CHARLEROI- Des nouvelles pour la chapelle Saint-Fiacre

Les travaux réalisés à la chapelle Saint-Fiacre dans le cadre d’un marché public de travaux de préservation du petit patrimoine wallon au montant de 20.924€ viennent de se terminer.

chapellesaintfiacre.jpg

Les travaux comprennent notamment le nettoyage de l’ensemble des supports non peints, le lavage en conservation des surfaces vitrées intérieures et extérieures, le lavage en conservation des luminaires, les réparations du plafonnage, la pose d’un voile tissé en fibre de polyester et sa mise en peinture, les portes en bois à vernir, les châssis et grillages métalliques à peindre, le nettoyage des murs extérieurs, la réparation de la maçonnerie et l’hydrofugation des murs extérieurs.

« La restauration de la chapelle s’inscrit dans le cadre d’une subsidiation Petit Patrimoine Populaire Wallon. Il existe en effet une possibilité de subsidiation par la Wallonie pour la restauration d’éléments du Petit Patrimoine Populaire Wallon, dont font partie les chapelles. La subvention couvre 100% du coût des travaux, jusqu’à 7500 euros », explique l’Echevin du Patrimoine Mohamed Fekrioui.

Située au boulevard Tirou, près de la rue de Dampremy, cette chapelle a été construite vers 1899, suite à la construction et puis à la démolition de deux autres chapelles dédiées à Saint-Fiacre dans les environs (1ère chapelle en 1670, démolie en 1796, 2e en 1819, démolie en 1897). La chapelle actuelle n’est donc pas la chapelle originale, mais elle abrite néanmoins un culte qui remonte aux origines de la Ville et constitue ainsi un des rares vestiges du vieux Charleroi.

La Chapelle Saint-Fiacre présente plusieurs éléments patrimoniaux particuliers. L’autel provient de l’ancien couvent des Capucins qui se trouvait à l’actuelle Galerie de la Bourse. La Chapelle renferme un tableau de Joseph François (1759-1852), un peintre néo-classique carolo, maître de Navez. Il représente le miracle de Saint-Fiacre qui guérit un enfant atteint de coliques. Enfin, la statue de Saint-Fiacre placée dans la niche au-dessus de l’entrée est due au sculpteur Charles Delporte.

 
Lien permanent Imprimer Catégories : Sujets thématiques 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.