Coup de coeur - Page 4

  • CHARLEROI- L'Ancre souffle ses 50 bougies

    ancre1.jpg

    Le "petit théâtre sous le ring" a bien grandi. L'Ancre souffle aujourd'hui 50 bougies ! Et les projets ne manquent pas pour cette institution carolo  qui, après d'imposants travaux, augmentera considérablement sa capacité d'accueil.

    Situé face à la piscine Hélios à proximité des pilastres du ring, L'Ancre ne dispose pas d'une visibilité optimale à Charleroi... Mais, à bien y regarder, cet emplacement un rien atypique n'en est-t-il pas un de ses atouts ?

    C'est en 1967 que tout a commencé. Avant de s'installer au 112, rue de Montigny, espace qu'il occupe depuis 1982, le théâtre a voyagé. D'abord au Conservatoire de Charleroi, puis à l'hôtel de Ville, au PBA et enfin au Centre Culturel de Mont-sur-Marchienne. L'Ancre est alors dirigé par Jacques Fumière, un des co-fondateurs, qui en sera le directeur artistique, puis administratif jusqu'en 2010. Incarnant à lui seul le théâtre de L'Ancre, l'homme au rire tonitruant, qui a marqué les esprits carolos, s'est éteint en 2011.

    ancre6.jpg

    Jacques Fumière

    théâtre élu Carolo de l'année 2014 !

    Le Théâtre prend place dans un ancien dépôt de batteries! Par une programmation novatrice et audacieuse, L’Ancre se professionnalise avec, entre autres, des pièces comme "Pays Noir, mes racines" (1983), rendant hommage au passé ouvrier de Charleroi ( Madeleine Fabrice et l'accordéoniste Marc Keiser sont encore dans la mémoire des Carolos!).

    ancre2.jpg

                           "Bella, Marie, Tim et Harry vont à la mer " de Whitehead ( 1984)

    En 1991, Bernard Gillard (père du comédien Damien et du journaliste de la RTBF Nicolas! ) ajoute dans la programmation le « Cycle Attraction » pour toucher un public plus large.

    Dès 1996, L’Ancre s'associe à l'Eden pour le Festival Bis-Arts. Des partenariats voient le jour avec Charleroi/Danses et le PBA lors de la création du Focus flamand en 2003. L'arrivée de Jean-Michel Van den Eeyden apporte un nouveau tournant. Il fait rayonner L’Ancre et ses créations au delà des frontières belges (Festival d’Avignon, Edimbourg, Londres, Suisse, Tunisie, Maroc…) En 2014, L’Ancre est élu "Carolo de l'Année" ! En 2017, le théâtre devient "L'Ancre Royal'! L'équipe se compose aujourd'hui de 11 personnes pour la diffusion, la technique, la communication, la programmation...Parmi elles, Anne-Thérèse à la billetterie depuis 1982 ! JCH

    ancre12.jpg

    Anne-Thérèse, le premier contact du public avec l'Ancre

    ancre7.jpg

    Jean-Michel Van den Eeyden,  directeur artistique de L'Ancre à partir de 2008, et directeur général depuis 2010: crédit Luciana Poletto

    Jean-Michel Van den Eeyden : " J'ai tissé des liens forts avec Charleroi"

    Directeur artistique de L’Ancre depuis 2008, et directeur général depuis 2010, Jean-Michel Van den Eeyden a été formé au Conservatoire de Liège, d'où il est sorti diplômé en 2001. Bruxellois d'origine, il a rejoint Charleroi en 2002 au Théâtre de la Guimbarde, en résidence à l'Eden. " C'est une Ville que je ne connaissais pas bien, mais avec laquelle j'ai tissé des liens très forts. Le côté "underground " de Charleroi avec un passé industriel très lourd, mais en même temps la simplicité et l'authenticité de ses habitants en sont assurément des points forts".

    En 2005, il crée, toujours à la Guimbarde, "Stone" ( joué 300 fois! ). Le spectacle traduit le malaise de deux jeunes adolescents en quête d'eux-mêmes, thème social cher au metteur en scène, acteur et pédagogue. Suivront "Push Up" en 2006, "Mère Sauvage" en 2009, "Un Homme Debout" en 2010, "Garuma" en 2012, "Nés Poumon Noir" en 2013, "Les Villes Tentaculaires" en 2014 et "Amnesia" en 2015. La même année, il met en scène « Smoke on the water » ( vu par 8000 spectateurs, on se souvient des projections de Dirty Monitor) , également dans le cadre de Mons 2015.

    ancre8.jpg

                            "Smoke on the water": crédit: Leslie Artamonow

    ancre5.jpg

    Un Homme Debout" crédit: Luciana Poletto

    " Porter un regard sur le monde, rester critique par rapport à des grands systèmes qui dirigent l'homme ( parfois à son insu ), pratiquer le discernement,... en n'excluant pas l'humour ou la causticité, sont des missions du théâtre contemporain" insiste Jean-Michel Van den Eeyden. " Je conçois un peu L'Ancre comme une agora, un espace citoyen".

    ancre4.jpg

    façade actuelle: crédit: Leslie Artamonow

    Spectacles en Avignon dans " l'Eldoradôme"

    2017 est une année clé pour L'Ancre avec un projet mené en collaboration avec le Théâtre de Poche de Bruxelles dans le cadre du Festival d'Avignon Off : L'Eldoradôme, un dôme géodésique de 16 mètres de diamètre, équipé de 100 places assises et d'un plateau de 8 sur 6 mètres. Du 8 au 28 juillet, "La Route du Levant " de Dominique Ziegler, qui interroge le sujet complexe de la radicalisation religieuse violente, fera partie des 7 spectacles (6 belges et 1 français) qui y seront programmés. Par ailleurs, " La Vedette du quartier", mis en scène par Jean-Michel Van den Eeyden, de et avec Riton Liebman, sera présenté au Théâtre des Doms, la vitrine du théâtre belge francophone à Avignon.

