Billet d'humeur - Page 2

  • CHARLEROI: Bd Tirou, façade de l'inno, lieu d'incivilités ?

    FullSizeRender.jpgCharleroi et son centre ville regorge d'endroits parfois assez bizarrement fréquentés. C'est ainsi que régulièrement au sein du Boulevard Joseph Tirou et juste en face de l'entrée de l'Innovation se déroule de bien étranges agissements.

    Plusieurs riverains n'en reviennent pas des événements qui peuvent s'y dérouler.

    "Chaque week-end c'est le même cinéma ! Les trottoirs de l'inno, du Quick juste en face et jusqu'à l'avant du point chaud, sur les trottoirs essentiellement, des dizaines de voitures sont stationnées, parfois on peut en compter jusque 20 ! C'est épouvantable. Pas parce que le stationnement est interdit sur les trottoirs comme tous le monde devrait le savoir mais parce que ces gens vont faire la fête dans la rue de Montigny au Manolo juste derrière le Bd Tirou et c'est le bordel chaque week-end sans exception ! Ils reviennent complètement saoul, agressifs. Les pseudos barrières n'empêchent absolument pas les voitures de passer et si au passage l'un d'elle accroche une barrière ou fonce dans la vitrine de l'innovation comme cela a déjà été le cas (accrochage d'un rétroviseur en partant), personne ne semble rien dire. Ils se battent devant les vitrines de l'inno, se jette dans la façade, se disputent, crient, mettent la musique de leur voiture à fond, .... C'est devenu complètement insupportable et c'est le même cinéma chaque vendredi." affirme Philippe, un riverain agacé de la situation récurrente. 

    IMG_9343.JPGCes faits ne seraient pas les seuls qui seraient dénoncés par les riverains tout proche qui assistent aussi à de nombreuses bagarres et règlements de compte à quelques mètres de leurs fenêtres et qui résonnent bien plus fort depuis que les colonnades n'existent plus au Bd Tirou.

    "Des bagarres, c'est monnaie courante, cela n'arrête pas. Une fois le soir tombé, parfois vers minuit ou deux heures du matin, des jeunes se retrouvent sur le trottoir du Quick ou de l'innovation et se disputent, se battent. Des alcoolisées, des dealers, des désoeuvrés. C'est le week-end et la semaine aussi. Si je devais appeler la police à chaque fois, les autorités en auraient marre de m'entendre ! Dernièrement, ils étaient au moins une quinzaine à s'être réuni. L'un d'eux avait même frappé la tête d'un autre dans la porte de l'entrée principale de l'innovation sur le coin. C'est affligent ! Les nuisances sont nombreuses. Et dire que nous avons déjà les nuisances des travaux en journée sur la place Albert 1er et si maintenant nous avons en plus la nuit des activités de nuisances en rue c'est le bouquet. On ne nous laissera donc jamais tranquille ? Ce qui me révolte le plus, ce sont les caméras ultra moderne que la ville à fait installé partout, y compris à cet endroit et qui sont censées surveiller, rassurer et prévenir d'actes d'incivilité et là rien !", déplore Marie-Claire, qui constate les faits de plus en plus régulièrement. 

    IMG_9366.JPGL'endroit très fréquenté la nuit tombée serait aussi le théâtre de multiples agissements en tout genre qui ont l'art de consterner les riverains mais aussi les automobilistes. Il faut savoir que depuis que le Boulevard Joseph Tirou est devenu sens unique de la Place St Fiacre jusqu'à la hauteur de la librairie Molière, de nombreux automobilistes profitent de la nuit tombée pour forcer cet indication et prendre le boulevard à contre sens en quittant la rue du pont de sambre (Quick-Inno), ce qui provoque là aussi très souvent des soucis avec les voitures qui arrivent en face. 

    Le nombre d'acte d'incivilité et de vandalisme ne manquent pas dans ce quartier pourtant autrefois très calme. 

    "Des jeunes gens alcoolisés passent à toute heure de la nuit que cela soit le week-end mais aussi la semaine, il n'y a plus vraiment de jour de répit et lorsque ce sont les jours de sortir nos poubelles, nous entendons celles-ci retombées lourdement sur le sol. Des gens s'amusent à les jeter sur la rue, les claquer sur nos façades, c'est totalement épouvantable. Il y a des jets de bouteilles en rue, on sonne à nos portes et puis on s'en vas. C'est devenu un quartier mal famé. Je suis si triste d'y habiter alors qu'avant c'était une fierté. C'est pathétique. Des gens arrivent même la nuit a entrer dans le chantier tout proche pour tenter de voler du matériel. Je n'avais jamais vu ça, il y en a qui n'ont peur de rien. Nous ne savons plus quoi faire, c'est un manque évident d'éducation et cela me révolte au plus haut point. Des automobilistes foncent à toute allure, font crisser leur pneus, mettent la musique à fond,... Parfois j'ai juste envie de descendre et leur en mettre une bonne pour les calmer. Ma patience est mise à rude épreuve. Je n'en peux plus !" S'insurge Fabienne. 

    FullSizeRender.jpgIl semblerait donc que le quartier de la Place Albert 1er, Du Bd Tirou et jusqu'à la rue de Montigny soit devenu un quartier où l'incivilité règne en toute impunité... et pourtant pas tant que cela.

    Il y a quelques semaines, une descente de police avait eu lieu et les véhicules mal stationnés sur les trottoirs avaient été verbalisés. Malheureusement pas assez souvent quand on écoute les riverains qui sont stupéfaits des actes qui envahissent leur quartier.

    Espérons que l'arrivée du nouveau centre commercial "Rive Gauche" puisse apporter également un renouveau et une meilleure sécurisation, surveillance des lieux qui aujourd'hui semblent être laissés à l'abandon.

