Cultures - Evénements - Page 3

  • 2ème Nuits de l'Etincelle, ce dimanche encore !

    alllumage1.JPG

    de gauche à droite: Alice ( petite-fille de Bernard Dubois), Bernard Dubois, Hervé Lardinois ( frère de Didier Lardinois) et Didier Lardinois.

    allumage2.jpg

          allumage avec l'échevine Nathalie Cattalini, échevine du Commerce.

    Vendredi soir, Bernard Dubois et Didier Lardinois, Maîtres Potiers de Bouffioulx, ainsi que l'échevine du Commerce Nathalie Cattalini, ouvraient la 2ème édition des Nuits de l'Etincelle, par l'allumage du four au bois dans le parc de la Brockmanne, à la rue de la Goulette. Sébastien Lambert, troisième Maître Potier de la Cité ( famille Biron ), était excusé.

    " A travers notre association, le but est clairement de promouvoir le patrimoine potier vivant dans l'entité. La Ville nous soutient administrativement dans cette démarche" signalait Valérie Horgnies, secrétaire du Collectif "Poteries Vivantes". " Les citoyens ont un besoin de retourner aux sources et d' authenticité. Il faut que ce sentiment d’appartenance à Bouffioulx les habite pleinement! Le marché de la poterie artisanale, même s'il est en baisse, existe encore aujourd’hui. Pour les commémorations du bicentenaire de la bataille de Waterloo, par exemple, la Poterie Lardinois a conçu 145 000  pièces !"

    activités gratuites

    Outre la construction participative d'un four papier ( cuisson primitive), la journée de samedi était consacrée à une Marche gourmande ( dégustations  de charcuteries de Matra, potage velouté, porchetta sauce moutarde,... ) et à des démonstrations. Chaque Maître Potier offre une vingtaine de poteries qui seront mises aux enchères, ce dimanche, à 14h, après le défournement. Le four a été préalablement salé pour donner un aspect vernissé aux pièces chauffées à 1250°C, puis refroidies. A 18h: ouverture du four papier et découverte des pièces réalisées par le public lors de la Fête de la Poterie. Durant tout l'après-midi, le public pourra s'initier gratuitement au modelage de la terre, au tournage,... et se restaurer, bien sûr! J.C.HERIN 

     

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- Eden: "Tout ou rien" par Théâtre 2000, du 15 au 17/9

    toutourien.jpg

    Réjouissante création que celle de " Tout ou rien" par la troupe carolo Théâtre 2000.

    Le spectacle avait vu le jour à La Ruche Théâtre fin 2016. Après quelques festivals à l'étranger - et un grand prix rapporté du Festival de la Tour en Scène (Vevey, Suisse) - la fine équipe ( toujours assez déjantée!) revient pour trois représentations exceptionnelles à l'Eden avant  de reprendre la route.

    Une salle d'attente, tout le monde connait ... bien qu'ici, des situations sont poussées à l'extrême: 9 chaises sont alignées sur la scène. 9 personnes, bien fières, bien seules, entrent, s'assoient. Ces personnes rivalisent, rusent, essaient de gagner une place dans la file. Savent-elles pourquoi elles sont là ? Sans doute... Nous, spectateurs, n'en savons rien !    

    Peu importe, nous sommes embarqués dans une épopée aussi folle et palpitante que misérable, aussi drôle qu'absurdement humaine. La pièce est librement inspirée de " Nothing rien niks nada » d'Éric De Staercke. L'adaptation et la mise en scène sont de François Langlois. Celui-ci joue de finesse, de minuscules détails nous emportant dans d'improbables chevauchées.

    Et cela fonctionne, on rit de bon cœur, on vibre avec l'une qui pleure, on se révolte d'un vol de place, on est ému d'une idylle qui affleure et tout cela sans que la moindre parole soit échangée sur scène durant les 80 minutes du spectacle ! Voyeur, malgré lui, le spectateur se retrouve coincé dans cette mystérieuse salle d'attente et... c'est le rire qui permet de faire retomber la tension...JCH

    "Tout ou rien" est à voir les 15 et 16/9 à 20h30 et le dimanche 17 /9  à 16h à l'Eden , boulevard Jacques Bertrand 1-3 à Charleroi. Infos et réservations : 0499/415 417.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • MARCHIENNE-AU-PONT: 4ème Uzine Festival

    jeanjass.JPG

                Parmi les Carolos, les rappeurs JeanJass, Kaboums et Fuku

    Dans la nuit de samedi à dimanche, le Rockerill est devenu la "Mecque"  du rock, de l'electro, du hip hop, du neurofunk, du digital tub,... au cours de l'Uzine Festival. 2000 personnes ont pris d'assaut les lieux !

    jeanjass2.JPG

    Le Dj Popof

    Nuit de folie ! Les murs du Rockerill ont pris plein de décibels. Et les oreilles   des festivaliers aussi, par la même occasion ! Dès 20h, une longue file s'égrainait à la route de Mons. D'une fenêtre de l'établissement était délivré le précieux sésame qui donnait droit à l'entrée du 4ème Uzine Festival.              

