• CHARLEROI- Concerts au Parc Reine Astrid, à partir du 21 mai

    concerts.jpg

    Avec la belle saison qui arrive, le retour des concerts au parc Reine Astrid est annoncé. Trois dimanches par mois, jusqu'au 17 septembre, cuivres et clarinettes résonneront pour le plus grand plaisir des amateurs de musique en plein air.

    Profitez d’une pause musicale lors de votre balade dominicale au marché de Charleroi ! Cette année, le programme s’est diversifié, vous aurez le plaisir d’apprécier tous les styles de musique, de la fanfare au djembé en passant par du jazz manouche ou du rock ...

    Organisé par l’Office du Tourisme de Charleroi

    Les premiers rendez-vous:

    21 mai à 11h : Daddy is a Banci

    28 mai à 11h : Les voleurs de poules

    4 juin à 11h: Modern Music Orchestra

    18 juin à 11h: Ensemble Amadeus

    25 juin à 11h : Ensemble instrumental Votano

    GRATUIT

    Le programme complet des " Concerts au Parc Reine Astrid de Charleroi 2017 " est disponible à la Maison du Tourisme - Infos: 071/86.14.14.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements 0 commentaire
  • GILLY- Spectacle sur le harcèlement de rue

    kinky1.JPG

    "Kinky Birds" traite du harcèlement de rue et des violences générées dans l'espace public. Le spectacle au Centre Temps Choisi était suivi d'un débat.

    La Maison Plurielle est l'unique structure sur l'arrondissement administratif de Charleroi à être exclusivement experte en violences conjugales, intrafamiliales, mutilations génitales féminines, mariages forcés et violences liées à l'honneur. Jeudi soir, cette asbl programmait une pièce d'Elsa Poisot " Kinky Birds" à Gilly, après un passage à Bruxelles, à Liège et à Paris. " Plusieurs questions de société sont posées à travers le spectacle " notait Charlotte Dewitte, chargée de communication. " En voici quelques unes: Comment combattre le machisme ambiant? Les femmes sont-elles davantage en insécurité dans l'espace citoyen ? Mettent-elles en place des stratégies d'évitement à certaines heures, dans certains quartiers, au sein de certains transports en commun ,...? "      

    kinky2.JPG

    Primé en 2016 par le Centre des écritures dramatiques Wallonie-Bruxelles, le spectacle présente une galerie de personnages d’âges, de sexes, de classes sociales et de vécus différents. Tous viennent nous conter la trajectoire à  la fois banale et incroyable d’une jeune femme qui se fait agresser dans un métro … sans qu’aucun des voyageurs n’intervienne. Pourquoi personne n’a-t-il bougé ? D’où nous vient cette immobilité ?

    kinky.JPG

    améliorer l'éclairage public

    Dans la salle avaient pris place des étudiants ainsi que des associations comme la JOC, la Régie de quartier de Dampremy, le collectif Jeunes Femmes de Vie Féminine, le Centre de Jeunes Taboo, ... L'asbl " Sens-Sas" de Montigny-le-Tilleul était aussi présente. " Nous sommes un service d'accrochage scolaire. Nous accueillons principalement des jeunes filles de 15 ans en moyenne. Nous les aidons à vaincre leurs phobies en les accompagnant, par exemple, dans les transports scolaires" signalait un de ses membres. A l'issue de la pièce, un débat était animé par différents représentants politiques et du monde associatif bruxellois et carolo. Mohamed Fekrioui, échevin carolo de l'Egalité des Chances, a rappelé qu'il existait différentes pistes concernant cette problématique, notamment par une amélioration de l'éclairage public et par une série de mesures permettant aux citoyen(nes) de se rapproprier l'espace public. Pour tout contact avec la Maison Plurielle: rue Tumelaire, 77 à Charleroi. 071/94 73 31. 0492/65 55 47 ou secretariat@maisonplurielle.be   JCH

    kinky3.JPG

    Les intervenants au débat

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • MARCINELLE- Fin des travaux de rénovations à l'école de la Petite Chenevière

    cheneviere1.JPG

    L'école communale de la Petite Chenevière, à la rue du même nom, compte actuellement 127 élèves dans le fondamental et 78 dans le maternel. L'établissement a bénéficié de travaux de remplacement de toitures, des descentes d'eau et des châssis. Le chantier a porté également sur des peintures intérieures et extérieures du bâtiment maternel, du local, du préau et de la garderie. Le tout financé par la Ville pour un montant de 453 821 euros. Pour fêter la fin des travaux de rénovation, en même temps que la fancy fair annuelle, l'école avait organisé une petite réception, précédée d'une prestation d'élèves de la section hip hop de la Yuka Dance Académy, dirigée par Tomo Dhimoïla.

    chenevière2.JPG

    De nouveaux panneaux colorés

    La séance réunissait le directeur de l'école Denis Ruelle, l'échevine de l'Enseignement Julie Patte, l'échevin des Travaux Eric Goffart , l'échevin de la Petite Enfance Mohamed Fekrioui, ainsi que Philippe Van Cauwenberghe, président d'Igretec.  A l'initiative de Jessica Castronovo, enseignante, une bibliothèque a été aménagée dans le bâtiment, en collaboration avec la bibliothèque Jules Destrée de Marcinelle. Un appel à projet a été lancé pour un aménagement de la cour. JCH

    cheneviere3.JPG

    La nouvelle bibliothèque

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • MARCINELLE- Défilés de géants sur le site provincial

    casimir9.JPG

    Le Grand Jojo était de la partie !

    casimir3.JPG

    Mister Bintje, un géant conçu par l'IMP Marcinelle

    casimir11.jpg

    La journée était animée par Christian De Paepe

    Claudy Leclercq est enseignant à l'Ecole Clinique de Montignies-sur-Sambre. Avec les résidents, il a fabriqué "ECP", un géant "mi-homme, mi-robot ", muni de prothèses, pour évoquer le handicap. La structure est en aluminium et les articulations en mousse polyuréthane. L'IMP Marcinelle, quant à elle, a conçu "Mister Bintje", avec du bois, des lattes de sapin, du tissu,... et un entonnoir sur la tête. Au total, ce sont pas moins de 18 géants, provenant des institutions provinciales du Hainaut, qui ont défilé pour la première fois, sur le site provincial de Marcinelle, vendredi et samedi, au cours des Journées "Ensemble avec les personnes extraordinaires".

    casimir4.JPG

    Organisé depuis 2008 par la Province de Hainaut et l'association "Vers la Vie", cet événement a rassemblé environ 5000 personnes. Le beau temps explique aussi cet afflux. Plusieurs stands et associations sensibilisaient le public aux différentes formes de handicaps, autour de plus de 60 activités et animations, comme des parcours avec yeux bandés pour se mettre à la place d'une personne non voyante ou des jeux de société adaptés. Une façon de favoriser l'interactivité entre public ordinaire (valide) et extraordinaire (en situation de handicap ). Et cette année, des célébrités ont fait leur apparition: Le Grand Jojo, David Jeanmotte, Rémi Bricka ( homme-orchestre!) ainsi que ... Casimir et Hyppolite qui ont rappelé de bons souvenirs à tous les quinquagénaires !JCH

    casimir1.JPG

    Casmir et Hippolyte: la période de " L'Ile aux enfants"

    casimir7.JPG

    David Jeanmotte a dispensé ses conseils relooking

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements, Société 0 commentaire