BANDE DESSINEE- Etienne Beck, auteur de Mad Maxi-Jack et du GRRAAOU !

beck2.jpg

La BD indépendante bouge à Charleroi !

Etienne Beck prépare "Mad Maxi-Jack", une bande dessinée dont le héros apparaît sous forme de site web et d'application smartphone/tablette. L'illustrateur carolo vient également de sortir une BD: " Le Grraaou"! Est-ce parce qu'il reste admiratif devant Mad Max, saga qui a influencé le  post-apocalyptique, que Etienne Beck ( 37 ans ) a donné le nom de Mad-Maxi-Jack ( qu'on voit toujours de dos!) à une BD en voie de création, dont le héros est le lecteur ? Sans aucun doute ! Le pitch ? Suite à une négligence humaine, la planète a subi des dommages irréparables et une seule règle subsiste: survivre ! L'histoire se développe par strips de trois cases à la fin desquels un choix scénaristique est posé entre 2 ou 3 évolutions de l'histoire. D'origine française et habitant Charleroi depuis 4 ans, Etienne Beck a étudié l’illustration à Saint-Luc. Il a déjà publié plusieurs ouvrages dont « P’tit gars, p’tit doigt », « Le kraspek » , « Monsieur Pixel »,...

Son travail est également publié dans les revues Franky et Frédéric Magazine, soit la fine fleur de la crème graphique. Etienne est animateur/modérateur des tables rondes du KFéBD, après-midis de lecture et de rencontres proposés dans la bibliothèque du Vecteur ( 30, rue de Marcinelle ). Prochain rendez-vous: le 30 mars à 16h, début de la table ronde à 18h sur le thème du Fanzine !

un road movie rural !

Etienne Beck est aussi l'auteur du " Grraaou " ( éditions Frémok ).   Jum et Gilles sont épris d’aventures, de partage et d’écologie. Selon le principe du Woofing ( mise en relation des personnes désireuses de découvrir et de participer au monde rural ), nos deux héros partent sur les petites routes de campagne pour une expérience unique, le Grraaou ( ou Grand Réseau Révolutionnaire d’Amateurs Aimables d’Ouvertures Utiles), qui les mène  de ferme en ferme. Un jour, ils rencontrent Jeanne-Morue, une plantureuse jeune femme...

"Le récit est un clin d’oeil grivois au Jules et Jim de Truffaut" souligne-t-il. Réalisé entièrement au BIC quatre couleurs, le récit vibre au diapason des personnages, tendus vers leur idéal. Le résultat est tout simplement ahurissant : Etienne Beck aboutit à une stupéfiante intensité expressive. Site: https://grandpapier.org/etienne-beck/

J.C.HERIN

Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.