    Dans certains témoignages recueillis, certains espèrent même l'installation de nouvelles caméras de surveillances voir même d'un poste de police de proximité au sein même du futur centre commercial qui risque lui aussi d'apporter son lot de visiteurs et d'activités nocturnes. Gageons que notre centre ville de Charleroi puisse conserver tant que possible sa sérénité et rester un endroit où il fera bon vivre. 

    Photos: Divers sources personnelles (Riverains). 

    Cliquez sur les photos pour les agrandir.

     

    SUDINFO CHARLEROI:  Si vous avez vous aussi des anecdotes, des faits, des informations, des sujets dont vous souhaitez nous faire part. N'hésitez pas à nous joindre par email à sudinfo.charleroi@seben.be ou laissez nous un message sur notre répondeur accessible 24h/24 au 071 960 990 / Nous conserverons l'anonymat de vos témoignages sur demande.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Billet d'humeur, Faits Divers, Société, Témoignage, Votre quotidien 0 commentaire
  • CHARLEROI: La brasserie de la digue, un lieu qui inspire

    IMG_9254.JPGCharleroi est une ville qui bouge, y compris au niveau des commerces, des lieux à découvrir absolument et ce malgré ce que certains peuvent en penser. C'est ainsi que nous avons découvert une brasserie bien sympathique en plein coeur du quartier de la place de la Digue à Charleroi (ville basse). La brasserie de la Digue. (au numéro 43).

    Ouverte le 29 mai 2015, les patrons Manu, Gaetano et Enrico ont décidés d'ouvrir cette brasserie au coeur de cette place de la Digue récemment rénovée et devenue "enfin" un lieu dont les carolos peuvent être fier. 

    La Brasserie de la Digue: Nous l'avons testée pour vous !

    De façon anonyme, nous nous sommes rendu dans cette brasserie afin de découvrir le décor, les services et les produits proposés. Notre attente, notre visite à été récompensée par un étonnement absolu et une très agréable découverte.

    IMG_9239.JPGDés l'arrivée déjà sur la place de la Digue, une modeste et très belle terrasse nous accueille à l'extérieur, un endroit propre, accueillant voir presque raffiné pourtant nous sommes encore dans la rue.

    L'entrée, nous laisse sans voix ! Nous sommes accueilli avec un bonjour soutenu, un sourire, un mot agréable. On sent immédiatement que l'endroit est idéal pour prendre un petit déjeuner, un repas de midi, un souper entres amis, en familles ou avec des collègues de travail. Prendre juste un verre est idéal également. La brasserie de la Digue propose aussi bien des produits de boulangerie, d'épiceries fines, des petits déjeuners et des plats plus complets pour le midi ou le soir. 

    Dés l'entrée on ne peut manquer le grand et beau comptoir bien achalandé, très coloré de multiples produits ou pâtisseries qu'on aimerait goûter immédiatement. Le reste de la salle est une réelle surprise aussi. Un décor très accueillant, moderne et chaleureux à la fois.

    Des murs apportant la chaleur du bois mélangé au béton, du cuir sur les banquette, les chaises, le revêtement des tables, une ambiance lumineuse tamisée et très chaleureuse. Au bout de la salle, une mezzanine surplombe la pièce et donne aussi une particularité bien sympathique à l'endroit, surtout qu'en dessous de celle-ci un bar très chic s'y trouve et inspire à la découverte.

    IMG_9255.JPGNotre visite matinale nous poussent tout naturellement à choisir une formule "petit déjeuner", un duo d'oeufs avec jus d'orange et un café en ce qui nous concerne ce jour là. Le service en salle est particulièrement impeccable et personnalisé, le garçon qui s'est occupé de nous est un vrai professionnel de l'accueil, souriant, agréable, très attentif à nos moindres besoins, il n'a pas hésité à nous conseiller, répondre à nos questions sur la carte et sur les différents choix qui y sont proposés. 

    La carte des boissons et des repas est suffisante, de grandes qualités concernant les produits, cela se voit, cela se sent aussi dans la salle. Pour aller dans la salle principale, nous passons devant les cuisines sont semi-ouvertes sur la salle, ce qui permet à chacun d'y voir un piano de cuisine particulièrement bien fourni, une cuisine propre et inspirante.

    Les suggestions sont affichées quant à elles sur un des murs dans la salle, ce qui donne aussi un élément de décoration particulièrement intéressant et très utile pour nous donner des idées sur le menu proposé.

    Rien n'est laissé au hasard...

    Que cela soit la décoration des tables, la qualités des chaises, le revêtement des murs, les écrans plats, les couverts, l'ambiance lumineuse, le service en salle, les produits proposés,... Tous les éléments semblent avoir été étudiés pour que l'on s'y retrouve plongé dans un lieu que l'on aime découvrir ou y revenir dés que possible.

    IMG_9254.JPGLe mobilier en bois et cuirs (chaises, tables, revêtement sur les tables) donne un aspect très luxueux et à la fois chaleureux. Nous avons été très surpris de la qualité et des choix qui ont été faits pour recevoir les clients dans cette brasserie cosy et résolument portée vers le client. Sans aucune hésitation, pour nous, l'une des plus belles brasserie de notre région visitée ou ouverte récemment.

    Côté qualité-prix-service, la Brasserie de la Digue est tout à fait dans les prix que l'on peut attendre d'un tel service et des produits que les clients peuvent y choisir. 

    Un lieu pour toutes occasions

    Que cela soit pour un petit déjeuner seul ou en groupe, un repas de midi d'affaire, un souper en famille ou entres amis, le Brasserie de la Digue est un lieu où chacun pourra y trouver la sérénité, la qualité et le cadre très relaxant, de qualité que l'on peut souhaiter pour passer un bon moment en ville.

    La belle terrasse en façade propose également un lieu où il est agréable de se retrouver. 