    Des spectateurs de plus en plus nombreux

    Les chiffres parlent d'eux-mêmes: de 5951 personnes en 2010 à 9958 en 2015,... le public est en augmentation. En 2016, le nombre de 19 621 spectateurs est atteint, si l'on prend également en compte "Smoke on the water"! Quant au Festival KICKS !, " Regard(s) sur la jeunesse", il est passé de 7100 personnes en 2012 à 11 400 en 2016 ! Du 16 février au 24 mars 2018, ce festival devrait faire aussi le plein avec des spectacles, des animations, des ateliers...

    Chaque saison, les spectacles sont aussi plus nombreux. De 8 propositions annuelles dans les années "Fumière", qui étaient programmées durant quelques week-ends d'affilée, on est aujourd'hui à 25 spectacles pour la saison prochaine.

    Un lieu festif et décalé

    Depuis quelques années, L’Ancre sort des sentiers battus pour des journées et soirées à thèmes. En septembre dernier par exemple, lors de son dimanche d’ouverture sur le thème des sixties, le théâtre présentait sa nouvelle saison riche en spectacles divers: danse, théâtre, musique, cabaret, jeune public,.... Le public, aux cheveux colorés, grosses lunettes, tee shirts à fleurs,... avait débarqué dans les jardins du théâtre ! Ce même esprit décalé soufflera les 16 et 17 septembre prochain, lors du week-end d'ouverture: "décadence royale"! Une ouverture exceptionnelle pour les 50 ans de cette institution.

    ancre10.jpg

    soirée hippie à l'Ancre. photo: JCH

    Trois ans de travaux...

    L'Ancre va connaître prochainement un profond lifting. Deux maisons à la rue de Montigny ainsi que deux maisons à la rue d'Assaut ont été achetées pour l'agrandissement du bâtiment. Deux salles de spectacles vont y être aménagées: l'une d'une capacité de 400 places et l'autre de 120 places, alors que la salle actuelle en compte 102. Début des travaux en 2018-2019. Ceux-ci devraient durer trois ans. En attendant, L'Ancre va devoir trouver un autre lieu...

    Vers un nouveau centre dramatique carolo?

    Autre projet d’envergure pour L’Ancre : la volonté de devenir un Centre Dramatique à moyen terme lorsque le nouveau théâtre sera construit (à l’instar des quatre centres dramatiques déjà existants: le Théâtre de Liège, le Théâtre de Namur, le Varia à Bruxelles et Mars, Mons Arts de la Scène) J.C.H.

    ancre9.jpg

    week-end d'ouverture: Leslie Artamonow.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • BOUFFIOULX- Fête de la Poterie

    biron2.JPG

    Yann Lejeune magicien: un talent fou !

    Ce week-end, la Cité bouffalonienne était réunie autour de ses trois poteries: Dubois, Lardinois et Biron. Le coeur était à la fête pour la 48ème édition, malgré le temps pluvieux, surtout samedi.

    "Il pleut tellement que nous n'avons même pas revêtu nos habits... On s'ennuie un peu comme des rats morts ! " s'exclamaient, samedi, les membres de la Mesnie di Matra, Compagnie de reconstitution médiévale 14/15ème siècle de Bouffioulx. Une pluie continue a isolé le campement ainsi que le chapiteau dans lesquels se déroulaient les festivités. " La météo est vraiment l'élément    le plus imprévisible de la fête ... Cela dit, le programme, concocté par le Syndicat d'Initiative, a été maintenu " précisait Françoise Abad Gonzalez, échevine du Folklore. Pour la première fois, les festivités s'ouvraient par un spectacle de fauconnerie, à la place de France. Samedi, des saltimbanques déambulatoires issus de la Puck Compagnie ont animé le public, tout comme le Carolo ( très doué!) Yann Lejeune, par ses numéros de magie. Dimanche, la météo était meilleure. Profitant de belles éclaircies, un cortège folklorique s'ébranlait dans les artères du Centre, avec la présence de 6 géants, dont 2 du Carnaval de Charleroi, en invités !

    biron3.JPG

    Les artistes saltimbanques de la Puck Compagnie

    premier magasin en 1935 !

    Les trois poteries étaient, bien sûr, accessibles tout le week-end. Une affaire de famille ! Chez les Biron, on en est déjà à 5 générations ! Arrière-petit-fils de Pierre, petit-fils de Willy, fils de Nelly ( 60 ans de présence à la poterie!), Sébastien Lambert perpétue la tradition. Son fils Valentin ( 19 ans ) reprendra-t-il l'entreprise ? Rien n'est moins sûr... Le premier magasin avait été ouvert en 1935 , à la rue de la Maladrerie à Châtelet.       

    biron1.JPG

    3 générations représentées sur cette photo

    Aujourd'hui, Sébastien fabrique de la poterie utilitaire ( 75% de son chiffre d'affaires ): beurrières, pots à condiments, plats à brochettes, tasses, assiettes personnalisées, ... ainsi que de la poterie ornementale: fontaines à eau, masques de gilles, cornes d'abondance ou encore "la pipe à café", petit clin d'oeil à René Magritte ! " Nous continuons à créer de nouveaux produits artisanaux de qualité ( des pièces uniques!),  mais la clientèle est en baisse: 60%  en dix ans" signale Sébastien Lambert. " En cause: la baisse du pouvoir d'achat, mais aussi la concurrence des articles venant d'Ikéa, de la Chine,... Il va falloir se battre pour survivre". JCH

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • MARCINELLE- 60 ans d'immigration grecque en Belgique

    grec.JPG

    A l'instar des mineurs de plusieurs communautés, des travailleurs grecs sont venus dans nos mines belges. Pour célébrer les 60 ans d'immigration grecque dans notre pays, la Communauté Héllénique de Charleroi, présidée par Karalabos Raptis, fils de Stavros, mineur décédé en 2008, avait mis sur pied un week-end de commémorations et des festivités au Parc de Monceau ainsi qu'au Bois du Cazier. La catastrophe du Cazier en 1956 a stoppé l'immigration italienne. C'est dans ce contexte que l'année suivante était signée la Convention entre la Grèce et la Belgique.

