EMPLOI: La polémique des entretiens par téléphone.

weird_250x250.jpgDans le cadre d'une recherche d'emploi, de nombreux candidats envoient quotidiennement des candidatures pour décrocher le fameux sésame, tant par email, par courrier postal ou plus étonnement postulent par téléphone, même si la tendance est plutôt rare. Cependant, on savait qu'il n'était pas si simple pour ces candidats de recevoir des réponses favorables ou non des entreprises à ces sollicitations, tant le nombre est en augmentation et que les entreprises (y compris les agences d'intérim) ont du mal à répondre ou ne souhaitent parfois pas donner de suite aux candidats qui ne correspondent pas totalement aux critères des annonces et offres. 

Une tendance encore plus étrange s'il en est, consiste à recevoir un appel téléphonique d'une entreprise à l'improviste pour laquelle un candidat à postulé et de se voir "questionné" ou plutôt interviewé et faisant office d'entretien d'embauche. On est donc bien loin de l'époque où le candidat pouvait défendre son parcours en vis à vis devant l'employeur ou la direction des ressources humaines et pouvait donc également apporter un soin particulier à sa présentation, avoir l'opportunité d'obtenir ce feeling ou le contact humain bien précieux dans ce type de démarche. 

 

"Il y a deux jours, j'ai reçu un appel d'une société pour laquelle j'avais postulé comme vendeur de cuisine équipée, la responsable des ressources humaines m'a informé qu'elle me contactait pour un entretien d'embauche, j'attendais donc la date du rendez-vous pour m'y présenter mais il n'y en avait pas ! Elle m'a questionnée pendant à peine cinq minutes sur mon parcours, mon expérience, mes ambitions et à conclu que cela serait le seul entretien et que je recevrai soit un appel pour me dire que j'étais engagé ou un email pour me dire le contraire. J'étais choqué, c'était un entretien d'embauche ça ? J'étais étonné que ma candidature s'était traitée aussi rapidement qu'un coup de fil, je n'en revenais pas. Mon avenir s'est joué sur un appel ! J’ai même eu droit à un affront «Vous avez un accent Carolo, c’est pas joli hein ! ». Je me dis que cela est particulièrement sommaire et que si l'on a pas de bagou, qu'on est mal à l'aise au téléphone, que l'on est stressé ou que l'on est pris au dépourvu en plein milieu d'un magasin pour faire des courses comme c'était mon cas, on est directement certain de ne pas être pris. En plus, c'est bien plus facile d'envoyer ensuite un mail pour dire que l'on ne convient pas plutôt que de le dire lors de l'entretien alors que l'on a même pas eu la chance de pouvoir se vendre correctement pour le poste choisi, c'est totalement indécent". déclare Didier.M, un jeune demandeur d'emploi de Charleroi. 

Telephone interviews (330 x 220).jpg"Nous procédons à présent avec des interviews par téléphone pour évaluer, jauger les candidats, savoir qui ils sont, savoir s'ils nous intéressent ou pas et nous gagnons pas mal de temps. Je me doute que certains sont frustrés de ne pas pouvoir se présenter à nous directement au bureau car certains s'y défendraient mieux que par téléphone uniquement car c'est un exercice très difficile et qui n'est vraiment pas du tout accessible à tous car j'avoue que l'on juge sur les propos, l'intonation de la voix, l'utilisation de certains mots, le stress ainsi que l'accent présent éventuellement… Oui, l’accent de nationalité étrangère par exemple est fort surveillé même si en principe je ne peux pas le dire, cela fait partie de nos critères de sélection téléphonique. C'est un choix de l'entreprise. Cela nous permet de pouvoir traiter bien plus de candidats à la journée. Si le candidat est retenu, passe l'épreuve avec brio nous lui donnons un rendez-vous sinon il reçoit un simple email de refus quand nous en avons le temps. Même si cela peut paraître pour certains scandaleux aujourd'hui, cela était déjà le cas il y a plus de dix ans, cela s'était perdu et on y revient.". affirme Eleonore une responsable de recrutement dans l'entreprise qui a pu joindre Didier. 

Du côté des agences d'intérim, cette procédure d'interview, d'entretien téléphonique est surtout utilisée pour des cas précis de "présélection". "Nous téléphonons surtout pour obtenir des informations sur le candidat ou savoir si le poste vacant auquel il postule correspond vraiment à ses aspirations, ses compétences, ses capacités. Si c'est le cas, nous introduisons sa candidature auprès de notre client donneur d'ordre et il fait alors partie des candidats postulants. Il arrive enfin que nous invitions par téléphone le candidat pour des tests en agence ou pour rencontrer l'employeur. C'est une sorte de recrutement par téléphone sans que cela ne soit pour aussi poussé que certaines sociétés aujourd'hui qui exagèrent et en font un outil de sélection uniquement par la voix, ce qui dans certain cas dessert réellement le candidat même si son CV est très positif. Il arrive que certaines sociétés utilisent la vidéoconférence, la web cam, skype parfois pour des entretiens ce qui est pour moi bien plus positif et respectueux des candidats qu'un simple appel téléphonique de quelques minutes qui peut juger de tout." déclare Christelle, consultante en agence intérim dans la région de Charleroi. 

La pratique des entretiens d'embauche par téléphone n'est pas "encore" devenue une généralité, bon nombre de sociétés continuent à recevoir les candidats dans le cadre d'un entretien de recrutement, cela dit, on pourrait voir bientôt se développer cette pratique dans une société qui recherche constamment le gain de temps et la rentabilité à tout prix.

Lien permanent Imprimer Catégories : Société, Sujets thématiques, Témoignage, Votre quotidien 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.