Cultures - Evénements - Page 2

  • PORTRAIT: Sophie Pendeville, une Carolo heureuse !

    pendeville1.JPG

    photo: J.C.Hérin

    Dans " Boeing, Boeing", Sophie Pendeville, animatrice à RTL-TVI, est Janet, une hôtesse de l'air américaine. Pour la première fois, la pétillante Carolo/Montoise a rejoint la tournée de la troupe du Télévie. Rencontre.

    pendeville2.JPG

                                                                  Sophie et son fan club !

    J.C.Hérin:   Jouer au Centre Temps Choisi, c'est un peu revenir sur vos terres...

    S.P. En effet, j'y ai dansé, depuis l'âge de 5 ans ! ( J'ai suivi des cours de danse classique ) . C'est donc avec une certaine émotion que j'ai retrouvé cette salle "mythique " de mon enfance. Comme j'ai coutume de le dire, je suis très attachée à Mons, où je suis née, à Courcelles, où j'ai vécu une bonne partie de ma jeunesse, et à Charleroi, où j'ai fait mes études secondaires à l'Athénée Solvay et Vauban. Entre le Pays Noir, jusqu'à mes 18 ans, et la Cité du Doudou ( Je ne manque jamais une Ducasse!) , mon coeur balance !

    J.C.H.: Vous restez tout de même Carolo dans l'âme...

    S.P: Oui, bien sûr. J'ai gardé de nombreux contacts avec des Carolos. Quant à la Ville, je vois son évolution. Que de changements depuis quelques années ! Je me promène régulièrement au Centre Ville. Je trouve que cela devient de plus en plus plaisant. Mais je suis triste quand je parcours la rue  de la Montagne. J'y allais souvent en famille ou avec des copains. Il est temps de faire quelque chose pour lui redonner l'éclat qu'elle a connu.

    J.C.H. Fouler les planches, c'était une première pour vous ?

    S.P: Absolument, c'est une nouvelle expérience, et je ne la regrette pas. On se prend des fous rires tous les soirs ! Quant à mon rôle d'hôtesse américaine ( je prends l'accent!), draguée par Bernard, architecte habile Don Juan, je l'assure totalement. Petite, j'aurais même voulu embrasser la profession. C'est le rêve de toute petite fille ! Mais j'ai un problème: je suis malade dans les transports.

    J.C.H.:  La scène 3 est assez particulière...

    S.P.: Oui, lorsque je me couche sur Robert ( Olivier Leborgne ), le meilleur ami de Bernard, pour l'embrasser... D'abord, je le surprends, puis je m'applique, et enfin, c'est lui qui prend le dessus! Cela tient vraiment de l'acrobatie. D'ailleurs, je me suis légèrement blessée lors d'une représentation à Tubize.

    J.C.H. L'arrêt de l'émission " De quoi j'me mêle " a -t-il été une grande déception pour vous ?

    S.P. Il est clair que voir s'interrompre une émission quotidienne, dans laquelle  je me suis investie pendant deux ans d'abord comme chroniqueuse, puis comme présentatrice principale, ne m'a pas emballée. Mais nous ne faisions pas le poids avec d'autres émissions de téléréalité ! Cela dit, ça me permet de vivre d'autres expériences et de me lancer de nouveaux défis comme jouer dans la pièce du Télévie, par exemple. C'est avec plaisir que je retrouve sur les planches mon complice de télé Michaël Miraglia !

    J.C.H.:  Le Télévie, c'est important pour vous ?

    S.P. Bien sûr ! D'ailleurs je suis prête à acheter le canapé dans la pièce ! Une mise aux enchères est organisée au profit de la recherche sur le cancer. Tous les dons seront reversés pour l'opération ! Rendez-vous sur le site de Vavabid.

    pendeville3.JPG

    Sophie parmi les comédiens/animateurs de RTL/TVI-Bel RTL

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • GILLY- La Tournée Télévie est passée par le Centre Temps Choisi

    boeing1.JPG

    Les comédiens/animateurs de RTL/TVI

    Tout ce week-end, la troupe du Télévie a joué "Boeing, Boeing", une pièce de Marc Camoletti, au Centre Temps Choisi, au profit de l'Opération Télévie.