    Originaires de Kalimnos, six mineurs grecs ont perdu la vie à Marcinelle: Demetre Kambilis, Lyberis Foupopoulos, Constantin Hatzigiorgis, Nicolas Katsinis, et Panayotis Tsiazis. Un hommage  leur était rendu sur le site du Cazier, avec également Jean-Louis Delaet, directeur, et le pope Nicolas Arvanitopoulos.

    Présentes également Ourania et Eftichia Tsovilis, filles de Périclès, mineur qui a travaillé aux Vallées à Gilly et au charbonnage numéro 10 du Gouffre à Châtelineau. A Charleroi, la Communauté grecque en est actuellement à son quatrième génération. J.C.H.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Société 0 commentaire
  • PORTRAIT- Anthony Cujas sur NRJ Belgique, tout l'été !

    cujas1.JPG

    Anthony à la Manufacture Urbaine

    cujass4.jpgLes vacances seront bien remplies pour Anthony Cujas de Châtelineau... Durant toute cette période estivale, cet étudiant en Communication à la Haute Ecole Condorcet anime des émissions radio sur la station NRJ Belgique. Rencontre avec un jeune homme sympathique et féru de culture. J.C.Hérin

     

    JCH: Anthony, vous voilà aux commandes d'émissions sur NJR Belgique, pendant tout l'été. Pas trop stressant ?

    Anthony Cujas ( A.C.): C'est un beau défi à relever, mais je n'en suis pas du  tout à mes débuts ( même si je ne suis âgé que de 22 ans !). La radio est une véritable passion. Quand j'étais petit, j'enregistrais de "fausses" émissions sur des cassettes, puis j'ai animé une tranche le dimanche sur une radio locale à Roselies.

    Depuis 2 ans, j'ai rejoint Charleking Radio, une station basée à Charleroi.

    Je suis à NRJ Belgique depuis 1 an, le we. En juillet-août, je serai  à l'antenne en semaine entre 13h et 16h, le samedi entre 16 et 20h, et le dimanche de 12h à 16 h. J'aime beaucoup l'ambiance décontractée d'NRJ. Ca me correspond tout à fait !

    Ma mission: accompagner l'auditeur entre les tubes, les jeux, les opérations de la chaîne,  les concours ( de beaux voyages à gagner!),...

    J.C.H. Une petite anecdote à raconter ?

    A.C.:   Oui, en décembre dernier, je passais le réveillon dans les studios de NRJ, quand tout à coup... la musique disparaît de ma conduite. Panne générale, la galère complète ! Je n'avais plus le contrôle de rien... Je suis resté 2 heures à attendre que tout se remette en marche. Et en plus, je n'ai pas pu souhaiter une bonne année aux auditeurs !!!

    N.G.: Un Carolo sur NRJ Belgique... C'est pas courant !

    A.C.:  En effet, je fais un peu figure d'exception... A Bruxelles, pour faire partie de l'équipe d'animateurs, j'ai été soumis à un casting et j'ai été choisi parmi  5 finalistes. Je suis le seul Carolo sur la station. Je défends ma Ville bec et ongles auprès de mes collègues ( qui ne la connaissent pas ou trop peu !) , en portant d'ailleurs les Tshirt Mania et en proposant des sorties à Quai 10, à la Manufacture Urbaine,  à Charleroi/Danse ... Charleroi bouge beaucoup, et les lieux "branchés" se multiplient...

    cujas2.JPG

    Anthony défend sa Ville. Ici, sur la "placerelle", devant Quai 10.

    N.G.: Parmi vos invités, un certain Henri PFR...

    A.C.: Une grande rencontre à CharleKing Radio! Ce jeune DJ qui a fait une ascension fulgurante, est extrêmement chaleureux. Sa musique, très rythmée, est très appréciée auprès de nos auditeurs. C'est la raison pour laquelle elle fait l'objet de nombreux passages. C'est un peu notre David Guetta belge, il en a tout le talent. J'ai aussi eu la chance d'interviewer Jean-Marie Bigard, Dan Gagnon,  Kid Noize, GuiHome,...

    cujas3.jpg

    Anthony et Henri PFR

    N.G.: Un souhait?

    A.C. Faire de la télé ! J'apprécie beaucoup ce média. Mon entourage me dit d'ailleurs télégénique. Des projets sont en cours... ( avec Télésambre? ) Mais chut ! Il est encore un peu trop tôt pour en parler.

    cujas9.jpg

    Anthony avec l'échevin carolo Mohamed Fekrioui

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • MONCEAU-SUR-SAMBRE: Fête Saint Louis

    louis.jpg

                                     Fête St Louis à Monceau... Les Gilles étaient de sortie, ce samedi

    louis5.jpg

    L'échevin Serge Beghin bien entouré

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur 0 commentaire
  • CHARLEROI- Village des Associations

    broc18.JPG

    le stand Mai'tallurgie

    Lors de la Brocante des Quais, un tout nouveau village prenait place à la rue Puissant: le Village des Associations. L'occasion pour le grand public de faire la connaissance de l'école de danse New Dance Generation, dirigée par Silvana Lumia, de la compagnie théâtrale Cabaret 2000 , de la plateforme culturelle Divertiscènes qui met sur pied le festival Eté Divert" ( 40 spectacles programmés du 15 juillet au 26 août) , ...

    broc8.JPG

    Coups de dés pour Cabaret 2000: un numéro 6: une place gratuite ! 

