ANDERLUES- David fabrique des bijoux à partir de pièces de monnaie

bijoux1.jpg

David Dache-Liebershon ( 49 ans ) est un des 9 artisans sur terre à pratiquer son art ! Cet habitant d'Anderlues retravaille des pièces de monnaies de différents pays pour les monter en bijoux.

bijoux2.jpg

Nommé Artisan d'art de la Province du Hainaut, il y a 2 ans, David Dache-Liebershon ( 49 ans ) sera un des exposants du 17ème salon des Artisans d'art, qui se tiendra du 27 janvier au 04 février à l'hôtel de ville de Châtelet. Il pratique son art depuis l'âge de 12 ans. A son actif, de nombreuses expositions en Belgique, France, Russie, Pologne,...                          

Sa particularité: créer des bijoux à partir de pièces de monnaie, d'après des motifs divers... L'Atomium peut l'inspirer par exemple. Pour la Saint Valentin, il a réalisé une pièce de 2 euros avec le petit coeur fait avec les mains, qui peut être montée en manchette (cuir) ou en pendentif.

Plusieurs étapes se succèdent: ciselage, limage avec un fil très fin ( le bocksil ) , polissage à la main et à la fin le montage. Les qualités requises: la patience, la méticulosité, la maîtrise des outils.

bijoux4.jpg

un art né dans les tranchées !

Un tel travail est exigeant: il lui arrive de se lever à 4 heures du matin et de se coucher à 22 heures! Une pièce peut lui prendre de 6h à... 3 mois! Mon métier exige du sérieux . C'est simple, j'aime le travail bien fait" insiste-t-il. " Toute personne qui crée ou transforme la matière et transmet son art est un véritable artisan".

David a rencontré son formateur Karl Fischer, bijoutier d'art, maître artisan germanophone à Eupen qui lui a dit: " Dieu lui a donné un don, je vais lui apprendre à travailler de ses 10 doigts".6 ans d'apprentissage ont été nécessaires pour maîtriser complètement cet art. Ils sont seulement 9 artisans sur terre à exercer cette discipline ! Et David prépare actuellement déjà sa succession, avec un élève en école de bijouterie.

Mais il est difficile d'en vivre. " Un bijou avec des papillons pour motifs coûte entre 190-200 euros, alors qu'il devrait être vendu au moins 300 euros, vu le temps que j'y ai passé : au moins 1 semaine !" souligne l'Anderlusien. Insolite: cette discipline est née entre 1914-1918 dans les tranchées belges, durant l'hiver, pour occuper les poilus dans les moments d'accalmie entre les    combats ! Pour toute info: voir page Facebook Maison Moshart.  0468/536473. J.C.HERIN

bijoux3.jpg

 

Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.