CHARLEROI- Clôture de Quartier d'été au Parc Reine Astrid

quartierfin1.jpg

quartierfin4.jpg

Hakim et Christophe au cente de la photo

Depuis le 5 juillet, Quartier d’été a mis des couleurs et de la gaieté dans le parc Reine Astrid.  Une grande soirée DJ clôturait l’événement, mardi soir. Mais l’avenir s’écrit en pointillés…

Ne rêvons pas… Charleroi ne pourra jamais disposer de grandes stations balnéaires comme Copacabana ou Miami Beach… Et pourtant, avec son    grand tipi/bar, ses chalets, ses bars à cocktails, sa mini plage, ses transats,…

Quartier d’été a offert au public un bel espace convivial, durant presque tout l’été. Des rires, de la joie, des rencontres sympathiques autour d’un verre,… ont ponctué cette quatrième édition. De quoi permettre aux Carolos ( et aux autres ) d’oublier la grisaille du quotidien ou de prolonger leurs vacances…    

Les quelque 3000 personnes réunies, mardi, autour des DJ’s Globul, Logeno et Loulou Players,  appréciaient la douce température de la soirée, tout en savourant  une Corona Extra, un Cubanisto, la Ginette, ou encore une Carolo Pils Zébrée,…

«Je suis habitué de Quartier d’été, et je ne loupe jamais une soirée de clôture » signalait Yvan de Loverval. «  Il y a deux ans, je dansais. J’ai perdu l’équilibre, et je suis tombé dans la piscine ! »

quelques incivilités…

Quartier d’été a donné aussi une belle visibilité à des équipes dynamiques carolos comme TShirt Mania. «Nous sommes ici depuis le tout début» précisait Nicolas Gea. «Nos tee-shirts ont toujours beaucoup de succès comme : « Excuse my carolo attitude ! »  

quartierfin3.jpg

Nicolas Gea et ses tee-shirts 

Parmi le public, les avis sont globalement positifs.  La sécurité, la disponibilité du personnel, le bon déroulement et la ponctualité des animations,… sont souvent cités. Par contre, Hakim ( 26 ans ) de Charleroi relève : «Pour un événement qui se veut démocratique, je trouve que le prix de certaines boissons est trop élevé, par exemple, 5 euros pour un verre de Prosecco, c’est un peu exagéré». Christophe ( 26 ans ) souligne, quant à lui, quelques incivilités. «J’habite la rue du Parc, et il est désagréable de se lever en voyant du vomis et des déchets quasi sur le pas de la porte».

Quid pour l’avenir de Quartier d’été ? Il devrait être déplacé, l’été prochain, à la place de la Digue. Un appel d’offres va être lancé. Mais la plupart des visiteurs sont attachés au cadre bucolique du Parc Reine Astrid… J.C. HERIN

Le beau temps, mais pas que…

quartierfin2.jpg

Elisa Van Bever au centre de la photo

Avec Julie et Pierre-Nicolas (tout juste parents !), Sarah et Coralie, Elisa  Van Bever est membre de la société 50°N5°E, organisatrice de l’événement.            

Le bilan est plus que positif pour cette édition. «Nous pouvons estimer la fréquentation à 85 000-100 000 personnes ( c’est une fourchette car le public est à flux continu).  Cela fait entre 15 000 et 20 000 personnes supplémentaires par rapport à 2017 » note Elisa. «Le beau temps y est certainement pour quelque chose - nous n’avons eu que   3 jours de pluie seulement – mais dans l’ensemble, le public a apprécié le service  et la qualité des animations ».      

Parmi les temps forts : l’inauguration, les soirées Old School et Wake Up !, les journées Kid’s Days ( bulles géantes dans le parc, jeux géants, ateliers créatifs autour du livre,…) qui se sont tenues tout au long des 6 semaines.  De nombreuses associations carolos se sont fait connaître comme le Cercle Royal des Echecs de Charleroi, les Charleroi Coal Miners  (football américain), la MOD ( cosplay-medieval),…. «Peu de points faibles,  si ce n’est le dénivelé du site » poursuit Elisa. « Le parc nous oblige à construire une structure sur plusieurs étages, mais dans l’ensemble, le public s’y est habituéJ.C.HERIN

Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.