    Mai'Tallurgie était aussi représenté. Organisé une année sur deux, le festival se tiendra en mai 2018. Avec Mai'Tallurgie, l'expression passe par l'art, le théâtre, la danse, la culture, la couture, le chant, la sculpture,... afin de mettre en valeur Marchienne-au-Pont, Cité laissée trop longtemps en friche. Le festival est donc l'aboutissement de deux ans de rencontres, de recherches, de travail -  du choix du thème à la création d'un son &lumières - rassemblant plus de 100 personnes. Les Citoyens, à qui on donne l'occasion de s'exprimer, retroussent donc leurs manches. Leurs armes: une bonne dose d'optimisme, une volonté à toute épreuve, et une foi en l'être humain. Leur slogan: " Sur les friches, c'est la fête ! "  J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • CHARLEROI DANSE- Biennale 27 septembre- 14 octobre 2017

    Construite sur un principe d’ouverture et faisant résonner les couleurs d’une nouvelle identité visuelle résolument dynamique, la Biennale inaugurera la saison de Charleroi danse. Elle marquera le premier signal du changement souhaité par Annie Bozzini, directrice du Centre chorégraphique Wallonie-Bruxelles depuis janvier 2017, qui s’est donnée pour objectifs premiers le soutien aux artistes, une approche de la danse contemporaine sous ses imaginaires les plus larges ainsi que le renforcement de la relation de Charleroi danse avec ses publics.

    bozzini.jpg"Notre ambition vise l'élargissement de l'imaginaire par l'art et par celui qui nous tient à cœur;  la danse dans ses dimensions multiples, ses grands récits, ses folklores tels que les artistes d'aujourd'hui savent les réinventer, ses évolutions inédites que provoquent les nouvelles technologies, tous ces gestes mêlés qui tracent une histoire universelle des hommes." souligne Anne Bozzini. "Notre première préoccupation est de partager cette ouverture émancipatrice avec vous, le public".

    En plaçant les artistes au cœur de son projet – artistes installés en Wallonie et à Bruxelles comme Louise Vanneste et la chorégraphe belgo-argentine Ayelen Parolin avec lesquelles s’engage déjà un compagnonnage artistique et de production de trois années, mais aussi artistes d’ailleurs, artistes confirmés ou artistes de la génération montante – Charleroi danse défendra une danse à l’image de l’époque contemporaine, riche de diversité et d’horizons, et soucieuse de recréer du lien entre les individus pour mieux pouvoir reparler de la notion de collectif.
     
    Durant trois semaines, aux Écuries à Charleroi et à La Raffinerie à Bruxelles, les deux sites de Charleroi danse accueilleront de nombreuses créations et offriront une photographie de la danse internationale actuelle.

    La soirée d’ouverture donnera le tempo avec la présence de Louise Vanneste, dont le solo pour deux danseurs interroge une relation de l’être au monde puisant dans l’instinct et l’intériorité, et la création de LA HORDE, rassemblement de « jumpers » originaires de toute l’Europe et qui dansent la rage de vivre leur jeunesse dans notre époque avec une ferveur à faire trembler les murs. Après avoir mis à l’honneur la dernière pièce de Ayelen Parolin sur la relation entre l’étrangeté individuelle et la communauté, la Biennale 17 présentera un focus sur la création belge francophone, mais aussi le travail du chorégraphe d’origine sénégalaise Amala Dianor et celui des artistes indonésiens du festival Europalia. La Chinoise Wen Hui, la Portugaise Marlene Monteiro Freitas, l’Espagnole Rocío Molina, la Française Malika Djardi, autant de femmes qui viendront faire souffler un bel esprit d’aventure sur l’art chorégraphique. Charleroi danse affiche désormais une intention de rassembler toutes les générations. Les plus petits trouveront leur bonheur avec Alessandro Sciarroni, qui fait usage des nouvelles technologies pour représenter le corps dans des transformations propres à faire galoper l’imagination. Enfin, les spectateurs plus habitués retrouveront le plaisir du répertoire avec le programme Lucinda Childs/William Forsythe par le Ballet de l’Opéra de Lyon, ou encore l’extraordinaire vitalité créatrice que porte encore l’œuvre de Vaslav Nijinski, avec la reprise de L’Après-midi d’un faune et de Jeux par Dominique Brun, sur la musique de Debussy.
     
    Du local à l’international, la Biennale de Charleroi danse, ce sont autant de découvertes ou de redécouvertes : grands récits qui fondent l’histoire vivante de la danse, folklores réinventés et évolutions inédites nées du croisement avec les nouvelles technologies… autant de gestes mêlés qui tracent l’aventure universelle des hommes et qui tendent un miroir à la société d’aujourd’hui.

    Renseignements et réservations: Charleroi-danse.be 071/20 56 40- Les Ecuries: Bd Pierre Mayence, 65 C à Charleroi.
      

