CHARLEROI: L'état des travaux en centre ville.

IMG_0037.jpgLes travaux à la ville basse de Charleroi vont bon train.

Les travaux de la place Albert 1er à deux pas du Boulevard Tirou avancent bien et évoluent à grands pas. Le chantier a été recouvert de terre et permet aux ouvriers de débuter les perforations en sous sol pour la préparation des fondations. Quant aux colonnades, elles doivent être détruites début du mois de février si le planning est maintenu.

La plupart des commerces des colonnades ont été vidés et les lieux complètement vidés des métaux, bois et structures présentes. Les vitres sont actuellement enlevées dans chaque espace commercial pour laisser ce bâtiment nu pour ensuite avoir plus de facilité pour l'éliminer dans la phase suivante de démolition. 

Et les anciens commerces des colonnades ? 

Les commerces,  qui étaient présents au sein des colonnades,  sont pratiquement tous partis. On citera par exemple le cordonnier qui a retrouvé une place au coin de la galerie Bernard sur le Boulevard Tirou ainsi que la taverne des colonnades qui s'installe actuellement également au sein de cette galerie commerçante. D'autres commerçants ont décidé de partir ailleurs, quelques-uns de fermer définitivement mais la plupart ont tenté de trouver un nouvel emplacement le plus près possible de celui qu'ils exploitaient depuis parfois très longtemps.

Et les délais ?

Le chantier "Rive Gauche" semble avoir respecté le planning établi, même si celui-ci a été retardé à plusieurs reprises par différents recours des commerçants. Depuis, l'avancement du chantier se déroule bien. Les ouvriers travaillent d'ailleurs en semaine de 7 à 21 ou 22 heures pour combler un maximum les délais perdus comme les congés du bâtiment ou les congés du personnel. Ces horaires engendrent aussi bien entendu du bruit, des vibrations et des désagréments, ce que les riverains comprennent mais avouent pour la plupart ne pas pouvoir supporter cela pendant de nombreux mois encore.

"Je sais que les travaux sont importants, essentiels pour le bon fonctionnement de notre ville, son embellissement, son évolution, mais,  le soir,  par exemple impossible de regarder la télévision, de discuter calmement ou se relaxer chez sois sans qu'une grue immense ne fasse trembler l'appartement ou ne perturbe de façon tonitruante notre sérénité et notre vie privée. Même avec du double vitrage le bruit est omniprésent.  Ni la ville de Charleroi, ni le personnel du chantier ne nous informent  des désagréments qui peuvent arriver. J'espère simplement que notre bâtiment ne va pas bouger ou se fissurer car,  lors de la perforation du sol avec cette grosse grue,  tout tremble et le bruit est épouvantable." déclare François.G riverain de la place Albert 1er. 

IMG_0037.jpg

Lien permanent Imprimer Catégories : Société, Votre quotidien 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.