PORTRAIT: Sophie Pendeville, une Carolo heureuse !

pendeville1.JPG

photo: J.C.Hérin

Dans " Boeing, Boeing", Sophie Pendeville, animatrice à RTL-TVI, est Janet, une hôtesse de l'air américaine. Pour la première fois, la pétillante Carolo/Montoise a rejoint la tournée de la troupe du Télévie. Rencontre.

pendeville2.JPG

                                                              Sophie et son fan club !

J.C.Hérin:   Jouer au Centre Temps Choisi, c'est un peu revenir sur vos terres...

S.P. En effet, j'y ai dansé, depuis l'âge de 5 ans ! ( J'ai suivi des cours de danse classique ) . C'est donc avec une certaine émotion que j'ai retrouvé cette salle "mythique " de mon enfance. Comme j'ai coutume de le dire, je suis très attachée à Mons, où je suis née, à Courcelles, où j'ai vécu une bonne partie de ma jeunesse, et à Charleroi, où j'ai fait mes études secondaires à l'Athénée Solvay et Vauban. Entre le Pays Noir, jusqu'à mes 18 ans, et la Cité du Doudou ( Je ne manque jamais une Ducasse!) , mon coeur balance !

J.C.H.: Vous restez tout de même Carolo dans l'âme...

S.P: Oui, bien sûr. J'ai gardé de nombreux contacts avec des Carolos. Quant à la Ville, je vois son évolution. Que de changements depuis quelques années ! Je me promène régulièrement au Centre Ville. Je trouve que cela devient de plus en plus plaisant. Mais je suis triste quand je parcours la rue  de la Montagne. J'y allais souvent en famille ou avec des copains. Il est temps de faire quelque chose pour lui redonner l'éclat qu'elle a connu.

J.C.H. Fouler les planches, c'était une première pour vous ?

S.P: Absolument, c'est une nouvelle expérience, et je ne la regrette pas. On se prend des fous rires tous les soirs ! Quant à mon rôle d'hôtesse américaine ( je prends l'accent!), draguée par Bernard, architecte habile Don Juan, je l'assure totalement. Petite, j'aurais même voulu embrasser la profession. C'est le rêve de toute petite fille ! Mais j'ai un problème: je suis malade dans les transports.

J.C.H.:  La scène 3 est assez particulière...

S.P.: Oui, lorsque je me couche sur Robert ( Olivier Leborgne ), le meilleur ami de Bernard, pour l'embrasser... D'abord, je le surprends, puis je m'applique, et enfin, c'est lui qui prend le dessus! Cela tient vraiment de l'acrobatie. D'ailleurs, je me suis légèrement blessée lors d'une représentation à Tubize.

J.C.H. L'arrêt de l'émission " De quoi j'me mêle " a -t-il été une grande déception pour vous ?

S.P. Il est clair que voir s'interrompre une émission quotidienne, dans laquelle  je me suis investie pendant deux ans d'abord comme chroniqueuse, puis comme présentatrice principale, ne m'a pas emballée. Mais nous ne faisions pas le poids avec d'autres émissions de téléréalité ! Cela dit, ça me permet de vivre d'autres expériences et de me lancer de nouveaux défis comme jouer dans la pièce du Télévie, par exemple. C'est avec plaisir que je retrouve sur les planches mon complice de télé Michaël Miraglia !

J.C.H.:  Le Télévie, c'est important pour vous ?

S.P. Bien sûr ! D'ailleurs je suis prête à acheter le canapé dans la pièce ! Une mise aux enchères est organisée au profit de la recherche sur le cancer. Tous les dons seront reversés pour l'opération ! Rendez-vous sur le site de Vavabid.

pendeville3.JPG

Sophie parmi les comédiens/animateurs de RTL/TVI-Bel RTL

Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.