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CHARLEROI- Une brocante des Quais... sans chantier !

    broc1.JPG

    Olivier Paquet, passionné de bandes dessinées

    La Brocante des Quais, la Fête de la Musique, le Village des Saveurs, la Wake Up ! et les 10 Miles réunis: Charleroi a vécu un week-end de folie !  100 000 personnes ont déambulé dans une Ville Basse complètement rénovée.

    Une édition de la Brocante des Quais ... sans chantier! Les Carolos n'y croyaient plus ! Eux qui, pendant des années, ont dû éviter des trous, marcher sur des planches, contourner des obstacles,... Cela tenait presque du miracle !          

    En quelques jours , la Ville n'a jamais sans doute vu défiler autant de monde... Les festivités avaient déjà commencé mercredi avec le lancement de la Fête de la Musique. Et puis elles se sont poursuivies jusque dimanche, avec les autres événements.

    Vendredi soir, la Wake Up! mettait le feu avec ses apéros urbains sur la place de la Digue, avec 3000 personnes, avant de remettre le couvert le lendemain pour des tournois de foot urbains. Dès samedi matin, les brocanteurs s'installaient sur les quais et à proximité du Complexe Rive Gauche. En début d'après-midi, la foule était déjà nombreuse sur la Place Verte. La chaleur était plus supportable que les jours précédents, et un petit vent frais ( qui a même fait renverser un étal au Village des Saveurs ) était apprécié.

    broc15.JPG

    Philippe Van Cauwenberghe, en compagnie de Silvana Lumia

    broc13.JPG

    jeu d'échecs géant !

    " C'est une belle réussite ! " se félicitait Philippe Van Cauwenberghe, l'échevin du Commerce. " On voit bien que les Carolos ont du plaisir à revenir dans leur Ville". Côté sécurité, le public ne pouvait que constater un renfort de policiers et de militaires, vu le contexte actuel lié à la menace terroriste. Plusieurs véhicules barraient des artères pour éviter d'éventuels "voitures- béliers".

    moins étendue sur les quais...

    Cette édition comptait 180 exposants. Olivier Paquet ( 46 ans ) de Nalinnes, véritable fêlé de bandes dessinées, en faisait partie. " Je possède plus de 15 000 bandes dessinées, principalement franco-belges. Il faut dire que je les collectionne depuis mon enfance ". En 2015, Olivier s'est retrouvé au chômage, suite à une restructuration de bpost banque ( 200 personnes licenciées de la Direction générale ). Le 2 juin, il ouvrait BD Choc, une nouvelle boutique de bandes dessinées d'occasion et neuves à des prix défiant toute concurrence , au 28, rue de Marcinelle.

    Parmi les visiteurs: Fanny Jandrain, animatrice de RTL, venue avec ses trois filles Capucine, Blandine et Victoire ( 26 jours!) et sa soeur Babette.

    broc5.JPG

    Babette et Fanny

    On trouvait vraiment de tout dans la brocante: livres, ustensiles de cuisine, sacs, meubles, bougeoirs, voitures miniatures, jouets anciens,... et même des souvenirs de vacances:

    " J'ai ramené de Bali des tortues en bois et des supports d'encens" faisait remarquer Stéphane de Fontaine l'Evêque.

    broc2.JPG

    Cette brocante a-t-elle fait l'unanimité ? Pas pour tous..." Je regrette quand même qu'elle ne s'étende plus autant sur les quais" faisait remarquer Nathalie ( 48 ans ) d'Ham-sur-Heure." Du coup, on ne sait plus vraiment où elle commence et où elle finit"... J.C.HERIN

    Trois trouvailles

    broc.JPG

    Sorti en 1973, "Jumet, pages d'Histoire" a été écrit par Robert Arcq ( disparu en 1993) , père de Pierre Arcq, "historien" de la Madeleine. Richement illustré, l'ouvrage est une mine d'informations pour toute personne intéressée par la culture et l'Histoire de Jumet.

    broc21.jpg

    L'auteur de cette toile est anonyme et le portrait représenté n'est pas identifié. Son encadrement en plâtre et le recouvrement élimé derrière le tableau attestent qu'elle date du 19ème siècle, d'où sa valeur.

    broc4.JPG

    Le train et sa locomotive Légo ont été fabriqués dans les années 60. Des plans de montage sont conservés dans la boite. Avec les différentes pièces, on peut construire un bateau, un camion, une gare,... Pour les amateurs d'objets "vintage"

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- Village des saveurs

    broc7.JPG

    Alain Hotelet

    De délicieuses senteurs s'échappaient du Village des Saveurs , à la place de la Digue. 6 exposants/artisans y proposaient leurs produits.

    Parmi eux, Alain Hotelet. Fromager au "Temps du fromage" ( Grand-Place à Nalinnes ) ,celui-ci collecte les fromages de toute la Wallonie. Il en propose 250 ( il y en a 500 en tout!) , dont le Calendroz ( fromages à croûte fleurie de la Ferme du Gros Chêne ), le Triple Crème, le Poteaupré de Chimay , la Moinette ( à pâte pressée ),... ainsi que des spécialités comme la tartiflette au fromage de Bruzy.

    "Les qualités d'un bon fromage artisanal: qu'il soit au lait cru, et fabriqué directement à partir du lait de la ferme" insistait le producteur ( Il apparaîtra bientôt dans le prochain spot pour les fromages de Wallonie).

