CHARLEROI- PBA- PAscal Obispo en très grande forme !

obispo5.jpg

Près de 3 heures sans interruption ! Samedi soir, Pascal Obispo et toute son équipe ont véritablement enflammé le public du PBA. La bonne humeur du chanteur français était communicative !

obispo3.jpg

On peut véritablement parler d’une performance : tout au long d’un concert «sold out» au PBA (qui a duré près de 3 heures !), Pascal Obispo, au chant et à la basse, a enchainé les tubes à succès : «Tombé pour elle», «Fan», «Personne», «Assassine»,… Le chanteur français a fait aussi découvrir des titres plus récents: «Chante la rue, chante», «Poète maudit »,…

Le coach de la saison 2018 de «The Voice »( France) a même fait durer le plaisir en multipliant les fausses sorties de scène,en prolongeant certaines chansons comme «Mourir demain» (avec toutes les variations possibles) ou encore en faisant répéter au public, debout et balançant les bras une bonne partie de la soirée : «On n’est pas fatigués !». Il a également offert aux Carolos la chanson «Allumer le feu» qu’il a écrite pour son ami Johnny Hallyday.

Pascal Obispo était déjà venu à Charleroi, il y a deux ans. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que d’entrée de jeu, il s’est montré très chaleureux avec le public. Il a même «charrié», à plusieurs reprises, un spectateur un peu mou pour le rendre plus actif !

hommage à Maurane

Beau moment d’émotion quand, pour interpréter sa célèbre chanson «Lucie», il a demandé au public si une personne portait ce prénom. Et une petite Lucie de 11 ans s’est levée et a accompagné le chanteur sur scène…

obispo2.jpg

obispo1.jpg

Lucie a déclaré à Pascal Obispo "Vous êtes mon "préféré" chanteur

C’est aussi avec des trémolos dans la voix qu’il a évoquée son amie Maurane, trop tôt disparue. Le succès du concert, Pascal Obispo le doit aussi à toute une équipe : musiciens ( clavier, saxophone, guitare, batterie,… ), techniciens du son, éclairagistes (les jeux de lumière et les vidéos étaient exceptionnels),…

Une vingtaine de personnes au total ! Seul petit bémol pour le son un peu trop puissant. « Pascal Obispo est vraiment un show-man » soulignait Marie, une habitante de Couillet. «Avec lui, on ne voit vraiment pas le temps passer ! »

Charleroi clôturait la tournée belge du chanteur (Obispo commence toujours par la Belgique dont il apprécie particulièrement l’accueil), avant de donner des concerts dans toute la France. JC HERIN

Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.