CHARLEROI: Mobiliser pour soutenir les ouvriers Rive gauche

IMG_0037.jpgCe jeudi s'est déroulée depuis l'après midi une manifestation de soutien en plein coeur de Charleroi. Sur le site des travaux du chantier Rive Gauche, des militants ont décidé de se réunir suite à un appel par Sms pour dénoncer les situations indécentes que subissent les ouvriers du chantier en matière salariale.

En effet, plusieurs ouvriers égyptiens sur place (On parle de 7 à 8 personnes) revendiquent: leur patron (l'un des sous traitants du chantier Rive Gauche), une société italienne ne payerait plus les salaires de certains depuis près d'un an. (des impayés de 10 à 20.000 euros par ouvrier). 

Les permanents syndicaux sur place parlent d'exploitation avec comme élément le fait que certains ouvriers sont payés 8h/ jour alors qu'ils effectuent réellement 10 à 16h/ jour. 

Certains de ces ouvriers ont décidé de monter sur l'une des grues située en plein coeur de la Place Albert 1er. Présents depuis midi, à 17:00 ceux-ci étaient encore au sommet. La situation semble ne pas être généralisée à l'ensemble des ouvriers qui oeuvrent sur le dit chantier. L'action d'aujourd'hui a voulu sensibiliser l'opinion publique et les autorités de la ville sur les conditions de travail du personnel. Les ouvriers sont déterminés à ne pas descendre avant d'avoir obtenu le paiement de l'ensemble des salaires en souffrance.

L'auditeur du travail est descendu sur place afin d'obtenir plus de renseignements et ainsi pouvoir tirer un bilan de cette situation. L'auditeur doit aussi négocier avec la société Duchêne pour qui l'employeur sous traitant italien et dans l'irrégularité travaille également en sous traitance. 

"Une petite mobilisation citoyenne, seulement une dizaine de personnes, mais qui vaut la peine d'exister pour au moins faire bouger les consciences" nous déclare Xavier, un témoin présent également aux abords de la Place. 

Différentes tentatives de communications ont aussi été réalisées avec les ouvriers perchés. "Charleroi-Dubaï même combat ! Contre l'exploitation des ouvriers" scandait l'un des manifestants à l'aide d'un mégaphone.

Seben© 

Lien permanent Imprimer Catégories : Faits Divers, Société, Témoignage 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.