    La Brasserie de la Digue est ouverte du lundi au jeudi de 7h à minuit et le vendredi et samedi de 7h à deux heures du matin. Le dimanche de 11h à minuit. - www.brasseriedeladigue.be - Tel: 071.31.77.27 

    Sébastien Delhez #Seben

    Photo: Seben© / Cliquez sur les photos pour les agrandir. 

    Lien permanent Imprimer Catégories : Billet d'humeur, Coup de coeur, Tendance, Votre quotidien 0 commentaire
  • CHARLEROI: Exotisme, fruits frais et cocktails le Tam-Tam nous appelle...

    tam-tam,charleroi,cocktailerie,fruits frais,sortiesC'est l'été, le soleil brille sur Charleroi et l'ambiance festive est au rendez-vous un peut partout en ville, on se croirait presque en vacances dans les îles... enfin presque s'il ne manquait le décor flamboyant des plus beaux endroits, le sable fin, le chapeau de paille et la touche qui dépayse totalement, mais cela n'est qu'un détail...surtout quand on sait où aller...

    Le Tam-Tam qui appelle au dépaysement...

     Ce jeudi soir c'est un tout nouveau bar à cocktail qui a fait son arrivée au centre ville de Charleroi au 12 rue de Marcinelle (ville basse): TAM-TAM est son nom. Le décor est magnifique, un endroit rafraichissant, aux allures réellement exotiques.

    Avec des tables et des chaises en bambous ou fabriqués en tronc d'arbres, des murs recouverts de pailles et des palmiers, on se croirait tout droit parti en vacances, au bout du monde et au bord d'une terrasse sous le soleil. Le Tam-Tam propose donc cet endroit vraiment particulier.

    Le personnel nouvellement débarqué est particulièrement chaleureux, agréable et vous place directement dans cette ambiance festive, bon enfant et résolument tourné vers le plaisir. De nombreux cocktails sont bien entendu proposés aux saveurs du soleil et aux multiples goûts fruités mais pas seulement, des jus de fruits frais, des milk-shake, des smoothies, des granitas, des plateaux de fruits, fondue au chocolat, des glaces, des cocktails aussi sans alcools pour celles et ceux qui ne souhaitent,... vous l'aurez compris le TAM TAM est l'endroit qui deviendra sans aucun doute sous peu un incontournable à la mode à Charleroi.

    tam-tam,charleroi,cocktailerie,fruits frais,sorties"Nous avons fait une pré-ouverture ce jeudi mais l'ouverture officielle aura lieu dés septembre. Je voulais ouvrir un Tam-Tam à Charleroi depuis bien longtemps,  je suis très heureux c'est fait, c'était important pour moi d'être ici car malgré ce que peuvent en dire certains, Charleroi est accueillante, chaleureuse et les gens y sont conviviaux, agréables et ils ont un vrai côté festif qui n'existe pas spécialement partout. Les gens s'y retrouvent entres amis, en famille, entres collègues parfois et pour différents événements, c'est toujours un vrai plaisir de partager avec eux notre savoir faire, nos produits et notre ambiance exotique et également festive. J'ai pu ouvrir plusieurs Tam-Tam en Belgique, le tout premier à été à Mons il y a presque 30 ans et Tam-Tam est devenu un lieu que les gens apprécient et sont heureux de retrouver pour toutes les occasions, c'est pour dire que nous sommes attentif à faire les choses le mieux possible, à accueillir et servir nos clients comme s'ils étaient en vacances et ce toute l'année. (NDLR: Tam-Tam il y en a donc un à Mons, un, à Liège et Midelkerke).

    Notre spécialité est de proposer des cocktails de qualités, des fruits frais et des boissons qui apportent du soleil et contribuent à passer de bons moments. Vous comprendrez donc que nous avons vraiment la vocation  d'accueillir au mieux nos visiteurs, qu'ils puissent passer un moment vraiment sympathique, agréable et unique pourquoi pas, de leurs proposer aussi un réel dépaysement dans ce décors exotique où l'ambiance musicale invite aussi à la fête, le plaisir de se retrouver autour d'une belle table dans un cadre qui rappelle les vacances. Le principal pour nous c'est que le Tam-Tam à Charleroi devienne aussi un lieu de rassemblement et de convivialité pour tous." nous confie Gilles Axensalva, le propriétaire du Tam-Tam.

    Lire la suite

    Lien permanent Imprimer Catégories : Billet d'humeur, Coup de coeur, Sujets thématiques, Tendance, Votre quotidien 0 commentaire
  • SUDINFO: Joyeux anniversaire Jean-Claude !

    404094_102741929873331_1801592875_n.jpgJean-Claude est l'un de vos blogueurs du site Sudinfo Charleroi.

    Doté d'une profonde envie de communiquer avec qualité, il est un vrai professionnel qui chaque jour s'applique à vous fournir et vous proposer des actualités culturelles, des moments de la vie associative  de qualité. 

    Aujourd'hui, ce 2 juin c'est l'anniversaire de Jean-Claude Hérin.

    JOYEUX ANNIVERSAIRE à lui.

    Nous lui souhaitons de pouvoir fêter ce jour particulier comme il se doit et encore de beaux moments pour vous informer au mieux quotidiennement. 

    N'hésitez pas à lui laisser un commentaire ! 

    #Seben

    Lien permanent Imprimer Catégories : Billet d'humeur, Sujets thématiques 1 commentaire
  • INTERNET: Vos publications peuvent vous coûter très cher !

    facebook,publications,sécurité,justiceLes réseaux sociaux apportent, comme tout le monde le sait, une grande liberté d’expression, de diffusion d’information, de partage, de convivialité,.... Cependant, on ne peut pas tout dire ou écrire sur internet,  au risque d’être très sérieusement punissable par la loi.