    Comment conquérir le coeur de plusieurs femmes en même temps, sans que l'on ne s'aperçoive du petit manège ? Bernard ( Michaël Miraglia), charmant célibataire, a trouvé la solution en choisissant trois hôtesses de l'air de compagnies et de pays différents. Avec la complicité de sa bonne, il jongle entre Judith l'Allemande ( Sandrine Corman) à la rigueur hilarante, Juanita, une espagnole passionnée ( Maria Del Rio ) et Janet ( Sophie Pendeville), l'Américaine survoltée. Le tout est d'harmoniser les plannings !    

    boeing5.JPG

    Séance de dédicaces !

    Un décollage toute allure avec une intrigue irrésistible, des personnages qui incarnent toute l'insouciance des années 60 et des rebondissements à gogo... Dans la distribution également Sandrine Dans et Olivier Leborgne. 

    Après le spectacle, les comédiens au complet se livrent à une séance de dédicaces. La rencontre était chaleureuse, et les commentaires sont assez élogieux.

    " Comme dans tout bon vaudeville, les portes claquent au bon moment! " notent Patrick, Pascal et Johan de Fleurus." Si le début est un peu lent, la pièce trouve rapidement son rythme ". 

    Pour la 30e édition, le Télévie innove en permettant aux fans du Télévie d’acquérir les meubles, les objets de décoration et les costumes qui auront été utilisés tout au long des représentations. Pour participer aux enchères, rien de plus simple, rendez-vous maintenant sur le site de Vavabid. Chaque euro récolté dans le cadre de ces enchères est intégralement versé au FNRS pour financer la recherche contre le cancer.

    boeing4.JPG

    Patrick, Pascal et Johan, trois spectateurs assidus

    boeing3.JPG

    D'autres fans, venus en famille !

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • 17ème SALON DES ARTISANS D'ART

    tisseuse2.JPG

    Patricia, tisseuse de perles

    tisseuse3.JPG

    De bien jolies perles

    Patricia prend une perle en bois et, avec d'autres petites perles d'1,5 mm, travaille en circulaire autour de la perle, au gré de son imagination...Elle transforme le cordon en pendentif, dispose des perles autour d'un cuir ou d'un bracelet,... Cette habitante de Fontaine l'Evêque est une des 40 artisans d’Art qui partage son savoir-faire et sa passion au 17ème Salon des Artisans d'Art à l'hôtel de ville de Châtelet. C'est un peu par hasard qu'elle s'est adonnée au tissage de perles. Suite à une hospitalisation, elle a découvert un atelier créatif sur les perles. " J'y ai trouvé un certain plaisir et du réconfort" souligne-t-elle. Puis, de fil en aiguille, elle s'est rendue à l'un ou l'autre  marché artisanal, et a fait de cette activité une véritable passion. Aujourd'hui, elle a créé sa propre boutique: " Le monde de Pat'"

    tisseuse5.JPG

    Le salon rassemble d'autres types d'artisanat: broderie, céramique, chapellerie, coutellerie, créations textiles, cuir, dentelle, dinanderie, menuiserie, meubles en carton,... Nouveautés : bijoux en perles de culture et à partir de couverts anciens, créations en jeans, décoration du verre, garnissage, maroquinerie, poésie, travail de la pierre bleue,...Jusqu'au 4 février. En semaine de 10 h à 17 h, vendredi et samedi de 10 h à 18 h et dimanche de 11 h à 18 h. Entrée gratuite. J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • MARCINELLE- Hommage aux verriers wallons au Bois du Cazier

    verre1.jpg

    Colnet aux Hamendes, Gobbe à Lodelinsart, ou encore Condé, dans le quartier du Faubourg... Dans le Pays de Charleroi, le verre était un secteur florissant au 19ème siècle.

