MARCHIENNE-AU-PONT: A la place d'un déporté...

mémoire4.jpg

     photos: Crédit: Jérusalem Piérard-War Heritage Institute

Au sein d'un tribunal reconstitué au Salon communal de Marchienne, les jeunes ont pu découvrir le destin tragique de nombreuses personnes ayant connu l'atrocité du nazisme. Le témoignage d'Alberto Israël, rescapé, les a bouleversés.

Présentée par le Secteur Éducation permanente et Jeunesse de Hainaut Culture Tourisme et sa cellule Hainaut Mémoire , l'expo-animation sur le​s​ thème​s​ de la Seconde Guerre mondiale​, de la déportation et du génocide​ a battu son plein au ​Salon communal de Marchienne-au-Pont. Sur les quatre semaines d'expo, 1.500 étudiants issus de diverses écoles ( général, technique, professionnel, spécialisé, CEFA, tous réseaux confondus) et associations de la région, l'ont visitée. Le parcours commence en 1933 et se termine par un regard plein d'espoir sur l'avenir avec la création des Nations Unies.    

mémoire5.jpg

Très complète et riche en photos, documents et dessins, l'expo apporte un  éclairage sur la persécution et la détention de millions de communistes, résistants, Juifs, Tsiganes, handicapés et homosexuels sous le régime.                

mémoire9.jpg

" La particularité de l'activité, qui fait que l'on touche vraiment notre public, c'est le jeu de rôle proposé en fin d'animation", souligne Michel Descamps, le coordinateur de Hainaut Mémoire. "Il consiste en la reconstitution d'un tribunal de l'époque, avec un juge nazi et ses sbires de la Gestapo. Les étudiants se mettent alors dans la peau d'un personnage qui a réellement existé et connu peut-être l'enfer de la déportation. Qu'il fut résistant, Juif, Tsigane, collaborateur,... Qu'il en soit revenu ou non..."

mémoire7.jpg

rescapé d'Auschwitz et de Mauthausen

200 personnes ont pu bénéficier du témoignage d'Alberto Israël, rescapé des camps d'Auschwitz et de Mauthausen. Le récit d'Alberto Israël débute à sa naissance le 3 août 1927 à Rhodes, territoire alors italien. En juillet 1944, tous les Juifs de l'île sont embarqués à bord d'un bateau à destination d'un camp près d'Athènes. S'ensuit une déportation de treize jours vers Auschwitz. Alberto Israël est âgé de 17 ans. Il décrit l'arrivée, la sélection et la quarantaine dans le camp, son travail dans une mine, les privations, la marche de la mort vers Mauthausen (Autriche), son transfert au camp d'Ebensee et la libération début mai 1945. Un témoin, une parole forte! ​  J.C.HERIN

mémoire2.jpg

Alberto Israël, rescapé

Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Sujets thématiques 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.