     

    On a tendance à oublier parfois l’impact d’une « bête » publication, un commentaire ou même le fait de diffuser à son tour une publication d’autrui sous le couvert du partage. Combien de fois ne voit-on pas « Diffusez en masse », « Partagez »… Souvent aussi ces partages se font de manière naïve, pour rendre service, parce que l’on juge que l’on peut partager une info qui peut sembler utile ou intéressante pour les autres. Il faut être vigilant à plus d’un titre. Vous êtes responsable de ce que vous partagez ou publiez sur votre mur Facebook, Twitter, Blog !  

     

    Exception faite, le partage des publications « de presse » (journalistes/journaux) est soumise,  quant à elles,  à une responsabilité de l’auteur et de l’édition mais pas aux internautes qui partagent un article par exemple. D'autres exceptions:  les avis de recherches "officielles" de la Police Fédérale, les avis de recherche Child Focus, ... (sachez faire la différence entre les vraies et les fausses publications officielles).

     

    B.jpgLes publications,  postées sur votre propre mur facebook ou Twitter , vous engagent aussi à titre de « diffuseur » , de propagateur et ce même si vous n’en êtes pas l’auteur, la sanction peut s’avérer lourde. Diffuser une fausse information, un Hoax comme on dit ou une information vraie mais qui peut, au sens de la loi, porter atteinte à autrui est punissable. Souvent les « diffuseurs » que nous pouvons être tous un jour ou l’autre le faisons de bonne foi en pensant rendre réellement un bon service à celui ou celle qui nous a envoyé l’info ou qui la publie sur son mur personnel et que nous reprenons nous aussi.

     

    C’est ainsi que certains internautes se sont vu infliger de lourdes amendes, des condamnations de prison ou l’obligation de verser des dommages et intérêts importants à des auteurs de vols dans des magasins, des agresseurs, des délinquants, …. du simple fait de diffuser la photo et des propos diffamatoires, des injures,... à l’encontre de ceux-ci. C'est fou mais c'est ainsi !

     

    Même si cela peut sembler fort injuste au regard de certains actes bien plus graves dont seraient accusés les auteurs de ces agressions par exemple, la loi est stricte dans ce sens, « on ne peut pas publier d’insultes, de diffamation, de calomnie sur internet ! ». Vous avez peut être aussi entendu parler de cas de licenciements au sein de certaines sociétés dont les employés avaient publié des insultes concernant leur patron ou des informations sensibles, les exemples ne manquent pas et prouvent que la publication sur internet est quelque chose pris très au sérieux par les tribunaux et la justice.

     

    Voici un exemple récent qui peut sembler anecdotique mais il est plutôt courant.

     

    Actuellement sur Facebook se diffuse la photo d’un jeune homme, la photo diffusée est la sienne, on peut y lire qu’il vient de sortir de prison très récemment, serait l’auteur d’actes de pédophilie sur mineurs et on y mentionne même sa localité, … à peu de chose son adresse. Cette publication démarre du profil Facebook d’un carolo.

     

    La diffusion d’un tel avis est dangereux et pourtant certains internautes diffusent en masse cette annonce et cette photo sans se rendre vraiment compte de ce qu’ils risquent réellement ! Que les faits sur l’individu visé soient avérés ou non, ces faits sont du domaine de la justice. Il n’est pas autorisé à un individu « lambda » de diffuser ce genre de propos, qui est jugé au sens strict de la loi comme de la diffamation, de la calomnie, de l'injure parfois sur les réseaux sociaux. Peu de personnes sont conscientes de la gravité d’une telle publication et des retombées légales, des sanctions pénales extrêmement lourdes que peuvent provoquer de telles publications, même si vous n’en êtes pas l’auteur direct. Le risque est là ! Bien sûr l'auteur encourt plus de sanctions que les diffuseurs , mais vous n'êtes pas à l'abri,  sachez-le ! 

     

    On ne peut pas en Belgique faire de publication ou participer à des publications calomnieuses, diffamatoires, insultantes à l'encontre d'autrui. Inutile dans ce cas de prétendre à la liberté d'expression ou de l'information,  cela ne fonctionne pas ! La loi est précise dans ce sens.  Alors "Non" ...On ne peut pas tout dire sur internet !  

    Lire la suite

    Lien permanent Imprimer Catégories : Billet d'humeur, Buz du net, Faits Divers, Société, Sujets thématiques, Témoignage, Votre quotidien 0 commentaire
  • CHARLEROI: City Parade sous sur surveillance et communication muselée

    62c5d1b62983ce4972568aea33d38eaa-1323093600.jpg

    Ce vendredi 15 et samedi 16 mai c'est l'occasion de vivre la City Parade en plein coeur de notre ville. Charleroi accueille l'événement le plus "peuplé" de l'année pour ce moment festif. La sécurité est aussi un enjeu important pour les autorités de la ville mais également notre Police. C'est près de 280 policiers qui sont ainsi déployer pour assurer la surveillance, l'encadrement, la sécurité des très nombreux visiteurs de ce moment annuel très attendu.

    694982905.jpgDans le cadre de l'événement, la Police de Charleroi dispose d'un centre de coordination et de crise très performant qui apporte ainsi une vue globale de la situation sur le site de la City Parade mais surtout sur l'ensemble de l'événement. Ce centre coordonne les opérations de terrain et peut le cas échéant déployer les moyens nécessaires sur place pour assurer la sécurité des citoyens et des festivaliers. 

    Nous avons souhaité obtenir des informations au sujet de ce centre de contrôle, de crise et/ou visiter celui-ci. Comment fonctionne t-il ? Qui fait partie de cette coordination ? Le centre surveille t-il nos rues, les commerces ? Agit-il contre l'insécurité, les incivilités et les agressions individuelles ? Sommes-nous constamment sous surveillance ? Comment se passe une analyse d'intervention lors d'un événement aussi important que ce week-end ? .... Tant de questions qui intéressent également chacun de nous.

    Malgré le souhait de la ville de Charleroi et du Chef de corps (qui avait annoncé sa fierté de disposer d'un tel outil technologique et logistique il y a quelque temps), David Quinaux le porte parole de la Police de Charleroi quant à lui a refuser de répondre à nos questions et notre  demande de renseignements à ce sujet annonçant par l'intermédiaire d'une opératrice "qu'il ne communique pas sur le centre de coordination pour le moment".

    L'occasion aurait été intéressant d'en savoir plus. Notre demande semblait probablement poser des soucis ou être considérablement ennuyeuse pour ne pas vouloir/pouvoir y répondre réellement ou de façon plus appropriée. Cette attitude démontrerait-elle le souhait de ne pas valoriser cet outil formidable dont dispose notre police ou de cacher tout simplement les réels objectifs de celui-ci voir son fonctionnement réel ? A moins que d'autres raisons en soient la cause... La question est posée.

    L'idée, l'occasion aurait été de pouvoir vous présenter ces moyens mis en oeuvre pour notre sécurité à tous et mettre en lumière le professionnalisme, les moyens, le dévouement des hommes et des femmes de notre Police au service de la mission qui lui est confiée quotidiennement mais plus particulièrement lors de journées spéciales comme la City Parade. Cela ne fût pas le cas.  Il n'en reste pas moins que nous pouvons en tant que Carolo être fier du fonctionnement de ce centre qui semble, en silence, fonctionner avec une certaine efficacité, du moins espérons-le. 

    Il faut savoir que ce centre de coordination et de crise est "surtout" utilisé (en théorie) pour les événements de grandes ampleurs afin d'assurer une vue globale des situations, effectuer des contrôles, des surveillances et pallier à d'éventuels soucis de sécurité afin de répondre au mieux et le plus rapidement possible à tout type de situations, le tout en association avec les autres services de secours comme les pompiers, les ambulances, les hôpitaux. Un déploiement technologie et humains au service avant tout de notre sécurité: C'est le principal non ?

    Source photo: Centre de crise / Rtbf©

    #Seben

    Lien permanent Imprimer Catégories : Allo Police, Billet d'humeur, Société, Sujets thématiques 0 commentaire
  • CHARLEROI: Une voiture vandalisée contre la liberté d'expression

    IMG_0038.jpgVincent.G a eu une mauvaise surprise en récupérant sa voiture dans le quartier de la Broucheterre à Charleroi centre ville. Son véhicule a été tagué à l'emplacement même de la vitre arrière où se trouvait la petite affichette mentionnant "Je suis Charlie". Vincent avait placé cette affiche suite aux attentats du magazine Charlie Hebdo, ce qui lui a semblé sur le coup être un signe de soutien et de libre expression. 

    C'est via son profil Facebook que cet habitant de Jumet s'est indigné de l'acte de vandalisme qu'il déplore et trouve scandaleux. "Il semble que la liberté d'expression dérange certains dans le quartier de la Broucheterre à Charleroi. Le "TAG" a été fait exactement et minutieusement où se trouvait mon affichette -Je SUIS CHARLIE- C'est une vielle voiture, elle mérite le respect et j'ai le droit de m'exprimer aussi." déclare Vincent, dépité par la situation qui le frappe aujourd'hui. 

    Ce type d'affichage chez nous n'avait pas soulevé de révolte éventuelle jusqu'alors. Ce type d'acte de vandalisme semble être un cas isolé mais néanmoins troublant.

    Credit Photos: Vincent.G / Propriétaire du véhicule vandalisé. 

    SDZ.#Seben

    IMG_0038.jpgIMG_0039.jpgIMG_0041.jpg

    Lien permanent Imprimer Catégories : Billet d'humeur, Faits Divers, Témoignage, Votre quotidien 1 commentaire
  • CHARLEROI: Les étapes du chantier Rive Gauche en VIDEO

    rive gauche,charleroi,colonnades,place albert 1er,chantierLe chantier du futur complexe "Rive Gauche" tourne à plein régime, les colonnades situées sur le Boulevard Joseph Tirou ne sont plus. La démolition de ce haut lieu de Charleroi a  rendu l'âme il y a peu, ce n'est pas sans mal tant pour les nombreux riverains présents mais aussi les Carolos, les commerçants qui sont venus quotidiennement immortaliser l'ouvrage lors des différentes phases de démolition. 

    Votre blog Sudinfo Charleroi était là !

    Nous avons pu placer un appareil photo et obtenir des images étonnantes et exclusives du chantier durant toutes ses phases. Depuis le tout début des travaux, alors que le parking de la Place Albert 1er était encore très fréquenté, jusqu'à la disparition définitive du dernier pilier des colonnades qui se sont éteintes dans l'émotion la plus totale. 

    Découvrez la rétrospective de plusieurs mois d'images en vidéo, revivez au plus près cet l'événement, ce qui sera sans aucun doute le chantier le plus historique de notre Métropole et ce à plus d'un titre. Signalons enfin que notre ville de Charleroi et ses partenaires se sont lancé des défis colossaux pour l'avenir de notre ville.

    Le projet n'est pas une mince affaire, les promoteurs ont pris aussi à bras le corps ce projet gigantesque qui devrait connaître son aboutissement dans moins de deux ans. Même si ces travaux n'ont pas été toujours bien accueillis, en autres par les commerçants. La machine est lancée et les résultats devraient en principe en réjouir plus d'un. Une affaire à suivre et à vivre au quotidien. 

    Image/video: SDZ©Seben

    Découvrez notre vidéo exclusive: 


    Lien permanent Imprimer Catégories : Billet d'humeur, Coup de coeur, Sujets thématiques, Votre quotidien 0 commentaire
  • CHARLEROI: Quand le Quick à la ville basse surfe sur le concept Rive Gauche

    IMG_0027.jpgLe concept du nouveau complexe commercial Rive Gauche fait beaucoup parler de lui, tant au sein des citoyens carolos, des riverains,... mais également au sein des commerçants. On sait que les travaux, les chantiers avancent et doivent faire place à un centre commercial, des logements, des centres de divertissements culturels.