    Une exposition " La Verrerie, une ruche humaine ?" actuellement au Bois du Cazier, est consacrée à cette industrie qui, avec la sidérurgie, le textile et le charbon, a contribué à l'essor économique de la Wallonie. Présent lors du vernissage, un groupe "Faubourg de Charleroy 1830 " était habillé en costume d'époque.

    verre4.JPG

    Groupe Faubourg de Charleroi 1830

    L'exposition met en perspective les conditions de travail, les loisirs, les difficultés d'une vie d'ouvrier,... "L'histoire de l'industrie du Verre est le fait de l'homme dans toute son humanité " faisait remarquer l'échevin Serge Beghin.

    verre2.jpg

    Le visiteur est amené à expérimenter, dans des ateliers, le portage de bouteilles dans l'arche de recuit, le poids d'une canne avec paraison,... et à cheminer à travers des visages d'hommes, de femmes - et même des enfants!- qui ont travaillé  dans les verreries. " On voit, par exemple, sur des photos, des femmes transporter des canons de 12 à 15 kilos. C'était chose courante à l'époque ! " soulignait Stéphane Palaude, adjoint à Catherine Thomas, commissaire.          

    On y découvre aussi un portrait d'Oscar Falleur et un pipe à l'effigie de Xavier Schmidt,  syndicalistes verriers, qui ont donné leur nom à une rue de Marcinelle Villette.

    verre3.jpg

    Le portrait d'O.Falleur et la pipe à l'effigie de X.Schmidt

    " Cette exposition s'inscrit dans le cadre de l'attribution du "Label du patrimoine européen" faisait remarquer Jean-Louis Delaet, directeur du Bois du Cazier. JCHérin

    L'expo est accessible jusqu'au 27 mai, au Musée  du Verre de Charleroi, site Bois du Cazier, du mardi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13 h à 17h, et le samedi et dimanche de 10h à 12h30 et de 13h à 18h. Plusieurs animations, sont prévues, dont des concerts apéritifs le dimanche. Pour toute info: 071/86 22 65. www.charleroi-museum.be

    verre5.JPG

    IMG_5841.JPG

    Lors du vernissage

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CHARLEROI- Soumonces en musique !

    soumon2.JPG

    Les Récalcitrants étaient de sortie !Ici, de gauche à droite Pauline Dehavay et son cousin Romain, ainsi que Julien Jomaux.

    Le Mardi Gras approche à grands pas... L'occasion pour les sociétés carnavalesques de Charleroi de faire leurs soumonces en musique, samedi,en Ville ! Martelant le sol de leurs sabots, les uns avaient gardé la tenue traditionnelle: sarrau bleu, pantalon blanc, casquette noire, foulard rouge, collier d'apertintailles,...

    soumon4.JPG

    soumon3.JPG

    Lucas ( 5 ans ) est gille dans la Jeunesse Commerçante.

    D'autres avaient revêtu des costumes de fantaisie: chapeliers, moines bouddhistes, Lucky Luke et les Dalton, Tintin et le capitaine Haddock,... Dans les divers établissements visités ou dans les rues, la bonne humeur se lisait sur tous les visages pour chasser Bonhomme Hiver! JCH

    soumon1.JPG

    soumon14.JPG

    soumon5.JPG

    soumon6.JPG

    soumon12.JPG

    Inspirés par l'univers d'Hergé

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • MARCHIENNE: EXPO "AU PAYS NOIR, LES MERVEILLES " de Frédéric Legrand

    Hommage à Lewis Carroll,  bien sûr !

    fredoexpo.jpg

     

    " Après avoir exposé à l'Académie des beaux Arts de Charleroi, à la Maison du Tourisme de Charleroi et après la MADO aussi en Février 2017,  je présente pour février 2018 une expo un peu plus intime. 

     

    Il s'agit vraiment de la genèse des projets exposés, des croquis, dessins préparatoires, des écrits, et objets, décors, accessoires et costumes que j'ai pu faire moi même.

