CHARLEROI- Journée de la femme: d'anciennes SDF carolos sur scène...

femmes2.JPG

Autrefois en errance, 7 femmes carolos ont joué leur propre rôle... Un spectacle proposé dans le cadre de la deuxième édition de "Regards de femmes".

Une maman avec un bébé sur les bras... Livrée à elle-même, sans domicile fixe, elle ne sait plus quoi faire, et sur qui compter... Cette scène, qui est parfois malheureusement vécue au quotidien, était au coeur d'un spectacle mis en scène par le groupe Marchienne Babel, et interprété au Quai 10 par des femmes "en errance". Leur rôle, elles l'ont répété pendant plusieurs jours, pour que tout soit au point, le jour venu. Malgré le trac et quelques couacs, leur jeu était criant de vérité. Heureusement, dans la pièce, la solidarité prend vite le dessous sur l'individualisme et le chacun-pour-soi. Le message  est donc résolument positif !

femmes1.JPG

Durant leur prestation, ces "nouvelles" comédiennes étaient entourées par la chorale des Motivés, spécialisée dans les chants engagés. Louis Delville, qui en est le président, s'explique: " Nous trouvions important de les accompagner dans leur démarche. A aucun moment, nous n'avons voulu nous substituer à elles, mais plutôt être à leur service. Ce sont toutes ces femmes qui étaient à l'honneur."

le relooking: question de dignité !

Ce spectacle, en résonance à la Journée internationale des Droits des femmes, qui se déroulera le 8 mars, était une des activités de la journée " Regards de femmes" du GRAF ( Groupe de Réflexion et d'Action pour la Femme en errance), mise sur pied par Manu Condé, responsable du service promotion de santé de l'asbl "Comme chez nous", au 38, rue Léopold. Ce dernier est aussi initiateur du projet " Fleurs de bien", qui a vu le jour en 2009. " Nous voulions absolument que toutes ces femmes blessées par l'existence puissent partager leur vécu, être heureuses ensemble... L'objectif est donc bien de créer du lien et renforcer leur capacité d'action" signale-t-il. D'autres activités se déroulaient dans le cadre de cette journée: exposition de photos " Femmes en beauté", marché aux vêtements, chant,...ainsi qu'un atelier relooking. " Etre bien coiffée, habillée,... Voilà qui contribue aussi à donner plus de dignité à toutes ces dames " insiste Manu Condé. JCH

femmes6.jpg

femmes3.JPG

le relooking... une question de dignité

Elles ont connu la rue

femmes4.jpg

Sabrina ( 33 ans ) a inspiré le spectacle.

Ancienne toxicomane, Sabrina ( 33 ans) a vécu dans la rue de 2003 à 2007. " A l'époque, j'étais un peu bête, insouciante,...Je me suis laissé entrainer par un mec plus scrupuleux, et de là les ennuis ont commencé. J'ai dû rapidement quitter mon logement et je me suis retrouvée sans argent. A commencé alors le règne de la débrouille... Des années de galère aussi ! ". Aujourd'hui, elle a récupéré une de ses filles. Elle suit une formation au Passage 45 et occupe un logement social, depuis quelques années. Sabrina est une des premières à avoir intégré le projet "Fleurs de bien". Le spectacle s'inspire de son histoire.

Nathalie ( 43 ans ), quant à elle, est restée dans la rue pendant 1an. Elle a dû se séparer d'un compagnon alcoolique et violent. Ses 5 enfants ont dû être placés. Egalement ex-SDF, Persida, Murielle, Irma et Jessica ont aussi participé au spectacle. Une véritable amitié est née entre elles. Elles nourrissent d'ailleurs d'autres projets... JCH

Lien permanent Imprimer Catégories : Société, Sujets thématiques 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.