FESTIVAL: " Le bonheur, il est où ?" A scène sur Sambre !

scènesambre10.JPG

scenesambre11.JPG

Christophe Maé, ses danseurs et ses musiciens: en grande forme ! Photos: J.C.Hérin

La huitième édition de Scène sur Sambre s'est refermée dimanche soir, avec une participation globale de 18 000 personnes. Un bilan plus que mitigé par rapport aux éditions précédentes ( 25 000 personnes en moyenne)  même si Amir et Black M ont enflammé le public, en fin de festival. Samedi soir, Christophe Maé, entouré de 8 musiciens, livrait une prestation époustouflante !

"Il était autrefois un gamin qui rêvait de musique et de se déguiser en cow-boy. Alors, il va faire" la route de la vie", et il prend un verre avec des musiciens métissés. Ce gamin, c'est moi ! " s'exclamait Christophe Maé, devant le public massé devant la grande scène flottante. Après plus de 400 concerts et déjà 2 millions de spectateurs, l’aventure continue pour " l'homme au chapeau",  en 2017 , avec une tournée et un nouvel album « L’Attrape-Rêves ».

Belle générosité - l'artiste se dirige vers son public pour des poignées de main - et surtout quelle énergie pour ce quadragénaire français ! Tout au long du concert, Christophe Maé prend son harmonica, traverse la scène en quelques enjambées, bondit, se déplace vers ses musiciens, dont le guitariste belge Bruno Dandrimont. Poète, il s'adresse à la foule: " On va tamiser la lumière, on va se faire une nuit étoilée, ca va être magnifique! " .

Les fans reprennent  en coeur: 'Il est où, le bonheur?", " On s'attache", "J'ai laissé",... Et puis l'artiste salue son public: " J'ai adoré être avec vous, en Belgique! En cadeau, une vidéo du concert postée sur Instagram ! "

une courte pluie, vendredi

Le festival avait démarré, vendredi, dans un parterre plutôt clairsemé.  En tête d'affiche: Puggy. Le groupe belge, composé du chanteur-guitariste anglais Matthew Irons, du bassiste français Romain Descampe et du batteur suédois Egil "Ziggy" Franzén, mettait le feu dans le public, notamment en lui faisant répéter les paroles du célèbre "Change the colours".  

scenesambre2.JPG

Puggy: un chouette concert, mais qui n'a pas attiré les foules... Photo: J.C.H.

Il était tout juste 22h quand une pluie, courte mais intense, s'est mise à tomber sur la tête des festivaliers... C'est aussi ça les aléas d'un festival en plein air !

scenesambre4.JPG

Une courte douche !

Samedi, en plus de Christophe Maé, on comptait la présence de Laura Crowe, la régionale de l'étape, David Léo, Mia Léna, Saule, et Alex Germys, le roi des platines, qui clôturait la soirée sur des rythmes endiablés.

scenesambre18.jpg

Alex Germys, le roi des platines! Photo: J.C.H.

Ce dimanche, le public a ovationné le chanteur israélien Amir, représentant la France lors  du concours Eurovision de la chanson en 2016, avec la chanson " J'ai cherché".    

Et puis, cerise sur le gâteau, le rappeur parisien Black M offrait des mélodies rythmées qui parlent aux jeunes et moins jeunes... Faire plaisir à toutes les générations, c'est aussi l'objectif du festival !

blackm2.JPG

blackm1.JPG

Black M : une belle prestation! En décembre dernier, le rappeur était sur la place de la Digue, pour l'opération: "Viva for Life" ( récolte de 500 roses en 1/2 heure ) Photo: J.C.H.

blackm4.JPG

Accros de Black M !

Micro-portraits:

Nicolas ( 19 ans ) de Montigny-le-Tilleul

scenesambre6.JPG

" Cette année, les artistes sont un peu moins intéressants pour les jeunes.  Mes 4 potes d'université et moi regrettons, par exemple, Sean Paul, Magic System, Kid Noize,... présents lors des éditions précédentes. Un groupe comme Black Box Generation intéresse plus nos parents, par exemple... Heureusement que nous pouvons nous éclater sur la musique du DJ Alex Germys! "

William ( 48 ans ) de Thy-le-Château

scenesambre7.JPG

"C'est la première année que je viens ici, et l'impression est plutôt positive. Ce festival est une réelle découverte. J'ai beaucoup apprécié la prestation de Puggy. Beaucoup de personnes sont rassemblées sur le site, mais on n'a pas de sensation d'étouffement. Et on n'attend pas longtemps pour avoir un verre, ce qui est appréciable".

Alison ( 31 ans ) de Thuin

scenesambre8.JPG

"Je viens comme chaque année, et j'apprécie le climat de bonne entente qui règne dans le festival. Ici, on ne craint pas les bagarres. Les festivaliers ont un esprit positif. J'ai apprécié bon nombre d'artistes, dont Christophe Maé. Il parle des choses de la vie. Tout le monde peut se reconnaître un peu dans ses chansons. "

Une sécurité renforcée

Le niveau de menace générale fixé par l'OCAM a été maintenu à 3 lors du festival. Cependant, à la suite des attentats de Barcelone, des mesures de sécurité supplémentaires ont été prises. " En plus de l'appui spécialisé de la police fédérale, nous avons reçu un appui de la police aérienne et maritime, ainsi que des policiers de la zone Botha ( Botte du Hainaut) " précise Laurent Nicaise, directeur opérationnel de la zone de police Germinalt, regroupant Gerpinnes, Montigny-le-Tilleul, Ham-sur-Heure, Nalinnes et Thuin. Les effectifs policiers ont été augmentés: entre 15 et 20 policiers de plus, ce qui porte le nombre global à 50. Les fouilles sont effectuées par un service de gardiennage. Aucun barrage n'a été installé afin de permettre un déplacement fluide des navettes. Dimanche soir, des équipes de motards viendront en renfort pour la clôture de Scène-sur-Sambre. Une cellule d'aide psychologique a été mise en place en cas d'attaque terroriste.

Evaluation

Les +:

- Les déchets sont ramassés régulièrement par des bénévoles et le terrain est bien nettoyé pour les concerts du lendemain.

- Les "dépose-minute" ainsi que les navettes ont été appréciés par les festivaliers.

Les - :

- Les campeurs se plaignent de n'avoir pas eu d'accès à l'eau potable dans le campement et devaient payer une bouteille d'eau sur le site.

- Trop d'usagers n'ont pas utilisé les poubelles de tri sélectif.

Un festival en sursis ?

Quid pour l'avenir du festival ? Cédric Monnoye, l'organisateur, s'interroge sur la suite à donner à ce festival, " qui aurait grandi un peu trop vite" selon lui... La baisse de fréquentation de cette édition peut être liée au fait que le festival des "Solidarités" à la citadelle de Namur était aussi organisé ce week-end là, et que le budget des festivaliers n'est pas extensible... Le festival " Scène sur Sambre" arrive aussi en toute fin de saison, et plusieurs festivaliers ont déjà vu Puggy par exemple...

Cédric Monnoye pointe aussi la difficulté d'organiser des festivités sur un site assez exigu et difficile d'accès, de trouver des arrangements avec la Région Wallonne, les Voies Navigables, la Maison du Tourisme, de mettre d'accord les trois communes: Thuin, Montigny-le-Tilleul, Fontaine l'Evêque ... Bref, l'avenir du festival s'écrit en pointillés... J.C.HERIN

scenesambre5.JPG

Le public, à certains endroits, clairsemé, mais présent...

IMG_1462.JPG

scenesambre15.JPG

Les festivaliers espèrent être de retour l'an prochain ! Photos: J.C.H.

Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.