    Egalement présente, la Manufacture Urbaine de Charleroi ( installée au 2, rue de Brabant ), entreprise artisanale et éco-responsable. Les produits locaux sont privilégiés. Les fromages, les saucisses et les pâtés sont raffinés ou fabriqués avec la bière produite sur place. Du pain et des tartes sont aussi confectionnés de manière artisanale.

    ci-dessous, la manufacture Urbaine

    broc17.JPG

    Citons aussi Gauthier Bielen, gérant de American Pop ( installé au 685, rue de Gozée à Montigny-le-Tilleul ). Sa particularité: il fabrique des pop corn de différentes couleurs et saveurs. Les derniers en date: au whiskey et au cognac ! Le Village des Saveurs est organisé par le Rotary Charleroi Europe.JCH

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur 0 commentaire
  • THIERRY LUTHERS EN CONCERT- Hommage à Johnny !

    broc9.JPG

    "Vous auriez pu rester bien sagement à la maison pour voir les "Vieilles Canailles" sur TF1 avec Johnny Hallyday, Eddy Mitchell et Jacques Dutronc... Mais vous avez fait le bon choix: venir m'écouter ! Vous ne serez pas déçu, car mon répertoire, c'est Johnny! " lançait Thierry Luthers, samedi soir.        

    Tout de noir vêtu, l'animateur télé de la RTBF, entouré de musiciens, imitait la french rock star, dans ses moindres mimiques, ses inflexions de voix, son déhanché,... Une belle présence scénique ! C'est en 1976 que Thierry a commencé à s'intéresser à Johnny, qui est véritablement devenu son idole.    

    En une bonne heure, le journaliste sportif ( il a d'ailleurs soutenu les Zèbres, au passage! ) et chroniqueur du Grand Cactus a chanté les plus grands succès de Johnny Hallyday : " Laura", " Le pénitencier" ( à ce titre, le public a crié: "Jamioulx ! " ), "La fille de l'été dernier", " Joue pas de rock'n'roll pour moi ", " Je te promets", "Le bon vieux temps du rock n'roll'",... L'ambiance était du tonnerre sur la Place Verte ( plusieurs spectateurs chantaient et dansaient )   mais ce n'était pas la toute grosse foule...JCH

    broc10.JPG

    un public assez clairsemé...

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- Wake Up ! et Wake Up des Champions !

    up1.jpg

    up2.JPG

    Samedi, le public pouvait participer à la première édition de la "Wake Up!      des Champions "( tournois de street football ), sur la place de la Digue .  7 inscrits minimum par équipe, poules de quatre équipes et 3 matches assurés !

    broc6.JPG

    Les membres fondateurs de la Wake Up !

    broc16.jpg

    Cet évènement avait lieu le lendemain des Apéros Urbains, qui, une fois encore, ont attiré la toute grosse foule sur la place ( entre 2000 et 3000 personnes ). Le tout dans des températures très estivales ! Des DJs qui mettent le feu: Quentin Margery, Houseleggers, Juke Fox ( un nouveau venu!),... des copains, une ambiance décontractée, des rafraîchissements  à volonté, ...sont les ingrédients de la fête.

    " Nous portons toujours une grande attention à la ville de Charleroi, de plus en plus souvent décriée. Nous voulons inverser cette tendance et nous tenons à intégrer ce mouvement de renouveau qui doit caractériser notre Ville !" notait François Etève, un des fondateurs. " C’est ensemble que nous réussirons à rendre notre Cité plus agréable, plus fréquentable et plus animée encore." Rappelons que la première édition des Wake Up ! se déroulait dans les colonnades ( aujourd'hui rasées ) du boulevard Tirou ! JCH

    up3.JPG

    Des copains, copines... et de la bonne musique !

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • WEEK-END FESTIF AU MUSEE DE LA PHOTOGRAPHIE

     

     

    museephoto6.jpg

    museephoto12.jpg

    Reconversion surprenante et réussie... En 30 ans,  le Musée de la Photographie de Charleroi , le plus vaste d'Europe consacré à cette forme artistique, a transformé la physionomie de l'ancien Carmel néo-gothique de Mont-sur-Marchienne. Coup d'oeil dans le "rétro" viseur, en compagnie  de son directeur actuel Xavier Canonne.

    museephoto.jpg

    Xavier Canonne, directeur actuel

    museephoto15.jpg

    Georges Vercheval

    JC Hérin:  - Xavier Canonne, comment s'est passée "la passation de pouvoir" entre vous et votre prédécesseur Georges Vercheval, l'initiateur du musée ?  

    X.C.:    Succéder à cet immense photographe/créateur, qui a été à la tête du Musée de la Photographie pendant 13 ans, et qui a occupé les postes de  professeur de Photographie et d’Histoire de la photographie à l’Académie des Beaux-Arts de Tournai, à l’Académie de Charleroi, à l’Institut des Arts de Diffusion et à La Cambre n'était pas une mince affaire... J'ai relevé le défi, même si au départ, je n'y étais pas vraiment préparé. Lors de l'inauguration du Musée en 1987, je dirigeais le secteur des Arts plastiques à la Province du Hainaut. Puis, lorsque l'heure de la retraite a sonné pour Georges, j'ai été auditionné parmi plusieurs candidats, puis choisi.

    - J.C.H. Avez-vous donné un nouveau souffle au musée ?

    X.C.   Oui, c'était bien ma volonté. C'était se développer ou mourir... J'ai choisi la première option. Si le Musée voulait étendre ses activités, il fallait à tout prix le moderniser et l'agrandir, en faire un Musée du XXIème siècle. Tout l'espace me semblait exigu: il manquait, par exemple, de la place pour les très grandes photos, il n'existait pas de résidence pour les artistes,... En 2004, j'ai instruit le dossier auprès de la Communauté française et auprès de l'Europe pour obtenir des fonds. J'ai mis le bâtiment en conformité : il fallait par exemple enlever la mérule qui s'était installée dans les toits !

    - J.C.H.: De quoi êtes-vous le plus fier dans ces nouveaux aménagements ?

