ETE DIVERT: Le comédien Jacky Druaux dans "Les 7 Péchés Capitaux" et le Festival carolo du Conte

jackydruaux.jpg

A travers le spectacle «7 péchés capitaux» et le Festival Carolo du Conte, le comédien carolo Jacky Druaux nous narrera des histoires amusantes, intrigantes, voire frissonnantes…  Rendez-vous le 3 août au Poche Théâtre et le 19 août au Marignan et à la Ville Basse.

Tout juste rénovée (après 5 ans d’inoccupation), la salle rénovée du Marignan offrira propose déjà un premier événement : le Festival carolo du conte, le dimanche 19 août. A la barre, le comédien Jacky Druaux ( un des membres fondateurs de Cabaret 2000) , entouré de Carine Donckers, Raphaëlle Bouillon, Sylviane Piefort et Pascale Baeyens. Un événement soutenu par la Maison du conte de Charleroi.

La journée commencera à 11h  par une balade histori-contée, et se poursuivra à la Ville Basse (Rive Gauche, la Bourse, les quais, etc. ) par des contes et légendes des indiens, (tout public), des impro-contes,  des contes sucrés et  gourmands pour les petits (3-6 ans).  Egalement au programme un atelier de contes pour les 6-12 ans, « L'arbre aux histoires » ( création collective), et par des contes coquins ( en soirée, à réserver aux adultes bien entendu ! ).

« Ce festival succède au Festival du Conte de Charleroi » pointe Jacky Druaux. «Il est bien entendu ouvert à tous ! Cette journée se veut avant tout familiale ».

un diable qui fait du bien !

Mais avant cela, Jacky sera le conteur des «7 péchés capitaux », le 3 août, à 20h30, au Poche Théâtre. Le spectacle avait été créé en mars 2018 au Château d’Ham-sur-Heure.  Le comédien, accompagné de Adèle Leroux à la guitare, élève en humanité artistique à l’Athénée Vauban, puise principalement dans un fond culturel populaire universel  ( fables, histoires, chansons,… ).

« Je lis énormément, et j’ai retenu des personnages hauts en couleurs. Avec ma personnalité, je mettrai en scène Nasreddine Hodja, très connu dans tout le monde oriental » poursuit Jacky. «Je parle de tous les péchés capitaux bien sûr : la luxure, la gourmandise, l’avarice, l’orgueil, la colère, la paresse, l’envie. Assez surprenant : dans  «Le denier du diable », on apprend que le diable a envie de faire du bien ! Le public sera mis à contribution ! » prévient-il.

Dans le cadre de Eté Divert’. Infos et/ou réservations : www.diveriscenes.be – 0479/289827.JC Hérin

Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.