JEAN-LUC FONCK AU ROCKERILL: UN FESTIVAL DE CARABISTOUILLES !

jlfonck1.jpg

Jean-Luc Fonck n’en est plus à une carabistouille près ! Le public du Rockerill le sait bien. Son concert/spectacle, samedi, était à l’image du chanteur : joyeux et décalé.

«Si un jour, on m’avait dit que Trump serait président des Etats-Unis, j’aurais  eu toutes les chances de devenir Miss Belgique» lançait Jean-Luc Fonck aux spectateurs du Rockerill. Accompagné de 4 musiciens, le membre permanent de Sttellla s’est une fois bien donné au public, samedi soir. Mais pourquoi ne pas avoir organisé le spectacle dans la grande salle d’exposition ? La salle de concert était bien trop petite pour accueillir 500 personnes. On se serait grimpé dessus. Sans parler de la chaleur… Une fois de plus, le chanteur arlonnais débordait de créativité et de fantaisie, aussi bien dans les costumes (ses musiciens étaient en pyjama et lui en plus avait revêtu un peignoir rouge) que dans les paroles de ses chansons : «Mon club échangiste», «Aglaé»,  «Bonjour les filles, bonjour, Charly»,… Certaines chansons avaient été composées dans les studios de VivaCité, avec la complicité des animateurs      de la station. Dommage que l’acoustique laissait un peu à désirer (certaines paroles étaient inintelligibles).

jlfonck7.JPG

David Cretta en after party

Après la sortie de son album «Carabistouilles», Jean-Luc Fonck commençait sa tournée «Carabistour» au Rockerill, une salle qu’il affectionne tout particulièrement pour y être allé plusieurs fois.

«On voit qu’il s’y sent vraiment bien !» pointait Jean-Marie Magniet ( 48 ans) de Montigny-le-Tilleul. «Je suis allé l’écouter, pour la première fois, à Sivry, il y a 28 ans. A l’époque, il chantait avec sa femme. Jean-Luc a gardé ce côté tout à fait décalé qui fait sa signature. Il peut rester longtemps sur scène à chanter, à jouer au clavier, à papoter avec le public, à lancer des vannes,… Il faut presque lui demander de s’arrêter ».

jlfonck4.JPG

Le DJ carolo David Cretta bien entouré !

Ce n’était pas la seule surprise de la soirée. Pour la deuxième fois au Rockerill, David Cretta assurait l’after-party du concert de Jean-Luc Fonck. Accompagné de son fan club de Montigny-le-Tilleul, le DJ carolo est un habitué des lieux. Il partage avec Jean-Luc (et les Gauff, qu’il apprécie aussi beaucoup), le goût de l’humour et de la dérision. A noter : David Cretta sera à la M.U. le 30 avril. JCH 

Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.