GASTRONOMIE- Jérémy Vandernoot, chef à domicile

vandernoot.jpg

De gauche à droite : Pascal Thonon, patron de la Barrique, Jérémy Vandernoot, Thibaud Thonon, fils du patron, et Clément Baussart, responsable magasin.

Jusque dimanche soir, Jérémy Vandernoot propose sa carte à la Barrique. Le sympathique candidat belge de la 9èmesaison de Top Chef se déplace aussi chez les particuliers pour y faire goûter et apprécier sa cuisine.

Fervent supporter du Sporting de Charleroi, - et footballeur lui-même-, Jérémy Vandernoot n’a jamais caché ses attaches avec la Ville. Ses parents, d’ailleurs, travaillent dans la région.

C’est par des contacts avec Thibaud, fils de Pascal Thonon, patron de la Barrique, que Jérémy a déjà participé à des événements ponctuels dans cet établissement nalinnois spécialisé en vins et en spiritueux (1000 références !). Pleinement satisfait de cette collaboration passée, Pascal Thonon a proposé au candidat de Top Chef 2018 de travailler, - pendant la période des fêtes, soit dix jours !-, dans le bar (complètement réaménagé) à vins et alcools. «Et à l’avenir, cette collaboration sera encore renforcée, car l’entente est parfaite ! » souligne Pascal. « Jérémy est très liant avec tous les clients».

Pour les services du midi et du soir, 3 menus sont présentés, à partir de 36 € (avec 3 services : 1 entrée, 1 plat, 1 dessert) à 72 €. Voici un avant-goût. Comme entrées : de la seiche, du ris de veau, des coquilles Saint-Jacques,… Comme plats : barbue/beurre noisette/chou-fleur, biche/coin/betterave,…

«Je privilégie les aliments frais, de saison, et de la région» tient à préciser Jérémy.

Pour l’accompagnement en vin, il est possible de prendre au verre ou de sélectionner une bouteille dans le magasin : supplément droit de bouchon 10 € par rapport aux prix de vente.

« Je remplace Madame »

Lors du «Top chef 2018», Jérémy Vandernoot, toujours à l’affût de nouvelles expérimentations en matière culinaire, avait voulu transformer du jus de chou rouge en bleu. Mais à cause d’un mauvais calcul de l’acidité, le jus est devenu rose… et a entrainé l’élimination du candidat de Salzinnes. Qu'à cela ne tienne ! Le jeune homme de 28 ans a acquis une certaine notoriété grâce à l’émission.

Son parcours, pourtant, n’a pas tout de suite démarré dans le milieu. C’est après avoir commencé des études en diététique et en éducateur spécialisé qu’il s’est orienté vers l’hôtellerie. Il a notamment travaillé chez un traiteur à Gouy-lez-Piéton. Sa carrière a été fulgurante. En deux ans, le jeune homme a fréquenté 4 maisons belges 2 étoiles et a été le second de Carl Gillain, autre candidat de Top Chef, dans son établissement namurois «L’Agathopède».

Aujourd’hui, Jérémy Vandernoot se rend chez des particuliers, un peu partout en Wallonie, et pourquoi pas à Charleroi ? «Etre chef à domicile me plaît énormément » signale-t-il. «Un four traditionnel ou à micro-ondes et des taques pour cuisiner : c’est suffisant ! Lors de la soirée, je remplace Madame qui peut s’occuper pleinement des invités !». JCH

Repas à la Barrique avec Jérémy Vandernoot jusqu’au 30/12. Pour tous contacts: 071/21 80 25 ou 0477/375 408. pascal.thonon@labarrique.be

Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.