     

    D'habitude, dans les autres expos, je mets  toujours mes collaborateurs, leurs créations, le résultat de projet communs.  Exceptionnellement ici, pour que les gens me cernent mieux, c'est uniquement ce qui est fait par mes mains.  Ici, c'est pour vraiment montrer que ce que je fais à un réel côté artistique avec beaucoup d'artisanatOn me case trop en tant que technicien avec juste une caméra et un ordinateur et des effets spéciaux numériques. Alors que derrière cela, je fais sculpture, peinture, dessin, construction, coutures, maquillage, ....

     

    Bien sûr, il y a des clins d'oeil à mes collaborateurs sans qui plein de projet n'aurait pu voir le jour à qui je rends hommage au travers de l'expo.  C'est en collaboration et proposé par La bibliothèque Youcernar (Serge Budahazi) qui donc propose de découvrir les coulisses d'un vidéaste Carolo au château Bilquin de Cartier "

     

    Fred Legrand

     

    Voici les infos pratiques :

    Expo du 31 janvier au 28 février 2018

    Bibliothèque Marguerite Yourcenar  -  Tél.: 071/86.56.27

    Château Bilquin de Cartier, Place du Perron 38 - 6030  Marchienne-au-Pont

    Mercredi : 10h -12h et 15h30 -17h30

    Jeudi : 15h - 19h

    Vendredi : 15h - 17h

    Accès : Parking gratuit (Possibilités d'accès : métro M1/M2 arrêt Cartier, bus à 50 m et gare à 800 m)

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CHARLEROI- Marc Parmentier à la Ruche Théâtre, ce samedi

    Spectacle Marc Parmentier 27 janvier 20h30 La Ruche Théâtre Marcinelle (Avenue Mesurée, 2).

    parmentier.jpg

    Ce samedi 27 janvier à 20h30 à La Ruche Théâtre, Marc Parmentier présente un spectacle de chansons wallonnes intitulé  "MOMINS".
     
    Des chansons originales, anciennes et récentes, dans une ambiance jazzy.
     
    Ce spectacle rythmé et chaleureux  s’inscrit dans le cadre de la sortie de l’album en wallon "MOMINS" .
     
    Le plaisir d’écouter de belles mélodies, un environnement musical qui laisse chanter la langue wallonne.
    Les traductions des textes sont mises à la disposition des spectateurs qui le souhaitent.
       
    Sur scène Marc sera entouré de 3 musiciens de talent.
    Hervé Noirot au piano
    Benoît Vanderstraeten à la basse
    Michel Moliterno à la batterie.
     
    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CINEMA- Les Tuche ont débarqué à PATHE Charleroi

    tuche8.jpg

    Lundi soir, le film: "Les Tuche 3: Liberté, égalité, fraternituche" a été projeté en avant-première dans deux salles du Pathé Charleroi. Et si les Carolos partageaient des points communs avec cette famille de joyeux zozos ?

    tuche5.JPG

    Un accueil chaleureux !

    Véritable marathon pour quelques membres du film " Les Tuche 3"! Le réalisateur Olivier Baroux, ainsi que les acteurs Isabelle Nanty, Sarah Stern et Pierre Lottin quittaient Bruxelles en soirée pour venir présenter le film dans deux salles au Pathé Charleroi. Jean-Paul Rouve ( Jeff Tuche ) était absent pour raison familiale.

    L'animatrice de RTL TVI, Emilie Dupuis ( carolo!) chauffait un peu le public à la fin des séances, avant de présenter l'équipe française aux spectateurs. "L'idée des Tuche est née dans votre pays, à travers l'émission de la RTBF Strip Tease ! " a lancé Olivier Baroux . " Quel régal de    (re) voir la famille De Becker ! Les secrets du bonheur pour Christelle, Christophe, Christine, et pour leurs parents, assez proches des Tuche: la bonne humeur, le chien Teddy, trois poissons rouges, un dessin animé et un flacon de ketchup. Vide ! Une bouteille de ketchup, que tour à tour chaque enfant de la famille essaye de vider alors qu'elle est quasiment vide !"

