• FARCIENNES- La Tour du Roton comme lieu d'entraînement pour des spéléos

    suspendus3.JPG

    suspendus4.JPG

    Une hauteur de 55 mètres!

    suspendus2.JPG

    Les membres du club des "Sus-pendus"

    suspendus1.JPG

    Prêt à se jeter dans le vide...

     

    La tour minière du Roton a trouvé une belle reconversion. Grâce au club des "Sus-pendus", elle permet aujourd'hui à des spéléos de s'y entraîner.  Lors de l'inauguration, les visiteurs pouvaient s'initier à diverses techniques.

     

    "Les Sus-pendus" ont plusieurs années de cordes derrière eux!  Ces fêlés de spéléo ont, entre autres,  apporté leur contribution au spectacle de Franco Dragone:  "Décrocher  la lune",  à la commémoration des 50 ans de la catastrophe  du Bois du Cazier,  à l'inauguration de l'ascenseur de Strépy-Thieu,...   On les a vus aussi s'éclater en faisant de la tyrolienne  sur la tour de la Plate Taille.  Samedi, les membres du club  inauguraient  - en ce jour de Sainte Barbe! -  le parcours Indoor à la tour du Roton. ( Il n'existe que de 2 autres parcours de ce type: à la basilique de Koekelberg et au Barchon à  Liège ).  Cette tour,  chère au coeur des Farciennois,  fait  partie du dernier charbonnage en activité de Wallonie. En 1984, en effet, le Roton cessait toute activité. Depuis lors,  le bâtiment - qui a failli être complètement démantelé- a appartenu à l'Intercommunale Igretec,  et  puis a été acheté par un privé,   en 1996:  Luc Ronsmans.  "Chaque jour, je passais devant cette tour pour me rendre à Profondeville.  Je me disais que ce serait une bonne chose d'attirer les jeunes à cet endroit afin de leur faire connaître la spéléologie" explique Pascal Vanden Bosch, secrétaire du club. "Et puis, un jour, avec Didier Sauvage dit "Boulon", actuel trésorier,  je me suis décidé à aller trouver le propriétaire. Ensemble,  nous avons trouvé un accord pour en faire notre lieu d'entraînement".

     

    Lors de l'inauguration,  différents parcours pouvaient  être testés par les visiteurs.  600 mètres de cordes étaient à leur disposition.  On  y enseignait diverses techniques, comme les montées et descentes fractionnées, les vires,  les "pendules", les "parapluies", les passages de noeuds,... " L'avantage du site est qu'il permet, hormis l'obscurité, la boue,... , d'être confronté(s)  à tous les obstacles qu'on peut rencontrer en milieu naturel" fait remarquer Daniel Luciano, président du club. " De plus, la tour est très accessible par la route,  et grâce à sa verticalité (  55 mètres de hauteur ), on adapte facilement les équipements en fonction du lieu.  Seul gros problème à régler: la température.  Il y fait très froid!  ".  Dès début 2014, la salle sera ouverte deux vendredis par mois pour tous les clubs désirant faire des entraînements techniques.  Il a fallu environ 5 mois pour mettre le bâtiment en conformité.  Les opérations ont consisté à chasser des pigeons ( il n'en reste plus qu'1 au lieu d'une soixantaine!), purger le site pour éviter des accidents,  optimiser la sécurité avec des  garde-corps, ... L'ancienne salle des commandes est devenue un local de réunion.  Le site intéresse aussi un de leurs amis mineurs, âgé de 80 ans, qui fait revivre, au cours de visites guidées, ce lieu plein d'histoire et de souvenir. J.C.H.

     

    Infos: Le club des Sus-pendus se réunit à l'Ecole libre Notre-Dame, rue du Charniat, 32 à Lodelinsart.  La Tour du Roton se trouve au 199, rue Le Campinaire à Farciennes. Infos:  les.sus.pendus@gmail.com.

     

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- Leur mission: redynamiser le commerce!

    safe_image.jpg

    A Charleroi Ville Haute, deux associations locales sont nées pour redynamiser le commerce!

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- Des comptes au bourgmestre !

    media_xll_6293355.jpg© belga.

    L'opposition carolo a demandé des comptes au bourgmestre Paul Magnette concernant les honoraires des avocats de la ville. Il en ressort qu'en 2012, Marc Uyttendaele a perçu pas moins de 241.000 euros.

    Selon nos confrères de l'Avenir, c'est le conseiller communal carolo Luc Parmentier (Ecolo) qui a posé la question au bourgmestre Paul Magnette (PS). Et selon les chiffres fournis par ce-dernier, la ville de Charleroi aurait payé 639.817 euros en 2012 pour les honoraires de ses avocats.

    Mais c'est surtout les seuls honoraires versés l'an dernier à l'avocat Marc Uyttendaele, conseil de la ville de Charleroi depuis 2008, qui ont fait tiquer l'opposition carolo. L'époux de Laurette Onkelinx aurait perçu 40% de la totalité de ce montant soit 241.223 euros, dont 21.890 pour les quatre nouveaux dossiers qui lui ont été confiés en 2012.

    Pour Luc Parmentier, il faut désormais expliquer ce que représente cette différence de 220.000 euros. Le conseiller communal a d'ores et déjà fait part de son souhait de réinterroger Paul Magnette afin de s'assurer qu'il n'y a pas là d'entorse à la loi sur les marchés publics.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- Le boulevard Tirou bientôt rouvert à la circulation

    safe_image.jpg


    Le boulevard Tirou à Charleroi sera rouvert à la circulation dans les deux sens le 6 décembre prochain, a indiqué mercredi la Ville de Charleroi dans un communiqué. Les travaux préparatoires au chantier du futur centre commercial Rive Gauche seront, d'ici là, terminés.

    Pour permettre à la société Ores de mener les travaux, la Ville avait imaginé un plan de circulation adapté. Peu respecté par des automobilistes, qui souhaitaient continuer à emprunter le boulevard Tirou, il a été plusieurs fois aménagé.

    Malgré tout, les commerçants du quartier de la Ville Basse s'étaient plaints de la perte d'une partie de leur clientèle habituelle. Le boulevard Tirou est en effet une des artères commerçantes principales du centre-ville carolo.

    A partir du 6 décembre, le boulevard sera donc rouvert à la circulation mais cette décision sera temporaire puisque, à terme lorsque les travaux du centre commercial Rive Gauche seront terminés, il est prévu que l’axe routier soit interrompu des deux côtés de l’accès à la place Albert 1er. ( Belga)

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- Ancre: "J'ai enduré vos discours et j'ai l'oreille en feu" du 27 au 29/11

    _MG_2957.jpg













    J’AI ENDURE VOS DISCOURS 
     ET J'AI L'OREILLE EN FEU 
     
    Anne Thuot / Caroline Lamarche
    Du mercredi 27 au vendredi 29 novembre à 20h à l'Eden
    (une co-présentation L'Ancre - Eden)
     L'Ancre et l'Eden vous proposent de découvrir cette deuxième collaboration de la saison, résultat final d'une création en quatre temps (dont deux "Flash-Flows" accueillis à L'Ancre).

    © Olivier Donnet

    La vie de Vendice se réduit à son seul désir : venger la mort de sa fiancée.
    Sa cible ? Le Duc, qui l’a violée et l'a poussée au suicide...

     INFOS PRATIQUES 
    Date? du mercredi 27 au 29 novembre
    Heure? à 20h00

    Où? à L'Eden
    Bd Jacques Bertrand, 3
    6000 Charleroi
    Tarifs? 14€ / 9€ (abo)

    Moment rencontre après la représentation le jeudi 28 novembre

     RESERVATIONS & INFOS 

    L'Ancre
    071 314 079 - info@ancre.be

    Eden
    071 20 29 95 - info@eden-charleroi.be

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CHARLEROI- Ryanair poursuivra ses activités

    1411995539_B971493030Z_1_20131127144532_000_G351ITABD_1-0.jpg

    L’aéroport de Charleroi (BSCA) poursuivra son travail de diversification et de développement des compagnies aériennes présentes sur son site, afin notamment de garantir la pérennité de l’emploi, a-t-il indiqué dans une brève réaction à l’annonce par Ryanair, son principal client, d’établir sa deuxième base en Belgique à Zaventem (Brussels Airport).

    Dans un communiqué, l’aéroport de Bruxelles-Sud Charleroi indique avoir «  été informé, début de cette semaine, par son client principal, du commencement de certaines liaisons depuis l’aéroport de Zaventem, parallèlement aux opérations réalisées à BSCA  ».

    La compagnie irlandaise à bas coût, qui représente plus de 80 % des 6,5 millions de passagers enregistrés à l’aéroport de Charleroi en 2012, a annoncé mercredi l’ouverture de 10 liaisons aériennes depuis Brussels Airport.

    «  Dans ce contexte compétitif, BSCA poursuivra son travail de développement des compagnies présentes sur le site, et de diversification en vue de garantir la pérennité de l’emploi et le développement des services répondant aux attentes des passagers  », conclut l’aéroport carolorégien, tout en soulignant l’extrême concurrence sévissant dans le marché de l’aviation en général et le secteur du low cost en particulier. ( Infos N.G.)

     

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- Thé dansant au PBA

    1451350_10202898319997759_652583888_n.jpgQuel moment merveilleux en compagnie de nos Ainés, salle "Palais des Congrès" aux Beaux-Arts de Charleroi pour un super thé dansant. Merci à tout le personnel du Service des Ainés pour cette belle réalisation, à Charleroi !

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- Distribution de rubans blancs

    1474432_10202819340067186_566080125_n.jpg

    Des rubans blancs ont été distribués aux membres du CPAS et de Charleurope afin de sensibiliser ceux-ci à la lutte contre les violences faites aux femmes.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • THEATRE- "Journal d'un fou" jusqu'au 1/12

    gogol1.jpg

    Frédéric Genovese prend un lapin pour confident...

    Frédéric Genovese affectionne les "seuls-en-scène". Et le genre lui réussit bien! Après avoir joué dans "l'Enseigneur" l'an passé, le comédien carolo se fond,  cette fois, dans la peau de Poprichtchine. Portant bonnet de laine et culotte de pyjama, il écrit dans son journal de bord: "Demain, à sept heures, il se produira  un événement étrange: " La Terre se posera sur la lune." Le ton est donné.  Mais comment ce petit fonctionnaire du Ministère russe, qui taillait sagement  des plumes pour son Excellence, en vient-il à parler à un lapin? Son amour obsessionnel pour la fille de son supérieur marque le début de sa folie. Puis viennent les hallucinations auditives et visuelles sur la conversation de deux petits chiens et sur les lettres qu'ils échangent. Enfin, sa conviction d'être Ferdinand VIII roi d'Espagne le conduit tout droit à l'asile d'aliénés.Les êtres  et les événements finissent par se confondre, à tel point que les jours et mois  du calendrier n'ont plus aucun sens. Entre chaque tableau, et sur une musique décalée, Poprichtchine devient un pantin désarticulé, qui court vers une déchéance irrémédiable...Le spectacle, qui oscille entre réalité, émotion et absurde, égratigne ainsi la société péterbourgeoise et la vie bureaucratique.   

    gogol2.JPG

    Un beau rôle pour l'acteur carolo

    030.JPG

    Le public a beaucoup apprécié

    003.JPG

    "Le journal d'un fou" dans une mise en scène de Bernard Damien est voir le 29/11 et 30/11 à 20h30, et le dimanche 1/12 à 16h, à la salle de la Bouteillerie, boulevard du Nord à Fontaine l'Evêque. Réservations souhaitées par téléphone au 0485/99 15 30 ou auxtroiscoups@gmail.com. Petite restauration possible avant et après le spectacle.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CHARLEROI: Les commerçants toujours solidaires ?

    démunis, actions, social, charleroiEn cette période qui annonce bientôt les fêtes de fin d'année, certains commerçants pensent cette année encore effectuer des actions pour venir en aides aux plus démunis. C'est ainsi que certains restaurateurs du centre ville de Charleroi organisent actuellement dans le plus grand secret différentes actions afin de pouvoir offrir à ceux qui en ont le plus besoin des moments d'accueil, la distribution de pain ou de soupes ou d'éventuels repas.

    On le sait peu, car cela n'est pas systématiquement médiatisé mais des restaurateurs pratiquent de la sorte depuis plusieurs années sans vouloir nécessairement en faire publicité ou utiliser ces gestes de solidarités pour en obtenir un profît personnel ou commercial. Les difficultés principales restent sans aucun doute dans ce genre de manifestation d'obtenir certaines autorisations communales quant il s'agit de distribuer des vivres sur la voie publique. Bien entendu, il n'y a pas que les restaurateurs qui semblent vouloir se mobiliser, d'autres secteurs comme les magasins de couvertures ou autres sont aussi concernés. 

    Quoi qu'il en soit, même si pour l'heure les différents programmes ne sont pas encore "officiellement" connus, il est certain que les personnes et familles les plus précarisées pourront certainement cette année encore obtenir un peu de réconfort, d'écoute et d'un peu de chaleur humaine. 

    "Il est toujours difficile de parler de ces manifestations de solidarités pour ne pas justement que le public puisse imaginer qu'il s'agît d'une manoeuvre publicitaire déguisée et donc je n'en parle pas ouvertement à ma clientèle. Si je le fais c'est avant tout pour les plus démunis et pas pour en obtenir gloriole ou promotion". déclare un restaurateur du centre ville de Charleroi. 

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • BANDE DESSINEE- Pont-à-Celles: Eric Loutte planche sur la suite d'Alpha/Premières armes

    loutte.JPG

    Eric Loutte dans son domicile de Pont-à-Celles. Il travaille de 8h du matin à 20h!

    Dessinateur hyperdoué,  Eric Loutte s'attelle au deuxième album d'Alpha/Premières armes, scénarisé par Emmanuel Herzet.  Cette bande dessinée réaliste mêle action, espionnage, conspirations,... Un cocktail détonnant pour une série qui raconte la genèse de cet agent de la CIA.

    loutte4.jpg

    Les planches du prochain Alpha/Premières armes

    loutte2.jpg

    Beaucoup de précision dans le trait.

    - Vous êtes né à Charleroi, le "berceau" de la BD.

    E.L: Tout à fait! J'ai vécu aussi à Trazegnies, et depuis une dizaine d'années, j'habite à Pont-à-Celles, en pleine campagne ( C'est bon pour la concentration!) Jeune, j'ai passé aussi pas mal de temps à Châtelet, dans l'atelier BD qu'avait fondé Leonardo. C'est grâce à un ami Eric Closter ( il fréquentait la Garenne dans la section arts plastiques, et dessinait des Schtroumpfs avec Peyo ), que j'ai rencontré ce professeur à qui je dois certainement ma carrière actuelle.

     

    - Les lecteurs s'impatientent de retrouver Alpha/Premières armes. Où en êtes vous?

    E.L.:  Pas de panique. Je prépare bien le n°2 qui s'intitulera "Solo". La raison de ce retard est simple. Entretemps, j'ai été contacté par les éditions du Lombard pour réaliser l'album "Centaures" avec le même scénariste: Emmanuel Herzet. Cette série me permet de renouer avec la bande dessinée aéronautique  qui m'a fait connaître avec Biggles. Je reviens en terrain connu puisque le Centaure met en scène le Rafale, un avion que j'ai dessiné dans "Team Rafale".

     

    -Où nous emmène, cette fois, Alpha?

    E.L:  Nous avions quitté le sergent Dwight Delano Tyler ( qui ne s'appelait pas encore Alpha) dans les marais de Virginie, en vue d'intégrer l'unité des escadrons techniques de l'armée de l'air.  Pour ce deuxième opus,  nous l'envoyons, en Norvège, dans de superbes paysages enneigés. Le lecteur assistera à une course-poursuite entre les agents du gouvernement américain qu'Alpha poursuit et le Mossad israélien. Mais n'en disons pas trop...

     

    -L'actualité, la géopolitique,... vous inspirent?

    E.L: Oui, et puis parfois la fiction rejoint la réalité. Dans le 1er album, le scénariste avait imaginé un TH-1, sorte de "mouchard" dernier cri destiné à s'introduire dans 90% des ordinateurs du monde. On n'est pas très loin de la mise sur écoute de la chancelière allemande Angela Merkel par les services secrets américains.

     

    -Votre dessin est toujours d'une précision exceptionnelle. Qu'est-ce qui vous prend le plus de temps: le décor ou les personnages?

    E.L: Les personnages, sans aucun doute. Pour Alpha, je dois respecter le plus possible les traits et les proportions du héros de la "série-mère" ( dessinée par Jigounov et actuellement Lamquet) . Je possède ainsi un carnet reprenant différentes attitudes du personnage. J'affectionne tout particulièrement les décors et je peux passer des heures à dessiner différents types d'engins  ( voitures, avions, hélicoptères,...). Je possède d'ailleurs une solide documentation, et je n'hésite pas à prendre des croquis sur place.  Mais pas question pour moi de dessiner, par exemple,  des voiliers ( avec tous les cordages!)  et des costumes de marins.  Il y a, quand même, des limites...

     

    JEAN-CLAUDE HERIN

    loutte5.JPG

    Une documentation impressionnante!

    loutte7.JPG

    Beaucoup de concentration...

    loutte1.jpg

    Action, suspense, espionnage...

    "Alpha/Premières armes" n°1: "Baptême du feu" est paru aux éditions du Lombard, collection "Troisième vague".

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements 0 commentaire
  • EXPO: 13 générations de Crame-Dubois !

    poterie1.JPG

    Stéphanie Dubois à côté d'une collection de grès

    L'art des poteries et l'histoire personnelle d'une famille d'artisans d'exception se racontent à travers une expo: "Passion Terre - De Georges Crame à Bernard Dubois  à Bouffioulx".  Née il y a plus de 400 ans, l'entreprise familiale continue encore à se développer et à se diversifier

    L'histoire de la famille Crame-Dubois ressemble à une véritable saga! C'est en 1595 que le nom de Georges Crame, maître potier, est mentionné pour la première fois sur un document de 1595.  En 1598, il est dit que " sa poterie possède une seule roue de tour de potier", et en 1601, "qu'elle en compte vingt".  La famille Crame se liera à la famille Dubois, en 1917, par le mariage d'Emma Crame avec Fernand Dubois.  Toujours en activité aujourd'hui, Bernard,  aidé de son épouse Viviane, de la maman, et du personnel, entreprend , dès 1971,  de sauver le patrimoine.  Ses filles Stéphanie ( 36 ans ) et Géraldine ( 32 ans ) sont à ses côtés.  Géraldine s'est initiée au métier de tournage.  Stéphanie s'occupe, entre autres,  de la gestion clientèle, de l'événementiel, et des manifestations culturelles ( expositions temporaires, journée de l'artisan, soirées musicales,...).  En 2011, une asbl "La grange aux papillons" s'est créée  avec pour but de perpétuer la tradition familiale. " Depuis que nous sommes toutes petites, ma soeur et moi avons  toujours évolué dans le monde de la poterie "  fait remarquer Stéphanie. " On portait  des caisses, on suivait nos parents dans tous leurs déplacements... Je me souviens que papa se levait plusieurs fois la nuit pour surveiller la cuisson, qui,  à l'époque, se faisait, en grande partie, au charbon. C'est un métier très prenant!

    poterie4.JPG

    Préférez-vous le Saxophone ou le Grand Bleu?

    L'expo permet de retracer les différentes étapes de fabrication des poteries.  Au 15ème  et 16ème siècle, le grès est tout simple. Le fond des pièces est pincé à la main. A la fin du 17ème siècle, les premiers motifs apparaissent. Vers le 18ème  siècle, le grès est surtout utilitaire: pots à moutarde, pots à conserves, mangeoires pour animaux, ... A la fin du 19ème siècle, il sert aussi à fabriquer des canalisations, des recouvre-murs,... Au fur et à mesure de l'évolution, l'utilitaire fait place à la recherche pure des formes et des couleurs. Une pièce s'appellera, par exemple, "Le saxophone" d'après sa forme, ou "Le Grand bleu", en raison de ses  teintes azurées.  Les émaux brillent dans toute leur splendeur. Un vase ajouré, fabriqué par Bernard Dubois,  témoigne, par exemple, d'une maîtrise parfaite de la terre et des émaux. Un grès plus esthétique fera son apparition, comme le grès flammé.  De grands artistes collaborent à l'élaboration de pièces.  Aujourd'hui, le grès artistique représente 15% de la production. Le reste est destiné, entre autres, au secteur de l'horéca.  "Ce qui est formidable, c'est qu'on peut varier les productions, et s'étendre à différents domaines : horlogerie, art de la table, sculpture, coupes pour mérites sportifs,..." poursuit Stéphanie. " A l'avenir, je pense d'ailleurs m'investir encore plus dans l'entreprise familiale". JCH

    - L'expo est à voir jusqu'au 23 février 2014, les mercredis, samedis et dimanche de 10h à 17h, à la Maison de la Poterie, rue Général Jacques, 4 à Bouffioulx. 071/39 51 77.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements 0 commentaire
  • SPECTACLE- "Journal d'un fou" ce we!

    1459131_611610288902281_223877303_n.jpg

    Le Journal d'un fou" de N. Gogol avec Frédéric Genovese dès demain soir à la Bouteillerie et ce jusqu'au 1er décembre! Vous n'avez pas encore vos places? Réser...vez sans plus attendre par téléphone au 0485/99.15.30 ou par email à l'adresse auxtroiscoups@gmail.com. Représentations les vendredis et samedis soir à 20h30 et le dimanche à 16h. Petite restauration possible avant ou après le spectacle. Au plaisir de vous accueillir nombreux!

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements 0 commentaire