10 mars, il en fera à nouveau la preuve en créant en ses murs une comédie malicieuse d'un auteur à succès par excellence, MON MEILLEUR COPAIN d'Eric Assous.

    Bernard a tout pour être heureux, un bon job, une grosse voiture, une femme et un ami formidable à qui il peut demander n’importe quoi. Il en use et en abuse.

    Ce soir-là, il va jouer au jeu du bouchon que l’on pousse vraiment trop loin. Dans le catalogue des bonheurs de Bernard se niche une jeune maîtresse. Mais la jeune femme devient embarrassante. Pas d’hésitation, Philippe, son ami de toujours va le sauver, il va tout prendre sur lui ! Et à la question légitime : cela va-t-il le gêner ??? Le mettre dans une position délicate dans son couple ? Et alors ? l’amitié avant tout ! Bernard a des principes : lui d’abord, lui avant tout et rien ne doit déranger son confort. Ce n’est pas difficile à comprendre.

    Eric Assous fait ses gammes dans une comédie dont les ressorts sont classiques mais dont il sait ciseler des dialogues drôles, enlevés et ficeler des situations inextricables.

    Les représentations de MON MEILLEUR COPAIN auront lieu du 10 mars au 2 avril 2017 au Petit Théâtre de la Ruelle à Lodelinsart.

    La mise en scène sera de Sandrine Bonjean tandis que dans la distribution comprendra 5 comédiens : Erika Blommaert, Céline Robaert, Charlie Rosoux, Salvatore Vullo et Jacques Delmeire.

    Réservations : 0474 388 032

    Prix des places : 15 Euros, 13 Euros (étudiants et pensionnés) et 8 Euros (enfants de - de 12 ans)

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CHARLEROI/GILLY/MONTIGNY-LE-TILLEUL: C'est la Saint Valentin !

    baiser.JPG

    Un tendre baiser pour Vanessa et Jimmy

    Demain, la fête de la Saint-Valentin sera fêtée par tous les amoureux... Certains tourtereaux ont déjà pris un peu d'avance, ce week-end !

    excelsior4.JPG

    Carmen, la patronne de l'Excelsior, et Dom, le DJ

    L'Excelsior, à la place des Haies à Gilly, est vraiment un café où les gens aiment se retrouver.

    C'est d'ailleurs là que Vanessa ( 27 ans ) de Monceau-sur-Sambre et Jimmy ( 20 ans) de Charleroi ont eu le coup de foudre l'un pour l'autre, le soir du réveillon ! "Ce qui m'a plus chez Jimmy, ce sont ses yeux magnifiques " soulignait la jeune fille. " Chez Vanessa, c'est surtout son sourire" poursuivait   le jeune homme.

    En compagnie d'autres couples, Vanessa et Jimmy étaient présents, samedi soir, à la soirée spéciale "Saint Valentin", avec un super karaoké au programme.  Dom, le DJ, était aux manettes.

    En couple depuis 5 ans, Anne-Marie ( 58 ans ) et Robert ( 64 ans ) ont poussé la chansonnette. Répertoire de Mike Alison, Eric Morena, Richard Anthony,... pour Robert. Anne-Marie a interprété des chansons d'Edith Piaf,  de Dalida,..." Nous venons ici trois ou quatre fois. L'ambiance y est toujours bonne, voire familiale" soulignent les tourtereaux. Installée seulement depuis 1 an, Carmen,la patronne noue des liens chaleureux avec ses clients. L'Excelsior met aussi sur pied des soirées "The Voice Excelsior" avec coupes et beaux prix à la clé ! Un show travesti est aussi prévu le 1er avril.

    excelsior1.JPG

    Anne-Marie et Robert

    excelsior5.JPG

    au centre, Christian Duquesne, co-organisateur du "Voice Excelsior"

    Ville 2 n'a pas oublié non plus les amoureux. Samedi matin, dès leur entrée à la Porte de la Samaritaine, les clients recevaient une belle rose rouge.            

    excelsior7.JPG

    René et Anne-Marie

    " Cela fait déjà 34 ans que nous sommes ensemble, et chaque jour est toujours plus merveilleux que le précédent " confiaient René ( 65 ans ) et Jeanne ( 71 ans ) de Châtelet. Diverses animations avaient lieu dans le complexe commercial à cette occasion.