    Généreux comme les Carolos !

    tuche4..jpg

    Avant la projection, Carole, Leslie, David et Olivier de Roux, Châtelet et Jumet, des vrais fans du film, soulignaient: "On a tout de suite accroché aux répliques devenues "culte" du film, notamment: " Un pour Tuche, Tuche pour un! "                   

    Les jeunes gens osent même une comparaison avec certains Carolos.  " Il faut éviter de tomber dans la caricature. Certains diraient aujourd'hui qu'ils sont un peu des "barakis", notamment quand on les voit manger des frites à longueur de journée et quand on entend dire Jeff: " J'suis un chômeur, mais j'ai pas l'temps". Mais il faut aller au-delà de ça. Certes, ils ne font pas de manières, mais surtout ils sont authentiques et généreux. Ils ont le sens de la famille et se tiennent toujours les coudes, quelle que soit la situation !" JCH

    Leurs liens avec Charleroi

    Isabelle Nanty: dans une ancienne usine

    tuche1.jpg

    En 2014, Isabelle jouait dans la région: "Le Grimoire d'Arkandias" d'Alexandre Castagnetti et Julien Simonet. "Le tournage se déroulait dans une ancienne usine de broyage de charbon. Malheureusement, à cause d'un timing assez serré, et d'un temps très pluvieux, je n'ai pas pu visiter Charleroi, mais je le ferai un jour! "

    Dans le film, l'actrice incarne Cathy, l'épouse de Jeff Tuche, devenu Président de la République. " Je suis toujours bienveillante envers mon mari, que je suivrai dans toutes les circonstances! " signale-t-elle.

    Sarah Stern: belle-fille d'un producteur carolo

    tuche2.JPG

    Stéphanie Tuche, la fille de Jeff et Cathy, est interprétée par Sarah Stern. " Vraie fan de Paris Hilton, je reste toujours une bimbo pas très futée et superficielle dans le film. Je ne vois pas pourquoi je changerais!" confie-t-elle avec humour. Dans la vie, Sarah a pour beau-père Joseph Méli. Fondateur du salon "Bio Foodle" à Charleroi/Expo, ce dernier produit des graines germées pour la firme Méli-Jo à Mont-sur-Marchienne. " Ma mère tenait un restaurant bio, et elle a travaillé avec Joseph."

    Pierre Lottin, déjà acteur dans "Souviens-toi"

    tuche3.jpg

    Originaire d'Ile de France, Pierre Lottin connait bien la région de Charleroi  pour y avoir joué, au côté du cascadeur Mehdi Depret, dans " Souviens-toi", une mini-série de thriller policier française en six épisodes de 52 minutes. Dans le nouvel opus des Tuche, il incarne à nouveau Wilfried, homosexuel, qui se prend pour un rappeur gangsta, surnommé Tuche Daddy. "J'adore ce personnage: j'adore mon canapé et je fais toujours comme papa. Je suis  aux antipodes de mon frère Donald ( Coin Coin ), l'intello de la famille". J.C.HERIN

    tuche.jpg

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- Bernard Lavilliers accompagné de deux musiciens carolos

    blavilliers1.jpg

    "J'ai vu ma ville, quand je te vois, j'ai vu ma ville partir en vrilles, j'ai vu ma ville partir en friches, j'ai vu ma ville comme je te vois..." Bernard Lavilliers a célébré Charleroi ( en parlant également de la bière " Bisous M'Chou!" ), vendredi soir, lors de son concert au PBA, archicomble pour l'occasion...      

    blavilliers2.JPG

    Lavilliers n'a pas hésité à faire le lien entre sa ville natale de Saint-Etienne et la Cité carolo ." Le travail dur dans les mines, la crise de la sidérurgie, les licenciements, la précarisation,... tout ça peut être mis en parallèle avec ce que vous connaissez depuis quelques décennies" a-t-il souligné.         

    blavilliers4.JPG

    Ses paroles font toujours écho à l'actualité, dénonçant la torture, les OGM, les conflits armés, le nucléaire,... Tout comme les attentats dans " Vendredi  13 », les mises à pied expéditives avec l'ironique « Bon pour la casse » et le sort des immigrés avec « Croisière méditerranéenne » ( qui ouvrait le concert) , qui figurent sur le 21e album: "5 minutes au paradis". Sur la scène, inondée de lumières, des musiciens franco-belges s'en donnaient à coeur joie.          

    Les deux Carolos: le guitariste marcinellois Daniel Romeo, qui accompagne Lavilliers depuis trois ans, et Olivier Bodson de Mont-sur-Marchienne, trompettiste et guitariste, n'ont pas ménagé non plus leur plaisir. Les musiques très rythmées, dont la salsa et le reggae, faisaient danser les spectateurs, dans une ambiance de folie... Généreux, le chanteur a fait deux rappels !

    blavilliers3.jpg

    Un public conquis !

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CHARLEROI- Eden: Grande Fabrique du Carnaval !

    fabrique2.JPG

    Peggy Francart et sa lionne

    fabrique6.JPG

    Des créatures...bizarroïdes !

    Responsable du groupe " Citoyen", l'Eden est en ébullition pour la préparation du Carnaval. Beau succès, puisque le nombre de participants est passé de 300, l'an passé, à 450 !

    La grande salle s'est transformée en Fabrique, où chacun(e) vaque à ses occupations. L'imagination est sans limite(s) ! Peggy Francart de la Compagnie Tak/Tak s'active pour la fabrication d' un lionne ( inspirée de Tutur et Totor ) aux mamelles généreuses et aux couleurs "soleil" pour réveiller les terres, Loeiz Le Guillerm ( Compagnie Zigomart ) pour un char à la carrosserie cartonnée, le tout recouvert d'un grillage, Laurence et Sabah pour des jupes avec pompons, qui seront portées par des accueillantes de l'ATL ( Accueil Temps Libre ), Christophe décalque des patrons pour créer des pulls,...

    fabrique4.JPG

    fabrique7.JPG

    Jusqu'au Mardi Gras, il est toujours possible pour le public d'écrire, de dessiner, de calligraphier des " idées noires" et de venir les déposer anonymement dans une grande sacoche installée à l’entrée de l’Eden ou chez les partenaires ! Elles seront brûlées, en fin de Carnaval, avec le Corbeau pour qu’elles disparaissent à tout jamais avec l’arrivée du printemps.

    fabrique1.JPG

    La Grande Fabrique est ouverte jusqu'au 4 février à partir de 11h et les jeudis en nocturne jusque 22 heures ! Les activités sont gratuites.

    fabrique5.JPG

    Place à l'imaginaire...

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • ANDERLUES- David fabrique des bijoux à partir de pièces de monnaie

    bijoux1.jpg

    David Dache-Liebershon ( 49 ans ) est un des 9 artisans sur terre à pratiquer son art ! Cet habitant d'Anderlues retravaille des pièces de monnaies de différents pays pour les monter en bijoux.

    bijoux2.jpg

    Nommé Artisan d'art de la Province du Hainaut, il y a 2 ans, David Dache-Liebershon ( 49 ans ) sera un des exposants du 17ème salon des Artisans d'art, qui se tiendra du 27 janvier au 04 février à l'hôtel de ville de Châtelet. Il pratique son art depuis l'âge de 12 ans. A son actif, de nombreuses expositions en Belgique, France, Russie, Pologne,...                          

    Sa particularité: créer des bijoux à partir de pièces de monnaie, d'après des motifs divers... L'Atomium peut l'inspirer par exemple. Pour la Saint Valentin, il a réalisé une pièce de 2 euros avec le petit coeur fait avec les mains, qui peut être montée en manchette (cuir) ou en pendentif.

    Plusieurs étapes se succèdent: ciselage, limage avec un fil très fin ( le bocksil ) , polissage à la main et à la fin le montage. Les qualités requises: la patience, la méticulosité, la maîtrise des outils.

    bijoux4.jpg

    un art né dans les tranchées !

