FUNERAILLES- Paul Trigalet nous a quittés...

trigalet1.jpg

Jean-Marie et Sophie de l'asbl " Comme chez nous"

Recueillement et émotion à la chapelle de Jumet Heigne, samedi matin, lors de la messe de funérailles de Paul Trigalet. Pour la plupart des personnes présentes, c'est un compagnon de route qui s'en est allé...

Il aurait eu 84 ans, ce vendredi... L'abbé Paul Trigalet laisse un immense vide derrière lui. En témoigne la foule massée dans la chapelle de Heigne. La messe était célébrée par l'abbé Paul Mayence, qui a très bien connu celui qui a consacré toute sa vie aux plus démunis. Des prêtres de nombreuses paroisses étaient présents.

Grand ami du défunt, le bourgmestre de Charleroi Paul Magnette avait fait aussi le déplacement. Pas de cercueil devant l'autel, Paul Trigalet ayant légué son corps à la science. La célébration commençait par la chanson "les Corons", rappelant sa présence auprès des mineurs.             

trigalet3.JPG

" Quand l'Association des mineurs de Jumet Heigne a demandé à Paul s'il voulait bien être notre aumônier, il accepté sans hésiter, car les mineurs, il les connaissait bien" rappelait Achille Goethals, membre. "Paul était aussi un marcheur infatigable, et durant des années, il a fait le tour de la Madeleine, cheminant avec les pèlerins. Au retour, au milieu des mineurs et des hiercheuses, il escortait la statue de Sainte Barbe pour la ramener en la chapelle de Notre Dame de Heigne, chapelle qu'il affectionnait beaucoup et chaque dimanche, lorsque sa santé le permettait, il venait assister à la messe. "

trigalet6.JPG

Achille Goethals de l'Association des Mineurs de Jumet Heigne

humanisme, humilité, efficacité

Plusieurs personnes sont venues témoigner de leur attachement pour le prêtre ouvrier. Son neveu et filleul, d'abord: "Sa famille, c'était l'humanité et tous les liens qu'il a tissés pour la faire progresser" a-t-il déclaré. Denis Uvier, éducateur de rue : "Je suis entré à Solidarité Nouvelles en 1993, association que Paul Trigalet avait fondée. Paul, c'était un peu notre "Abbé Pierre" à nous. Il nous tendait toujours la main, nous permettant d'aller plus loin. Et surtout, il nous laissait notre liberté d'agir".

trigalet2.JPG

Denis Uvier

Pour Jean Peeters, secrétaire du front commun SDF, Paul était un peu comme un "rouleau compresseur", défendant toujours le plus faible.

Pour Jean-Marie et Sophie de l'asbl " Comme chez nous" (à la rue Léopold), trois mots résumaient son action: humanisme, humilité et efficacité. D'autres chansons : "Les copains d'abord" et " Le temps des cerises" illustraient bien son altruisme et son sens du combat. JCH

Lien permanent Imprimer Catégories : Sujets thématiques 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.