    coeurs1.JPG

    Distribution de roses à Ville 2

    coeurs.JPG

    Animations sur le thème du Carnaval de Venise à Ville 2

    excelsior9.JPG

    Annick et Jean-François

    Mariés depuis 30 ans, les galeristes Annick Terwagne et Jean-François Collignon d'Intimerrance à Montigny-le-Tilleul, fêtaient aussi la Saint Valentin. "L'occasion est un peu particulière" explique Jean-François. " Mon épouse étant malade depuis 2013, nous avons décidé de faire le vernissage de nos oeuvres de l'année écoulée, le samedi qui précède la Saint Valentin. Aujourd'hui, Annick se porte beaucoup mieux, puisqu'elle vient même de réaliser un pastel".

    excelsior10.JPG

    Un nouveau pastel pour Annick

    L'exposition « Le Temps d’ouvrir les yeux " nous emmène de Lanzarote à Venise. A voir jusqu'au 25 février, les mercredis et samedis de 14h à 17h, au 95, rue Vandervelde. Infos:  071/ 511842 JCH

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- Soumonces déguisées et en musique !

    déguisements.JPG

    Les Récalcitrants étaient de sortie, dans des déguisements toujours originaux

    Ce samedi avaient lieu les soumonces déguisées et en musique, dans les rues de la Ville. Plusieurs sociétés carnavalesques de Charleroi y participaient, et mettaient une ambiance du tonnerre à chaque lieu de leur passage!

    Le 28 février, le traditionnel jour du Mardi Gras sera bien animé avec une panoplie d'activités. Les temps forts de la matinée: la remise des médailles et distinctions, ainsi que le rondeau des gilles place Charles II. L'après-midi: la formation du cortège folklorique au Campus de l'UT, le départ des 5 sociétés de gilles du boulevard Paul Janson et le passage des groupes folkloriques devant la tribune officielle. En soirée: le rondeau final des gilles et le Grand feu d'Artifice.

    L'Eden relance l'atelier workshop de sa Grande Fabrique, jusqu'au 19 février ( le grand public est toujours invité à participer et faire preuve de créativité ! ) et organise une conférence/rencontre, le 15 février à 19h, sur le Carnaval de Charleroi.

    Le Carnaval de Charleroi existe depuis la fin du 19e siècle. Dans les années 1890 celui-ci avait la forme de fête de quartier: on faisait appel à l'époque à des sociétés de gilles qui venaient de la région du Centre. Depuis la fin de la deuxième guerre mondiale plusieurs sociétés de gilles se sont formées dans le centre-ville de Charleroi. JCH

    déguisements2.jpg

    Lien permanent Imprimer Catégories : Concours, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • CHARLEROI: Ancre: Laïka avec David Murgia: le retour de Jésus !

    laika3.jpg

    "Laïka" est la deuxième collaboration (après "Discours à la Nation"') entre le comédien David Murgia et l'auteur Ascanio Celestini. La pièce raconte le retour de Jésus dans une banlieue quelconque... Une fable ironique, optimiste et mordante, dans laquelle un pauvre Christ impuissant ré-enchante le monde.  

    Le Messie d'un nouveau genre explique à Pierre, son colocataire, ce qu’il a vu et surtout ce qu’il a raconté aux gens du bar, ceux qui ne sortent plus et ignorent tout du monde extérieur. Par sa fenêtre, ce pauvre Christ observe notre humanité : un clochard immigré, une prostituée sur le parking du supermarché, une voisine à la tête embrouillée…

    " Au cours de sa journée, il a vu une série de petits miracles qui ont eu lieu autour de lui. On lui offre un verre et du coup, il commence à raconter. On lui offre un autre verre et il continue à raconter tous les autres personnages qui l'entourent " explique David Murgia. " Ce n'est pas un Jésus qui semble bienveillant. Il ne faut pas compter sur lui pour changer le monde là, tout de suite, en tout cas dans le spectacle. Mais, par contre, il est là pour s'en émerveiller, pour l'observer, pour s'en étonner et pour mettre des mots. Les portraits s’enchaînent et de petits miracles se dessinent".

    Celestini et Murgia nous emmènent dans un monde engagé et imagé, où évoluent des personnages attachants et naissent des émotions fortes. Ils passent de l’ironie à la farce, de la satire politique à la réalité crue. On y croise Che Guevara, les trois religions monothéistes et même une vieille gloire du football. Et on se laisse emporter par un récit allégorique incroyable qui nous donne au final une grande leçon de vie. Mise en scène Ascanio Celestini. Production Festival de Liège, en Coproduction avec le Théâtre National/Bruxelles.

    laika.jpg

    David Murgia

    " Laïka" est à voir les 21,23 et 24/02 à 20h30 et le 22/02 à 19h, à l'Ancre, rue de Montigny, 122 à Charleroi. Infos et réservations: 071/31 40 79- info@ancre.be

    J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- Bienvenue au Kosmopolitan !

    kosmopolitan1.jpg

    Installé au 26, à la rue d'Orléans, le Kosmopolitan est un nouveau bar, bien décidé à devenir un des endroits sur lesquels il va falloir compter à Charleroi !    

    " Le but est aussi de redynamiser la Ville Haute! " insiste Vassili, le patron.        

    La taverne ouvre actuellement tous les dimanches, jours du marché, mais pourrait bien organiser prochainement des soirées " after work" les jeudis et vendredis, ainsi que des soirées événements le samedi.

    La déco est originale: grande fresque murale, arbre, murs peints en blanc et orange ( couleur du Spritz Apérol), luminaires en forme de vase,... Samedi soir, l'établissement ouvrait exceptionnellement ses portes pour une soirée : " Art de femmes et femmes artistes".

    L'ambiance n'est pas sans rappeler le Puits d'Orléans, situé non loin de là ( qui a malheureusement fermé ses portes ), où de nombreux artistes se donnaient rendez-vous. Parmi le public du Kosmopolitan, on comptait d'ailleurs Mario, joueur d'harmonica très doué ( et amuseur public!) ,ou encore David, leader de l'ex-groupe de jazz manouche "Les Voleurs de poule".

    kosmopolitan3.JPG

    à gauche, David ( ex leader du groupe des Voleurs de poule )

    Pour la 7e soirée événementielle, Samuel Bury et Thomas Mariman du Studio 34 avaient trouvé essentiel de mettre les femmes à l'honneur à travers une programmation 100% féminine : Pauline Spinoit, artisane et artiste de Marchienne-au-Pont, toujours désireuse d'expérimenter la matière et l'image pour susciter une émotion, exposait ses photos. Aurélie Romani, artiste namuroise venait présenter sa série sur la femme, fil conducteur de ses travaux actuels, fusionnant dessins et croquis. Claudia Shallow, Djette talentueuse, emmenait le public dans son univers Orientalo-tzigano-fanfaro-bollywoodesque " !

    Pour tous contacts: 0479/015 627. JC Hérin

    kosmopolitan4.JPG

    Claudia Shallow, bien dans son univers

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- SMart a déménagé !

    smart3.JPG

    La danse était notamment au programme de la soirée d'inauguration

    Véritable activateur économique de projets, SMart dispose de nouveaux locaux à Charleroi. L'occasion de discuter du passage en coopérative d’activités à finalité sociale, au cours d'une soirée festive.

    En quittant le Vecteur, à la rue de Marcinelle, pour le Boulevard Audent, l'équipe de SMart Charleroi occupe des locaux plus spacieux ( 120 m2).            

    Le nouvel Espace partagé, lieu qui favorise les rencontres et les synergies entre créateurs, par la mise à disposition d’espaces de travail partagés et diversifiés, était inauguré, vendredi soir. Exposition des créations des membres, atelier d’artistes, photomaton « HappySnap », dégustation de délicieuses crêpes ( en raison de la chandeleur !!), expérimentations sonores  et concert du duo IRIS ,... autour d’un bon verre, rythmaient la soirée d’ouverture à l'ambiance 100% carolo!

