RECONSTITUTION- Attaque d'un camp nazi !

 

US.jpg

Alain Massez, président du 1944’s Allied Remembrance Group 703 Tank Destroyer”, Philippe Busine, bourgmestre de Gerpinnes, et délégation étrangère avec Joshua Fischel, Alexandre Cottin, et John Lamming

L'attaque d'une position allemande par l'armée américaine était  reconstituée par le 1944’s Allied Remembrance Group 703 Tank Destroyer, dans le parc Saint-Adrien à Gerpinnes. Tout y était: camp allié et allemand, matériel de bivouac 40-45, 150 reconstitueurs en tenue d'époque, véhicules,... Et la présence de Joshua Fischel, consul des Etats-Unis, Alexandre Cottin, vice-consul, et John Lamming, officier de la gendarmerie nationale canadienne. JCH

 

US2.JPG

Christophe Evrard, pilote US

Dans la vraie vie, Christophe Evrard est sous-officier à la force aérienne de Florennes, en mission "survie des pilotes". Un poste qui le rapproche donc de la reconstitution. Pour la quatrième année consécutive, il s'est mis dans la peau du pilote américain Christophe, officiant dans la 429ème Fighter Squadron de l'USAAF. Le camp US établi à Gerpinnes se composait d'une bonne centaine de personnes: Américains, Anglais ( militaires et civils, dont des personnes âgées qui ne peuvent plus combattre ), aumônier ( réellement pasteur !), un médecin, fermier du coin qui faisait passer des messages codés pour la résistance,... Au déclenchement de la Seconde Guerre mondiale en Europe en septembre 1939, les « United States Army Air Corps » comptaient seulement 20 000 hommes et 2 400 avions. Au 31 août 1945, les USAAF emploient au total 63 715 avions. Leur effectif comprend 2,25 millions d'hommes et de femmes, dont 368 000 officiers et sous-officiers (pilotes, copilotes, navigateurs) et 1,88 million d’hommes du rang ( mitrailleurs, radio-bombardiers, , rampants, ...). Elles laissent ensuite place à l'United States Air Force, le 18 septembre 1947.

US3.JPG

Joachim Dubois, Unteroffizier

Chef d'équipe en logistique alimentaire ( on est donc bien loin du milieu militaire!) , Joachim Dubois revêt l'habit d'Unteroffizier de la 352ème VolksGrenadier Division, nom donné à un type de division de l'armée allemande formée à l'automne 1944 ( cette Unité a été fortement impliquée dans la Bataille des Ardennes) . Le campement à Gerpinnes se constituait d'une vingtaine de membres ( soldats de la Wehrmacht ), provenant principalement de Belgique et du Nord de la France. Ceux-ci poussent le réalisme jusqu'à confectionner des uniformes à l'identique: brodequins avec guêtres, vareuses WH m43, WH m 44,... Durant la seconde guerre mondiale,  l'Unité est bâtie sur l'un des deux principaux modèles d'organisation de la division d'infanterie allemande en 1944, au même titre que la 353e DI allemande postée en Bretagne ou la 363e DI allemande. Elle comporte organiquement trois régiments d'infanterie, un régiment d'artillerie, plus des bataillons de complément (découverte, antichar, génie, transmissions, …). Au 1er mai 1944, son effectif est de 12 700 hommes, dont 7 300 combattants, ce qui est plus que convenable pour une grande unité allemande de l'époque. JCH

Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Société, Sujets thématiques 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.