    Un tel travail est exigeant: il lui arrive de se lever à 4 heures du matin et de se coucher à 22 heures! Une pièce peut lui prendre de 6h à... 3 mois! Mon métier exige du sérieux . C'est simple, j'aime le travail bien fait" insiste-t-il. " Toute personne qui crée ou transforme la matière et transmet son art est un véritable artisan".

    David a rencontré son formateur Karl Fischer, bijoutier d'art, maître artisan germanophone à Eupen qui lui a dit: " Dieu lui a donné un don, je vais lui apprendre à travailler de ses 10 doigts".6 ans d'apprentissage ont été nécessaires pour maîtriser complètement cet art. Ils sont seulement 9 artisans sur terre à exercer cette discipline ! Et David prépare actuellement déjà sa succession, avec un élève en école de bijouterie.

    Mais il est difficile d'en vivre. " Un bijou avec des papillons pour motifs coûte entre 190-200 euros, alors qu'il devrait être vendu au moins 300 euros, vu le temps que j'y ai passé : au moins 1 semaine !" souligne l'Anderlusien. Insolite: cette discipline est née entre 1914-1918 dans les tranchées belges, durant l'hiver, pour occuper les poilus dans les moments d'accalmie entre les    combats ! Pour toute info: voir page Facebook Maison Moshart.  0468/536473. J.C.HERIN

    bijoux3.jpg

     

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • THEATRE- "El tin dès cérèjes" au Centre Culturel de Presles, ce week-end

    cerejes1.jpg

    " Laissez-nous vous conter la déjantragicomédidactique , histoire de la pauvre petite Baboute, marchande  de saurets dans une petite ville de notre Wallonie! Vos dallez vîr ç’ qui vos dallez vîr toutes vos p’tites vîyes dins nos histwères.  Vos dallez vîr ç’qui vos dallez vîr les p’tits, les grands, à vos mouchwèrs…"  

    Après l'énorme succès du " Bourjwès djintilome" ( "Le Bourgeois Gentilhomme" de Molière), le metteur en scène, auteur et comédien Victor Gravy adapte  en wallon carolo  "Mélopolis" de Patrick Chaboud.      

    " Ce spectacle ayant pour toile de fond la tragédie de la Commune de Paris de 1871, j'ai immédiatement entrevu la possibilité de la transposer à notre Histoire, celle vécue par nos grands parents, lors des grandes grèves de 1890, de manière analogue" poursuit Victor Gravy. Tout commence le jour où notre malheureuse Baboute est entraînée dans l’aventure théâtrale par un metteur en scène un peu illuminé. Ce dernier a l’idée géniale de monter un spectacle sur les « grandes grèves » et sur les barricades dressées par les ouvriers révoltés par la misère dans laquelle les précipitent les financiers de l’époque. Le public y rencontrera les Thénardier, deux personnages échappés du roman "Les Misérables" de Victor Hugo, Cosette, Gavroche et surtout, l’inspecteur Javert  à la recherche du traître… Belle et impressionnante distribution !

    Comédiens, figurants, et marionnettes... attendent le public sur la scène ! La musique est de Hugues Maréchal. "El tin dès cérèjes", comédie musicale très rythmée et quelque peu déjantée ( dans le style des Monty Python!),  est à voir au Centre Culturel de Presles, les 19 et 20/1 à 20 h et le 21/1 à 16h. Réservations:  0486/ 57 39 79. Prix : 10 euros

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • MONTIGNIES- SUR- SAMBRE: Vernissage de l'expo " Confessions chromatiques"

    L'atelier du projet et l'église Saint Remy vous invitent au vernissage de l'exposition "Confessions chromatiques" de Christel, Eveline, Félicie, Jacqueline, Jean, Mara, Maria, Miranda et Stéphane (Maître de cérémonie : Grégory Carlier).

    Vernissage : le samedi 10 février 2018, à partir de 18h en l'église Saint Remy de Montignies-sur-Sambre, ou sont conservées les reliques de Saint Valentin.

    Exposition de 10 au 17 février 2018 de 14h à 18h.

    saintremy.jpg

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements 0 commentaire