• COURCELLES-LES-BAINS: jusqu'au 20 août !

    bains7.JPG

    A l'instar de Bruxelles-les-Bains, de Charleroi avec son Quartier d'été,... la commune de Courcelles propose aussi à ses habitants de bronzer et de se détendre, à un jet de pierres de chez eux. L'initiative revient à Benjamin Boets et à son association 6000 Event, en collaboration avec la Ville.

    bains4.JPG

    Benjamin Boets, le coordinateur de 6000 Event, et le DJ Dyla

    Une grande terrasse de 550 m2 s'étend sur la place Roosevelt. On y trouve également un terrain de beach volley, de soccer beach, des transats, des aires de sables et des structures gonflables pour les enfants...

    bains5.JPG

    bains3.JPG

    L'inauguration se déroulait, vendredi soir, en présence de Caroline Taquin, bourgmestre de Courcelles, de Joël Hasselin, échevin des Fêtes, et de nombreux bénévoles. L'occasion aussi de prendre un bon apéro estival, comme une Corona ou un mojito !            

    bains8.JPG

    Caroline Taquin au bar !

    " C'est formidable de proposer autant d'activités sans devoir dépenser des fortunes considérables " signalait la bourgmestre. " C'est une bonne alternative pour les gens qui ne partent pas en vacances, et pour les autres." Courcelles-les-Bains est accessible en semaine de 11h à 22h, et le mercredi à partir de 9h, pour la Kid's Day. Le week-end, de 11h à 1h du matin. Et cela jusqu'au 20 août! JCH

    bains2.JPG

    bains1.JPG

    Du bonheur aussi pour les tout petits

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • ROUX- 16ème tournoi international d'échecs

    fou4.jpg

    photo: Robert Romanelli

    Plus de 200 joueurs d'échecs s'affrontent actuellement au Complexe Sportif, lors du 16ème Tournoi International du Pays de Charleroi. Une compétition en 9 rondes qui se terminera le 5 août par la remise des prix.

    fou6.jpg

    L'échevin des sports Philippe Van Cauwenberghe a engagé la première partie. photo: R.Romanelli

    L'ambiance qui règne actuellement au Complexe Sportif de Roux est quasi   celle d'un monastère... C'est qu'on ne rigole pas lors d'un Tournoi international d'échecs ! La moindre parole de trop pourrait portait atteinte à la concentration. Les joueurs sont venus de Belgique, mais aussi de France des Pays-Bas, du Danemark, de Lituanie, de Lettonie, de Bulgarie,... et même, pour la première fois, d'Inde !

    Parmi les candidats, Claudio Piacentini ( 55 ans ). Cet habitant de Châtelet est actuellement le mieux classé parmi les habitués du C.E.R.C. ( Cercle Royal des Echecs de Charleroi ). " Une de mes plus longues parties de jeu a duré un peu plus de 6 heures " signale Claudio. "J'ai commencé à jouer quand j'avais une dizaine d'années. J'ai été marqué par la victoire de l'Américain Bobby Fisher sur le russe Boris Spassky, en 1972. Un Yankee qui détrônait un Soviétique en pleine guerre froide était un réel événement !"

    fou2.JPG

    Claudio Piacentini, un bon joueur du C.E.R.C.

    Précisons que le C.E.R.C., présidé par Bruno Ricardo, a gagné le championnat de Belgique par équipes en 2012 et en 2017, le championnat de Belgique francophone en D1 et D2.

    Mémoire, stratégie, fair play,...

    Les parties se jouent à la cadence officielle. C'est à dire 1h30 pour 40 coups, suivis de 30 minutes pour la fin de la partie avec un incrément de 30 secondes dès le premier coup.

    " Le jeu d'échecs requiert de la patience, de la mémoire visuelle, de la stratégie, et aussi beaucoup de fair play. C'est à la fois un jeu, mais aussi un art et un sport " pointe Robert Romanelli, président d'honneur du C.E.R.C. " Nous avons accueilli 235 joueurs, représentant 12 nationalités différentes, nous avons battu tous les records de participation  !"

    fou3.JPG

    Robert Romanelli, un président d'honneur du C.E.R.C. heureux

    La remise des prix, suivie du verre de l'amitié, aura lieu le 5 août vers 17h30. Les premiers prix seront répartis comme suit: tournoi A: 1000 euros. Tournoi B: 500 euros. Tournoi C: 300 euros. Pour tous renseignements ou inscriptions: 0471/21 17 40- 0484/37 86 42- 0478/76 61 89   JCH

    fou1.JPG

    "Le mat de Legal": un joli coup !