    SMart se compose aujourd'hui de 12 bureaux en Belgique, 75.000 membres et la présence dans 8 pays d’Europe. L'organisation apporte des réponses concrètes, propose des conseils, des formations et des outils administratifs, juridiques, fiscaux et financiers pour simplifier et légaliser l’activité professionnelle des travailleurs autonomes.

    smart2.JPG

    Jonathan De Cesare expose ses oeuvres

    sociétaires de la coopérative

    Résultat d’un processus de transformation de l’entreprise partagée SMart en coopérative d’activités à finalité sociale, une Coopérative est née, fruit de 18 mois d'échanges et de réflexions; les statuts ont été officiellement déposés le 8 décembre 2016.

    "Ce processus a permis de déterminer un nouveau mode de gouvernance, un nouveau public ainsi qu' un modèle économique assurant la pérennité du projet" signalent Amaury Haegeman, Damien Noël et Audrey Gilson, conseillers de l'équipe de Charleroi.

    A partir du 1er janvier 2017, tous les utilisateurs peuvent devenir sociétaires de la coopérative SMart. En s’engageant à souscrire une part sociale d'une valeur de 30 euros ( on peut en souscrire plusieurs), via le formulaire d’adhésion et en la payant. JC Hérin

    smart1.JPG

    Un espace de création

    L'antenne de Charleroi est ouverte le lundi, mercredi, jeudi et vendredi de 9h à 12h30 et de 14h à 17h au Boulevard Audent, 18 – 6000 Charleroi. 071/58 52 41 charleroi@smartbe.be

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- Théâtre Poche: "Bonjour, Ivresse" jeudi et vendredi

    ivresse1.JPG

    La Troupe du Dérisoir propose " Bonjour Ivresse", dont le titre est un clin d'oeil à "Bonjour, Tristesse" de Françoise Sagan. C’est une pièce "feel good", très inspirée des sitcoms américaines comme Will & Grace et Friends, définie par son auteur Franck Le Hen, " comme un gros bonbon acidulé avec un peu de piquant à l’intérieur !".

    083.JPG

    Cette comédie décomplexée, aux répliques assassines, rappelle une autre de ses pièces: " Les homos préfèrent les blondes "( 2007) . La scène se déroule dans le studio parisien de Benoît. La veille de son anniversaire, sa soeur lui apporte un coffre à jouets avec des tas de souvenirs, et notamment une liste de choses qu'il s'était promis de faire avant ses 30 ans: par exemple: trouver l'amour de sa vie, coucher avec une fille, avoir un enfant,... Problème: il a 30 ans , le lendemain ! Une soirée sera-t-elle suffisante pour mener à bien tous ses projets ?

    095.JPG

    Le thème de l'homosexualité est aussi abordé

    Entre sa soeur coincée, sa meilleure amie alcoolique mondaine assumée et un invité surprise, notre trentenaire va passer une soirée d'anniversaire explosive et pleine d'ivresse au milieu de ses secrets et souvenirs d'adolescent.  Avec Damien Chavat, Damien Lucaselli, Aurélie Machelart et Stéphanie Menga. JCH

    "Bonjour Ivresse", dans une mise en scène de Jérôme Roose, est à voir le jeudi 9 février à 19h30 et le vendredi 10 février à 20h30 au Théâtre Poche, 70, rue du Fort à Charleroi. Prix: 15, 12 et 8 euros. Infos et réservations: 0471/404 921. resa@lepoche.be

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • COUILLET- Bla bla bla, un monde de communications au Centre de Culture scientifique

    Bla bla bla, un monde de communications
    Jusqu'au 7 mai 2017


    Depuis la préhistoire, l'être humain communique et développe des technologies lui permettant d'assouvir son besoin de transmettre ses pensées, idées et émotions... Mais sommes-nous la seule espèce capable de communiquer ? Qu'ils soient micro-organismes, animaux ou plantes, les êtres vivants sont capables de détecter des signaux, d'interagir avec leur environnement et communiquer avec d'autres organismes.
     Et les machines, sont-elles capables de communiquer entre elles ?

    BlaBlaBlaBis.jpg

    Muni d’un iPad mis à votre disposition, plongez dans les communications et découvrez comment le monde vivant communique et ce qui fait de nous des êtres « super communiquant » ! Une visite dynamique et interactive adaptée tant aux enfants qu'aux adultes.

