COURCELLES- HOMMAGE A PAUL LOUKA

louka1.JPG

Un concert unique en hommage à Paul Louka

Il y a 30 ans, Paul Louka marquait de sa présence l'inauguration du Centre Culturel de Courcelles "La Posterie". L'occasion de rendre hommage à l'artiste marcinellois, disparu en 2011.

" La lumière, l'espoir, l'amour...: ces trois mots étaient chers dans le cœur de Paul Louka" signalait José Bedeur ( 82 ans ! et grande figure du jazz belge ), contrebassiste et organisateur d'un concert organisé, samedi soir, à la Posterie, en la mémoire de Paul Louka. " Avec mon ami chanteur et joueur de ukulélé, Philippe Mai, et les musiciens Pierre Olivier (claviers), Roberto Difernandino (guitare) et Benoît Lagasse (batterie), nous avons mis sur pied un quintet. Notre formation ne porte pas de nom, mais peut-être pourrions nous appeler :" Les amis de Paul Louka". Parmi les titres interprétés, quelques inédits comme " Les autres", " Tout le monde et personne", " Quand tu n'es plus là", "De terre et de coeur"( en mémoire à Brel). En première partie, la pétillante Graziella Cabay interprétait quelques titres de chansons sociales dans la veine du chanteur. Bel hommage aussi à Toots Thielemans et au jazz, genre musical qu'affectionnait Paul Louka. 

louka2.JPG

Graziella Cabay, chanteuse truculente

louka3.JPG

une notoriété en demi-teinte

Né à Marcinelle en 1936, Paul Louka est le frère du peintre Charles Delporte et du poète Jacques Viesvil, ainsi que le cousin germain du scénariste BD Yvan Delporte, tous trois décédés. Au cours de sa carrière, Paul rencontrera les plus grands: Jacques Brel , Salvatore Adamo, Raymond Devos, Georges Brassens ( il a ouvert un café à Charleroi "Les copains d'abord" en référence à ce chanteur),... Parmi quelques chansons phares, on peut citer, entre autres, « Marcinelle » (1964), « Rendez-vous » (1970), « Tante Sarah » (1972), « Je suis un enfant » (1974), ... En plus d'être compositeur et interprète, il se révèle aussi comédien, écrivain et peintre. De 1991 à 1997, il a dirigé le    « Centre de la Chanson de Charleroi », puis il a été administrateur-délégué de la SABAM. " Paul Louka aurait pu être l'égal d'un Brel, il en avait l'étoffe" pointe Marc Leclef, directeur de la Posterie. " Mais ses chansons engagées, parfois militantes, n'ont pas toujours été bien comprises en France...Pour nous, il reste un immense artiste."  J.C. HERIN

 Une ferme puis un relais postal

Le Centre culturel de Courcelles commémore cette année, par de nombreuses activités emblématiques, son installation dans l’infrastructure de La Posterie. " Trente années déjà, une équipe de 20 personnes, de très nombreuses et diversifiées activités font vivre cette superbe et historique lieu!" fait remarquer Marc Leclef, directeur.

A l’origine de la construction en 1687 (un bâtiment préexistait mais il fut incendié par les troupes de Louis XIV), y est implantée une ferme d’élevage et de moutons. Dans les années 1750 y est créé un relais de Poste. Ce relais postal fut un des plus importants de la Province.

Le bâtiment a été entièrement rénové dans les années 80, afin d’y installer la Bibliothèque communale et le Centre culturel. A l’origine de ce projet: Ernest Glinne, Bourgmestre de Courcelles. En 1987, lors de l’inauguration, il est Président du Centre culturel, qu’il a toujours intensément soutenu. Des artistes wallons sont invités: Paul Louka, Guy Cabay, Julos Beaucarne... Que la fête continue ! 

Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.