    X.C. Que le public puisse avoir un accès plus direct sur les lieux, notamment par un passage vers le parc ( quelques maisons ont été abattues). Auparavant, ce parc était une véritable "jungle" ! Après les travaux, il est devenu un espace convivial. Autre élément intéressant, et de taille:  l'extension s'ouvre sur une nouvelle bibliothèque, une boutique et un "Café du musée". A présent, je souhaite une rénovation de la place communale devant le musée et un meilleur service des transports en commun.

    museephoto3.jpg

    - J.C.H.  Certaines expos avaient suscité la polémique... Après coup, vous regrettez?

    X.C. Vous parlez de cette Nipponne nue photographiée par Araki, dont le sexe était caché par une plume, et qui apparaissait sur une grande affiche, en 2007 ! Non, même si elle a suscité une vague d'indignation ( par un excès de puritanisme, je pense... ), j'ai assumé ce choix. Mes seuls interdits: le voyeurisme et la vulgarité.

    - J.C.H.: Les finances du Musée ont été plusieurs années "dans le rouge". Comment ça se passe actuellement ?

    X.C. Beaucoup mieux. Une grande vente aux enchères des oeuvres a permis de mettre un peu de "beurre dans les épinards" ( rires). Et puis, l'octroi de subsides annuels de 200 000 euros par Alda Greoli , la ministre de la Culture , est vraiment salutaire pour mener à bien nos projets. ( Sous Fadila Lanaan, l'ancienne Ministre, c'était désastreux!). A présent, nous pourrions encore augmenter le nombre de visiteurs...Nous y travaillons.

    CHIFFRES:

    - 3 vernissages annuels présentant 4 expositions.

    - 80 000 photographies dont plus de 800 en expo permanente.

    - 3 000 000 de négatifs.

    - 6000 m2 dont 2 200 m2 de surfaces d'exposition.

    - près de 60 000 visiteurs par an

    De la rue Huart Chapel à l'avenue Paul Pastur

    museephoto7.jpg

    museephoto1.jpg

    L' engagement pour la photo du couple Jeanne et Georges Vercheval se traduit, en 1978,   par la création d'une asbl " Photographie ouverte". En 1980, le premier succès de la Triennale Internationale de la Photographie incite les autorités à soutenir l'asbl, en mettant un espace à sa disposition: "La Galerie  du Musée de la Photographie", située rue Huart Chapel à Charleroi. En 1987, le Musée de la Photographie, Centre d'Art contemporain de la Communauté Française, est inauguré dans les bâtiments de l'ancien Carmel de Mont-sur-Marchienne, au 11, avenue Paul Pastur.

    museephoto2.jpg

    transformation du Carmel

    Georges Vercheval en sera le directeur de 1987 à 2000 . En 1995, d'importants travaux de rénovation sont menés. La structure est désormais ouverte à l'extérieur. En mars 2000, le musée se développe sous l'impulsion de Xavier Canonne, devenu directeur.  En 2008, le Musée inaugure sa nouvelle aile jouxtant l'ancien carmel. Celle aile contemporaine, dont l'architecture audacieuse se traduit principalement par sa structure de bois et son enveloppe en aluminium, étend largement la surface d'exposition.

    museephoto5.jpg

    le bar dans la nouvelle aile

    week-end festif!

    Mettre à l'honneur les photographes, les Amis du Musée et les visiteurs,  tel est l'objectif pour fêter les 30 ans du Musée. Rencontres, activités, événements inédits sont proposés du 23 au 25 juin. - Vendredi: journée pour les affiliés "Amis Famille" : de 18h30 à 22h: parcours nocturne sous le signe de la photographie. - Samedi: "La Journée des Amis". La visite du Musée reste accessible à toutes et tous. - Dimanche: de 10 h15 à 17h: visite des collections ( adultes) , visites décalées ( s'inscrire le jour même), visites "participatives et sensorielles" à partir d'un miroir, attaché,..., "blind test", "anniversaire", "carabistouille" ( vérité et petits mensonges ),... tout au long de la journée.  De 10h à 15h30: atelier " Un sac, une photo et moi comme artiste ( chacun peut être tour à tour designer, peintre, et styliste), à 11h30: concert de Louis Aguilar, de 15 h à 16h: "Tous à la table des desserts": buffet offert à tous. Softs payants ( 1 euro ). Infos sur http://www.museephoto.be/amismusee.html. 071/43 58 10 . 071/ 36 46 45 . www.museephoto.be

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • JOURNEE DECOUVERTE DES BRASSERIES- Saveurs maltées... dans une ambiance de copains!

    brootcoorens2.JPG

    La micro-brasserie Brootcoorens à Erquelinnes ouvrait ses portes au grand public,  samedi dernier.  Une entreprise conviviale, qui met aussi l'accent sur le Folklore  et la Culture !

    Dans la brasserie d'Alain Brootcoorens, les discussions s'animent, sur le temps de midi. Plusieurs bénévoles sont venus apporter un peu d'huile de coude, comme tous les samedis. Et parmi eux, on compte même Jérôme Beugnies, le maire de Semousies, une petite localité française qui compte... 250 habitants ! C'est que, située à une centaine de mètres de la France, près de Jeumont ( Maubeuge ), la micro-brasserie a toujours cultivé la convivialité belgo-française.  

    brootcoorens1.JPG

    Alain Brootcoorens et son équipe fabriquent des bières naturelles pur malt, non filtrées. L'entreprise réalise également à la demande des brassins personnalisés ( recette unique) dès 450 litres. Toutes les bières produites ( de 7% à 10% Alc./vol.) : L'Angélus blonde, L'Angélus brune, L'Angélus spéciale Noël ( noms donnés en référence à l'église Sainte-Thérèse), La Sambresse, et L'abbaye de la Thure, sont brassées et embouteillées sur le site de la brasserie. Celle-ci entre dans la catégorie " micro-brasserie" car elle produit 100 à 200 hectolitres par an.

    au départ, dans son garage !