    24 groupes belges et internationaux. Pour 25 euros en prévente et 30 le soir même ! Un prix démocratique et le bonheur intégral pour de nombreux festivaliers. " C'est un rendez-vous à ne surtout pas manquer, et à partager entre potes! Et on compte bien rester jusqu'à l'aube ! " signalaient Fred, Maxime et Sophie de Jumet .

    Charleroi était bien représentée avec, en début de festival, les rappeurs Fuku de Gilly et Kaboums . " On n'est pas très connus, mais le festival nous servira de tremplin " lançaient les deux jeunes.  Peu avant 1 heure du matin, JeanJass débarquait au Rockerill. " Mon emploi du temps est très serré" confie le chanteur. " Il y a quelques heures encore, je me trouvais au Maroc, dans ma famille. Je reviens toujours sur mes terres avec un immense bonheur! "

    jeanjass3.JPG

    Vers un agrandissement du festival ?

    Une fois encore, l'Uzine Festival, mis sur pied par le Rockerill et l'association carolo Back in the Dayz, a rassemblé de nombreux artistes & DJ's, créant un line up international et inédit. Le tout sur trois scènes dans le décor industriel des Forges de la Providence, conférant à ce festival une ambiance "underground" très recherchée !

    L'affiche faisait toujours la part belle au brassage des genres, avec des groupes, chanteurs et DJ's tels que Lorenzo, Popof, Al'Tarla, Aspahe, Josman, Dope Dod, Guts, Kevin Sauderson, ...              

    "Le Festival a fait connaître de nombreux artistes, comme le rappeur Roméo Elvis. Aujourd'hui encore lui et tant d'autres n'ont pas oublié le Rockerill qui leur a tendu la main" signale Marco Di Bernardo, ami du DJ Globul. A présent, le souhait de Michaël Sacchi et de toute son équipe est d'agrandir le festival.    

    " Derrière le Rockerill, un site est en jachère. Si des travaux étaient effectués, on pourrait espérer accueillir un jour 10 000 festivaliers" note le co-directeur. Le Festival y gagnerait encore plus en visibilité! "J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • MARCINELLE- Cabaret 2000- "Drôle de couple" du 15/9 au 1/10

    couple.jpg

    Charlie, (un dépressif obsédé de la propreté et de l’ordre ) vient d’être quitté par sa femme et tente de se suicider. Après plusieurs tentatives infructueuses, il atterrit dans l’appartement de son ami David (un reporter sportif divorcé très bordélique) où se déroule une partie de poker entre copains. Après avoir calmé son ami, David propose à Charlie de l’héberger.
    Mais, les deux compères étant de caractère opposé, la situation se dégrade rapidement. Des scènes de ménage s’ensuivent où les bons mots et les situations cocasses s’enchaînent pour notre plus grand plaisir. Jusqu’à l’arrivée de 2 soeurs extrêmement séduisantes….

    Une comédie moderne créée par Walter Matthau et Jack Lemmon au cinéma, reprise au théâtre par Jacques Balutin et Daniel Prévost, et plus récemment par Bernard Farcy et Martin Lamotte.

    Avec Luigi Di Giovanni, Jacky Druaux, Georges Volral, Antoine Vandenberghe, Jean-Charles Gosseries, Elise Maroquin, Alexandra Verbelen.

    Mise en scène : Antoine Vandenberghe

    Abonnez vous pour la saison 10ème saison de Cabaret 2000 : 2017/2018. 4 spectacles : 48 €

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CHARLEROI- Mehdi Bayat pour les 60 ans du PBA

    bayat1.JPG

    De gauche à droite, Pierre Bolle, Mehdi Bayat et Pierre Van Eechaute

    Vendredi soir, le Palais des Beaux-Arts de Charleroi soufflait ses 60 ans bougies, au cours d'une grande soirée d'ouverture. Mehdi Bayat est venu soutenir le spectacle iranien " Hearing ", traitant de la condition des femmes.

    " Depuis 1979, on n'avait plus jamais vu ça... ! Deux députées iraniennes ont  pu assister, mardi soir, à un match de foot, dans le stade Azadi de Téhéran. Cela prouve bien que les mentalités sont en train de changer en Iran " notait Mehdi Bayat, lors de la présentation de la nouvelle saison du PBA.

    Carolo d'adoption, l'administrateur délégué des Zèbres a dû fuir son pays, lors de la Révolution islamique. Mehdi défend " Hearing " d'Amir     Reza Koohestani, qui sera joué au hangar du PBA les 21 et 22 octobre. Dans ce spectacle, l'auteur évoque la situation des femmes et laisse affleurer un visage plus discret de la société iranienne contemporaine.        

    "Ce soir, nous sommes réunis pour fêter une belle dame qui fête ses 60 ans " signalait Marc Denève, président. " Derrière tous les spectacles proposés, des hommes et des femmes travaillent souvent dans l'ombre. Ne les oublions pas ! ".

