SOUVRET- 70 ans de gille pour Yvon Hasselin !

yvon1.JPG

Dimanche dernier, lors de la traditionnelle laetare, Yvon Hasselin ( 73 ans)  a été médaillé pour ses 70 ans de gille. Il devient ainsi le Doyen des Gilles... Une première en Belgique, il faut le préciser !

Il est un des gilles les plus fidèles au Carnaval de Souvret... Et pour cause, Yvon Hasselin n'a jamais raté une édition depuis 1947 ! Une incroyable effervescence régnait, ce dimanche matin, à salle des fêtes de Souvret, pour honorer le Doyen des Gilles ! Un virus qu'il a refilé à son fils Joël, échevin du Folklore de Courcelles, ainsi qu'à ses deux petits-fils Léo ( 13 ans) et Loïc ( 16 ans ).

yvon3.JPG

trois générations de gilles !

yvon4.JPG

Yvon

Comme il est de tradition, la cérémonie commençait par la traditionnelle remise de médailles pour les 15, 30, 35 et 40 ans d'ancienneté par Michel Damay, président des Barons Vadrouilles, aux gilles des trois sociétés: les Joyeux Gilles, les Infatigables, et les Bons Vivants. Puis Yvon a été décoré par Tommy Leclercq, gouverneur du Hainaut, pour ses 70 ans de gille au sein de la Société Royale des Joyeux Gilles de Souvret, créée en 1934 au Café le Faucon à Souvret. " 2017 est un bon cru: le doyen des Gilles est souvretois ! " a souligné Caroline Taquin, bourgmestre de Courcelles. "Yvon est vraiment quelqu'un d'extraordinaire. Il est un héros dans l'entité! " a poursuivi Sandrine Alexandre, président du Comité des Fêtes.

yvon6.JPG

Les Barons Vadrouilles étaient présents

un bon gille danse !

Dans la famille Hasselin, être gille est une véritable affaire de famille ! C'est à l'âge de 3 ans qu'Yvon a fait ses premiers pas dans la société, accompagné de son papa. Sans oublier sa maman qui l’a habillé étant petit et son épouse, Maria, qui l’habille toujours aujourd’hui . " Un vrai gille a vraiment ça dans le sang. Il pleure s’il est vraiment dans l’impossibilité de participer au carnaval " a-t-il coutume de dire. Ce passionné de folklore, de judo et de bateaux continuera jusqu’au moment où il ne pourra plus danser, car, pour lui, un bon gille est un gille qui danse ! " Je constate malheureusement que les gilles ne dansent plus en marchant... ce qui rend les cortèges beaucoup plus longs.    Mais au sein de notre société, les Gilles veillent à faire respecter au mieux les coutumes et traditions du carnaval de Binche.

yvon.JPG

Pas de remède miracle !

Yvon Hasselin était très ému, lors de la cérémonie. " Je ne suis pas un grand parleur, j'aimerais juste dire que je suis très heureux d'être parmi vous. Je pense aussi à tous les disparus, que j'ai côtoyés" a-t-il signalé. A 73 ans, étant le plus vieux gille de Souvret, il a fait remarquer qu'il n'a aucun remède miracle pour tenir les 3 jours du Laetare. " Bien sûr, il faut une bonne santé. L’aide mutuelle, la présence des gens et celle du dernier gille de l’époque et ami d’enfance, Michel Devillers ( 50 ans de gille) sont aussi précieuses pour moi.  Je suis aussi très reconnaissant envers mon fils, Joël , à qui il a passé le flambeau de présidence de la société, il y a maintenant 2 ans, après 20 ans de bons et loyaux services."

Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Société 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.