• COUILLET- Atout... pics !

    pic2.JPG

    Samedi après-midi,  dans le parc du domaine de Parentville, tous les yeux étaient rivés sur les arbres pour voir des pics,  même si un temps incertain permettait difficilement de les observer.  Une vingtaine de pics  en bois étaient accrochés aux arbres  pour les localiser.  Une  après-midi complète était consacrée  à ces oiseaux ... qui font penser à Woody Woodpecker !  Et cela,  à l'initiative de l'asbl Charleroi Nature,   et en collaboration avec le Centre de Culture Scientifique, l'école industrielle de Couillet , le PDCN ( Plan Communal de Développement de la Nature ) et  le Contrat de Rivière Sambre et Affluents.  Plusieurs activités étaient proposées: balades guidées, bricolages, animations scientifiques, théâtre d'ombre, jeu de piste ....  L'espèce la plus commune est le pic épeiche.  Ses caractéristiques:  le  plumage bigarré comporte  trois couleurs bien  contrastées :  blanc, noir et rouge.  Le mâle porte une couronne rouge à l’arrière de la tête, absente chez la femelle et remplacée par une tache frontale rouge chez les jeunes de l’année.  Chez nous, l’espèce est dispersée sur l’ensemble du pays,  à l’exception de quelques zones découvertes et extrêmement peu arborées. Hôte nicheur des plantations de résineux et des bois mixtes, il se rencontre également dans les vergers, les parcs et les jardins étendus. Comme tous les autres pics, il explore les troncs et les branches, martelant les écorces pour en extraire de nombreuses larves de coléoptères et de lépidoptères.  Dans son discours de bienvenue, l'échevin de l'environnement Cyprien Devilers a rappelé l'importance de garder des arbres morts, utiles à ces oiseaux.   Prochaine activité de Chana ( Charleroi Nature) : le 12 avril, au parc Bivort, pour une chasse aux oeufs "pédagogique"! JCH

    pic1.JPG

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur 0 commentaire
  • BANDE DESSINEE- Une véritable saga sur Napoléon !

    napoléon8.JPG

    André Osi

    En juin paraîtra un hors-série de "Napoléon" entièrement consacré à Waterloo,  par l'auteur carolo de BD André Osi.  Un ouvrage qui s'inscrit dans le cadre  des commémorations du bicentenaire de la bataille.

    napoléon2.jpg

    Si l'Histoire ne l'a pas véritablement passionné dans sa jeunesse ( un de ses  professeurs était assez soporifique, dira-t-il !  ), l'auteur carolo  André  Osi     consacre aujourd'hui le plus clair de son temps,  en retraçant toute l'épopée napoléonienne.  Né en 1958 à Charleroi,  le dessinateur a fait des humanités traditionnelles à l'Institut St Joseph,  puis a suivi les cours de BD  à Saint-Luc  à Bruxelles. Ses premières BD paraissent dans l'hebdomadaire "Tintin" sous le titre d'Histoires authentiques" scénarisées par Yves Duval.  Après une   éclipse de six ans, il  dessinera des séries d'aventure  "Albatros",   un pilote d'hélicoptère, puis "Horizon Blanc" ( 4 albums).  L'idée de dessiner "Napoléon"  lui vient de la lecture de biographies  écrites par Max Gallo.  "C'est une oeuvre magistrale, même si des erreurs historiques sont commises" souligne-t-il. L'auteur  travaille également à partir d'autres ouvrages, dont l'Histoire du Consulat et de l'Empire" ( plus de 6000 pages!)  de Louis Madelin.  " J'ai surtout découvert  son côté "stratège". Dans la plupart des cas, il rassemblait sa  propre  armée et attaquait les armées coalisées avant qu'elles ne deviennent trop puissantes" explique-t-il.  " C'est un grand homme:  c'est lui qui a reconstruit la France après la Révolution, en créant le Code Civil, la Légion d'Honneur, la Banque de France,... "

    napoléon3.jpg 

    il dédicacera à Waterloo! 

    Cependant,  André Osi évite  de tomber dans la légende dorée. " Mon but n'est pas non plus d'idéaliser Bonaparte  " poursuit-il. " Mon sens critique reste éveillé, quand je parle, par exemple, des pillages et les viols commis par l'armée française en Italie. " Collant à l'actualité du bicentenaire de la bataille de Waterloo, André Osi sortira, le 15 juin,  "Waterloo 1815 , l'ultime campagne ".  L'album débute par les adieux de Fontainebleau, et comportera plusieurs séquences sur le Congrès de Vienne, et sur le retour de Napoléon de l'île d'Elbe. La Campagne de Belgique y est particulièrement détaillée:  Ligny ( dernière victoire de Napoléon avant Waterloo) , la bataille des 4 Bras, Waterloo,  Wavre. "  Un des attraits visuels est d'y présenter des tenues militaires particulièrement colorées. Le camouflage n'était guère une préoccupation de l'époque" explique-t-il.  L'album comptera 40 planches et 6 pages didactiques réalisées par un historien sur les causes et les responsabilités de la défaite.  L'auteur participera, bien sûr, aux commémorations du bicentenaire à Waterloo,   le 18 juin. " J'y ferai une séquence de dédicaces. Je ne pouvais manquer de participer à cet événement ! " JCH

    napoléon4.jpg

    Napoléon 1, 2 et 3  et " Waterloo 1815, l'ultime campagne" chez  HZ- Joker éditions - www.editions-joker.com

    Une fresque de 15 albums sur Napoléon !

    André Osi s'est lancé  dans une série de 15 albums sur Napoléon ( Joker Editions),  réalisant ainsi  l'oeuvre la plus exhaustive jamais réalisée en BD sur l'empereur français.  "Mon challenge est de raconter Napoléon, depuis sa naissance, jusqu'au retour de ses  cendres à Paris "  explique-t-il.  3 albums sont déjà parus. Dans le premier "Toulon", Napoléon réalise son véritable 1er commandement,   et  démontre son sens tactique.  Le deuxième "Général Vendémiaire"  ( surnom teinté de mépris qui lui a été  donné )  montre  comment Bonaparte, jusqu'ici général inconnu,   fait une entrée remarquée dans les affaires politiques en France,  et est réhabilité en matant  les émeutes royalistes  à Paris.  L'album  se termine par le mariage avec Joséphine Beauharnais. Le 3ème album:  "La conquête lombarde" raconte la 1ère partie de la Campagne d'Italie. Napoléon livre une guerre contre les Piémontais et les Autrichiens qu'il bat  les uns après les autres, puis il entre dans Milan après la bataille de Lodi.   Le quatrième "La paix de Campo Formio" est prévu pour novembre  2015. L'Autriche reconnaît officiellement à la France la possession des terres, qui seront divisées en 9 départements. Pour quand est prévue la fin de la saga?  " Il est difficile de le dire. Il me reste encore 12 albums à réaliser ! " confie-t-il.  " Je compte néanmoins mettre les bouchées doubles, et avoir tout terminé pour 2025, ou peut-être même plus tôt !" JCH

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • LIVRES- "22h22" par Denis Daniels aux éditions du Basson

    daniels1.jpg

     Denis Daniels

    A travers son premier  roman: "22h22",  paru aux  éditions  du Basson, Denis Daniels  traite,  avec délicatesse,  de la  solitude ou encore  de la quête  du bonheur.  L'auteur de Gilly nourrit encore d'autres projets.

    Inspecteur de police à Charleroi, pendant 14 ans,  Denis Daniels ( 36 ans)   vient de publier son premier roman.  Grand lecteur depuis qu'il est adolescent -  il apprécie tout particulièrement des auteurs comme Sartre, Bukowski, Tolkien, Barjavel,...- ,  cet habitant de Gilly  souhaite aujourd'hui  faire de l'écriture une activité principale.  Dans "22h22",  un homme passe son temps à attendre un train,  hypothétique... Le récit  oscille entre le déroulement chronologique de la journée et le récit de cette personne, dont on ne connait rien ou si peu de choses ...  Quelques personnes gravitent autour  de  ce personnage:   Max, ami d'enfance,  "petit roi de la nuit" , Lola, la fille dont il tombe amoureux,   Nadia,...  Le roman est écrit  à la première personne. " Cela contribue à établir un plus grand  rapport   de proximité" souligne-t-il.  "Tout au long de l'histoire, le lecteur est invité à s'asseoir à côté de cet homme, à attendre avec lui, et à vivre son histoire".  

    les vieilles gares, plus authentiques

    L'auteur parle des rapports amoureux de son personnage.  " Il se montre parfois   maladroit.  Ainsi, quand  Lola lui demande s'il est encore amoureux d'elle,  il lui répond: "Non, mais pour toi,  je vais faire un effort!".  Il se ramasse alors  une belle gifle ! " raconte Denis Daniels.  Outre la solitude,  il évoque aussi la quête du bonheur, qui sous-tend un peu tout le fil du récit.  "A force de  le rechercher avec trop de détermination , il arrive parfois qu'on obtienne tout le contraire! " poursuit-il.  Les lieux ne sont pas précis, mais l'auteur reste empreint d'anciennes gares comme celle de Forchies-la-Marche (  ou la gare du Sud avant sa rénovation.)  "  J'ai un attachement particulier pour elles.  Elles ont un cachet plus authentique. J'aime me perdre dans leurs allées, sur leur quai peu fréquenté,... J'essaie aussi de plonger le lecteur dans cette atmosphère particulière ".   Denis Daniels aime varier les genres.  Le prochain:  " Comment j'ai failli devenir maître du monde"  sera un roman  d'anticipation.   Il se pourrait aussi que son expérience à la police l'inspire pour un autre livre... "J'ai encore besoin de recul, mais pourquoi pas?" fait-il remarquer. JCH

    "22h22" par Denis Daniels  aux éditions du Basson, 128 pages, 14 euros. www.editionsdubasson.com 

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CHARLEROI- Le salon du Printemps, c'est jusque dimanche !

    parquet2.JPG

    La maison, le  jardin et le  temps libre  sont au coeur du Salon du Printemps   ( nouvelle formule!) , qui referme ses portes, ce week-end.  Au détour des allées, les visiteurs peuvent découvrir bon nombre de nouveautés... 

    Dans le  hall 1 du Palais des Expositions,  Paulette Brichaux accueille le visiteur avec le sourire.  Cela fait plus de 35 ans que cette dynamique et sympathique commerçante de "Brichaux décor", magasin de décoration à Châtelet,  travaille dans le papier peint, la peinture, les articles cadeaux, les stores,  le petit mobilier, la droguerie,...  Certains clients reviennent chaque année, comme Claudine et Jean-Charles de Châtelineau: " Nous rénovons la maison, "morceau par morceau", question de budget ! "  note le couple.  " Nous recherchons l'originalité:  nous avons refait la chambre avec du ligné vertical,   la cuisine avec du papier peint nid de poule,... Nous aidons aussi Sandra,  notre fille qui vient d'acheter une maison!"  Parmi les nouveautés sur le stand, notons un concept totalement inédit d'installation des sols designs sans adhésif. Ce procédé fait appel à une trame textile fine et absorbante, imprégnée de résine, dont la formule ne durcit pas et conçue pour établir  un lien solide, mais pas permanent, avec la chape de plancher. " C'est un système assez révolutionnaire, qui sera bientôt mis en vente... Cela fait un peu penser au  Post It! " signale Paulette.  

    de la maison au  jardin...

    parquet3.JPG 

    Citons aussi les papiers-peints avec des feuilles de nénuphar! Ici, les feuilles se tissent en coloris vifs et chatoyants.  Le papier intissé est composé de fibres recyclées et imprimées grâce à l'énergie solaire, avec des pâtes d'impression en dispersion aqueuse ( pas de solvants!).  Ou encore le procédé "Enigma"    qui utilise la technique du "thermoformatage". Celle-ci implique l'usage de la chaleur pour l'impression d'une forme dans le textile. On obtient alors un revêtement mural tridimensionnel ! D'autres stands méritent le détour comme "Jardin Design" ( hall 2). Franck Walravens, de Walcourt,  y expose différents éléments pour démonter ( abattre )  ou élaguer des arbres, tels que harnais, griffes, cylindres de rétention,  tronçonneuses,... Un client de La Louvière lui demandait d'ailleurs comment il pouvait se débarrasser de son arbre.  " Pour un abattage ou élagage, il faut compter entre 1000 et 5000 euros. " signale Franck Walravens. " Ce qui me passionne, c'est l'arbre en lui-même! Je trouve qu'il dégage une force extraordinaire!"  L'an passé,  20 000 personnes étaient présentes au salon du Printemps.  Les organisateurs espèrent plus, cette année! Si le nombre de jours est passé de 9 à 6,  en revanche , les exposants sont plus nombreux:  220 cette année au lieu de 168 l'an passé.  Le salon se tient jusqu'au dimanche 29 mars, dans les halls  1,2 et 3, de 11h à 19h. Entrée Géode. JCH

    parquet4.JPG

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur 0 commentaire
  • FLEURUS- Repair Café: rien ne se jette !

    repair1.JPG

    "Avant de mettre quelque chose à la poubelle, assurons-nous qu'il ne fonctionne plus du tout! " lançait une bénévole. La deuxième édition du Repair Café se tenait à la salle annexe de la piscine, à la rue de Fleurjoux.  Les visiteurs pouvaient faire réparer gratuitement leurs appareils défectueux, auprès de bénévoles, dans divers ateliers: vélo, menuiserie, couture, électricité, informatique,... Laurence et Mauricette étaient venus avec leur fer à repasser, Daniel et Christiane  avec une petite boite à musique ( les oiseaux ne chantaient plus!), Angèle avec son ordinateur,... " J'aime bien rendre service aux gens, et comme j'étais libre, le dimanche, je n'ai pas hésité  à venir donner un coup de main. Et en plus, c'est un bon geste pour la planète et l'environnement ! " soulignait Vincenzo,  ouvrier à Caterpillar. La première édition avait accueilli une centaine de personnes, avec 50 appareils à réparer.  Lors de cette deuxième séance,  62 objets ont été apportés, et la moitié ont  été remises en état de fonctionnement. Une troisième est prévue le 20  septembre. Pour toute info:  https://www.facebook.com/repaircafefleurus. janquart@gmail.com- laurence.hennuy@gmail.com JCH

    repair3.JPG

    Le petit oiseau d'Angèle a rechanté !

    repair2.JPG

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- Salon du printemps: votre dernière demeure ?

    printemps1.JPG

     Cercueils en osier: pourquoi pas ?

    Le voyage dans l'au-delà peut se faire... à des prix tout à fait démocratiques !  La Coopérative funéraire Alveus, présente au Salon du printemps,  propose des cercueils  en osier à partir de 300 euros , et des funérailles complètes à partir de 750 euros.  Franka Remy, créatrice de cercueils, vannière et musicienne, ainsi que Sandy Hénin, thanatopracteur, se tiennent à la disposition du public pour expliquer le concept. " Les préoccupations  de la société sont à la fois d'ordre  écologique et  éthique. De plus,  les prix sont tout à fait transparents" soulignent-ils. " Bien sûr,  ce type de funérailles n'est pas encore tout à fait entré dans les moeurs.  Mais les commentaires sont assez positifs en général! " Une directrice d'une maison de repos de la région s'est même attardée sur le stand, et a pris des renseignements:  " Au départ, j'ai été surprise, mais à bien y réfléchir, pourquoi pas ? " s'est-elle exclamée.

    plus d'exposants, cette année

    printemps5.JPG

    printemps4.JPG

    printemps3.JPG

    Cette année, le salon fait peau neuve.  A la maison et au jardin, est venu s'ajouter un espace consacré aux temps libres,  au bien-être,  à la gastronomie, à la beauté, aux seniors, ....   "Cela correspondait à une réelle demande,  surtout auprès d'un public plus âgé " souligne Bernard Pays, directeur de Charleroi Expos. " Ce salon se rapproche un peu plus des Arts Ménagers.   Nous avons d'ailleurs  travaillé le logo en ce sens".   Un public nombreux  a déjà arpenté les allées, ce week-end.   20 000 personnes étaient présentes l'an passé.  Les organisateurs espèrent plus, cette année! Si le nombre de jours est passé de 9 à 6,  en revanche , les exposants sont plus nombreux:  220 cette année au lieu de 168 l'an passé.   Le Salon se poursuit à Charleroi Expos  jusqu'au 23 mars et du 27 au 29 mars, entrée Géode. Halls 1,2,3. Ouverture: 11h-19h. JCH

     

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • CHARLEROI: La sécurité et la surveillance aussi en version mobile.