    La soirée était présentée par Pierre Bolle, directeur général - qui fêtera lui aussi bientôt ses 60 ans!- , ainsi que par Pierre Van Eechaute, responsable de la communication.

    bayat2.JPG

    Dans le photomaton ! Avec le cinéaste carolo Frédéric Legrand sur ta droite

    Michel Legrand, le 22 octobre

    Amusant: le public avait reçu de petits cadeaux: un carnet pour noter les spectacles intéressants, des pastilles pour la toux, des pin's et un paquet de mouchoirs, pour sécher quelques larmes ! Et puis, toute l'équipe trinquait    avec le public, discutait, répondait aux questions et dansait sur 60 ans de tubes mixés par le Dj Lilo!  

    Une soixantaine de spectacles - décidément, on reste dans ce nombre!- sont à l'affiche. Théâtre, danse, musique, cirque, art lyrique, jeune public, variétés,... sont au programme.

    Notons, mais la liste est loin d'être exhaustive, "Le Roi Nu" par les Baladins du Miroir, du 29 septembre au 4 octobre, "Nés Poumon Noir" dans une version XXL avec le Carolo Mochélan , le 30 septembre, "Les hommes de Piaf " le 6 octobre, le compositeur ( entre autres des Parapluies de Cherbourg, des Demoiselles de Rochefort,... ) Michel Legrand, accompagné de 59 musiciens, le 22 octobre,...

    La saison 2017-2018,  ce sont aussi les extras, des petits plus autour des spectacles. Pour toute info ( spectacles, abonnements): www.pba.be- Téléphone: 071/31 12 12. JCH

    IMG_2294.JPG

    Le public est enthousiaste

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CHARLEROI- Les Fêtes de Wallonie ont fait battre le coeur de la Cité !

    slimane11.JPG

    Les Tchanteus de ducasse: des chants en wallon !

    slimane7.JPG

    Tout ce week-end, les Fêtes de Wallonie ont égayé le Centre Ville !

    Voici quelques animations:

    BlockParty :

    Après 7 mois passés en Guadeloupe, Philippe Scofield, un des candidats de l'émission Ninja Warriors sur TF1, était de retour à Charleroi, pour la "Block Party". Il est un adepte du street workout, une pratique sportive à mi-chemin entre la gymnastique et la musculation, mélangeant figures de force, de souplesse et d'équilibre. Le Courcellois a une fois de plus étonné le public en exécutant "le drapeau".

    slimane3.JPG

    Philippe Scofield : un corps gainé !

    Toute la Place Verte s'est transformée en espace  de jeux, à l'occasion de la Block Party. Les cultures et expressions urbaines comme le rap, le graffiti, la danse, le Deejaying,... étaient mises en valeur,ainsi que les disciplines sportives ( certaines démonstrations étaient impressionnantes !) comme le skate, le parkour, le BMX, ,... Le tout se déroulait sous la houlette de l'Eden, l'Atelier M, de l'Atelier/mix, de Charlykingston, de C-Jeune, Free Run It, Roll and Ride, Temps Dances Urbaines et West Station Park. De belles animations qui reflètent bien l'identité carolo.

    slimane5.JPG

    slimane17.JPG

    Thomas Mauhin: quel gymnaste !

    Toute la Place Verte s'est transformée en espace  de jeux, à l'occasion de la Block Party. Les cultures et expressions urbaines comme le rap, le graffiti, la danse, le Deejaying,... étaient mises en valeur, ainsi que les disciplines sportives ( certaines démonstrations étaient impressionnantes !) comme le skate, le parkour, le BMX, ,... Le tout se déroulait sous la houlette de l'Eden, l'Atelier M, de l'Atelier/mix, de Charlykingston, de C-Jeune, Free Run It, Roll and Ride, Temps Dances Urbaines et West Station Park. De belles animations qui reflètent bien l'identité carolo.

    slimane6.JPG

    IMG_2371.JPG

    L'art dans l'espace public urbain

    Le Vitoulet Challenge

    slimane4.JPG

    Mmm... Ca sent bon, tout ça !

    Hérité de notre passé ouvrier, le vitoulet est un plat traditionnel de tout bon Wallon qui se respecte, (re)mis à l'honneur par William Dunker dans une de ses chansons ! 150 boulettes de viande ont été réalisées devant un jury professionnel de l'alimentation et de la gastronomie, dont faisait partie Philippe Nonclercq. " Il s'agit de revisiter le vitoulet, sous toutes ses formes" expliquait l'auteur de " Quand le Pays de Charleroi se met à table".

    Même si le concours se réalisait dans une ambiance bon enfant, les règles étaient bien définies ( avec une bonne dose d'humour, tout de même!): - Un vitoulet, ce n'est pas une fiente de pigeon. Si ton vitoulet s'éparpille dans l'assiette, nous t'offrirons le vitoulet de plomb. - Un vitoulet, c'est aussi bien chaud que froid mais pas tchééééd- Un vitoulet, ce n'est pas une balle de tennis. Nous jugerons la tenue du vitoulet, son aspect, le visuel,...

    Les candidats amenaient leur propre matériel, leurs produits et disposaient d'une heure pour décliner leur version du vitoulet. La plupart d'entre eux étaient carolos - comme notre conseiller communal écolo Luc Parmentier! - mais pas seulement... Quelques Liégeois étaient venus préparer leurs traditionnels "boulets" ! On a vu aussi préparer des Vitoulets "Vegan" ! D'autres y apportaient leur petite touche de folie. Cette première édition du Vitoulet Challenge était proposée par le Switch Coworking. Elle devrait  être suivie d'autres...

    slimane12.JPG

    Luc Parmentier s'est mis aux boulettes...

    Les concerts

    Belle affiche de variétés avec From Kissing ( lauréat de l'Envol des Cités ) et Mustii ( qui s'était déjà produit à l'Eden, en avril dernier ).

    IMG_2467.JPG

    Mustii

    En tête d'affiche: Slimane. Le chanteur français ( qui a remporté la saison 5 de The Voice! ) a salué le public belge qu'il affectionne tout particulièrement : " Je vous porte dans mon coeur" a-t-il déclaré. Le public répétait en choeur quelques-uns de ses grands tubes: "Paname", " Frérot", "J'en suis là", " On n'oublie pas",  La famille, ça va bien", ... Malgré la pluie qui tombait par intermittence, les fans étaient bien présents ! Un magnifique feu d'artifices clôturait les concerts de la soirée. Texte et photos: J.C.Hérin

    slimane.JPG

    Slimane en concert

    slimane9.JPG

    Un public conquis !

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- Bienvenue aux greeters !

    greeters1.JPG

    Ce samedi, plus de 80 greeters ( "ambassadeurs bénévoles" ) provenant de Bruxelles, Anvers, Namur, Mons, Liège, ... étaient accueillis par une quinzaine de greeters carolos, à la Maison du Tourisme de Charleroi.  

    La visite de la Ville durait tout l'après-midi et se terminait par un repas à la Manufacture Urbaine.

    " Nous avons relancé les Greeters de Charleroi, en juillet dernier, car nous sommes convaincus que notre Ville s'inscrit parfaitement dans cette démarche de Tourisme participatif" expliquait Anne-Marie Boeckaert, échevine du Tourisme et Présidente de la Maison du Tourisme. " Car même si l'attractivité est en forte hausse grâce à sa profonde rénovation, nous savons que l'âme de notre ville vient de ses habitants. "

    Les visiteurs, qui souhaitent découvrir notre région, s'inscrivent sur le site de la Maison du Tourisme du Pays de Charleroi et cliquent sur l'onglet "greeters": www.paysdecharleroi.be. Ils sollicitent une rencontre ( un "greet").

    Le mouvement est né à New York en 1992.

    Tous les touristes sont concernés: seul, en famille, en groupe d'amis, jeunes ou plus âgés, personnes à mobilité réduite. Les visiteurs ne peuvent être plus de six pour éviter une concurrence avec les guides touristiques reconnus. Les points communs des greeters: l'envie de découvrir   la région par les habitants, d'échanger, de vivre une rencontre personnalisée.

    " Je suis greeter depuis 4 ans. Je fais 1 à 2 visites par mois. " souligne Dimitri, habitant du Centre Ville. " Parmi les sujets qui intéressent les visiteurs: l'architecture et les terrils". JCH

    greeters2.JPG

    Les greeters carolos

    greeters3.JPG

    A gauche, Anne-Marie Boeckaert, une échevine du Tourisme... heureuse !

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CONCOURS POUR JEUNES MUSICIENS

    atelier.jpg

    L' « Atelier M » est un centre de jeunes reconnu par la Direction Générale de la Culture de la Fédération Wallonie/Bruxelles et par le Service de la Jeunesse, implanté sur le site de Monceau/Fontaines. Dernièrement, Marc Parmentier, coordinateur, présentait le concours "Atelier Music Session", qui sera organisé le 23 Septembre,  à l'attention de jeunes artistes musiciens du grand Charleroi et au-delà. Durant une journée, chacun aura l’occasion de présenter son travail à un jury de professionnels, qui visionnera les capsules. D'une part, le lauréat recevra 1000 euros cash. D'autre part, un prix du public sera également décerné, en fonction du nombre de vues de prestations. Le lauréat ayant la préférence du public aura la possibilité de se produire sur scène dans l'espace studio de l'Atelier M. " La règle est la même: accueillir les jeunes musiciens quels que soient leurs projets, leurs niveaux et leur style musical ( hip hop, ragga, reggae, soul,  jazz,..) . Unique restriction : une reprise n’est admise que s’il s’agit d’un arrangement original " rappelle Marc Parmentier. Atelier M offre un coaching personnalisé ainsi que la réalisation d’une démo 3 titres et un clip de qualité. Depuis sa création, 600 musiciens ont participé et plus d’une centaine de démos ont vu le jour. Conditions: avoir 18 ans, le 23/09/2017. Les inscriptions ( gratuites ) sont à rentrer avant le 18 septembre. Pour tout renseignement: rue de Monceau Fontaine 42/1 - 071/285 120- www.atelierm.be  JCH