    Voici un joli coup " le mat de Legal " recommandé par Robert Romanelli. Il s'agit d'un schéma de mat que l'on peut trouver dans plusieurs positions durant la phase d'ouverture d'une partie d'échecs. Il tire son nom d'une partie miniature qui aurait été disputée entre Kermur de Legal et Saint-Brie en 1750 à Paris. Voici les positions: pions E4 blanc et F5 noir. Cavalier blanc F3. Pion noir D6. Fou blanc C4. Pion noir G6. Cavalier blanc C3. Fou noir G4. Le cavalier blanc prend le pion noir E5. Le fou noir prend la dame blanche en D1. Les blancs prennent le pion F7. Echec au roi noir qui joue en E7. Les blancs sacrifient leur dame et matent avec le cavalier en D5.  J.C.HERIN

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Sujets thématiques 0 commentaire
  • SPOT POUR LE FESTIVAL KINO CAROLO

    wallpaperKino.jpg

    Le cinéaste carolo Frédéric Legrand a réalisé un petit Spot PUB pour le Festival Kino Carolo :

    https://www.youtube.com/watch?v=SCijVrQrQ0c&feature=youtu.be

    C'est en hommage aux films d'épouvantes des années 30-40. Tourné avec Lola Destercq, il y a également un Caméo de l'organisatrice du Festival dans le clip video.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • JUMET- Madeleine- La petite goutte à Mister Cover !

    075.JPG

    mistercover.JPG

    Nicolas, chanteur de Mister Cover, reçoit la petite goutte...

    Il est assez rare que des artistes ou des groupes se produisent deux années de suite à la Madeleine... C'est pourtant le cas de Mister Cover ! Les musiciens avaient déjà enflammé la place Francq, l'an passé, autour du champ de foire.

    Mercredi soir, l'ambiance était toujours aussi chaude, dans et autour du kiosque, même si l'on peut regretter que le concert ait été un peu plus court... Les terrasses étaient littéralement prises d'assaut. Les spectateurs levaient les bras, allumaient les smartphones, entonnaient en choeur les différents titres...

    Mister Cover, - qui s'est déjà produit dans des salles prestigieuses telles que Forest National, l'Ancienne Belgique,... - proposait un voyage dans l’univers de la chanson française, de la Pop des années 50 à nos jours, du rock, de la soul,... Le groupe reprenait les tubes de Michel Sardou, Pink Floyd, Ray Charles, Beatles, U2, Police, Blues Brothers, Rolling Stones, Rihanna, Queen, Téléphone, Coldplay, Madonna,... Et le tout s'est terminé vers 23 heures  par une immense chenille.

    Durant le concert, une cantinière de la Madeleine est montée sur le kiosque pour offrir une petite goutte aux artistes !

    021.JPG

    104.JPG

    Un public enthousiaste et participatif !

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • MONCEAU SUR SAMBRE- Week-end du Scapé

    scap&.jpg

    Ce soir, 18h30, ouverture de la 138ème fête du Scapè à Monceau, dans son magnifique parc ! Bienvenue à tous pour fêter ensemble l'âme et l'histoire incroyable de ce petit garcon retrouvé vivant après quelques jours suite à sa chute dans un puit de mine ! Ambiance très festive ! Bravo à Serge Lesoil et son tout nouveau comité pour cette reprise !

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur 0 commentaire
  • CHARLEROI- Boulevard Devreux, en chantier dès lundi

    Profitant de la période des congés d’été, la Ville de Charleroi va entamer dès ce lundi 31 juillet le chantier de rénovation du boulevard Devreux. Un chantier qui sera, sous réserve des conditions météorologiques, achevé pour la rentrée scolaire.