    Dans le projet "Rive Gauche", différents chantiers sont en cours un peu partout au sein de la ville basse. Ces chantiers attirent également des voleurs de métaux, de matériaux de construction, des curieux qui à toute heure du jour ou de la nuit tentent de pénétrer sur les chantiers.

    Des modules mobiles de sécurités sont placés en ville, en autre sur le Quai de Brabant (A la hauteur de l'ancienne Banque Nationale). Des caméras de surveillance, des éclairages qui s'allument lors d'une alerte, qui transmettent des images à distance et même un haut parleur pour une éventuelle alarme sonore ou l'intervention vocale d'un agent de sécurité. Ce dispositif semble être tout à fait adapté pour des événements extérieurs mais aussi pour des chantiers et des lieux qui ne disposent pas encore d'infrastructures définitives.

    Ce dispositif mobile a été placé par une société de surveillance et de sécurité indépendante. Les moyens ont été mis sur ce chantier pour assurer plus que jamais la sécurisation du projet tout en garantissant au passage la sécurité aussi des promeneurs et des carolos sur le Quai de Brabant. 

    Credit photo: SDZ

    IMG_0052_1.jpgIMG_0053.jpg

    Lien permanent Imprimer Catégories : Sujets thématiques, Votre quotidien 0 commentaire
  • EMPLOI: Sudpresse engage plusieurs infographistes

    Le groupe Sudpresse, leader dans la presse quotidienne Belge recrute actuellement deux infographistes Junior (sous contrat CDD). Si vous disposez des compétences nécessaires, que l'infographie vous passionne et que vous souhaitez travailler pour un groupe de presse qui a fait ses preuves: N'hésitez pas à poser votre candidature ! Informations et conditions voir visuel "Sudpresse recrute".

    Envie de nous rejoindre? Envoyez-nous votre lettre de motivation et votre CV à : recrutementsp@sudpresse.be à destination de la Direction des ressources humaines.


    1509708_10153091197560240_7093025807475593554_n.png

    Lien permanent Imprimer Catégories : Emploi, Votre quotidien 1 commentaire
  • MARCINELLE- "Le marchand de Venise" à la Ruche Théâtre, jusqu'au 29/3

    venise3.jpg

    A Venise, au 15ème siècle,  un riche Vénitien qui veut épouser une belle, manque cruellement d’argent pour paraître devant elle.  Son ami, qui n’en possède pas non plus ( ses vaisseaux sont sur la mer ),  accepte de l’aider en empruntant une somme au juif Shylock. L’usurier accepte, mais il exige, si le remboursement n’est pas fait à échéance, de lui prélever sur le corps une livre de chair… « Le Marchand de Venise », comédie de Shakespeare, est adaptée par la troupe de la Ruche Théâtre. Quelques coupes ont été effectuées pour rendre le spectacle  plus accessible.  Si l’écriture est classique, quelques touches de modernité ( on y voit notamment une tablette tactile ! ) parsèment la  pièce.  Des références sont faites également aux jeux télévisés actuels ( qui pourraient toutefois décontenancer quelques spectateurs ).  Une des originalités est d’italianiser les prénoms des acteurs !  Quelques thèmes abordés, comme la cupidité, le féminisme, les ségrégations (  notamment les a priori sur les Juifs ) sont brûlants d’actualité.  Le tout est monté de façon contemporaine et dynamique, et les costumes sont d’époque.  Le spectacle réunit 15 comédiens :  Thierry Piron, Valérie Hollogne,  Fabrice Gobessi, Eladia Cerrato Sanchez, Florian Fournier, Marc Vande Broeck,  Elise Maroquin,  Barbara Cerrato, Marc Piantadosi, Clara Fusella, Alexandra Verbeulen, Serge Siraux, Pascal Tytgat, Léon Bialek,... La mise en scène est de Thierry Piron et la scénographie de Eric Stassen. JCH 

    La pièce : « Le marchand de Venise » est jouée à la Ruche Théâtre, avenue Meurée à Marcinelle, jusqu’au 29 mars, jeudi, vendredi et samedi à 20h30 et le dimanche à 16h30. Prix : 15 et 12 euros. Réservations : 0473/39 00 82.  

    venise4.jpg

    Une belle distribution !

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CHARLEROI: Tremblements sur le projet Rive Gauche

    IMG_0050.jpgLa place Albert 1er,  en plein coeur de Charleroi,  est le lieu du plus gros chantier du projet Rive Gauche. Les travaux pour les fondations vont bon train. Une foreuse géante creuse des "carottes" à plusieurs dizaines de mètres de profondeur, ce qui peut provoquer, on s'en doute , quelques désagréments.

    La place contient de nombreuses habitations, surtout des appartements. La proximité du chantier avec ces habitations ne sont pas sans conséquence. C'est ainsi que de la semaine, les riverains ont eu la mauvaise surprise de constater que durant le forage, des tremblements importants se déroulaient dans leur habitation.

    "C'était horrible ! Les tremblements étaient très forts, même assis dans notre divan, on sentait les vibrations sous nos pieds et le lustre tremblait relativement fort pendant le forage. Je ne me suis inquiétée de savoir si l'immeuble n'allait pas souffrir de ces tremblements, je n'ai pas envie de voir arriver des fissures sur les murs de mon salon !" déclare Marie-Josée, une riveraine de la zone. 

    "Les travaux de forage commencent entre 5 et 6 heures du matin pour se terminer vers 22:30 et ce toute la semaine. Au début,  cela ne posait pas de souci mais là cela commence à bien faire et c'est épouvantable. Nous mangeons de la poussière à toutes les sauces, le bruit est constant et maintenant des tremblements, il ne manquait plus que ça ! L'évolution de Charleroi je suis pour ! Mais je me dis aussi qu'il faut penser aux gens qui habitent à proximité, nous ne sommes informés de rien du tout de la part de la ville, c'est une honte !" s'insurge Christophe. 

    Ces tremblements de forage ont eux raison de la patience et de la bienveillance des riverains, tant et si bien que certains à 22h sont sortis de chez eux pour aller interpeller les ouvriers du chantier pour savoir exactement combien de temps cela pouvait durer mais surtout si ces forages ne pouvaient pas provoquer des dégâts importants aux immeubles. Au bout de quelques minutes,  c'est presque une dizaine de personnes qui ont fait le choix de descendre sur le chantier. 

    D'après nos sources, le forage devrait encore durer quelques semaines et se répartir tout autour de la place de façon aléatoire, ce qui devrait aussi laisser du répit pour certains riverains et permettre à certains de ne pas avoir l'impression, comme nous l'avons entendu "d'avoir un avion de ligne qui se pose devant la fenêtre de leur habitation".  

    IMG_0050.jpg

    IMG_0049.jpg

    Lien permanent Imprimer Catégories : Sujets thématiques, Témoignage, Votre quotidien 0 commentaire
  • MARCINELLE: Italien(ne) et fier(e) de l'être !

    concours2.JPG

    21 jeunes Italien(nes)  concourent pour le titre de "Miss Italia  Charleroi " et "Ragazzo in... " Hainaut 2015.  Qui sera l'heureux( se ) élu (e)?  Réponse:   le 29 mars !

    Portant fièrement le T shirt bleu de la Squadra Azzura (  la victoire au Mondial en 2006 est encore dans toutes les mémoires!)  , les  21  jeunes  candidats italiens " Miss Italia Charleroi " et Ragazzo in... " Hainaut 2015  avaient  un peu froid,  sur  le site du Bois du Cazier,  samedi matin .  Mais le soleil était dans tous  les coeurs !  Tous  se présentaient avant la grande soirée d'élection, qui  ura  lieu dimanche prochain,  dès 16h30,   au Centre Temps Choisi.  C'est la deuxième année que filles et garçons sont réunis .  Maria Di Donato,   organisatrice et  présidente de  l'ASBL Viale,  était entourée de Sergio Aliboni, président de l'Amicale des Mineurs  des Charbonnages de Wallonie, de Salvatore Cacciatore, président  du C.O.M.I.T.E.S.,   et de Noémie Zaghet,   "Miss Italia Charleroi  2014 ".  Deux anciens mineurs, Luigi Stucchi et Gaetano  La Valle, étaient aussi présents. Après la séance,  les candidats posaient, pour les photos, auprès des Vespas et des voitures, prêtées par les  membres du club Vespa de Sambreville et du club automobile "Scuderio Belgio".   

    pas de rivaux, mais des amis !

     "Au-delà de toute rhétorique, cette initiative vise à rendre hommage avec simplicité, aux Italiens qui ont quitté la patrie et ont pu s'intégrer partout dans le monde, en respectant les valeurs et les modes de vie des pays d'accueil" précisait Maria  Di Donato.  " C'est par la mise en valeur de notre jeunesse que nous avons porté notre choix, avec l'espoir, en quelque sorte, que nos candidats deviennent des ambassadeurs "Made in Italy".  Le  slogan de l'organisation de Charleroi est "Miss Italia Charleroi et Ragazzo in... Pas question donc de faire des candidats des rivaux, mais bien des amis" . Durant la préparation de ce concours, des activités sympathiques se sont succédé : dégustation de glace, réalisation d'une pizza, cours d'italien, répétitions chorégraphiques orchestrées par Elisa de l'école de danse Patchwork des arts à Charleroi,.... " Le concours vise aussi à offrir aux candidat(e)s la possibilité de vaincre une certaine    timidité " poursuivait Maria Di Donato. " Car il s'agit là de se surpasser, et d'affronter une public, fort heureusement très complice et compréhensif". JCH 

    concours3.JPG 

    Un fort sentiment d'italianité 

    Bien motivés,  les candidats, aussi bien filles que garçons, sont italiens de la deuxième génération, voire troisième ou plus,...  ou  sont belgo-italiens.  Mais tous  ont , en eux, un sentiment d'italianité.   Agostino Vigliotti ( 21 ans) de Montigny-le-Tilleul est maître nageur à  la piscine de Waterloo et de Loverval. "C'est la première fois que je participe à ce concours" souligne le jeune homme. "C'est une belle expérience!  J'ai  beaucoup de complicité avec Maria ". Cassandra Pacella ( 18 ans ) est de Couillet. Elle est puéricultrice à la crèche des Fiestaux à Couillet.  Son papa est napolitain et sa maman est belge. " Mon nono ( 79 ans )  a été mineur au Bois du Cazier" note la jeune fille.  " Il est toujours en vie, mais il est malade.  Comme tant d'autres travailleurs italiens,  il a beaucoup donné pour la Belgique".  Johana Lazzano ( 18 ans) est de Jumet. Sa famille est originaire  de Siculiana ( Sicile) et de Naples.  Etudiante en éducation physique à l'Institut Jean-Jaurès de Charleroi, elle s'inscrira l'an prochain à l'Université de  Louvain-la-Neuve pour  y poursuivre ses études dans le domaine sportif.  Elle  confie: " J'ai beaucoup aimé les activités, notamment le bowling    et le karting!  C'étaient de bons moments! Je n'envisage pas vraiment de faire carrière  dans le mannequinat, c'est plus pour faire de nouvelles  connaissances ".  Samuel Bongiovanni ( 23 ans ) de Marchienne est cuistot.  Il adore la musique... et profiter de la vie ! " Le concours pourrait m'ouvrir de nouvelles portes.  Mon souhait: être engagé pour faire des photos.  J'y vois aussi une façon de m'ouvrir encore plus aux autres. La sociabilité est importante dans ce  concours !"  JCH

    concours1.JPG

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur 3 commentaires
  • CHARLEROI- Un week-end de hip hop !

    hiphop2.JPG

     Impressionnant !

    Le hip hop est vraiment mis à l'honneur, tout ce week-end, à Charleroi !  Vendredi soir,  lors du "Tremplin à la Scène 2", Vincent Thirion, directeur  artistique  de Charleroi/Danses, réaffirmait,  devant un public venu nombreux:   "Le hip hop fait vraiment  partie intégrante de la danse contemporaine.  En ce sens,  cette discipline a donc toute sa place aux Ecuries! " Deux spectacles étaient présentés: MON/DE,  une  pièce introspective pour trois danseurs,   suivi de "Improspection",  pièce pour 7 danseurs qui aborde le rapport de l'homme   à sa propre culture.  Le public  restait subjugué devant tant de créativité et  d'originalité !  Samedi, plus de 150 danseurs, issus de 16 groupes, se retrouvaient à l'Eden,  pour le "Hip-Hop A 6000", mis sur pied par   "Temps Danses Urbaines".  " Après une première édition, l'an passé, nous essaierons  de faire encore mieux cette année ! " lançait Mona, responsable  de l'école, basée à Gilly.  Amaury ( 17 ans ) de Gosselies et Dennis( 16 ans ) de Marcinelle, danseurs  de Temps Danses Urbaines,  regrettent toutefois  le manque d'investissements d' autres groupes carolos. "  Dans la région,  nous sommes les seuls à nous être présentés aux workshops avec les juges.   C'est un peu dommage! " font-ils remarquer.   Tout au long du week-end, les spectateurs ont  l'occasion d'assister à des chorégraphies aussi sublimes qu'impressionnantes de technicité.  Comme il est difficile de faire un choix lors des battles, un jury  de professionnels se chargera de départager les candidats. "Hip Hop A 6000"  se poursuit, ce dimanche, à l'Eden. 10h-12h: préselection. 14h-18h: battles. 18h30: remise des prix. JCH

    hiphop3.JPG

    Des membres de Temps Danses Urbaines

    hiphop5.JPG

    Improspection aux Ecuries

    hiphop4.JPG

    MOND/DE: le hip hop est une danse contemporaine !

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CHARLEROI: Salon SIEP: Découverte de la Vidéo Box !

    siep2.JPG

    La 7ème édition du Salon SIEP sur les études et professions s'est tenue  au Palais des Expositions. Parmi les nouveautés: la Vidéo Box, initiée par  la Cité des Métiers de Charleroi !

    siep3.JPG

    Notre mayeur s'intéresse aussi à la Vidéo Box

    De nombreuses incertitudes planent toujours  sur les études et les professions...  Pour bon nombre d'étudiants, le Salon du SIEP est devenu un rendez-vous incontournable. Vendredi, le hall 4 du Palais des Expositions accueillait  3270 visiteurs, et  le double était attendu,  pour  la journée de samedi !  " Cette année, les visites d' écoles secondaires ont été plus nombreuses que  par le passé" se  félicite Céline Debacker, responsable du salon.  Plusieurs stands  ( on regrettera toutefois l'absence de la police, à cause des problèmes de sécurité ) y étaient présents, dont la Cité des Métiers de Charleroi , pour la 2ème fois au Salon. L'association carolo  se veut un espace d'orientation et  de découverte  des métiers, ainsi qu'un pôle d'excellence dans le secteur de l'industrie et de la construction.  La Cité des Métiers vient de lancer le projet Vidéo-Box, une interface conviviale et ergonomique pour découvrir, à partir  de tablettes,  près de  300 métiers.  Au cours du salon,   600 vidéos ont été vues, uniquement vendredi ! "L'idée est de pouvoir se déplacer également dans les écoles pour faire connaître ces Vidéo-Box" signale Nicolas Matagne, chef de projet.   Au printemps, la Cité des Métiers continuera  la visite de grands  chantiers de Charleroi,  par groupes de 12 élèves.

    siep4.JPG

    siep6.JPG 

    Des actions citoyennes

    Des projets intéressants étaient présentés, comme la création d'une école par un collectif de parents, les médias participatifs et projets vidéos, le vélo pour tous et la découverte du patrimoine, ...  ainsi que des actions citoyennes comme des logements sur roulettes pour les sans-abri ou encore la collecte et le tri de vêtements pour les plus démunis.  " Si l'orientation est un processus tout au long de la vie, devenir citoyen se fait aussi au travers des actes que l'on pose.  Etre citoyen implique d'avoir un regard critique sur notre société et donc,   de s'informer"  note Eric Servais, directeur du SIEP de Charleroi. " Ces derniers mois, nous avons traversé des moments qui ont bouleversé nos repères.  Alors, si le débat " Je suis Charlie" n'a pas fini de faire couler de l'encre, si les restructurations budgétaires du fédéral ou du régional continuent à mobiliser les troupes dans la rue, ... de nombreux projets ont également vu le jour, à partir d'initiatives personnelles, pour aider un proche, un inconnu, une famille dans le besoin,... Ce sont toutes des démarches citoyennes qu'il nous faut soutenir! " JCH 

    La Cité des Métiers: Espace Trésignies, Avenue Général Michel 1E, Charleroi. Tél. 071/15 99 97. marion.cdm.charleroi@gmail.com

     

    Lien permanent Imprimer Catégories : Coup de coeur, Société 0 commentaire