    Depuis 2005, la micro-brasserie possède également une houblonnière. Il s'agit d'une véritable plantation de houblon ( 330 plants ), ainsi que diverses plantations. A vocation principalement didactique, on y expose également du matériel de brasserie. Ce jardin se visite sur demande, maximum 50 personnes. Qui aurait prédit que Alain Brootcoorens, éducateur spécialisé exerçant toujours sa profession, allait se lancer dans cette activité? Cet amoureux de folklore local ( il a notamment participé à des festivals de danses folkloriques avec son groupe "Figurez-moi ça !" ) a commencé modestement une production de bière, en 1996,   dans son garage, situé non loin de là, avec un fût de bière découpé en inox, comme une grande casserole !

    Ce n'est qu'en 2000 qu'il a racheté un ancien magasin pour en faire sa micro-brasserie. Tous les 2ème week-ends de septembre, il convie le public au traditionnel concours du meilleur cueilleur de houblon. Et les 2ème weekends de décembre, Rentrée de Saint Arnould, brassin public et retraite aux flambeaux en musique ! Pour tous contacts: 0479/88 78 35. J.C.HERIN

    Le Docteur Poche sur les étiquettes!

    Habitant Erquelinnes ( son père y était médecin), le dessinateur Marc Wasterlain a apporté aussi sa contribution. Il a réalisé un dessin sur les étiquettes des trois dernières bières : " Dr Poche", " Les Coumères" et  " Sa majesté" ( bière des chats) , sorties en décembre 2016.

    brootcoorens3.JPG

    Les contacts entre le bédéiste et Alain Brootcoorens ont été pris lors de la Saint Arnould. Depuis lors, l'auteur de BD ne manque jamais l'occasion de faire des dédicaces. "Notons que ces bières sont moins alcoolisées que les précédentes: 5,3% Alc/vol. " signale Etienne Delys, attitré à l'accueil. JCH

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • BAPTEME DE L'AIR- 10 ans de mayorat pour Philippe Busine

    solidair2.jpg

    Christophe Saeys, aérostier professionnel, lâche un petit ballon: " Le vent vient du Nord-Est" s'exclame-t-il. Après avoir donné rendez-vous devant l'église de Lausprelle, celui-ci indique un lieu plus favorable pour un voyage en montgolfière d'1 heure. Et pas n'importe laquelle: dans la Wolff, la plus grande de Belgique ( 10 000 m3 d'air!). Finalement, c'est sur le terrain de Madame del Marmol, veuve de José, propriétaire du château de Gougnies, que se fera le vol.

    Philippe Busine, bourgmestre de Gerpinnes, entre dans la nacelle. Un baptême de l'air en montgolfière, c'est le cadeau que lui ont fait les membres de la section locale du CDH à Gerpinnes, à l'occasion des 10 ans de son mayorat. Passionné de photographie, il prendra des clichés de Gerpinnes et des localités environnantes, vues d'en haut, qu'il publiera dans le bulletin communal.

    solidair8.jpg

    Philippe Busine ne reste pas les bras croisés...

    " Comme le mayeur a un esprit généreux, nous avons pensé qu'il pouvait rendre aussi un enfant heureux " soulignent Maurice Monnoyer et Jacqueline Thirion, président et vice-présidente. C'est ainsi que l'opération " Make a wish", bien connue pour son soutien aux enfants hospitalisés durant de longues périodes, a été associée au vol. Souffrant d'une pathologie sévère, Célia ( 13 ans ) de Ellezelles a pu vivre aussi pour la première fois, cette expérience.

    "Ce sera sans doute le plus beau de sa fille" soulignait Stéphanie, sa maman, accompagnée de Marianne Ferrara, responsable de la section du Hainaut de Make a Wish. Une dizaine d'habitants de Gerpinnes, dont  quelques-uns tirés au sort au cours d'une tombola organisée lors d'un souper/anniversaire pour Philippe Busine, ont   fait eux aussi cette expédition baptisée " Solid'Air"'! 17 personnes en tout. Le retour s'est fait à la Place d'Hymiée pour un verre de l'amitié. J.C.HERIN

    solidair1.JPG

    017.JPG

    Thomas et son frère: les fistons de Philippe Busine !

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur 0 commentaire
  • CONCERT: " Scène ouverte" - 24 juin: B- Astre !

    .

    astre2.png

    astre6.jpg

    Infos et Réservations – theatrecpr@hotmail.com ou 0499343906

    A l'occasion du festival de Théâtre TCPR eu Centre Culturel de Mont-sur-Marchienne, B-Astre, artiste belge, se produira sur les planches, accompagnée par le bassiste Garif Telzhanov.  L'auteur-compositrice déjantée interprète les multiples facettes des expériences humaines. B-Astre, c'est la tête dans les étoiles et les pieds sur terre.  Alchimiste de le musique : chanson, cabaret, rythm and blues, funky, jazzy. On y mélange, on y brasse pour parler ce qu'on partage..., de la pop (du mot populaire) qui chante et rejoue son existence. Avec un jeu de danse et de scène pour illustrer les passages de la vie.

    De ses cheveux bleus, sur scène elle brille en chantant et racontant de sa voix puissante, les manières de dépasser certaines situations difficiles et d'en faire des étoiles.

    astre1.jpg

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire