BEAUMONT- Centre tibétain: bientôt 32 chalets dans un Village!

chantier2.JPG

De l'huile de coude au Centre tibétain

Dans un cadre boisé à Leugnies (près de Beaumont), le Centre tibétain : «Les Jardins de Méditation de Samyé» accueillera bientôt les retraitants dans un Village. Un week-end «bénévolat» était mis sur pied, en vue de chantiers qui se dérouleront durant l’été.

chantier3.JPG

Munis de pelles, de bêches, de râteaux,… une dizaine de bénévoles n’ont pas hésité à retrousser leurs manches, le temps d’un week-end, pour effectuer divers travaux dans les Jardins de Méditation de Samyé: pose d’une rigole de drainage pour rendre un sentier moins boueux, tonte/débroussaillage,  graviers à répandre sur le chemin, dépollution du site… Les raisons de ce chantier : rendre le milieu plus hospitalier (le site a été longtemps occupé par un camping, dont les occupants n’avaient pas toujours des préoccupations environnementales).

Originaire de Nantes,  Alexandre Géraut, habitant aujourd’hui Bruxelles, donne de son temps pour coordonner le projet. Il s’agit d’aménager, durant deux chantiers, cet été, 4 hameaux composés de 8 chalets en éco et auto-construction, ainsi qu’une infrastructure polyvalente.

Ce Village permettra des rencontres. Différentes retraites seront organisées pour des séances de méditation de bouddhisme tibétain ou pour se ressourcer, quelles que soient ses convictions philosophiques ou spirituelles. Sonam, moine en résidence depuis décembre 2015, assure déjà l’accueil des retraitants.

Béni par le lama Rinpoché

chantier4.JPG

La permaculture avec Grégory

Le site comprend aussi un jardin pédagogique géré par Grégory, responsable de la permaculture, un principe qui vise à faire de son lieu de vie un écosystème harmonieux et productif. Formé à la ferme Arc-En-Ciel, Grégory obtient déjà de bons résultats : le paillage des sols permet de laisser des micro-organismes se développer. Créatif, il a transformé de vieilles planches en bacs à culture. Il cultive, entre autres, des salades, des plantes médicinales, le chou kale,…      

Béni en janvier 2016 par le lama bouddhiste Kalou Rinpoché, le Centre de Leugnies, dirigé par Lama Richen Palmo, en charge des enseignements et de la spiritualité, fait partie du réseau mondial des centres Samyé reliés au monastère de Kagyu, Samye Ling, premier centre du bouddhisme tibétain fondé en 1967 en Ecosse. Pour tout contact : 071/32 15 65. Pour effectuer des dons, nécessaires à la construction des chalets : BE80 5230 8076 2477 BIC : TRIOBEBB. Communication : Cabane 2019.

Tout ce chemin spirituel donne sens à la vie

chantier1.jpg

Michael Goffaux (30 ans) est attiré par le bouddhisme depuis plusieurs années. «J’y vois surtout un moyen de faire un travail sur moi-même et de développer des qualités comme l'amour et la compassion pour notre bien à tous. Nous vivons dans un monde trop matérialiste, un monde où le véritable bonheur semble difficile à trouver. Tout ce chemin spirituel donne du sens à la vie » souligne le jeune Marcinellois. Depuis quelque temps, c’est en bus et en vélo (il a d’ailleurs le bras cassé depuis qu’une voiture l’a renversé) qu’il se rend aux Jardins de méditation de Samyé. «Ne pas prendre la voiture est une façon pour moi de réduire l’empreinte écologique. Végétalien et travaillant pour Greenpeace Belgium, je suis très sensible à l’environnement. Le bouddhisme va de pair avec un mode de vie sain, qui respecte la nature dans sa globalité». Michaël connaît un peu tout le monde au Centre. «Au-delà de la spiritualité qui nous unit tous, j’ai tissé des liens très forts avec la Communauté. Nous avons beaucoup de plaisir à nous retrouver tous ensemble, pour pratiquer la méditation ou partager des tâches du quotidien, notamment dans les chantiers». J.C.HERIN

Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Société 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.