MARCINELLE- Ruche Théâtre: " Du vent dans les branches de sassafras" jusqu'au 25 mars

vent.JPG

A la fois poète, romancier et dramaturge, René de Obaldia est l'auteur de "Du vent dans les branches de sassafras "( arbre dont le feuillage dégage un parfum d’agrume ). Il s'agit d’abord une comédie, mais c’est aussi une fantasmagorie sur le rêve américain.

Derrière le pittoresque des situations et des personnages, quelque chose se dit de l’endurance des colons, de l’esprit d’entreprise, bref, du mythe américain. La scène se passe dans le Kentucky,   du temps des cow-boys. Dans ce ranch minable du 19ème siècle, que de tracas pour ce vieux bourru de John Emery Rockefeller ! L’avenir que lit sa femme dans la boule de cristal s’annonce chahuté, entre leur fille trop aguicheuse, leur fils trop chenapan, un docteur trop imbibé, un cow-boy énigmatique, une prostituée au grand cœur, et, bouquet final, les attaques des indiens !

René de Obaldia, membre de l’Académie Française, nous livre une parodie surréaliste et désopilante du western classique. De Michel Simon en 1965 à François Berléand en 2016, les plus grands ont incarné le vieux Rockefeller dans ce classique du théâtre parisien.

L’intrigue de cette pièce échevelée nous conduit de rebondissements en rebondissements, et le spectacle est mené tambour battant. les personnages sont tous un peu cinglés, les dialogues suivent...        

La mise en scène est signée Pierre Somville. Avec la troupe de la Ruche Théâtre Blanche Brassart, Karine Gilioli, Eladia Cerrato Sanchez, Thierry Piron, Marc Vande Broeck, Arnaud Lixon, Guy De Hainaut et Pierre Somville. JC Hérin

"Du vent dans les branches de Sassafras" de René de Obaldia est à voir les jeudis, vendredis et samedis à 20h30 et les dimanche à 16h30jusqu'au 25 mars à La Ruche Theatre, 1, Avenue Meurée, Marcinelle . Prix: 15 euros. Pour tout contact: Eladia Cerrato- 0473/ 39 00 82- info@laruchetheatre.be www.laruchetheatre.be

Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.