    Même si certains sont réticents à ces changements, d'autres semblent avoir eu l'idée de surfer sur la vague de ce concept. C'est le cas par exemple du Restaurant rapide Quick de Charleroi ville basse (Bd Tirou) où un menu "spécial" a été présenté aux clients "Le Menu Rive Gauche".

    Une offre spéciale composée d'un menu complet (sandwich, boissons, frites) auquel on ajouter un autre sandwich au choix et une sauce, le tout pour le prix de 10€. Ce menu semble étonner pas mal de riverains et de visiteurs de passage. 

    "Je trouve ça étonnant, je croyais que c'était une blague au départ, mais c'est plutôt un clin d'oeil pour le projet Rive Gauche et je me suis dit pourquoi pas?" déclare Laurence, une cliente habituelle.

    "Rive Gauche ça inspire il faut croire, moi cela ne me dérange pas surtout si on peut profiter d'un petit plus, l'idée est sympa." nous dit Jean-François,  un étudiant présent dans le restaurant.

    Et enfin pour la petite histoire, pour celles et ceux qui se posent la question du nom étrange de "Rive Gauche", du choix de ce nom, il est peut être issu du nom du premier magasin de luxe ouvert par Yves St Laurent à Paris qu'il avait appelé "Rive Gauche",  par sa situation géographique particulière sur la rive Parisienne. Est-ce une piste ? En tout cas, il semblerait que ce nom aujourd'hui inspire encore au niveau immobilier mais plus que ça ... commercialement aussi ! 

    IMG_0027.jpg

    Lien permanent Imprimer Catégories : Billet d'humeur, Société, Témoignage, Votre quotidien 0 commentaire
  • CHARLEROI: Les petites magouilles du chantier Rive Gauche.

    Rive Gauche, Charleroi, Travaux, Place Albert 1erLes chantiers de la ville basse de Charleroi, Rive Gauche et ses travaux vont bon train. La phase de démolition partielle des colonnades a débuté il y a peu. Avant cette étape, c'était la démolition des structures de l’ancien parking de la Place Albert 1er qui était à l’ordre du jour. 

     

    Nous avons constaté sur place de bien étranges agissements et avons été alertés à plusieurs reprises par des riverains. Depuis le départ des commerçants qui ont dû quitter les colonnades, il y a de bien drôles de choses qui s'y passent: des visites nocturnes de personnes  indésirables et profitant de l’obscurité pour venir dérober du matériel, des câbles, des structures métalliques, du bois, du béton, du mobilier qui étaient encore présents au sein des cellules commerciales. La Police de Charleroi a déjà pu interpeller à plusieurs reprises et de façon efficace et professionnelle des individus présents sur le chantier et tout à fait en infraction dans ce cadre là. Très attentif également à la sécurité des citoyens.

     

    C’est ainsi que début de semaine, deux individus cagoulés et habillés de noir avaient pu rôder sur le chantier tels des Ninjas, autour des grues et armés d’un pied de biche et de plusieurs sacs pour emporter les butins. Chaque jour, il n’est pas rare de constater des va-et-vient nocturnes sur le chantier et la présence de « civils » au sein des structures en cours de démolition. Ces présences sont à la fois extrêmement dangereuses par l’instabilité de certaines structures des colonnades et la présence d’engins, de trous et de déchets sur le chantier. La police de Charleroi reçoit d’ailleurs régulièrement des appels de riverains qui s’inquiètent de la présence inappropriée d’auteurs aux comportements plutôt douteux, voir même des adolescents ou des enfants.

     

    Les voleurs sont au rendez-vous mais pas uniquement, d’autres citoyens envahissent les lieux pour y prendre des photos, y pratiquer des actes sexuels, des promenades et vont jusqu’à plier des barrières, forcer des cadenas ou plus dangereux encore escalader les barrières de sécurité jusqu’à chuter lourdement derrières celles-ci. Les exemples et témoins ne manquent pas. 

    Lire la suite

    Lien permanent Imprimer Catégories : Billet d'humeur, Faits Divers, Société, Votre quotidien 0 commentaire
  • CHARLEROI: Le carolo spécialiste du stationnement sauvage ?

    Voiture, Parking, Charleroi, St FiacreLes Carolos seraient-ils les spécialistes des stationnements sauvages ? Il semblerait que oui ! De nombreux espaces publics sont exploités actuellement pour stationner les véhicules en plein centre ville. Des parkings existent et offrent pourtant de nombreuses possibilités de stationnement, cependant il faut payer ces espaces, ce qui n'est pas toujours du goût des riverains, clients, visiteurs du centre ville.

    Certains ont pourtant trouvé la solution ultime pour tenter d'éviter de payer le parking: se garer sur des trottoirs, des espaces réservés aux personnes à mobilité réduite, des places fermées ou encore mieux sur des espaces de passages pour piétons... Aucun espace n'est épargné !

    "Tant qu'à faire dans l'illégalité,  autant le faire avec panache" nous déclare rapidement un homme à travers sa fenêtre ouverte et qui s'introduit avec son véhicule par le passage piétons Boulevard Tirou, pour entrer sur la place St Fiacre, place qui n'est pas habituellement un endroit de stationnement autorisé ni même reconnu ou prévu dans ce sens par la Ville de Charleroi.

    Il reste à savoir ce que peuvent encourir les automobilistes qui s'introduisent de façon illégale et se stationnent dans des espaces non autorisés au centre ville de Charleroi. Des amendes pour "stationnement interdit" peuvent être dressées par les autorités de police,  voire l'enlèvement tout simplement des voitures qui seraient en infraction.

    Ce type de comportement semble avoir comme effet direct que d'autres automobilistes qui arrivent à cet endroit Place St Fiacre, pensent à tort (puisqu'ils peuvent aussi être verbalisés), que ce stationnement est autorisé. En quelques minutes à peine, d'autres voitures s'ajoutent de façon constante à la file déjà présente. 

    Voiture, Parking, Charleroi, St FiacreVoiture, Parking, Charleroi, St Fiacre

    Lien permanent Imprimer Catégories : Billet d'humeur, Faits Divers, Société, Votre quotidien 1 commentaire
  • CHARLEROI: De l'émotion intense aux rires extrêmes à l'Improcarolo !

     

    improcarolo,charleroi,impro,la ruche théâtre

    Ce vendredi soir se déroulait à la Ruche Théâtre de Marcinelle l'Improcarolo: le spectacle, le match où "s'affrontaient" ou plutôt devons-nous dire se "complétaient " Charleroi et Liège. Un public venu très nombreux et prêt à mettre une ambiance de feu dans cette salle qui était comble. Le début de la prestation des deux équipes à été lancé par l'entrée des jouteurs en scène mené par Fabian Vervier de l'Improcarolo, un moment particulièrement très émouvant... Et pour cause...

    Tous les jouteurs en scène,  habillés d'un tee-shirt noir avec l'inscription "Je suis Charlie",  ont ému l'ensemble du public présent. Fabian a posé quelques mots en faveur de la liberté d'expression et un hommage vibrant pour celles et ceux qui avaient pu perdre la vie. C'est ensuite que la minute de "Vacarme" a débuté, plus appropriée pour faire "entendre" cette libre expression (remplaçant la traditionnelle minute de silence): des applaudissements constants, une standing ovation qui n'en finissait plus et qui a fait trembler le Théâtre de la Ruche d'émotion et dans une telle union de solidarité.

    La suite du spectacle, du match était à la hauteur des plus grandes attentes, une équipe de Charleroi qui a une fois de plus prouvé son dynamisme, son imagination et son humour sans limite dans des scènes improvisées,  dignes des meilleurs scénarios. La ville de Liège fut elle aussi fort bien représentée par son équipe,  qui a mis de la couleur et de la joie à la scène et a réalisé de très belles performances. Deux belles équipes qui ont pu apporter un moment de détente, de divertissement, d'humour. D'immenses petits moments de bonheur  dont le public avait grand besoin en ces moments moroses médiatiquement.

    "Oui ! Le rire était extrême à la Ruche Théâtre et avec l'Improcarolo ce vendredi soir et c'est sans aucun doute LE seul extrême que l'on souhaite partager tous ensemble et à jamais !"

    "L'humour, rien de mieux ! Je suis venue pour voir le match ce soir et je dois dire que cela m'a permis totalement d'oublier les atrocités que l'on peut voir à la télévision. J'ai hésité,  mais je ne regrette pas du tout ! C'était vraiment chouette et c'était un moment sympa, j'ai ri.. j'ai ri... comme je ne l'avais plus fait depuis des semaines sans doute... Oui je reviendrai , c'est certain !" nous déclarait Sandra.W, une maman de Marcinelle venue assister au spectacle avec ses deux fils.

    "J'ai eu des frissons partout au moment du témoignage d'hommage, je ne sais pas comment les artistes ont pu faire pour continuer et  jouer pour nous, nous faire rire - J'ai été très ému, il y avait tellement d'applaudissements, de chaleur humaine qui se dégageait et tant d'émotion, une symbiose entre  nous dans le respect et le soutien que cela était presque incroyable. J'avoue avoir discrètement versé une larme. La suite du spectacle m'a permis de bien rire et de pouvoir passer un très bon moment, cela faisait du bien." signale Jean-Pierre.M, présent avec son épouse et manifestement très touché par le début de soirée.

    Et malgré que la soirée se soit soldée par un score de 13 à 10 en faveur de Liège (NDLR: Nous dirons avec humour également qu'à Charleroi nous avons le faire-play de laisser gagner les invités...RIRE), les deux équipes ont été particulièrement efficaces, drôles et très inventives.

    "Ce soir, nous avons joué pour la liberté d'expression et avons communié avec une salle comble qui nous a donné une énergie rarement ressentie lors d'un spectacle. - Ce soir, c'était pour eux. - Merci pour tout."  indiquait L'Improcarolo (F.V) sur son compte Facebook en fin de soirée.

    Le prochain match de L'improcarolo aura lieu le vendredi 13 février 2015, avec la thématique de la St Valentin, une équipe d'hommes et de femmes qui promettent déjà de nombreux moments particulièrement savoureux. A vos agenda ! 

    Infos et réservations: www.improcarolo.be  - contact@improcarolo.be - Tel: 0478 953 990

    Source photo (Hommage): Improcarolo - (Show): SDZ

    improcarolo,charleroi,impro,la ruche théâtre

    Lien permanent Imprimer Catégories : Billet d'humeur, Cultures - Evénements, Témoignage, Votre quotidien 2 commentaires
  • EVENEMENT: Le 9 janvier, c'est encore du plaisir à gogo à l'Impro Carolo !

    10378015_10153810431797619_7683254060378065143_n.jpgVous connaissez certainement "L'impro Carolo" appelé aussi l'association carolo d'improvisation ? Si pas, vous devrez les découvrir sans plus attendre ! Tout au long de l'année, ils proposent des représentations, des échanges de bons mots, de bonnes blagues et de "joutes" comme on dit dans le jargon. Une discipline, un spectacle à chaque fois différent, pour nous étonner, nous laisser sans voix mais surtout nous faire passer des soirées des plus divertissantes.

    L'impro Carolo c'est l'occasion de voir s'affronter deux équipes (ou plus parfois), qui vont selon les thèmes abordés nous faire rire aux éclats, nous émouvoir, nous faire participer dans cette folie douce et parfois acide, pétillante et indomptable qu'est l'humour: le talentueux et subtil mélange de combat théâtral et de mots improvisés,  des situations délirantes, des  décors imaginaires qui nous transporte dans une ambiance où le temps s'arrête pour notre plus grand plaisir. Le public est souvent invité à voter, crier, donner son avis, intervenir dans les choix des sujets, vivre de près ce moment collectif de plaisir à gogo.