    Ces travaux, réalisés via le Plan Routes 2017, s'inscrivent dans la continuité du vaste programme de réaménagement de la Ville-Haute initié dès 2014 avec la réfection de 10.000 m² de trottoirs et d'une rue sur deux dans le cadre de l'opération Vauban. "

    Les travaux se dérouleront en deux temps  :  

    • Dès le lundi 31 juillet, la circulation et le stationnement seront interdits sur le Boulevard Devreux, dans le sens montant, soit à partir du Café du Luxembourg vers Igretec. La rue de l’Athénée, dans le tronçon compris entre le Boulevard Devreux et la rue de Montigny, sera mise en cul de sac. Pendant toute la durée des travaux, le trafic en provenance de la rue de Montigny sera dévié par les rues du Pont Neuf, Willy Ernst, Tumelaire et le Boulevard Mayence.
    • La deuxième phase du chantier, dans le sens descendant, sera entamée au lendemain du 15 août. La circulation et le stationnement seront dès lors interdits sur cette partie du Boulevard et la rue de l’Athénée, dans le tronçon compris entre le Boulevard Devreux et la rue Tumelaire, sera mise en cul de sac. Durant cette phase, la même déviation du trafic est prévue en sens inverse, soit via le Boulevard Mayence et, successivement, les rues Tumelaire, Willy Ernst et du Pont Neuf.

    Comme le précise le cabinet du Bourgmestre : « Ces travaux bénéficient des crédits d’impulsion, soit un subside wallon réservé à des aménagements de mobilité. Le chantier, qui s’inscrit par ailleurs dans la mise en œuvre du plan communal de mobilité fait partie d’un programme plus large de rénovations portant sur le Boulevard Devreux, la rue du Poirier et la rue saint CharlesGrâce à ces travaux, qui prévoient à la fois la rénovation des trottoirs et le marquage au sol de pistes cyclables, Charleroi poursuit la rénovation de ses espaces publics avec une prise en considération systématique des piétons, cyclistes et personnes à mobilité réduite » Source: Ville de Charleroi.

     

     
    Lien permanent Imprimer Catégories : Sujets thématiques 0 commentaire
  • LES MEGOTS AU PASSAGE DE LA BOURSE, C'EST FINI !

    mégots.jpg

    Chez Fafouille, passage de la Bourse

    Plus d'excuse ! Grâce aux petites boîtes bleues reçues ce jour et disponibles dans les commerces de la ville. Merci Cyprien Devillers, échevin et merci Thomas Cornil CEO Rive Gauche pour l'initiative.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur 0 commentaire
  • CHARLEROI- Bienvenue à la Guinguette !

    Bienvenue à "La Guinguette à Charleroi", c'est l'évenement en plein air et populaire Carolo par excellence.

    On y retrouvera une ambiance bonne enfance, avec de la musique, bien de chez nous, de la chanson francaise, des farandoles et bien + encore...

    Chanteurs et Dj's ... Un festival de bonnes bières de notre pays et d'autres boissons vous y seront proposées...

    Familles, amis, enfants, grands enfants vous y êtes tous conviés.

    Se trouve juste à coté du Coliseum, à 2 pas de La Place Verte et de Rive Gauche.

    + d'infos prochainement

    dimanche 20 août à 14:00 , rue de Marchienne, 31 à Charleroi
    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur 0 commentaire
  • JUMET- Nouvelle édition du Tour de la Madeleine

    madeleine7.JPG

    Procession religieuse considérée Patrimoine de l'Humanité par l'Unesco, la Madeleine n'a guère été favorisée par la météo, ce dimanche... Pluie et fraîcheur ont accompagné les marcheurs lors de cette 637ème édition.

    madeleine6.JPG

    Les mineurs faisaient partie du cortège

    " Je marche à la Madeleine depuis 24 ans. Je ne me souviens pas avoir eu aussi froid que cette année, surtout en matinée! " s'exclame Pierre Radermacher, membre des Amis de la Madeleine. C'est vrai que le mauvais temps de ce dimanche ( même si quelques éclaircies étaient constatées l'après-midi ) contrastait violemment avec les jours de la semaine passée. Mais un Madeleineux ne se laisse pas arrêter par des conditions climatiques...

    madeleine.JPG

    Les Amis de la Madeleine sous les parapluies

    madeleine8.JPG

    Les Jockeys rouges toujours en tête

    2200 marcheur(se) s ont commencé leur périple de 22 km à la chapelle de Heigne à travers les communes environnantes, et cela dès 5 heures du matin. Pour certains d'entre eux, le rendez-vous était donné plus tôt encore. Vers 4 h30, Véronique Bacu, accueillait, pour la dixième année consécutive, 350 personnes parmi les Marins américains, les Zouaves du Spinoy, la Marine anglaise et les Fantassins. " C'est devenu une habitude de se réunir ici avant la Marche" confiait la tenancière du Coq gaulois à la rue Anseele. Originalité:  de cet établissement, 5 enfants de choeur, âgés de 4 ans et 1/2 à 18 ans, des paroisses de Jumet Houbois et Heigne, s'apprêtaient à rejoindre le cortège.

