• CHARLEROI: Anastasia, ce soir !

     

    1535619_10203186304125052_1313102446_n.jpg

    Anastasia , la comédie musicale, ce 28/2 de 20h à 22h30,  devant un PBA comble avec Artfantesie, une troupe régionale nourrie de talents locaux et dirigée de voix de maître par Béatrice Fante.

    Un orchestre de plus de 40 musiciens dirigé par Pascal Donze , un plateau rassemblant une dizaine de solistes et plus de 60 choristes danseurs et chanteurs, une équipe technique de choc, des décors neufs, superbes, qui vous transporteront à St Petersbourg, puis dans l'antre de Raspoutine,vous prendrez le Transiberia Express, vous assisterez à un ballet à l'opéra de Paris. Vous retrouverez les mélodies du film éponyme mais aussi une dizaine de compositions originales d'Ulysse Lefevre.
    " Ça mériterait une reprise la saison prochaine tant la demande est forte !" souligne Jacky Druaux."  Heureux de participer à cette nouvelle aventure lyrique au Palais des Beaux-Arts de Charleroi.

    • Palais des Beaux-Arts de Charleroi - PBA
    • Place du Manège
    • 6000 Charleroi (Hainaut)
    Téléphone
    +32 71 314420
    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements 2 commentaires
  • CHARLEROI- Rive Gauche: Les commerçants aussi s'y mettent!

    1959598_10152638167673098_1579947567_n.jpg

    Chantier Rive Gauche: les commerçants ( dont Etienne Granchamps que l'on reconnaît ici sur la photo!) prêtent main forte aux équipes de démolition. Ca avance!

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- Bientôt un festival consacré aux Arts Urbains

    safe_image.jpg

    Asphalte, c'est le nom du premier festival des Arts urbains en Belgique. Il se tiendra à Charleroi en juin prochain. Pendant plusieurs semaines, des artistes de renommée internationale feront découvrir leurs œuvres dans différents endroits de la ville. Un festival qui devrait aider les autorités communales à redonner à la ville une image attractive.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements 0 commentaire
  • VOTRE QUOTIDIEN: Les petits oiseaux au chaud !

    1312221a9e3309144858-absence-mesange-bleue-710x1000.jpgEn période hivernale, certains Carolos et citoyens prennent à coeur de s'occuper des petits oiseaux dans les jardins, les terrasses de leur habitation. Même si nous n'avons pas vraiment eu jusqu'ici un réel hiver extrêmement froid et que nous avons jusqu'ici été plutôt épargné par la neige, certains petits oiseaux ont cependant bien besoin d'attention.

    "Dans mon jardin, j'ai fais installer une petite maisonnette dans mon arbre afin de recevoir les petits oiseaux. Chaque jour, je place un petit bol d'eau et je jette quelques miettes de pain dans la pelouse. A l'occasion en période de grands froids je n'hésites pas à faire l'achat de petites boules de graisses que je suspends à l'arbre avec des graines et de la graisse. Cette année, l'hiver c'est plutôt doux mais "mes petits oiseaux", j'aime aussi les entendre. Cela peut paraître futile pour certaines personnes mais pour moi c'est à la fois une occupation, un plaisir et presque devenu une passion. Je trouve que parfois revenir à des choses simples, admirer les belles choses qui font notre quotidien, la nature peut être apaisant et nous aider aussi à surmonter nos difficultés et nous apaiser  C'est ma façon à moi de pouvoir prendre soins de petits animaux qui restent en pleine nature et qui ne posent aucun soucis". affirme Josée, une habitante de Monceau Sur Sambre. (Charleroi).

    Il semblerait que le nombre de personnes qui s'occupent des oiseaux d'hiver et sensibles à la protection animale et le maintien de cette faune qui est bien présente que cela soit en ville ou même dans des communes plus rurales de notre entité soit en pleine expansion. Le phénomène étant parfois tellement banalisé que personne ne prend la peine de parler de ça. C'est VOTRE quotidien aussi, c'est notre mission d'en parler ! 

    IMG_0002.jpg

    Mon anecdote / Photo: Me R.Josée de Monceau Sur Sambre

     

     

    1795494_10151868485880986_1975447529_n.jpg

    BLOG Charleroi Sudinfo: Si vous aussi vous avez une anecdote sur votre quotidien, une habitude, un événement, vous souhaitez mettre en valeur un proche, nous parler d'une actualité qui vous concerne vous intéresse ou vous préoccupe, un fait qui vous est arrivée, une difficulté, un moment de joie,... n'hésitez pas à prendre contact avec notre équipe de Charleroi Blog Sudinfo au 0494 76 34 24 (Tel et Sms) ou par email à charleroi.sudinfo@seben.be 

    Lien permanent Imprimer Catégories : Votre quotidien 0 commentaire
  • CHARLEROI: Faire et refaire c'est toujours des travaux !

    IMG_0001.jpgDernièrement, nous avons reçu un message d'inquiétude d'un riverain du Boulevard Joseph Tirou de Charleroi accompagné d'une photo. Des travaux sont encore et toujours d'actualité: des grues, pelleteuses et ouvriers sont à pied d'oeuvre pour terminer certains aménagements.

    Cependant l'inquiétude réside surtout sur le fait que ces grues, camions se positionnent sur les trottoirs, les dalles et pavés installés par la ville seulement depuis moins d'un an. "Je ne comprends pas pourquoi des grues se placent sur des trottoirs neufs et risque fort vu le poids des engins de détériorer très rapidement ces surfaces. On devra encore recommencer et dépenser de l'argent. Les dégâts occasionnés par ces machines au sol feront certainement suite à de nouveaux travaux et donc des frais importants. La ville et les entrepreneurs sont-ils conscients de cela ou est-ce encore une manière déguisée de dépenser l'argent communal et des citoyens de façon stupide? En plus, ces travaux ne sont pas bien sécurisés et les piétons peuvent donc y avoir accès avec des risques et des dangers bien réels." s'insurge Florent. 

    Ce qui est certain, c'est que du côté de la ville de Charleroi, les travaux au centre ville sont une priorité pour avancer dans les projets en cours et participe au développement de la métropole. Quant aux risques réels et vérifiables sur places liés aux dégradations des engins sur les surfaces au sol et l'absence de balise de sécurité, on peut comprendre que pour la ville cela ne soit finalement qu'un mal nécessaire et qu'aucune action ne soit réalisée pour éviter ces stationnements. Moralité: Rien ne doit retarder les travaux et comme dit l'adage à Charleroi "Faire et refaire c'est toujours des travaux". 

    IMG_0001.jpg

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • MARCINELLE- Plus de 600 personnes aux IPSMALYMPIADES

     

    mid ipsmalympiades2014 (34).jpg

    Ce mardi 25 février, la catégorie pédagogique de 1ère et 2ème année de la Haute Ecole Provinciale de Hainaut Condorcet de Marcinelle a organisé la 11ème édition de ses Ipsmalympiades, sur le site de la Haute Ecole - dans le hall omnisport  du campus - et au Complexe sportif de l’Asie. Cet événement est conçu pour permettre aux personnes présentant un handicap léger ou sévère de s’adonner à plus de 53 activités parmi lesquelles des activités de psychomotricité (équilibre), des activités sensorielles (jeu du foulard, atelier cuisine, « kim gout »), des activités de sport adapté (basket, football) mais également un atelier de judos, de percussion ou bien encore, des activités musicales et de danse. Cette journée a remporté un franc succès, avec plus de 600 participants, issus de 50 institutions de l’enseignement spécialisé de toute la Belgique francophone.

    mid ipsmalympiades2014 (14).jpg

     

    Lire la suite

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- "Cochons d'Inde" le 1er mars au Poche

    cochons dindes le poche.jpg

    cochonsdinde1.JPG

    Le Groupe Théâtral du Voisin  présente en collaboration avec le Poche théâtre de Charleroi, rue du Fort 70, le 1er mars 2014 à 20 heures 30 :

    COCHONS D'INDE, une pièce de Sébastien Thiéry, mise en scène par Philippe BROSTEAU.

    Une compagnie de Sambreville, certes,  mais qui est déjà ancrée dans la région de Charleroi puisque plusieurs de ses membres en sont originaires. C'est le cas notamment d'Antonella MECO qui interprètera la gérante coincée, enfin méfions-nous de l'eau qui dort et qui  travaille pour une société de crédit social de Charleroi. Elle a en outre suivi  des cours de théâtre avec Alain LACKNER,  ancien Directeur du Vaudeville et Bernard SUIN, Directeur artistique du Poche. 

    Anne LARBALESTRIER qui travaille au CPAS et qui soutient l'équipe dans la recherche de costumes, d'accessoires, etc. et  Cédric ANDRE à

    l'ISPPC, intercommunale de santé publique du pays de Charleroi qui apporte son soutien pour les reportages photos notamment. 

    Les autres comédiens de la distribution sont Didier BOXUS, dans le rôle du client Alain KRAFT,  Patricia GHIOTTO, qui interprétera la maman d'Alain Kraft, Didier BIERNAUX, le guichetier et Dominique FONTENELLE, la cliente âgée.  N'oublions pas les autres fourmis qui s'activent pour mettre en place la technique et la scénographie, à savoir Damien KOPER et  Marc DE FAVERI. Sans oublier la mémoire de la compagnie Anne BOURNONVILLE la souffleuse.

    Depuis 28 ans, la passion du théâtre se transmet entre les générations de cette  compagnie telle la flamme olympique pour qu'elle ne s'éteigne jamais. 

    L'histoire : Alain Kraft, un bourgeois de quarante ans d’origine modeste, vient effectuer un retrait d’espèces à sa banque. Mais la nouvelle direction indienne de l’établissement lui a bloqué son compte et refuse de le laisser partir, l’accusant d’avoir enfreint la loi en s’étant enrichi et en ayant « changé de caste ».

    Un humour très caustique, une situation absurde, mais qui en disent long

    L’auteur Sébastien Thiéry a déjà été récompensé par deux Molières.

    Vous pouvez découvrir un extrait de la pièce sur https://www.youtube.com/watch?v=wlyJkc9Icr8Réservation 071 /315.579 ou resa@lepoche.be  PAF : 11 EUR en prévente et 14 EUR sur place.

    www.lepoche.be

    photo journal.jpg

    cochonsdinde.jpg

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements, Société 1 commentaire
  • CHARLEROI- La fête à Gainsbarre au Bacchus

    gainsbourg1.JPG

    Initiales SG revisite Gainsbourg

    "L'homme aux oreilles de chou" était bien mis à l'honneur, à Charleroi, vendredi soir ! Le groupe "Initiales S.G." revisitait une bonne partie du répertoire de Serge Gainsbourg. Une des particularités de ce groupe: les musiciens sont tous Carolos et chapeautés ! Qui le compose ?  Fabrice Gobessi, chanteur, musicien, et comédien ( Bientôt à la Ruche Théâtre dans "La Mégère apprivoisée").  Il est surtout connu pour faire partie du groupe "Le Duc et les Causeries". Aurélien Belle, chanteur, pianiste et comédien. Cendrine Ketels, chanteuse, ancienne meneuse de la revue du Théâtre des Galeries et candidate de la saison 2 de Belgium's Got Talent.  "Initiales S.G."  est né, il y a 4 ans, lors d'un Bal des Songes, au club privé "L'intemporel".   Le groupe se composait alors d'un musicien et chanteur supplémentaire: Henri Magnifique.  Les artistes sont fous de Gainsbarre. "Je l'ai vraiment découvert à l'âge de 18 ans, quand j'étais à l'internat " note Fabrice. "Ce que j'apprécie chez lui, c'est qu'il bouscule complètement les codes! Même si parfois il était considéré comme "un mouton noir", il était un véritable précurseur!"  Parmi les titres proposés, des titres connus : "Elisa", "Le fumeur de havane", "Vieille canaille",... mais aussi moins connus:  " L'alcool", "Ford Mustang", "Panpan Cucul",...  La touche est assez burlesque, dans un esprit de spectacle cabaret.  Le concert était donné au "Bacchus", à la place du Manège. Une ambiance folle y régnait! En fin de soirée ( les musiciens ont joué deux bonnes heures!), les gens sont sortis du café, et ont commencé une farandole!  Eugénie Locantore en est la  tenancière. L'établissement ( qui propose 66 bières et 28 whisky différents!)  a été créé, il y a 33 ans, par son père.  Depuis qu'elle a repris le café avec son mari Christophe, elle invite une douzaine de groupes musicaux par an. " Nous avons toujours cette réputation de réunir des artistes. Ne  sommes-nous pas  situés en face du Palais des Beaux-Arts? " souligne-t-elle.  Des expositions sont régulièrement mises sur pied.  Pour la Fête de la Musique, le Bacchus compte renforcer ses liens avec  d'autres partenaires sur la place. JCH

    gainsbourg3.JPG

    Fabrice Gobessi

    gainsbourg5.JPG

    gainsbourg6.JPG

    Ca se termine en farandole!

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- Les ados font leur cinéma

    ados2.JPG

    Sur la scène du cinéma Le Parc

    Lors de la 1ère édition du FICAA,  103 films ont été projetés  au  cinéma Le Parc.  De jeunes cinéastes ont été primés,  dont Sami Najib  de Dampremy.  Rencontre avec le nalinnois Nicolas Guiot ( 35 ans),  parrain de la manifestation.

    ados1.JPG

    Nicolas Guiot

    -  L'adolescence, c'est aussi la période qui a marqué le début de votre amour pour le cinéma?

    N.G:  En quelque sorte, oui.  A 14 ans, j'avais déjà décidé de faire carrière dans cette voie.  Bénévole au cinéma Le Parc, j'ai été très marqué  par des films comme "Arizona Dream", "Noces blanches",... mais aussi par "A bout de souffle" représentatif de la Nouvelle Vague, ou encore par "C'est arrivé près de chez vous" qui a marqué toute une génération.

    -  Les ados d'aujourd'hui sont doués pour le cinéma?

    N.G.: Je crois qu'ils le sont beaucoup plus que moi, quand j'avais leur âge! Aujourd'hui, les jeunes baignent dans un flot d'images permanents. Ils maîtrisent bien les outils, ont le sens du cadrage, connaissent le langage audio-visuel,...Je suis aussi soufflé par leur imagination et leur créativité.

    -   Charleroi pourrait vous inspirer pour un film?

    N.G.: J'ai déjà produit des films qui ont été tournés dans la région. Si je choisissais Charleroi en tant que réalisateur, je me porterais sur le côté ouest du ring, sur les anciennes sidérurgies,... Des paysages d'une grande beauté visuelle. C'est ce qui orienterait mon écriture.

    -  Quel bilan tirez-vous de ce premier festival ?

    N.G. Le bilan est très positif: 630 jeunes ont participé à l'aventure, à Bruxelles, en Wallonie, en France, au Mali et au Burundi!  Je pense que la deuxième édition réservera encore de belles surprises. Je ne serai peut-être plus le parrain:  il faut pouvoir passer la main.

    -   Dans "Le  Cri du Homard ( court-métrage pour lequel Nicolas Guiot a été primé en 2013 ) , Natalia, 6 ans, attend impatiemment le retour de son frère Boris, parti combattre en Tchétchénie.Que vous inspire le chaos dans lequel est plongé actuellement l'Ukraine? 

    N.G:   J'y suis très sensible, évidemment.  La comédienne qui joue  dans "Le Cri du Homard" est elle-même ukrainienne.  Mais mes films n'ont pas un caractère éminemment politique. Ils sont davantage centrés sur l'humain.  On aura toutefois vite compris que je dénonce toute forme de totalitarisme... Quant au thème du retour, il est récurrent dans l'histoire du cinéma américain, par exemple. JCH

    Sami Najib: "L'aube":  un film plein de sensibilité

    ados3.JPG

    Sami Najib ( 17 ans)  a remporté le premier prix dans la catégorie "fiction" pour "L'aube". Dans ce court-métrage, on suit une mère qui vit à travers le souvenir de son fils disparu.  Le film a été tourné à Dampremy, à la rue Jean Jaurès où il habite.  La scène se passe entre une ancienne nounou de Sami et un  de ses amis .  Aucun dialogue ne filtre. Tout passe par les sentiments,  les attitudes, les regards,... "J'ai voulu que la mort reste mystérieuse, voir énigmatique" note le jeune homme. " J'ai moi-même perdu quelqu'un de proche. Ce thème est donc particulièrement sensible pour moi".  Sami est étudiant à GPH à Gosselies  en audio-visuel.  Il avait déjà réalisé un film: "Expiation".  Plus tard, il souhaite poursuivre  dans le cinéma. "Contrairement à des jeunes de mon âge, je n'aime pas spécialement les films dits" commerciaux"  souligne-t-il.  " Je m'oriente plutôt vers des films contemplatifs, où l'on ressent surtout de l'émotion". Le jury a récompensé son film pour la maîtrise au niveau de la mise en scène et des points de vue, pour la sobriété dans le jeu des acteurs et de la narration qui laisse place à l'imagination et à l'émotion. Pour tous contacts avec Sami Najib : 0495/400 748.

    ados4.JPG

    Sami et ses parents

     

    PALMARES 

     

    clip: VIP

     

    documentaire: Namur-Bruxelles un voyage

     

    animation: Butoyi

     

    fiction: L'aube

     

    Thèmes: cris: "Mes frères de la rue"

     

    Chuchotements: L'amoureux

     

    Ficaa d'or: Le vin solitaire

     

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • COLLECTE GRATUITE D'ENCOMBRANTS

    La Ressourcerie du Val de Sambre collecte gratuitement vos encombrants chez vous !

    Vous avez acheté un nouveau canapé ou un nouveau frigo mais ignorez comment vous débarrasser de l'ancien? Des piles d'assiettes encombrent vos armoires? Vous ne pouvez plus voir votre vieux buffet? Composez le 071/47.57.57. Ce numéro gratuit vous mettra en contact avec la Ressourcerie du Val de Sambre. Elle vous offre un service gratuit de collecte d'encombrants à domicile.

    Quels encombrants?...

    La Ressourcerie collecte les objets et encombrants en bon ou mauvais état. Quelques exemples :
    le mobilier,
    les électroménagers,
    la vaisselle et les bibelots ,
    les canapés,
    les matelas,
    les outils,
    les luminaires (mais sans ampoule ou sans néon),
    etc.
    L'enlèvement des encombrants à domicile est assuré dans les 14 jours. Prenez rendez-vous au 071 47 57 57 pour connaître les modalités précises d’enlèvement. Ce service est gratuit. Profitez-en

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- Spectacle: Ne ne nous démoralisons pas en voyant Charleroi!

    charleroi.JPG

    Joshua Claeys dans les travaux !

    La Ville Basse est touchée par de gros travaux en ce moment! Démolition de nombreuses maisons et bâtiments dans le cadre du projet: " Rive Gauche",  abaissement des quais au niveau de la Sambre,  chantiers au Boulevard Tirou,... Pour garder le sourire, malgré tout, la troupe du Théâtrothèque, dirigée par Fabien Franchitti,  propose un spectacle: " Charleroi, je t'aime",  dans lequel il invite le public à  voyager  avec la fée de l’amour dans les pires et le plus beaux endroits de Charleroi.  Le passé industriel est également évoqué à travers ses charbonnages et ses sidérurgies, ainsi que d'autres lieux: le Musée de la Photographie,  la gare du Sud,...  " Personne ne sera épargné. Même vous !    Vous êtes carolos ? Aïe ! Vous êtes d’ailleurs ? Aïe! Aïe! Aïe!  Profitons ensemble de ce moment d’humour, de poésie et d’histoire sur la plus grande ville de Wallonie ! " lance le directeur artistique. "Charleroi, je t'aime" se compose d'une douzaines de tableaux qui sont autant de tranches de vie.  Le tout   avec l'amour en toile de fond, puisque plusieurs couples s'y croisent.  Les citoyens carolos s'exprimeront aussi à travers de  petites capsules vidéos  qui seront projetées durant le spectacle.  Les spectateurs découvriront aussi des comédiens très doués ( François Helguers, Joshua Claeys, Stevie Cnudde, Alessia Vilain, Véronique Salme,....)  qui campent des personnages attachants.  La mise en scène et l'écriture sont collectives.

    "Charleroi, je t’aime "par la Compagnie du fil de l'araignée, du jeudi au samedi à 20h30 et le dimanche à 16h  jusqu’au 2 mars 2014  à la Théâtrothèque ( à l'emplacement de l'Espace Marignan) , Boulevard Tirou, 53, Charleroi. Téléphone: 071/200 760. Prix: 15 euros. Moins de 18 ans/Etudiants/Seniors: 12 euros.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • MONCEAU-SUR-SAMBRE: 24 appartements pour personnes âgées

    1604775_10203522191318028_1496686707_n.jpgCe matin, Eric Massin, président du CPAS de Charleroi, a fait un petit tour avec la Presse de trois projets importants de création de logements mis en œuvre grâce au subside fédéral du Programme Politique des Grandes Villes. Il s’agit de 24 appartements pour personnes âgées seules ou en couples à la résidence No Moncha à Monceau, de 10 logements d’insertion au Château Delhaize à Ransart et enfin, de 8 appartements à la rue Lemoine à Ransart dont les deux du rez-de-chaussée ont été réservés pour des personnes à mobilité réduite. Serge BEGHIN, Echevin de la Politique des Grandes Villes, collabore également dans la concrétisation de ce beau projet.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- De la soupe, mais aussi beaucoup de chaleur...

     

    cuisiniers2.JPG

    Des cuisiniers et restaurateurs de Charleroi et d'ailleurs ont fait cause commune

    Bon nombre d'initiatives en faveur des plus démunis méritent d'être relevées  à Charleroi.  Les repas, qui étaient offerts sous le kiosque du Parc Reine Astrid,  en font partie. 

    cuisiniers1.JPG

    Tout est venu de Nathan. Steward urbain, il  est bien connu des Carolos,  car on le voit régulièrement arpenter les rues de la Ville.  En discutant avec les gens, le jeune homme  s'est rendu compte de l'extrême précarité dans laquelle vivent certaines personnes. De là lui est venue l'idée de contacter Dany Lombart, restaurateur à Charleroi, pour mettre sur pied une grande chaîne de  solidarité. D'autres confrères carolos mais aussi de Frameries, de Namur, du Brabant wallon,... ont accepté de rallier la cause, tout à fait bénévolement.  Nathan s'est alors rendu dans diverses associations: les Restos du Coeur, le Point Jaune, Le Rebond, Solidarités Nouvelles,... Il y a placardé des affiches, pour annoncer l'événement. Samedi, plusieurs personnes avaient rejoint le Parc.  Le sourire était sur toutes les lèvres. En plus, le beau temps était de la partie !  Les bénévoles ( 9 restaurateurs et cuisiniers ) avaient prévu cabanon, tables, chaises, toilettes, barrières nadar,...Rien n'était laissé au hasard pour accueillir les hôtes de la meilleure façon possible.  1000 petits pains ont été distribués. 800 litres de potage  ( potirons, carottes, courgettes, champignon ) ont été servis. Le repas se terminait par une bonne tasse de café, qui réchauffait les coeurs. "Nous offrons des repas, c'est sûr" note Dany Lombart  " Mais aussi beaucoup de chaleur humaine! Nous sommes d'ailleurs prêts à renouveler cette expérience, deux à trois fois par an" . Il est à noter que les restaurateurs ne font aucune publicité pour leur établissement. C'est donc une action tout à fait désintéressée pour ces "Cuisiniers du coeur".  Chapeau bas, messieurs!

    cuisiniers3.JPG

    cuisiniers4.JPG

    Tout est parti de Nathan, steward urbain

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- 100 km Carolo Bus Tour

    1939461_425558344257301_2094028955_n.jpg

     
    La Maison du Tourisme de Charleroi propose un parcours en car unique au cœur de paysages étonnants de Charleroi !
     Un parcours dans une ville grande comme Paris, maillée d’un labyrinthe de rues où corons ouvriers jouxtent quartiers bourgeois, parsemée de vides et de coins verts, d'anciens sites industriels, de terrains agricoles, de zones sidérurgiques actives à 300 m de l'hôtel de ville, une visite où les contrastes les plus forts seront atténués par leur récurrence.

    Rendez-vous le dimanche 16.03 
    Prix : 20 € ; possibilité de repas

    Réservations obligatoires au 071 86 14 14 ou maison.tourisme@charleroi.be

    Renseignements et réservations à la Maison du Tourisme au
    071/86.14.14. ou maison.tourisme@charleroi.be

    Copyright photo : Mireille Simon et Luc Denruyter
    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements, Société 0 commentaire