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • COUILLET- Fêtes de Wallonie- " Les plédeûs" par le Cercle Wallon, le 8/9

    pledeus1.JPG

    C'est une grande première au Cercle Wallon de Couillet! A l'occasion des Fêtes de Wallonie, la troupe dialectale jouera, en collaboration avec El môjo dès Walons, "Les Plédeûs", adaptée de la seule comédie de Jean Racine  ( 1639- 1699 ).

    pledeus3.JPG

    La pièce d'origine "Les plaideurs" avait été créée en 1668 à l'Hôtel de Bourgogne, à Paris. Par la suite, elle fut montrée à Versailles, en présence de Louis XIV qui apprécia beaucoup cette satire du monde judiciaire. La création de "Lès Plédeûs" a eu lieu le 9 octobre 1980, au Centre social de délassement de Marcinelle, dans le cadre des festivités organisées à l'occasion du 150ème anniversaire de l'indépendance de la Belgique. L'oeuvre a été transposée en wallon ( en respectant vers et rimes !) par George Fay ( 1899- 1986) , une forte personnalité dont les interventions étaient très remarquées au sein de l'Association littéraire wallonne de Charleroi.

    pledeux2.JPG

    La mise en scène est signée Jean-Claude Mansy. Avec dans la distribution: Pierre Jandrain ( Dandin), Pascal Héringer ( Pitit Djan),Jean-Claude Lauwereys ( L'intimé), Philippe Decraux ( Leyande), Anne-Cécile Vandeput ( el Contèsse) , René Mairy ( Chicano ) et Julie Durieux ( Zabèle ). Tous les comédiens sont en costume d'époque.

    En première partie, un hommage à Jacques Bertrand par " Les Tchanteus d'Ducace".

    A voir le vendredi 8 septembre à 19h30, au Centre Culturel de Couillet ( parc communal- rue Vandervelde ). Entrée: 8 euros. Infos et réservations: 0495/52 98 74.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • SPECTACLE- Ruche Théâtre- "Qui a eu cette idée folle ?" le 9 septembre

    ideefolle.jpg

    " Qui a eu cette idée folle ? » est un spectacle musical ayant pour thème la rentrée scolaire et l’enfance en général.

    On y retrouve comme dans les cours de récrés, des fous rire, du travail et des histoires d’amour.
    (Re)plongez dans votre enfance grâce à des musiques populaires sur le thème de l’enfance et de l’école : Grease, la Boum, Kids United.
    Un mix de grands classiques et de nouvelles musiques pour réjouir petits et grands.

    Le spectacle est joué par 4 adultes professionnels accompagnés d’une troupe d’enfants formés pour le spectacle.

    Ouvert:
    09/09/2017

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CHARLEROI- Inauguration de Médiasambre !

    media1.JPG

    Formateurs, entraîneurs, joueurs du Sporting et le public

    La place de la Digue n'a pas désempli pour l'inauguration de Médiasambre, ce week-end. 2500 personnes ont visité les nouvelles installations du complexe réunissant les équipes de Télésambre et de la RTBF Charleroi et 12 000 ont assisté aux concerts. Ce dimanche, avant le coup d'envoi du match Grèce/Belgique, le Sporting entraînait de jeunes joueurs.

    Dimanche, en fin d'après-midi, la place de la Digue était devenue un grand terrain de jeu pour des jeunes passionnés de foot.  6 formateurs U14 du Sporting initiaient des volontaires pris dans le public, pendant une heure: réactivité, passes, contrôle, slalom, ...Et 4 joueurs professionnels étaient venus les soutenir. " Etant le club leader de la formation dans la région, nous trouvions intéressant de nous intégrer au programme d'inauguration de Médiasambre" souligne Raymond Hens, président de l'asbl " l'école des jeunes du Sporting. "Et peut-être allons nous trouver ces jeunes pousses dans nos rangs, plus tard! " De son côté, Christophe Scaillet, directeur général de Télésambre, se réjouissait de cet échange entre les deux institutions.    

    media.JPG

    Après 3 jours d'activités, ce dernier se montrait plus que réjoui: " Le bilan est très positif. Les visiteurs ont été bluffés par nos nouvelles installations:  210 m2 de newsroom, 160 m2 pour le nouveau studio TV, 50 m2 pour studio 6 multimédia, 40 m2 pour la Maison des Médias, 30 postes de travail,...Les nouvelles technologies les ont époustouflés". "Et pourtant , tout n'était pas gagné d'avance" poursuit Luc Maton, rédacteur en chef de Télésambre. " Vendredi soir, 2 heures avant le début du JT, nous n'avions pas la certitude d'émettre, et le pari était osé: nous avions 250 invités! "

    maton.jpg

    Luc Maton ( ici avec son épouse) a co-présenté le grand direct avec Armelle

    Charleroi a lancé David Jeanmotte!

    De nombreuses personnalités avaient été invitées pour un grand direct, vendredi soir.

    mosimann2.JPG

    Christophe Baneton interviewe Gérald Watelet et Adrien Devyver

    media4.jpg

    Visite du grand studio

    media2.JPG

    Animations avec Dreamwall

    Parmi elles, Les frères Taloche: "Nous adorons Charleroi.Nous étions souvent invités aussi à "Bon week-end", une émission mythique enregistrée à Charleroi".

    mosimann4.JPG

    Les Taloche

    David Jeanmotte affichait aussi une certaine reconnaissance. " Dans la quotidienne de "Sans chichis", qui m'a servi de tremplin dans ma carrière, j'étais le relookeur de service. J'intervenais le vendredi pour faire le récapitulatif. J'adorais me rendre au centre de tri postal, près de la gare du Sud. Etant navetteur, je m'y rendais par le train. "

    mosimann5.JPG

    David Jeanmotte et Jean-Louis Lahaye

    Michel Leeb, humoriste: " Que de fois suis-je passé par Charleroi ! D'abord dans mes spectacles au Palais des Beaux-Arts, puis pour l'émission " Bon week-end". Je repense aussi à mon ami Pierre Tchernia, animateur de "Zygomaticorama", dans laquelle j'interprétait également mes sketches. Aujourd'hui, Charleroi est vraiment une Ville très tendance. On en parle beaucoup à Paris. On la compare un peu au "Berlin" de la Belgique.

    mosimann3.JPG

    Michel Leeb

    Jean-Louis Lahaye, animateur:  "Ah, Charleroi... C'est une grande page de mon Histoire ! J'y ai animé "Les allumés.be" aux côtés de l'immonde Malvira ! Nous y recevions de nombreux invités. Récemment, j'ai accepté l'invitation de Bernard Suin, dans sa revue satirique des " Lundis du Poche".

    Frédéric Deborsu, journaliste: "Cette année, je reviens à la RTBF Charleroi, où j'avais d'ailleurs travaillé de 1993 à 2003. J'aime l'esprit carolo, à la fois provocateur, libertin, convivial,... Dans les Allumés.be, j'étais chroniqueur sportif. Je rejoins l'équipe de "C'est du belge" pour les émissions fabriquées à Charleroi. Avec les cameraman, nous partons bientôt à la Mostra de Venise".

    mosimann6.JPG

    à droite, Frédéric Deborsu

    à gauche: Michel Van den Eeyden, directeur de l'Ancre: "Cette année, nous fêtons les 50 ans de notre institution. Notre challenge: produire des spectacles de qualité, qui divertissent mais aussi suscitent la réflexion. Notre grande fête du cinquantenaire: le 16 septembre ! "

    à droite: Frédéric Legrand, réalisateur de films fantastiques: " Je défends la culture, becs et ongles, à Charleroi. Je suis un peu déçu de la suppression à Télésambre d'émissions comme "Culture Factory" ou "Coal Kids". J'espère voir d'autres émissions de la même veine.

    mosimann7.JPG

    Jean-Michel Van den Eyden et Frédéric Legrand

    Mehdi Bayat, directeur commercial du Sporting, à g:  "Le sport sera certainement encore bien mis en valeur sur Télésambre et sur la RTBF. Je ne peux que m'en réjouir".

    Babette Jandrain, conseillère communale à Gerpinnes: "Je suis la soeur de Fanny, et la fille de Pierre, directeur artistique et président du Cercle Wallon de Couillet. Je suis très attachée à Charleroi. Avec d'autres ami(e)s, j'étais de l'aventure de l'Impact Festival, le week-end dernier, sur la place Verte. "

    Eric Goffart, échevin des Travaux:  "Médiasambre est un excellent outil pour le développement de médias locaux et nationaux, au départ de Charleroi".

    mosimann8.JPG

    Mehdi Bayat, Babette Jandrain et Eric Goffart

    Fanny Jandrain, animatrice/présentatrice." Je suis originaire de Gerpinnes, comme chacun le sait. Cette année, j'intègre l'équipe de la RTBF, le 9 octobre, avec l'émission culinaire " Max et Vénus". Petite anecdote: j'ai découvert la loge de maquillage. Et je me suis retrouvée en soutien gorge, en ne me rendant pas compte que j'étais vue par le public".

    mosimann9.JPG

    Fanny Jandrain

    Le week-end d'inauguration, c'était aussi les concerts: 8000 personnes se sont rassemblées sur la place de la Digue, vendredi soir. Mosimann avait invité Big Flo&Oli, Simon le Saint, Blanche, Piano Club, Konoba et Suarez. Une super affiche ! La soirée se prolongeait avec le Dirty Monitors video Mappin et le show de Kid Noize... dans une montgolfière! Samedi, un temps plus frisquet a drainé moins de monde. Cela dit, Delta et le groupe belge Hooverphonic ont livré une superbe prestation ! JCH

    mosimann1.jpg

    Le Dj Mosimann aux manettes

    hooverphonic1.JPG

     Hooverphonic a conquis le public

    IMG_2016.JPG

    Kid Noize en montgolfière !

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CINEMA- Le réalisateur Tony Pana face au public de la Ruche Théâtre

    tony2.JPG

    Afin de tester le public, le court-métrage de Tony Pana : " La corde sensible" était projeté à la Ruche Théâtre. Toute l'équipe ( comédiens, musicien, équipe technique ) était présente. Le réalisateur tiendra compte des diverses réactions afin d'y apporter une touche finale.

    Originaire de Montigny-le-Tilleul, Tony Pana ( Antoine Panagiotopoulos ) écrit des scénarios depuis une dizaine d'années. Ses influences: Spielberg ( Indiana Jones), Tarantino ( Pulp Fiction ), les films noirs,... Réalisé avec un budget de 2000 euros ( comprenant effets spéciaux!), et avec le soutien de nombreux bénévoles, "La corde sensible" a été tourné de nuit, à huis clos, dans le domicile de Tony.

    Un spectateur l'interrogeait sur le thème de la mort et sur le message véhiculé dans le court-métrage . " Mon héros est clairement confronté à la mort" signalait Tony. " D'abord, il veut se suicider par pendaison. Mais après une première tentative, il sera amené à venir en aide à une famille menacée par des cambrioleurs... Dans ce cas-ci, l'altruisme l'emporte sur l'égoïsme".  

    tony3.jpg

    Tony Pana tourne à présent dans "AB Négatif", un moyen métrage carolo de 45 minutes, où l'on suit deux frères dans un groupe infecté par une maladie. La carolo Margaux Colarusso ( qui a concouru à Miss Hainaut ) est une des principales actrices. Tout comme pour "La corde sensible", l'ambition de Tony Pana est de conquérir le marché américain ! JCH

    tony1.JPG

    Tony à gauche- une belle équipe !

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • FLEURUS- Week-end Route Napoléon

    routenapo1.JPG

    Dans la chambre de Napoléon

    Le week-end dernier se sont tenues les Estivales de la Route Napoléon à Fleurus.  Cette période est très chargée en bivouacs et activités diverses autour du thème napoléonien.

    Les festivités ont commencé par l'ouverture de la " Chambre de Napoléon " au Château de la Paix et se sont poursuivies par des balades en petit train, par une marche découverte de la Ville de Fleurus, telle que Napoléon l'a connue, en compagnie de Laurent Fauville, historien spécialiste de Napoléon, et par le récit " Napoléon, une destinée d'exception dans un monde qui change".

    routenapo2.JPG

    Au programme également:   "La Marche du Grognard" (11 kms) : découverte du champ de bataille, guidée, dont l'objectif est d'amener le public jusqu'au musée 1815 de Ligny. JCH

    routenapo3.JPG

    En route vers Ligny !

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • FESTIVAL: " Le bonheur, il est où ?" A scène sur Sambre !

    scènesambre10.JPG

    scenesambre11.JPG

    Christophe Maé, ses danseurs et ses musiciens: en grande forme ! Photos: J.C.Hérin

    La huitième édition de Scène sur Sambre s'est refermée dimanche soir, avec une participation globale de 18 000 personnes. Un bilan plus que mitigé par rapport aux éditions précédentes ( 25 000 personnes en moyenne)  même si Amir et Black M ont enflammé le public, en fin de festival. Samedi soir, Christophe Maé, entouré de 8 musiciens, livrait une prestation époustouflante !

    "Il était autrefois un gamin qui rêvait de musique et de se déguiser en cow-boy. Alors, il va faire" la route de la vie", et il prend un verre avec des musiciens métissés. Ce gamin, c'est moi ! " s'exclamait Christophe Maé, devant le public massé devant la grande scène flottante. Après plus de 400 concerts et déjà 2 millions de spectateurs, l’aventure continue pour " l'homme au chapeau",  en 2017 , avec une tournée et un nouvel album « L’Attrape-Rêves ».

    Belle générosité - l'artiste se dirige vers son public pour des poignées de main - et surtout quelle énergie pour ce quadragénaire français ! Tout au long du concert, Christophe Maé prend son harmonica, traverse la scène en quelques enjambées, bondit, se déplace vers ses musiciens, dont le guitariste belge Bruno Dandrimont. Poète, il s'adresse à la foule: " On va tamiser la lumière, on va se faire une nuit étoilée, ca va être magnifique! " .

    Les fans reprennent  en coeur: 'Il est où, le bonheur?", " On s'attache", "J'ai laissé",... Et puis l'artiste salue son public: " J'ai adoré être avec vous, en Belgique! En cadeau, une vidéo du concert postée sur Instagram ! "

    une courte pluie, vendredi

    Le festival avait démarré, vendredi, dans un parterre plutôt clairsemé.  En tête d'affiche: Puggy. Le groupe belge, composé du chanteur-guitariste anglais Matthew Irons, du bassiste français Romain Descampe et du batteur suédois Egil "Ziggy" Franzén, mettait le feu dans le public, notamment en lui faisant répéter les paroles du célèbre "Change the colours".  

    scenesambre2.JPG

    Puggy: un chouette concert, mais qui n'a pas attiré les foules... Photo: J.C.H.

    Il était tout juste 22h quand une pluie, courte mais intense, s'est mise à tomber sur la tête des festivaliers... C'est aussi ça les aléas d'un festival en plein air !

    scenesambre4.JPG

    Une courte douche !

    Samedi, en plus de Christophe Maé, on comptait la présence de Laura Crowe, la régionale de l'étape, David Léo, Mia Léna, Saule, et Alex Germys, le roi des platines, qui clôturait la soirée sur des rythmes endiablés.

    scenesambre18.jpg

    Alex Germys, le roi des platines! Photo: J.C.H.

    Ce dimanche, le public a ovationné le chanteur israélien Amir, représentant la France lors  du concours Eurovision de la chanson en 2016, avec la chanson " J'ai cherché".    

    Et puis, cerise sur le gâteau, le rappeur parisien Black M offrait des mélodies rythmées qui parlent aux jeunes et moins jeunes... Faire plaisir à toutes les générations, c'est aussi l'objectif du festival !

    blackm2.JPG

    blackm1.JPG

    Black M : une belle prestation! En décembre dernier, le rappeur était sur la place de la Digue, pour l'opération: "Viva for Life" ( récolte de 500 roses en 1/2 heure ) Photo: J.C.H.

    blackm4.JPG

    Accros de Black M !

    Micro-portraits:

    Nicolas ( 19 ans ) de Montigny-le-Tilleul

    scenesambre6.JPG

    " Cette année, les artistes sont un peu moins intéressants pour les jeunes.  Mes 4 potes d'université et moi regrettons, par exemple, Sean Paul, Magic System, Kid Noize,... présents lors des éditions précédentes. Un groupe comme Black Box Generation intéresse plus nos parents, par exemple... Heureusement que nous pouvons nous éclater sur la musique du DJ Alex Germys! "

    William ( 48 ans ) de Thy-le-Château

    scenesambre7.JPG

    "C'est la première année que je viens ici, et l'impression est plutôt positive. Ce festival est une réelle découverte. J'ai beaucoup apprécié la prestation de Puggy. Beaucoup de personnes sont rassemblées sur le site, mais on n'a pas de sensation d'étouffement. Et on n'attend pas longtemps pour avoir un verre, ce qui est appréciable".

    Alison ( 31 ans ) de Thuin

    scenesambre8.JPG

    "Je viens comme chaque année, et j'apprécie le climat de bonne entente qui règne dans le festival. Ici, on ne craint pas les bagarres. Les festivaliers ont un esprit positif. J'ai apprécié bon nombre d'artistes, dont Christophe Maé. Il parle des choses de la vie. Tout le monde peut se reconnaître un peu dans ses chansons. "

    Une sécurité renforcée

    Le niveau de menace générale fixé par l'OCAM a été maintenu à 3 lors du festival. Cependant, à la suite des attentats de Barcelone, des mesures de sécurité supplémentaires ont été prises. " En plus de l'appui spécialisé de la police fédérale, nous avons reçu un appui de la police aérienne et maritime, ainsi que des policiers de la zone Botha ( Botte du Hainaut) " précise Laurent Nicaise, directeur opérationnel de la zone de police Germinalt, regroupant Gerpinnes, Montigny-le-Tilleul, Ham-sur-Heure, Nalinnes et Thuin. Les effectifs policiers ont été augmentés: entre 15 et 20 policiers de plus, ce qui porte le nombre global à 50. Les fouilles sont effectuées par un service de gardiennage. Aucun barrage n'a été installé afin de permettre un déplacement fluide des navettes. Dimanche soir, des équipes de motards viendront en renfort pour la clôture de Scène-sur-Sambre. Une cellule d'aide psychologique a été mise en place en cas d'attaque terroriste.

    Evaluation

    Les +:

    - Les déchets sont ramassés régulièrement par des bénévoles et le terrain est bien nettoyé pour les concerts du lendemain.

    - Les "dépose-minute" ainsi que les navettes ont été appréciés par les festivaliers.

    Les - :

    - Les campeurs se plaignent de n'avoir pas eu d'accès à l'eau potable dans le campement et devaient payer une bouteille d'eau sur le site.

    - Trop d'usagers n'ont pas utilisé les poubelles de tri sélectif.

    Un festival en sursis ?

    Quid pour l'avenir du festival ? Cédric Monnoye, l'organisateur, s'interroge sur la suite à donner à ce festival, " qui aurait grandi un peu trop vite" selon lui... La baisse de fréquentation de cette édition peut être liée au fait que le festival des "Solidarités" à la citadelle de Namur était aussi organisé ce week-end là, et que le budget des festivaliers n'est pas extensible... Le festival " Scène sur Sambre" arrive aussi en toute fin de saison, et plusieurs festivaliers ont déjà vu Puggy par exemple...

    Cédric Monnoye pointe aussi la difficulté d'organiser des festivités sur un site assez exigu et difficile d'accès, de trouver des arrangements avec la Région Wallonne, les Voies Navigables, la Maison du Tourisme, de mettre d'accord les trois communes: Thuin, Montigny-le-Tilleul, Fontaine l'Evêque ... Bref, l'avenir du festival s'écrit en pointillés... J.C.HERIN

    scenesambre5.JPG

    Le public, à certains endroits, clairsemé, mais présent...

    IMG_1462.JPG

    scenesambre15.JPG

    Les festivaliers espèrent être de retour l'an prochain ! Photos: J.C.H.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire