FLEURUS- Dolce Vita sur la place Albert 1er !

dolce1.JPG

Les Vespas présentes sur la place

L'Italie est à l'honneur, tout ce week-end, sur la place Albert 1er, à l'occasion de la 1ère édition de la "Dolce Vita". Une appellation qui fait référence à l'art de vivre à l'italienne et à la période des « Golden Sixties » en Italie, si bien décrite dans le film de Fellini ! Plusieurs habitants de la Botte étaient présents, dans le cadre de ces festivités.

Vendredi soir, en parallèle à une exposition présentée à la Bonne Source, Toni Santocono et Luciano Arcangeli dédicaçaient leurs ouvrages consacrés à leur passé d'immigré en Belgique.

dolcevita1.JPG

Toni et Luciano parlent de leur père

Toni se souvient: " En 1953, je débarquais à Morlanwelz avec ma mère pour rejoindre mon père, venu travailler dans la mine. Son travail, très dur, il le décrit, en ces termes: " Quand tu descends, il fait encore nuit. Quand tu remontes, il fait déjà nuit". Luciano rend hommage aussi à son père: " En 1955, Adriano montait dans le train qui l'emmenait loin de Pergola, son village natal, vers les charbonnages belges" évoque le journaliste carolo  de la RTBF. " Aujourd'hui encore j'essaie de comprendre comment et pourquoi de jeunes Italiens ont été poussés vers l'émigration, quelle est la vie d'une famille d'émigrés , quelles sont les valeurs et les amitiés solides qui se créent loin du sol familial..."

dolce3.JPG

Plusieurs animations se déroulaient sous un beau soleil: concentration de Vespas du club Vespa Culture Fleurus, rallye de voitures italiennes ancêtres et de voitures de prestige jusqu'au Bois du Cazier, concert avec Pino Santoro et son quintet à travers les standards de la musique italienne des années cinquante à nos jours,...

dolce4.JPG

expo sur la mine avec l'Amicale des Mineurs des Charbonnages de Wallonie

plusieurs charbonnages à Fleurus

Un marché italien propose des produits liés à la gastronomie. Le café italien et l'expresso étant une véritable institution en Italie, un « barrista » est installé.

dolce6.jpg

Bon appétit !

" Le but principal du festival, outre l'animation du centre-ville, est surtout la redynamisation économique et l'implication d'un maximum de commerçants de Fleurus autour de cet événement" signale François Fiévet, échevin du Commerce. " Fleurus et l'Italie entretiennent des liens étroitsLes charbonnages de Baulers, Lambusart/Bonne Espérance, le Campinaire,... rappellent l'activité minière de notre Cité. Cela explique la forte concentration d'une immigration italienne à l'époque , et la présence importante de cette Communauté aujourd'hui. "

dolce2.JPG

Dimanche matin, ce cireur de chaussures ambulant ( un métier qu'on ne voit plus chez nous! ) a attiré l'attention, sur la place. Ses clients étaient installés sur un triporteur électrique ! Installé à Bruxelles, rue de la Tulipe, Marcello est le seul cireur de chaussures professionnel belge. JC

Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés le week-end et la semaine entre 21 h - 07 h (Europe/Paris).

Optionnel