THEATRE LYRIQUE- Les parapluies de Cherbourg: une Création au PBA

 

cherbourg1.jpg

Guy et Geneviève  photo J.C.H

Dialogues chantés, musique et danses font le charme des "Parapluies de Cherbourg " ( 1964). Ce film mythique était transposé pour la première fois en spectacle lyrique sur la scène du PBA. Vendredi soir, Michel Legrand, qui en a écrit la musique, se trouvait parmi les spectateurs.

cherbourg4.JPG

cherbourg3.JPG

Le sourire de Michel Legrand après le spectacle...

Heureux ! A la fin de la 1ère représentation des "Parapluies de Cherbourg ", le compositeur français Michel Legrand ( 85 ans ) exprimait, par un sourire, toute sa reconnaissance envers le travail accompli par la Compagnie Ars Lyrica et par Patrick Leterme, directeur musical, qui a refait complètement tous les arrangements musicaux.

C'est sur la scène du PBA qu'a revécu le film de Jacques Demy, qui a enchanté plusieurs générations. Personne n'a oublié les paroles comme: " Mon amour, je t'attendrai toute ma vie. Reste près de moi, reviens, je t'en supplie J'ai besoin de toi , je veux vivre pour toi. Oh mon amour ne me quitte pas..."

Certes, après 53 ans, l'oeuvre et le genre pourraient paraître quelque peu désuets, et pourtant il n'en est rien. Les grands moyens ont été déployés pour cette création: 15 chanteurs, accompagnés de 20 musiciens du Candide Orchestra, et danseurs se relaient, visibles sur scène ou à l'écran. La mise en scène bascule régulièrement entre la présence réelle des chanteurs et la vidéo filmée en direct, projetée sur une toile en format cinémascope.

couches sociales marquées

Le principe de diaphragme rappelle un peu le spectacle "Tintin et le Temple du Soleil" , joué en 2002 au PBA. Les rideaux, en effet, s'agrandissent , se déplacent ou rétrécissent pour montrer certaines scènes. Un peu comme une bande dessinée!

L'intrigue: Geneviève ( jouée par Camille Nicolas ) est une jeune fille de la petite bourgeoisie, qui vit une histoire d'amour passionnée avec Guy ( Gaétan Borg) , mécanicien dans un garage. Madame Emery ( Jasmine Roy), maman de Geneviève, vendeuse de parapluies à Cherbourg, désapprouve cette relation, en espérant un meilleur parti pour sa fille... Dans le spectacle, les couches sociales sont bien montrées quand on aperçoit les souliers brillants d'un client et Guy travailler en contrebas, dans la fosse. Les thèmes abordés dans le film: l'amour, la séparation, la guerre ( d'Algérie),... sont assez universels et parleront aussi aux jeunes. JCH

cherbourg2.jpg

Guy en Algérie... éloigné de Geneviève.  photo JCH

"Les Parapluies de Cherbourg" est à voir encore, le 20/12 à 20h à Liège à l'Opéra Royal de Wallonie   ( 04/221 47 22).

Des parapluies pour Viva For Life

Depuis 2013, à la veille de Noël, Vivacité, à travers Viva For Life, met la pauvreté infantile au coeur de ses préoccupations. Le PBA était heureux de s'associer à cette opération, à l'occasion de la création du spectacle. Des parapluies estampillés " Les Parapluies de Cherbourg" étaient en vente à 10 euros, avant et après les représentations. 

5 euros étaient reversés directement à l'opération. L'animatrice de la RTBF Caroline Veyt ( "Les Sentinelles", " On n'est pas des pigeons,...) en a acheté un. " C'est un petit geste, mais qui peut redonner des sourires" a-t-elle souligné. J.C.HERIN

cherbourg5.JPG

Caroline Veyt a acheté un parapluie

Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.