    Orchestré de main de maître par Fabian Vervier et ses équipes, ces joutes sont toujours l'occasion de découvrir de jeunes ... et moins jeunes talents aussi (mais toujours de qualité), qui sont près à tout pour nous faire passer la soirée la plus inoubliable possible. 

    Le plus sympathique dans ce type de soirée proposée par l'Impro Carolo c'est que le public ne sait jamais à l'avance comment va se dérouler la soirée et c'est ce qui en fait un moment particulièrement unique et de grande qualité, tant et si bien que l'on ne souhaite qu'une seule chose... que la soirée ne se termine jamais et comme cela sera le cas inévitablement..., le souhait d'y revenir très très très vite. 

    A VOS AGENDAS ! La prochaine soirée de l'Impro Carolo se déroulera Le vendredi 9 janvier 2015 à 20h00 au Théâtre de la Ruche à Marcinelle.

    Pour cet événement, la soirée s'annonce particulièrement chaude en émotions avec l'équipe de CHARLEROI contre celle de LIEGE - Ambiance garantie - RESERVEZ VITE !

    "Ils ont un accent, nous aussi. - Ils ont des terrils, nous aussi. - Ils savent s'amuser, nous aussi. - Ils ont une bonne équipe de foot, nous... euh... Laissons ce débat de côté. - Ce qui est sûr, c'est que sur scène une belle rencontre s'annonce ! - Venez vibrer et encourager les 2 équipes pour cette rencontre au sommet." 


    Infos et réservations:

    reservation@improcarolo.be - Tel: 0478.953.990

    Le Vendredi 09.01.2015 à 20h00 - Entrée 10€ adulte/ 8€ Étudiant / 4€ - de 12 ans / Gratuit moins de 8 ans A la Ruche de Marcinelle. (Av. Marius Meurée 1 - 6001 Marcinelle)

    Infos sur les spectacles, les cours, les événements d'entreprises,... www.improcarolo.be 

    La page Facebook de l'Impro Carolo: C'est ICI

    10675550_10153827069907619_7285647344609767716_n.jpg

     

     

    Lien permanent Imprimer Catégories : Billet d'humeur, Coup de coeur, Cultures - Evénements, Votre quotidien 0 commentaire
  • SUDINFO CHARLEROI: Vous souhaite un très Joyeux Noël !

    sudinfolog.jpgToute l'équipe de votre blog régional Sudinfo Charleroi (Sudpresse), vous souhaite un très Joyeux Noël à vous et vos proches.

    Que cette période vous apporte du bonheur, des paillettes dans les yeux et des moments privilégiés de partage, de tendresse et d'amour pour tous ceux que vous aimez. 

     

    Merci également de votre fidélité quotidienne à Sudinfo Charleroi. 

    Jean-Claude Hérin & Sébastien Delhez.


    Lien permanent Imprimer Catégories : Billet d'humeur, Sujets thématiques, Votre quotidien 0 commentaire
  • CHARLEROI: La galerie Bernard défigurée par une terrasse ?

    IMG_0006.jpgAvec la fermeture de la place albert 1er et les expropriations prévues des commerces de colonnades on savait que certains devaient retrouver un nouveau lieu d'exploitation. C'est le cas pour "La taverne des colonnades" qui devrait déménager à l'entrée de la galerie Bernard en plein Boulevard Tirou d'après nos informations. Les riverains ont longtemps pensés qu'une terrasse serait possible sur ce boulevard même (Un arbre avait été abattu dans ce sens par la ville il y a quelques semaines). - Quelle ne fût pas la suprise ce dimanche de constater des fondations de ce qui ressemble à un squelette de terrasse qui prend déjà une belle partie de la largueur de la galerie à l'entrée de celle-ci. Il n'est pas à exclure qu'une autre "partie" de terrasse puisse faire son apparition en plein boulevard Tirou également sous peu.

    Une terrasse qui va nul doute défigurer l'aspect historique de cette galerie mais aussi pour certains riverains condamner définitivement ce lieu à n'être qu'un endroit aux odeurs douteuses et le lieu de rendez-vous de bruyants événements (connaissant l'acoustique particulier du lieu). Bien sûr le côté positif s'il en est sera de voir revivre la Galerie Bernard qui depuis quelques années n'a guère vraiment vu le nombre de visiteurs ou clients augmenté. De nombreuses réactions reçues nous font penser que le sujet ne laisse personne indifférent.

    Charleroi, Galerie Bernard, Taverne"C'est vraiment dommage qu'on ai pu accepter une telle chose. Je craint vraiment pour la tranquilité et celle de mes voisins. Une tarvene c'est bien connu cela est bruyant, les odeurs de bières ne manque pas et cela défigure vraiment ce beau lieu du centre ville. Comme si la ville avait voulu pour se débarrasser des récalcitrants devenus dérrangeant à la place Albert 1er consentir à prostituer une part de notre patrimoine. C'est honteux ! En plus, fini l'espoir de revoir des spectacles comme celui de François Pirette et Rires sur la ville avec cette terrasse qui prend de l'espace de passage à l'entrée même de la galerie. Je suis furieuse car personne ne s'est inquiété de l'avis des riverains à proximité. Encore une question de pognon, à Charleroi c'est bien connu que c'est seulement ce qui compte." Signale Monique.P, une riveraine qui ne décolère pas. 

    Découvrez également ci-dessous d'autres réactions...

    Lire la suite

    Lien permanent Imprimer Catégories : Billet d'humeur, Société, Sujets thématiques, Témoignage, Votre quotidien 2 commentaires