    madeleine12.JPG

    Des enfants de chœur autour de Véronique, tenancière du Coq Gaulois

    madeleine9.JPG

    Un des temps forts était, sur le temps de midi, le passage des marcheurs devant la tribune d'honneur où avaient pris place Paul Magnette, bourgmestre de Charleroi, Françoise Daspremont, échevine déléguée aux affaires mayorales, les échevins Julie Patte, Eric Goffart ( tous deux au départ du Tour), Philippe Van Cauwenberghe, Pierre Arcq, historien, ainsi que Paul Furlan, bourgmestre de Thuin. A cause du temps, le public était plus clairsemé que d'habitude... mais le coeur y était!

    madeleine4.JPG

    Les Jockeys Rouges de Roux étaient suivis par une quarantaine d'autres sociétés qui formaient un long ruban coloré. Cette année, la Marche comptait une trentaine de chevaux supplémentaires. Dans une calèche, Jean-Claude Payen apparaissait la main plâtrée. La veille, celui-ci a fait une chute ... lors d'un apéro fêté chez Gérard Monseux, vice-président des Amis de la Madeleine. "L'important est de garder le moral! " lançait le Général. La fête foraine se tient jusqu'au 27 juillet.

    madeleine5.JPG

    La main dans le plâtre pour Jean-Claude Payen

    Gérard ( 68 ans ) de Limoges- France

    madeleine1.JPG

    " Cela fait depuis une dizaine d'années que je viens avec mon épouse au Tour  de la Madeleine. J'habite à 30 km de Saint-Junien, commune jumelée depuis 1970 avec Jumet. En juin dernier, nous avons accueilli les Jumétois lors des Ostensions. Dans les rues, un cortège historique accompagne l'ostension des reliques de Saint-Junien et Saint-Amand. "

    Cédric ( 25 ans ) de Jumet

    madeleine2.JPG

    " Je suis voisin, puisque je suis domicilié à la rue Puissant. Voici quelques années, j'ai marché parmi les Pèlerins. Aujourd'hui, je suis spectateur et j'apprécie beaucoup de voir le défilé avec mes neveux. Le Tour de la Madeleine est une véritable tradition à Jumet, et quel que soit le temps, je ne veux manquer aucune édition."

    Toma ( 68 ans ) et Luce ( 54 ans ) de Jumet

    madeleine3.JPG

    Toutes deux nées en Italie, Toma et Luce sont deux grandes amies. "J'ai animé des émissions sur Radio J 600. Je connais donc bien Jumet et son folklore. Plusieurs membres de ma famille marchent" signale Toma. " Pour moi, c'est  une découverte. Je ne connaissais pas du tout la Madeleine. Je suis impatiente de voir les groupes " poursuit Luce.

    madeleine10.JPG

    madeleine11.JPG

    Madeleineux depuis le plus jeune âge...

    La Madeleine, c'est aussi un programme de festivités au milieu d'un champ de foire ( le plus grand de Wallonie ! ). Dans le kiosque de la place Francq se produiront le 25, à 21h, le chanteur romantique Yvhann Cevic ( "Et je pense à toi, " A l'amour à la vie", ...) ainsi que Bernard Minet ( comédien dans la série télévisée: "Salut les Musclés"). Mister Cover revient le 26 à 21h 30 dans une reprise de chansons célèbres. Les musiciens offrent un show débordant d’énergie , abordant tous les styles, passant des Stones à U2, de Téléphone à Lenny Kravitz, de Kool & the gang à Muse. La nostalgie est aussi de mise le 27 à 20h30 avec le groupe Shadow's Memory qui fera revivre la musique des sixties. Les concerts sont gratuits.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 1 commentaire
  • JOURNEE "CHAUVE- SOURIS" LE 30 AOUT

    chauve souris.jpgComme chaque année, Natagora sensibilise le public à la protection des chauves souris en invitant le dernier samedi du mois d'août à une rencontre avec ces petits êtres si fragiles et si mystérieux.
    Tout le monde connaît cette nuit célèbre des chauves-souris de Natagora.
    Cette année, nous passons à l'action!
    En 2017, notre association a décidé de mettre les bouchées doubles pour la sauvegarde des reines de la nuit et nous avons besoin de vous tous pour y participer. En effet, il est prévu le mercredi 30 août 2017 de placer deux nichoirs à chauve-souris et nous avons besoin de votre soutien mais aussi de vos aides à tous les volontaires qui le désirent.
     
    La journée commencera par un accueil entre 9h30 à 10h00 à la réserve du "Brun Chêne"
     
    Rendez-vous sous le viaduc de l’Eau d’Heure dans le fond de la rue du Pont-à-Nôle à Mont-sur-Marchienne à partir 9h30 (au plus tard 10 h00).
     
    Ensuite, nous placerons deux nichoirs dans la réserve. Nous expliquerons à quoi sert ces nichoirs et comment les placer. Un stand sera à votre disposition pour tout explication et des films passeront en boucle sur les chauves souris.
     
    A partir 12h00, vous pouvez prendre votre déjeuner et un verre jus de pomme vous sera offert.
     
    De 14h00 à 16h00, une balade de la réserve sera prévue avec guide nature.
     
    Nous vous attendons nombreux pour cette journée d'action et l'inscription est obligatoire.
     
    1 € pour le verre de jus de pomme si membre Natagora (possibilité de s'inscrire sur place quelque soient le nombre de personnes qui l'accompagnent - à communiquer) ; 3 € pour la journée pour les non-membres 
     
    Pour l'inscription, veuillez donner votre nom, votre prénom, le nombre de personnes qui vous accompagnent  par email g.hervecdh@gmail.com et pour tout autres renseignements, veuillez me contacter directement au 0476/245628 
     
    Cordialement

    GRUCHALA HERVE, 

    Animateur et coordinateur d'activités de la Régionale

    journeeschauvessouris.jpg

     
    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur 0 commentaire
  • JUMET- Le grand Tour de la Madeleine, c'est demain !

    madleeinnn.jpg

    La Madeleine a déjà commencé pour l'échevin Serge Beghin, au centre de la photo

    Le Tour de la Madeleine de Jumet est une procession religieuse considérée Patrimoine reconnu par l'UNESCO ! À découvrir le dimanche 23 juillet 2017 à Jumet.

    Déroulement de la Marche

    Chaque année, le dimanche le plus proche du 22 juillet, fête de sainte Marie-Madeleine, 2000 marcheurs et pèlerins, ainsi que 150 cavaliers, accompagnés de 50 fanfares et batteries, partent de la chapelle de Heigne à Jumet pour un périple de 22 kilomètres à travers les communes avoisinantes.Moment fort de la marche le tère al Danse. Retrouvez l'information complète.

    La légende de Sainte Marie Madeleine

    La légende conte qu'en 1380, une épidémie de peste ravagea la région n'épargnant personne, pas même la châtelaine du Heigne.Les habitants du hameau organisèrent une procession pour demander au ciel sa guérison.Alors qu'ils traversaient un champ de Thiméon, un cavalier annonçât la guérison de la châtelaine et la disparition miraculeuse de la maladie.A l'annonce de cette bonne nouvelle les pèlerins se mirent à danser, remplis de joie ! Depuis lors, la prairie, témoin de cette liesse populaire, porte le nom de " Tère al Danse ".

    Origine

    D'origine religieuse issue du Moyen-Âge puis fortement marquées par l'époque napoléonienne, les Marches Folkloriques ne cesseront d'évoluer au cours du XXème siècle pour aboutir aux Marches qui se perpétuent de nos jours.
    Tout savoir sur les Marches de l'Entre-Sambre-et-Meuse

    Plus d'informations sur les marches

    Retrouvez une description plus générale des Marches de l'Entre Sambre et MeuseConsultez le calendrier des Marches

    Patrimoine immatériel de l'UNESCO

    Les Marches de l'Entre-Sambre-et-Meuse sont classées à l'UNESCO.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur 0 commentaire
  • 60 ANS ( Suite)- Les coups de coeur du PBA pour la saison 2017-2018

     

    • Marion Charles.  Chargée du Service éducatif et Assistante Arts de la scène. Au PBA depuis 2013

     

    pba12.jpg" C’est un exercice compliqué de choisir un seul spectacle parmi les 60! Entre la justesse de Jean de Pange (La Tragique et mystique histoire d’Hamlet), la thématique de Hearing et l’audace de Yatra, ma plus grande hâte reste le concert des Muffatti ! Une joute vocale entre divas, un ensemble d’exception et un répertoire de qualité… what else ?"

     

     

     

    • Virginie Dewandre Assistante Communication / Graphiste. Au PBA depuis 2006

    pba13.jpg" Au PBA, nos enfants ont la grande chance de pouvoir goûter aux spectacles vivants dès leur plus jeune âge ! Ils y dégusteront du spectacle musical et théâtral (Momo), de la musique classique ( Pierre et le Loup), du lyrique (#Folon),... Avec le spectacle 9 de la compagnie Cas Public, nos sens seront en éveil et nos émotions exacerbées."

     

     

     

     

    • Pierre Van Eechaute. Responsable de la Communication et des Relations avec les publics. Au PBA depuis 2016

     

    pba14.jpg" Dans cet esprit de diversité et d’éclectisme, mes coups de cœurs sont les deux propositions cirque que nous allons accueillir. Halka du Groupe Acrobatique de Tanger, un spectacle festif mêlant la poésie, le chant et les percussions à la création contemporaine. Et « The Elephant in the Romm » du Cirque Le Roux qui nous plonge dans l’ambiance des années 1930, entre acrobaties de haut niveau, saupoudrées d’une dose d’humour et d’excentricité pour un spectacle beau et brillant !"

     

    • Pierre BOLLE ( photo pba.jpg ). Directeur général. Au PBA depuis 2002

     

     pba.jpgCette saison est splendide et marche du tonnerre…avec des locomotives comme Les Baladins du Miroir, Les Parapluies de Cherbourg, Pink Martini, tous les opéras sans exception, les grands classiques (Hamlet, le Misanthorpe…), le cirque qui cartonne, l’ éclectisme de la danse… J’ai donc choisi une découverte à faire : la compagnie chilienne de la Re-Sentida et « La dictadura de lo cool ». Une savoureuse, drôle, délirante et provocatrice caricature des « bobo »…

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • 60 ANS DU PBA ( suite )- Historique , témoignagnes, soirée de présentation,...

    pba1.jpg

    En 1957...Copyright: PBA

    pba2.jpg

    et aujourd'hui .Copyright: PBA. Pierre Bolle

    Quelques chiffres:

    72 spectacles et 132 représentations en 2016

    4133 abonnés en 2016-2017 ( contre 1850 en 2001 ! )

    75000 spectateurs en moyenne par an

    30 personnes pour l'équipe technique, administrative, billetterie, techniciens,..

    24 octobre 1957: inauguration officielle

    " C'est dans un grand déploiement de faste et d'apparat que devaient se dérouler, ce jeudi 24 octobre 1957, les différentes cérémonies marquant l'inauguration officielle du Palais des Beaux-Arts de Charleroi". Voilà comment la création de ce Palais de l'Art et de la Culture était relaté dans les quatre quotidiens de la presse carolorégienne, ainsi que dans les journaux nationaux.

    Pourquoi a-t-on créé le Palais des Beaux-Arts ? Dans l'ouvrage "Palais des Beaux-Arts de Charleroi - 40 ans ", Guy Rassel et Jean-Pierre Schaeffer tentent une réponse: " Il ressort que les idées qui hantaient les mandataires publics de l'époque, ainsi d'ailleurs que l'architecte Joseph André, étaient de prolonger ce qui avait contribué aux beaux soirs du "Théâtre des Variétés": une série de spectacles attirant beaucoup de monde à Charleroi . C'était d'autant plus convaincant que la salle est grande, dotée d'une fosse d'orchestre et qu'en 1957, le théâtre lyrique , dans une forme extrêmement populaire, était très proche du public".

    UNE SALLE RONDE ET CHALEUREUSE

    pba10.jpg

    - la chanteuse Annie Cordy : " La première fois que je suis entrée dans la salle du Palais des Beaux-Arts, je l'ai trouvée énorme. Je me suis dit: "Mon Dieu, ça ne va jamais passer! ". Mais cette salle est formidablement bien faite, elle est très ronde en réalité. Quand on est sur scène, on a l'impression d'avoir la salle autour de soi. Tout le contraire de ces salles tout en longueur , qui sont très pénibles. Le Palais des Beaux-Arts est une salle où l'on a grand plaisir à jouer, que ce soit en tour de chant ou dans les opérettes: " Visa pour l'amour", "Hello, Dolly", " Nini la chance", " Envoyez la musique",...

    pba11.jpg

    69 FOIS DANS LA PEAU DE TOURNESOL

    pba17.jpg

    - le comédien carolo Jacky Druaux: Pour moi, le Palais des Beaux-Arts est un beau bateau, un paquebot pour de grandes traversées culturelles. C'est en 1989 que je j'ai fait mes premiers pas au Palais des Beaux-Arts, dans l'opérette: "La route fleurie". Je réalisais un rêve. J'ai toujours aimé l'opérette... Un autre événement dans ma carrière, c'est "Tintin et le Temple  du Soleil " qui a été présenté de mars à juin 2002. Nous l'avons joué 69 fois. A Charleroi, je crois que 120 000 ou 125 000 spectateurs s'y sont déplacés. J'avais le rôle de Tournesol et je n'ai jamais été remplacé. En 2016, j'ai joué dans la comédie musicale "Alice et la Pierre d'Opaze" de la compagnie carolo Art Fantesies.

    pba16.jpg

    Soirée d'ouverture pour tout savoir...

    Le public est convié à la grande soirée de présentation de la saison 2017-2018, qui aura lieu le 8 septembre à 20h, dans la grande salle. Et c'est gratuit ! Pour tout savoir sur les spectacles, trucs et astuces, bons plans à ne pas manquer pour passer des soirées mémorables! L'an passé, le public se retrouvait dans une ambiance foraine, sous les lampions, avec barbes à papa, croustillons, fontaines de chocolat, frites, ... C'est aussi lors de cette soirée qu'était présenté Pierre Van Eechaute, nouveau responsable de la communication.   

    pba9.jpg

    Ambiance kermesse: Crédit: Régine Riou

    Artistes du show-biz les bienvenus !

    Le Palais des Beaux-Arts a toujours fait la part belle aux artistes: Charles Aznavour, Eddy Mitchell, Pierre Perret, Alain Delon, Jane Birkin, Franck Dubosc, Laurent Gerra, Jamel Debbouze, ... ont foulé la scène. Et cette année, on annonce Jarry, Serge Lama, Jeff Panacloc, Vincent Niclo, Julien Clerc ! D'autres vedettes s'ajoutent à la liste, en cours d'année. JCH

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CHARLEROI- 60 ans du PBA- Interview Pierre Bolle

    pba.jpg

    Pierre Bolle

    Théâtre, art lyrique, danse, musique classique, variétés,... Depuis 60 ans, la Culture se décline avec bonheur au Palais des Beaux-Arts de Charleroi. Soirée de présentation de la nouvelle saison: le 8 septembre à  20h ! Rencontre avec Pierre Bolle, à la barre depuis 15 ans de cette institution, qui dispose d'un des plus grands plateaux de Wallonie.

    -  Vous êtes à la barre du PBA depuis 15 ans. Comment s’est passée la succession avec Guy Rassel ?

    On ne peut mieux je pense. Je connaissais déjà bien Guy Rassel avant d’accéder à la direction du PBA,comme collègue tout d’abord, quand j’étais directeur de l’Eden, et occasionnellement comme camarade de randonnée, car nous aimons tous les deux la marche. Je crois qu’il était très heureux que ce soit moi qui ai été sélectionné par le jury pour lui succéder. Il est resté deux mois à mes côtés pour me passer le flambeau. Lors de ses adieux, il a tenu à dire que la maison était entre de bonnes mains. C’est toujours un plaisir et un honneur pour moi de l’accueillir lorsqu’il vient voir un spectacle avec son épouse. Il aime particulièrement la musique classique et l’opéra mais j’ai eu l’occasion de le voir plusieurs fois au théâtre cette saison.

    -   Quel a été pour vous le moment phare des années passées au PBA ?

    Cette question est toujours un piège et la réponse injuste. Car il n’y a pas « un » moment phare dans la vie d’une institution comme celle-ci mais plusieurs, surtout sur le plan artistique. De plus, posée comme cela elle a une connotation un peu « passéiste ».

    Sur le plan du développement de l’institution, je dirais incontestablement et objectivement les années de synergie avec l’Eden, car durant cette décennie, nous avons jeté les bases de toute une série d’outils déterminants et uniques qui font la force de Charleroi et dépassent le PBA : les partenariats entre institutions, une billetterie et un abonnement commun aux grands opérateurs (PBA/Ancre/Eden/ Charleroi danse, c’est tout à fait unique…certaines villes belges et françaises en rêvent encore…ça existe depuis 2005 à Charleroi !), la création du Focus flamand, le retour de l’opéra, la création lyrique, le déploiement du festival Charleroi bis-Arts et même un magazine culturel commun (Latitude) qui a hélas disparu…

    Mais nous sommes aujourd’hui dans un nouveau moment phare tout aussi exaltant, avec la création et l’exportation de nos spectacles lyriques (« Un violon sur le Toit » et le prochain « Les parapluies de Cherbourg » qui est déjà demandé avant sa création…) dans des tournées de plus en plus importantes à l’étranger, y compris dans des opéras réputés (Reims, Metz, Rouen, Avignon…). Le Tax Shelter utilisé pour la première fois avec « les parapluies » va probablement orienter le PBA vers de grands développements dans ce domaine…Il y a eu aussi la création du « Studio Lyrique » qui accompagne de jeunes talents en devenir dans le domaine du lyrique et le succès de leurs « Contes d’Hoffmann »… Sur le plan artistique chaque saison en comporte des dizaines, comme celle qui vient de s’achever (il suffit de citer le « Don Giovanni » de Jaco Van Dormael ou le « Richard III » de Thomas Jolly…)

     -  Un regret  ?

    Ne pas avoir pu faire partager au public carolo des choses exceptionnelles que j’ai vues comme par exemple les spectacles de Thomas Ostermeier (« Un ennemi du peuple », « Le mariage de Maria Braun », « Richard III… ») qui est pour moi un des plus grands metteurs en scène au monde…mais je ne désespère pas…et puis j’ai tout de même fait venir à Charleroi : Wajdi Mouawad, Romeo Castelucci, Joël Pommerat, Thomas Jolly, Emma Dante, Angelica Lidell, Alain Platel,…

     Initiateur de Bis-Arts, qui reviendra en novembre 2018, comment voyez-vous l’évolution du festival ?

     Le festival Charleroi bis-Arts reste un moment très attendu du public à Charleroi, pour son originalité. Ce n’est pas une blague, beaucoup de gens nous disaient ne plus partir à la Toussaint en raison du festival. Il a fait ses preuves, plus de 20 ans d’âge, attire du public de partout et reste la plus grosse audience en termes de places payante à Charleroi. Nous y tenons beaucoup parce que c’est une sorte de « produit d’appel » qui montre la diversité du registre du PBA et son ouverture à tous les publics…Mais depuis la fin de la synergie il est porté par le PBA seul et c’est une organisation très lourde. Si les subventions n’évoluent pas dans les prochaines années, il faudra peut-être se résoudre à ce qu’il redevienne ce qu’il était à sa création : une biennale, comme pas mal de festivals chez nous finalement…

    L’évolution des événements, y compris à Charleroi, démontre que seuls les festivals qui investissent dans le très haut niveau de qualité, d’originalité et misent sur la fidélisation sur le long terme ont de l’avenir. Ils méritent d’être soutenus par les pouvoirs publics.

    -  Vous êtes actuellement en Avignon. En repérage pour de nouveaux spectacles ? Et en vacances, tout de même ?

    Bien entendu, dans une maison qui axe toute sa réputation sur la qualité de sa programmation, le repérage est la partie la plus importante du travail. C’est très absorbant et ça se fait toute l’année car il faut alimenter quelque 60 spectacles différents et être prêts dès le mois de janvier pour la saison qui commence en septembre ! Les festivals d’été (et donc pas seulement Avignon mais Montpellier, Edimbourg, Anvers, Aurillac..) sont donc importants car ils permettent de rentabiliser son temps en visionnant beaucoup sur peu de temps…

    Des vacances ? C’est un peu comme si vous demandiez à un journaliste sportif si sur le Tour de France il est en été dans les plus beaux sites de France…

    On se lève avec le spectacle (la presse, les mails, les critiques, les rendez-vous…) et on se couche avec le spectacle…on assiste parfois à trois représentations sur la même journée…on est seul…C’est un travail passionnant…mais ça reste un travail…

    Mes vraies vacances, c’est de ne pas aller au spectacle ! C’est l’hiver, la montage, le ski qui me vide la tête et la présence de mes proches…

     Quels sont les enjeux immédiats de ces prochaines années ?

     Installer définitivement le PBA comme institution de référence sur le plan international en matière de création lyrique dans les registres de la comédie musicale, opéra bouffe, opéra comique, théâtre musical, opérette…

    Consolider et redéployer le festival Charleroi bis-Arts et palier au remplacement du Studio /Danses et du Magasin à décors qui vont faire place au Palais des Congrès, sans perdre la qualité et la diversité qui font la force du PBA….

     Merci ! JCH

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire