CHARLEROI- bis-Arts: une balade thérapeutique !

walking1.jpg

A Charleroi, la grisaille de l’automne a été balayée par des spectacles drôles, décalés, voire interpellants du festival bis-Arts. Un vent de douce folie soufflait lors de la «Walking Thérapie». Ou la thérapie en marchant !

walking.JPG

Deux zozos s’invectivent en plein Centre Ville ! Puis l’un deux part en vrille, et traverse la place du Manège en courant… Cette scène humoristique a été observée chaque fois par une centaine de personnes, lors de la «Walking Thérapie», un spectacle programmé lors du festival bis-Arts.

walking2.jpg

La thérapie par le rire...

Peu avant,  à l’intérieur de l’Eden, les spectateurs étaient invités à s’équiper d’écouteurs et à se munir d’une petite chaise pliante…

walking3.JPG

Un petit balancement du corps vers l'avant...

Mais avant de se lancer dans cette balade thérapeutique d’un nouveau genre, il était conseillé au public d’effectuer quelques balancements et de rire à gorge déployée ! Et surtout bien écouter les recommandations de Jean-Yves  (Nicolas Buysse) et de son acolyte Franky ( Fabio Zenoni ) :  «Au cours de ce safari, vous allez apprendre à vaincre vos peurs . Avançons  pas à pas sur un socle communLuttons contre tout ce qui assombrit notre existence.  Criez après nous : « Non, malheur, ne rentre pas chez nous». 

walking4.JPG

Le parcours s’effectuait ensuite au Centre Ville, au son d’une musique planante. En compagnie  de nos deux coaches du bonheur, tout y était positivé ! Une simple flaque devient ainsi une fontaine magique…

les déboires d’une marionnette

walking5.JPG

Un théâtre d'objets pas comme les autres...

A quelques centaines de mètres de là, le Tof Théâtre proposait d’ouvrir les portes de son atelier ambulant et de tenter l’expérience de construire une marionnette, en dix-huit minutes folles…  En se saisissant d’un cube de polystyrène découpé à l’aide d’une scie, l’une des créatures se dessinait un visage. Mais bien vite, la marionnette était rattrapée et remplacée par une autre bien plus agressive, aux traits d’un dictateur allemand (malheureusement) bien connu… Proposé au PBA, le spectacle intitulé « Dans l’atelier » n’était pas la seule pépite que réservait le festival.           

Durant 15 jours, cirque, théâtre, théâtre d’objets et gestuels, danse/performance… étaient au menu de cette 21ème édition. Le festival s’est terminé dans le hangar du PBA par « Ramkoers », un concert de musique pop industrielle, mise en œuvre par d’ingénieux inventeurs de machines extraordinaires… Vivement le prochain bis-Arts ! J.C.HERIN

Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés le week-end et la semaine entre 21 h - 07 h (Europe/Paris).

Optionnel