CHARLEROI: Rive gauche fait peur aux petits commerces !

Rive-Gauche-2-1200x595.jpgLe centre ville de Charleroi évolue constamment actuellement, il suffit pour cela de voir les différents travaux qui y sont réalisés. Le projet Rive Gauche en est une preuve actuelle. Cependant, si certains carolos ou commerçants y voient une réelle opportunité de développement du centre ville d’autres ne voient pas cela d’un bon oeil.

D’autres encore ne se rendent pas encore compte que les projets peuvent aussi pousser notre ville vers la mort du centre ville mais surtout des commerces de proximité en faveur de grands centres commerciaux qui réunissent plusieurs enseignes et qui pousseront inévitablement les carolos, les clients à ne plus se promener dans les rues de la ville ou aller faire leur achats dans les petits magasins préférant sans aucun doute la facilité de parking, la diminution des déplacements etc… C’est donc une réelle crainte légitime qui se dessine pour le futur du centre ville et la prospérité des commerces présents.  Le témoignage d’une commerçante est flagrant de cette peur et cette angoisse pour le futur:

PID_$300547$_a3aa1860-92e5-11e2-b45b-7d6ac4bf880d_web.jpg.h600.jpg« Je suis contente de l’évolution dans la ville, des travaux d’aménagements c’est positif mais là où je pense que les commerçants vont très vite déchanter c’est lorsque Rive Gauche sera en activité (sur la place Albert 1er en autre), plus de 80 commerces réunis dans un centre commercial fermé genre Ville2, là où le public, les visiteurs, les clients préféreront aller plutôt que dans les rues du centre ville de Charleroi, certains petites enseignes font fermés, vont totalement disparaître, qui s’en préoccupe actuellement ? Le prix de location des espaces commerciaux dans ce genre de structures est hors de prix pour les petits commerçants, seuls les grandes enseignes pourront se permettre d’avoir un espace dans le genre de galerie commerçantes.

Rive-Gauche-2-1200x595.jpgA l’ouverture de Ville 2 déjà les commerçants ont cru que cela allait dynamiser le centre ville alors que c’était la désertion qui était au rendez-vous. Certaines enseignes ont plongés dans l’aventure et se sont vite rendu compte que cela était impayable et maintenant impossible de faire marche arrière car le centre ville et de nombreuses rues se sont vidées et les emplacements disponibles sont devenus délabrés.

Alors Rive gauche c’est sympa le concept pour le promoteur et la ville qui vont s’en mettre plein les poches mais pas du tout pour les petits indépendants.

Après il sera trop tard de venir pleurer, le centre ville est déjà en désertion quant aux petits magasins, il suffit de voir la rue Neuve, la rue de la Montagne, etc…cela se vide à une vitesse folle !  Rive Gauche et la ville de Charleroi sont pour moi les fossoyeurs de la prospérité des commerces. Personnellement on ne m’a jamais invitée à donner un avis sur ce qui va se produire, les dégâts seront irréversibles selon moi. Pour ma part je suis en pleine hésitation: quitter définitivement Charleroi ou fermer purement et simplement mon commerce ! L'avenir à mon avis ? Cela va être de pire en pire c’est certain ! » affirme médusée Liliane.G, commerçante à Charleroi centre ville depuis 23 ans.

Il est vrai que la Ville de Charleroi prône un développement dynamique et positif du centre ville et un renouveau qui tarde cependant à venir. Les prochains mois et les prochaines années seront prédominantes pour notre centre ville et pour la vie de chacun des carolos. Reste à être encore un peu patient pour voir si les craintes éventuelles de certains sont fondées ou non. Gageons que Charleroi puisse devenir une ville incontournable où le bien être des citoyens et des commerçants sera au rendez-vous. 

 

Notre avis: Charleroi est en plein développement, ce qui est très positif car cela démonte que notre métropole à de l'ambition pour l'avenir. Pour la réussite des projets concernant les commerces, les carolos, la vie sociale et commerçante, il est important d'avoir une bonne communication et une concertation permanente avec les différents acteurs: citoyens, commerçants, associations locales,.. ce qui avouons-le objectivement et au vu des très nombreux témoignages obtenus n'est que rarement le cas à Charleroi. L'important est de ne pas plonger le centre ville et les petites enseignes dans l'oubli et dans la précarité au profit du développement de nouveaux concepts de centres commerciaux gigantesques en plein coeur de la ville...chose qui n'est pas encore gagné. Il y a du pain sur la planche et il faudra sans doute faire face à de nombreux soucis à venir. Ne dit-on pas pourtant qu'il faut mieux prévenir que guérir ? :-)  

 ©SDZ.

 

 

Lien permanent Imprimer Catégories : Société, Sujets thématiques, Témoignage, Votre quotidien 1 commentaire

Commentaires

  • Lors du dernier conseil Communal de ce 14 juillet, j'ai pu faire état de l'avancement du projet. J'ai l'impression de revisiter les Galeries Saint-Lambert à Liège et je ne peux m'empêcher d'imaginer la Place Albert 1er façon Trou Saint-Lambert (en terme de charroi, c'est comparable) car alentours de la place, c'est logements sur logements. Et de l'autre côté, place Saint-Etienne, c'est pareil. Alors, de deux choses l'une : ou bien on offre des incitants aux indépendants sur le Boulevard ou bien à terme, il faudra être maso pour s'y installer

Les commentaires sont fermés.