    Une exposition conçue et réalisée conjointement par le Centre de Culture Scientifique de l'ULB, la Maison de la Science de l'ULg et l'Euro Space Center de Transinne, avec le soutien de la DGO6 du SPW.
     
    Si vous souhaitez connaître nos prochaines activités, cliquez sur : http://www.ulb.ac.be/ccs .

    Centre de Culture Scientifique de l'ULB à Charleroi-Parentville
    071 600 300 - ccsinfo@ulb.ac.be
    rue de Villers 227
    6010 Charleroi
    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CHARLEROI- Les coulisses fantastiques de Frédéric Legrand

    fredlegrand2.JPG

    En quelques années, Frédéric Legrand ( 23 ans) s'est construit un univers bien particulier. Le jeune réalisateur carolo a déjà réalisé des petits bijoux comme "Tibiacity", " Edgar et la Douze Demoiselle", " Cryature", ... proches de l'ambiance des films de Tim Burton. Costumes, archives, coupures de presse, photos de coulisses ( backstage ), captures de plans,... rassemblant ses sphères d'influence et ses divers projets, sont exposés à la Maison de l'Adolescent.        

    fredlegrand1.JPG

    " Outre ses inspirations ( et ses aspirations), il est surtout question, à travers cette expo, de cerner, d'entrouvrir les portes de l'antichambre imaginaire et technique, ainsi que le laboratoire loufoque de Frédéric. Une façon de pénétrer dans les coulisses de ses films" souligne Lola Destercq, partenaire de ses films et animatrice au Centre Ener'J . " Ni tout à fait making of, ni voyeurisme, il est  plus bien question ici d'aborder le travail insoupçonné, derrière les œuvres d'un jeune cinéaste carolo, bourré de talent. De quoi, nous l'espérons, inspirer la jeunesse de tous horizons. " JCH

    L'exposition est à voir jusqu'au 10 mars au Boulevard Zoé Drion, 1 à Charleroi. Pour tous contacts: 071/925308.maison-ado@chu-charleroi.be

    Lien permanent Imprimer Catégories : Concours, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • EXPO- Les années lumières de Jeanloup Sieff

    jeanloupsieffgainsbourg2.jpg

    le couple mythique Serge Gainsbourg et Jane Birkin

    Il a photographié les plus grands: le couple mythique Serge Gainsbourg et  Jane Birkin en 1970, Hitchcock à Hollywood dans les décors du film Psychose, le couturier Yves Saint Laurent pour la campagne de publicité de son parfum,...

    Le Musée de la Photographie rend hommage à Jeanloup Sieff, à partir des collections du Musée et d'archives personnelles. Ce Français d'origine polonaise, décédé en 2000, a toujours alterné, au cours de sa carrière, différentes approches de la photographie, oscillant entre mode, reportages ou portraits. Il est reconnu pour ses nus, d'où se dégagent à la fois élégance et sensualité, et pour avoir immortalisé des personnalités politiques et du monde du spectacle ( dont certains en très grand format ). Utilisant principalement des objectifs grand angle, il a travaillé durant quatre décennies, et ce essentiellement en noir et blanc.

    Ce grand maître de la photographie a reçu, en 1959, le Prix Niepce pour son reportage sur le Borinage. Un choix de photographies de la série Borinage 1959 est présenté également dans la Galerie du Cloître. Envoyé par le mensuel d'actualités " Réalités", le reporter indépendant sera rapidement confronté au climat de crise minière et de la colère contre la "Loi Unique" du gouvernement de Gaston Eyskens. Par sa représentation des terrils, des châssis à molettes,  des Gueules Noires et leurs terribles conditions de vie, ... le spectateur carolo sera frappé par la similitude avec le Pays Noir.

    L'expo "Jeanloup Sieff: les années lumière" est à voir jusqu'au 7 mai 2017 au Musée de la Photographie de Mont-sur-Marchienne, 11, avenue Paul Pastur,  du mardi au dimanche de 10h à 18h. 7,5,4 euros. Gratuit pour les moins de 12 ans. Infos: 071/43 58 10. www.museephoto.be

    J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • EXPOSITION- Salon des Artisans d'Art jusqu'au 5 février

     

    artisanschat2.JPG

    artisanschat.jpg

    Maurice Campion

    Originaire de Pont-à-Celles, et membre du Royal Nautic Club de Nivelles, Maurice Campion ( 77 ans) a réalisé la maquette du paquebot " Le France" . Pour construire ce bateau en miniature, il lui a fallu 4500 heures de travail.      

    Pour les rambardes, le pont, la cheminée,... il utilise différents matériaux: laiton, métal, lattes en hêtre de 10 mm de large et 4 mm d'épaisseur,  du multiplex,... Les embarcations ont été moulées dans du polyester.  A l'intérieur du bateau, il a installé tout un système électrique. Un travail où patience et méticulosité sont les maîtres-mots. Maurice Campion est allé photographier le France, en 1975. A présent, il veut s'attaquer au Normandie!

    artisanschat3.JPG

    Maurice Campion est présent lors de la 16ème édition du Salon des Artisans d'art. Une quarantaine d'Artisans d'Art travaillent sur place afin de faire partager leur savoir-faire et leur passion. Artisanats : art floral, bijouterie, broderie, céramique, chapellerie, coutellerie, cuir, dentelle, dinanderie, ébénisterie, enluminure, étain, meubles en carton, modélisme, mosaïque, peinture d'icônes, reliure de livres, sculpture, tournage sur bois, vitrail, etc. Nouveautés : menuiserie, créations textiles, bijouterie contemporaine et création d'objets en " style shabby ".

    Le salon se tient à l'hôtel de ville de Châtelet, jusqu'au 5 février.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • THEATRE- Independence à la Bouteillerie jusqu'au 5/2

    indepedence1.JPG

    Après quatre ans d’absence et de silence, Kim, l’ainée de trois filles, est contrainte de revenir dans la maison de son enfance , dans le petit village d'Independence en Iowa, pour retrouver ses soeurs - Jo, dépassée par les événements et Sherry, frivole et libérée - et surtout sa mère Evelyn, dont le passé dans une institution psychiatrique peut expliquer son caractère complexe. Dans cette pièce, la mère dévorante et ses trois filles s’aiment et se déchirent avec un timing parfait.

    Cette famille universelle nous renvoie à notre propre famille et à notre difficulté à se parler, à s’entendre et à tout simplement s’aimer. Mais si le propos est profond, le ton sait se faire léger, décalé, pour nous faire rire des travers de ces personnages qui nous ressemblent tant.

    Entre les propos grinçants d’une Sherry et les traits acides de sa mère, on ne peut s’empêcher de prendre un malin plaisir à les voir essayer mal habilement de communiquer. De l’émotion, du rire et du frisson, une réflexion sur l'homosexualité féminine : personne ne ressortira de cette réunion de famille indemne. La pièce est prenante, malgré quelques longueurs ( notamment la scène du scrabble).

    Avec Norma Bozzolan, Emmanuelle Caron, Kathy De Stercke, et pour la première fois, Pauline Nuyens ( très douée), élève du comédien Frédéric Genovese. JCH

    independence2.JPG

    Une mère tiraillée entre ses trois filles

    "Independence" de Lee Blessing dans une mise en scène de Françoise Favay  est à voir vendredis et samedis à 20h30, les dimanches à 16h, jusqu'au 5/2/17 au Théâtre aux Trois Coups, salle de la Bouteillerie, Boulevard du Nord ( face au n)64). Fontaine l'Evêque. Petite restauration avant et après le spectacle. auxtroiscoups@gmail.com. www.auxtroiscoups.com - www.facebook.com/aux3coups. 0485/991 530.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CHARLEROI- Sur la scène du PBA, 8 danseurs/lutteurs !

    clameur1.jpg

    photo: Marc Coudrais

    La dernière représentation de "Clameur des Arènes" s'est déroulée au PBA, en coproduction avec Charleroi Danses. Dans un spectacle mêlant à la fois lutte, danse contemporaine et musique.

    Les spectateurs du PBA n'étaient pas loin d'un millier pour assister, vendredi soir, au spectacle " Clameur des Arènes", qui clôturait une tournée de trois ans ! Partant du rituel de lutte africain et l'ouvrant plus largement à la lutte en général , Salia Sanou, chorégraphe burkinabé, insiste sur le " poids symbolique d'un combat", dans la défaite autant que dans la victoire.              

    La troupe recrée l’ambiance des arènes sur une scène réduite à l’essentiel,  mais offrant une esthétique puissante et qui colle bien à l’esprit de cette pratique: un sol blanc sur un fond formé par des sacs de sable rouge.              

    Sur scène, trois danseurs, cinq lutteurs, quatre musiciens et chanteurs, pour une métaphore de la lutte quotidienne pour la survie, en quatre tableaux. Les hommes se heurtent, s'empoignent, se repoussent,...De leurs corps sculptés d'ébène se dégagent force et violence, mais aussi grâce et élégance.

    clameur2.jpg

    photo: Marc Coudrais

    ni tambours, ni djembés !

    Le spectacle était suivi d'une rencontre avec le public menée par Pierre   Van Eechaute, responsable de la communication du PBA, en présence de Salia Sanou, concepteur, Emmanuel Djob, chanteur, musicien et auteur-compositeur ( candidat à The Voice 2 sur TF1!) , et des danseurs/lutteurs.

    " J'aime aller où on ne m'attend pas, créer la surprise,... " confiait Salia Sanou. " La lutte, qui est vraiment un sport national au Sénégal, est aussi un prétexte pour moi d' interroger la jeunesse africaine, qui ne renie pas ses racines, mais veut aussi aller de l'avant."

    A une spectatrice, frustrée de n'avoir entendu ni tambour, ni djembé, le chorégraphe a répondu: " Le spectacle veut aller au-delà des clichés, et battre en brèche l'image un peu naïve que l'on se fait de l'Afrique.   Ce mélange de sensualité, d'énergie qui ose le corps- à- corps, de musique brassant la soul, le funk, le blues... , nous ouvre à la modernité". JCH

    clameur3.jpg

    Rencontre avec le public

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements, Société 1 commentaire
  • CHARLEROI- André Lamy au Comédie Centrale

    lamy7jpg.jpg

    Albert II fait toujours partie du tableau de chasse !

    lamy5.JPG

    Fufu !

    Les amateurs de Louis de Funès seront ravis ! André Lamy fait intervenir le célèbre comédien français dans des sketches auxquels on ne l'attend pas, notamment celui de Muriel Robin: "Le noir"!

    lamy3.JPG

    Marc Goblet

    A ce jour, Lamy compte déjà plus de 180 voix à son compteur vocal ! Au cours de son one-man-show au Comédie Centrale, les spectateurs ne verront pas le temps passer, puisqu'après un petit tour d'actualité, les personnalités ( belges, de préférence) et du show biz seront, une fois de plus, bien pastichées ! A commencer par Maggie De Block, la " panzer" du gouvernement, Joëlle Milquet, qui doit s'expliquer devant les juges, Elio Di Rupo, qui souhaite redevenir premier ministre, Bart De Wever,  qui traite toujours les Wallons de fraudeurs et d'inadaptés sociaux,...            

    Dans cette galerie de portraits, le syndicaliste Marc Goblet n'est guère épargné, et l'on peut se demander si l'amuseur de "Votez pour moi" n'a pas été un peu trop féroce sur son état de santé... Bien sûr, la famille royale se taille la part  du lion, avec un Albert II - ressemblant à Amédée de François Pirette!- se lamentant sur la perte de ses avoirs, et se demandant que faire avec ses deux fistons, rebaptisés Casimir et Albator et Casimir ! Côté variétés, on assiste à  des imitations très réussies d'Annie Cordy, Charles Aznavour, Arno, Stromae, Johnny Hallyday, Francis Cabrel,... et des duos inattendus.

    lamy6jpg.jpg

    Joëlle Milquet pas épargnée non plus

    Cette année, André Lamy fête ses 30 ans de notoriété dans le  petit monde de l’imitation et ses… 38 ans de scène ! Le fantaisiste rend d'ailleurs hommage à Michel Drucker, qui l'a découvert en 1987 !

    " Lamy ne fait pas le moine" se joue au Comédie Centrale de Charleroi, rue du Grand Central à Charleroi, 33, jusqu'au 12 février. Spectacles: 20h30. Infos et réservations: 071/30 50 30.

    J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire