• CHARLEROI: J -21 avant l'arrivée des Poilus !

    1380747_10151619330726167_1784165040_n.jpg

    Oui, vous l'avez bien reconnu ! Le Poilu, c'est Etienne Granchamps de la bouquinerie Fafouille !

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • LODELINSART- "Kermesse "est de retour, les 18,19 et 20/10 !

     

    Kermesse_Hymne_highdef.jpg

    La joyeuse troupe de Théâtre 2000

    Kermesse" que la Troupe carolorégienne du Théâtre 2000 avait déjà joué à guichets fermés au début du mois de janvier de cette année, est programmé pour 3 dernières dates les 18, 19 et 20 octobre 2013 à la Ruche Verrière de Lodelinsart.

    Des guirlandes tissent une toile fleurie dans la grande salle de la Ruche Verrière à Lodelinsart. En son coeur, trône un bar où la pils pourrait couler à flots. Des rangées de bancs font face à un podium qui promet de grands moments de délire savoureusement kitsch : une tentative de record du monde d’enfilage de slips, une désopilante chorégraphie sur les Quatre saisons de Vivaldi, la remise du Pêcherolais d’honneur et, clou du clou, un concert de Sandra Kim. La seule. L’unique. La vraie ? Théâtre 2000 ne ment pas sur la marchandise. Le titre du spectacle plante à lui seul le décor.

    Kermesse : c’est la fête au village du Pêchereux. La fête aux fleurs. Les comédiens qui composent le comité de la kermesse arborent un sourire onctueux de circonstance pour cueillir (kermesse aux fleurs oblige) et accueillir les spectateurs dès leur arrivée.


    Pour  info, le Théâtre 2000 a représenté la Belgique au dernier Mondial du Théâtre amateur de Monaco (août 2013).

    Renseignements et réservations :

    0472/455 3.26 ou resa@theatre2000.be

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements 0 commentaire
  • FLEURUS- "Skylight" du 22 au 25 octobre

     

    skylight-1-light-IsabelleDeBeir.jpg

    Un soir, Tom sonne à la porte de Kyra et, avec lui, c’est tout le passé qui ressurgit: l’errance dans Londres, la rencontre de Tom, l’amitié avec sa femme Alice et leur petite famille, et leur histoire d’amour à tous les deux, brutalement interrompue par le départ inexpliqué de Kyra.Disparue sans laisser d’adresse, devenue enseignante dans une banlieue défavorisée de Londres, elle croyait avoir tiré un trait sur cette vie dorée. C’était sans compter la visite inopinée du fils de Tom, puis de Tom lui-même…

    Couronnée lors de sa création à Londres par l’Olivier Award for Best Play, Skylight est un savant mélange d’amour, d’émotion, de réflexion et d’humour. Mêlant sentiments intimes et idéaux politiques, la pièce nous embarque dans le huis clos d’un dialogue brillant, d’une grande finesse psychologique. Trois interprètes de choix incarnent véritablement ces personnages, leur donnent vie… et à aucun moment ils ne lâchent ni ne lassent leur public !

    Texte de David Hare – Adaptation : Dominique Hollier. Une production du Théâtre Le Public

    Avec Michel Kacenelenbogen, Erika Sainte et Toussaint Colombani

    Mise en scène : Michelangelo Marchese

    A Martinrou du 22 au 25 octobre 2013. Ma. Je. Et Ve. A 20h30. Me. A 19h30

    Infos & réservations : info@martinrou.be - 071/81 63 32

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements 0 commentaire
  • INSOLITE- "On aurait dit un mini-requin"!

    010.JPG

    Une pêche... miraculeuse !

    Section de la commune d’Erquelinnes, Bersillies-l’Abbaye présente la particularité d’être entourée à 80% par la France.  C’est dans cette petite localité de 700 habitants que Thomas Navaux  ( 7 ans et ½) a fait une prise assez étonnante : un esturgeon pesant plus de 3kg ! C’était la première fois que le jeune garçon pêchait, et cela dans le cadre d’un concours annuel mis sur pied par les Amis Franco-Belges à l’étang du Chenon.  La  pêche, c’est un peu une histoire de famille, puisque son grand-père et son arrière-grand-père adoraient  taquiner le poisson.  « J’ai d’abord mis  une ligne à l’eau, et j’ai pris une truite dans la demi-heure »  raconte Thomas. «  Et puis, tout à coup, vers 10h30,  j’ai senti que cela tirait très fort ! Je ne comprenais pas ce qui se passait ! » poursuit-il. Très rapidement, l’enfant fait appel à Daniel Carion, président de la Pêche, et co-organisateur de la manifestation. Celui-ci a ramené le poisson vers la berge, puis il a redonné la canne à pêche à Thomas, qui a dirigé l’esturgeon vers l’épuisette. « Je n’avais jamais vu ça… Il était assez  lourd à porter ! » s’exclame le garçon.  Puis le poisson a été relâché dans l’étang.  « On aurait dit un petit requin ! » souligne Josée, la mamie. «  J’étais aussi fière et émerveillée que mon petit-fils. C’est vraiment une journée dont Thomas se souviendra ! »

    esturgeon5.JPG

    Josée avec son fils Olivier et son petit-fils Thomas

    Josée Guérin est une figure bien connue à Bersillies-l’Abbaye, où elle est née. Fille d’un fermier, elle a exercé la fonction de couturière, puis a tenu, pendant 15 ans, le commerce « Le Bien Etre », où elle vendait un peu de tout. Aujourd’hui, elle consacre une bonne partie de son temps à son fils Olivier et à son petit-fils. « Thomas est mon Tchô ! » dit-elle avec son délicieux accent chti.  C’est le soleil de la maison. Pour lui, j’irais décrocher la lune ! Il m’appelle souvent Mamie Crème, car j’aime beaucoup faire de la pâtisserie ! » continue-t-elle. Lors de la pêche à l’étang, elle a d’ailleurs apporté une dizaine de tartes à l’étang. Très impliquée dans la vie associative, elle s’implique dans diverses festivités,  ainsi que dans la banque alimentaire. Royaliste, elle arbore le drapeau belge, et possède de nombreux articles sur la famille royale belge.  Depuis les années 80,  elle est aussi abonnée à la Nouvelle Gazette.  Josée  a plusieurs cordes à son arc : elle s’occupe de ses animaux ( dont un élevage de poules naines ),  bricole, décape, met en peinture, tronçonne,… et adore chiner. « Je me rends très souvent à des brocantes. J’y découvre parfois des objets assez étonnants, comme une « tasse moustache », qui permettait, grâce un petit rebord,  de boire tout en évitant de tremper sa moustache dans le liquide ! » dit-elle avec amusement. J.C.HERIN

    esturgeon2.JPG

    Josée possède une "tache moustache"

    esturgeon3.JPG

    Vous avez dit "royaliste?"

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • MARCHIENNE-AU-PONT: Bateliers et plaisanciers à la fête, ce week-end!

    péniche4.JPG

    La 19ème édition du Grand Pardon,  dont le but est de favoriser les rencontres entre mariniers professionnels et plaisanciers, se déroule, tout ce week-end, sur les  deux rives de la Sambre. Une quarantaine de bateaux ( yachts de luxe,  vedettes fluviales, péniches de 110 m. et 80 m. de long,…) sont présents.

    péniche2.JPG

    péniche3.JPG 

    Les Scouts et marins de Seneffe, sur leur bateau "Annadjin", tiennent aussi une guinguette au quai sud.  

    Samedi, en fin d’après-midi, la Flamme du Souvenir a été ravivée, à la mémoire des disparus. Des exposants présentent leurs maquettes.  Pierre Melin a mis plus de 5 ans pour construire une réplique du bateau de pêche « Le Concarneau ».  La coque à membrure représente déjà,  à elle seule, un fameux travail. Le capitaine Haddock a été fabriqué à partir d’un porteclé ! Egalement au programme : des démonstrations de drones, ainsi qu’une brocante.   Dimanche, à 9h30, aura lieu la messe au Bateau Chapelle.

    péniche1.JPG

    5 ans de travail pour réaliser la maquette du Concarneau!

    péniche5.JPG

    péniche6.JPG

    Les démonstrations de drones: toujours impressionnantes !

    L'idée d'organiser un pardon "Batellerie-Plaisance", rassemblant les deux composantes, a germé, en 1995, dans l'esprit de quelques responsables du Yacht-Club de la Haute-Sambre (YCHS), de Landelies (qui fêtait son dixième anniversaire), et d'anciens bateliers, chevilles ouvrières du Bateau-Chapelle.  Les initiateurs ont pensé qu'il serait bienvenu de créer une occasion de rencontre entre mariniers professionnels et mariniers de loisir, de favoriser un rapprochement et des contacts amicaux entre utilisateurs de la voie d'eau, sans aucune distinction.  En effet, ces deux catégories de navigants se croisent encore trop souvent ou naviguent de concert  en s'ignorant car ils se connaissent mal. Par ailleurs, le tourisme fluvial se développant de plus en plus, plaisanciers et bateliers seront de plus en plus amenés à se côtoyer. 

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • SOCIETE: La télévision fabrique t-elle des talents ?

    Talent2.jpgDepuis quelques années déjà, différentes émissions de télévision proposent à d'illustres inconnus de devenir (ou d'être au yeux du public) de véritables talents, des artistes. Les avis sur ces différents programmes sont tout aussi nombreux que différents:"Belgium Go Talent, La France à un incroyable talent, La nouvelle star, The best le meilleur chanteur, The Voice,..." (pour n'en citer que quelques-uns). Notre Pays n'est donc pas épargnés.

    Certains y voient une façon de pouvoir montrer à tous leur talent personnel et de mettre en valeur des qualités artistiques tandis que d'autres y voient juste un moyen de plus de faire de l'audience et de "ridiculiser publiquement" les moins talentueux. Combien ne sont-ils pas, parmi les candidats, à penser qu'ils sont doués ou profondément très bons alors qu'après la prestation, nous pouvons nous rendre compte que certains n'auraient déjà jamais dû passer le cap des auditions "hors caméra" ou pire encore n'auraient dû sortir de la salle de bain ... heuuu... la salle de répétition quoi ! (sic)

    Nous pouvons alors simplement nous poser légitimement la question de savoir "Pourquoi sont-ils tout de même retenus ?", cela s'explique par le fait que pour pouvoir offrir une variété suffisante aux téléspectateurs, les chaînes ont besoin aussi des plus médiocres. C'est une triste mais bien réelle constatation. Si l'on veut être vraiment franc avec sois même et objectif, ce n'est pas toujours pour la beauté du geste !

    Cela dit, même si cela peut paraître cruel, les productions et stations ont besoin de montrer aussi des candidats pour lesquels le public va pouvoir rire, se moquer et même parfois les siffler,... Un genre d'humiliation publique dont certains se passerait pourtant bien. Comment expliquer par exemple qu'un candidat qui pense avoir vraiment du talent puisse en à peine deux minutes à la télévision devenir soudainement la risée de tout un pays et se faire ridiculiser devant des milliers (ou millions) de téléspectateurs et ce dans son propre pays mais aussi grâce à internet devant le monde entier. Y pensent-ils seulement avant d'accepter ? 

    Le pire dans la situation reste sans aucun doute le fait que ce genre d'émission (que l'on soit fan ou pas) donne juste le sentiment à "Madame et Monsieur tous le monde" que le métier d'artiste est à la portée du premier venu, que chacun peut être un vrai artiste: qu'il soit boulanger, plombier, carrossier, peintre en bâtiment,... et c'est justement là que le bas blesse...

    Lire la suite

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • GILLY/FLEURUS- Visite de l'ancienne bergerie de l'abbaye de Soleilmont, ce week-end

     

    circomédie2.jpg

    animation avec Circomédie

     

    50 ans après l'incendie qui a ravagé l'Abbaye cistercienne Notre-Dame de Soleilmont

     

    La Maison du Tourisme du Pays de Charleroi vous invite à découvrir les activités organisées par deux de ses membres à l'occasion de la commémoration de ce triste événement : la Ville de Fleurus et l'asbl Ancienne Abbaye de Soleilmont, qui auront lieu ce samedi 28 et dimanche 29 septembre :

     

     

    -         En collaboration avec l'asbl Circomédie et le Centre culturel de Fleurus, la Ville de Fleurus vous envoie une invitation au voyage sur le site de l'ancienne bergerie de l'Abbaye de Soleilmont dès 11 heures : jeux, animations, balades contées et historiques, marché artisanal et spectacles seront au rendez-vous tout le week-end.

    Toutes les informations utiles : www.soleilmont.net

     

    -         Le cloître de l'Abbaye, les murs de l'église et la fenêtre ogivale du 12ème siècle seront accessibles tout le week-end dès 11 heures. L'asbl Ancienne Abbaye de Soleilmont, en collaboration avec le Cercle d'histoire de Gilly et l'IND de Fleurus, vous fera découvrir ce site exceptionnel et proposera : dégustations, visites guidées, produits d'Abbayes ou encore balades guidées par les moniales de l'Abbaye de Soleilmont.

    Toutes les informations utiles sont sur le site : www.ancienneabbayedesoleilmont.be

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements, Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- "Gallows Pole": un peu de Led Zeppelin à "Toute une Histoire"

    057.JPG

    Ambiance avec "Gallows Pole!". Le groupe montois se produisait au café "Toute une histoire" à la place Albert 1er. Gallows Pole a pris forme en décembre 1994. Coverband construit sur la passion commune de ses musiciens fondateurs pour LED ZEPPELIN, le groupe s’est rapidement forgé un répertoire des principaux titres ayant créé la légende du grand dirigeable : Rock’n’roll, Whole Lotta Love, Black Dog, Stairway to Heaven,…entre autres. Très influencé par la période « post-ledzeppelinienne » et les parcours plus ou moins croisés de Robert PLANT, Jimmy PAGE et John Paul JONES, Gallows Pole interprète aussi certains morceaux en électro-acoustique, version originale, parfois orientale mais avec une touche toute personnelle. Gallows Pole, qui traduit de l’anglais, signifie une potence, un gibet, est une des plages titulaires de l’album III de LED ZEPPELIN, à l’ambiance acoustique très particulière.  

    042.JPG

    Des musiciens hors pair

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements 0 commentaire
  • COUILLET- Scènes de la vie rurale russe

    herbet4.JPG

    L'artiste à côté des "Nageurs à Ostachkov" 

    Depuis une douzaine d’années, Philippe Herbet prend des photographies en  ex-Union Soviétique. Dans une toute nouvelle série baptisée : « Les filles  de Tourgueniev », l’artiste s’est intéressé à des femmes vivant dans la campagne de la Russie Centrale. Elles tirent leur nom des héroïnes des romans d’Ivan Tourguéniev.  « Intelligentes, très romantiques,  dévouées, et respectant des principes moraux stricts,  ces filles vivent de leurs rêves, et sont un peu en dehors du temps : elles ne s’adaptent pas complètement à la vie contemporaine »  explique-t-il.  L’artiste aime rencontrer des personnes qu’il intègre dans des scènes liées à la vie quotidienne.  Ses paysages sont empreints de lenteur et d’un certain mysticisme.  Ce projet permet à Philippe Herbet de prendre de la distance par rapport à notre monde occidental. Le photographe s’est penché aussi sur des divertissements et des sports pratiqués,  comme en témoignent « Les nageurs à Ostachkov ». Les photos de l’artiste sont très réalistes, mais aussi teintées de poésie et d’émotion.  En 2005, Philippe Herbet avait réalisé une exposition sur Charleroi intitulée « Aller simple ».  L’expo est à voir jusqu’au 26 octobre 2013, les mercredis, jeudis, et vendredis de 14h à 19h, et le samedi de 11h à 18h, à la galerie Jacques Cerami, 346, Route de Philippeville à Couillet. Infos : 071/36 00 65 ou 0477/784 434- info@galeriecerami-  www.galeriecerami.be

    herbet2.JPG

    Nastia, une "fille de Tourgueniev" 

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CHARLEROI- Nouvelles du Centre commercial Rive Gauche

     

    sans-titre.pngCette fois-ci, le projet de centre commercial Rive gauche entre dans une phase très active puisque, dès ce mercredi, les démolitions de bâtiments vont commencer. L'îlot Buisset puis celui du Passage de la Bourse vont ainsi disparaître. Il s'agit là de la première vraie phase du projet qui attend sa concrétisation depuis 2008.

    Avec le temps, ces bâtiments, qui se trouvent de part et d’autre de la rue Léopold, étaient devenus l'objet de vandalisme, de vol ou de squat. Cette  situation était devenue à ce point dangereuse que la ville avait demandé aux promoteurs de " Rive gauche " de prendre des mesures. Ceux-ci ont donc demandé et obtenu un permis de démolition. Et, dès ce mercredi 25 septembre, les grues devraient entrer en action dans l'îlot Buisset.

    Les promoteurs ont, par ailleurs, introduit un nouveau permis d'urbanisme en juillet dernier car, pour mémoire, le premier avait été annulé. Mais, comme pour les autres étapes administratives du dossier, ils s'attendent à des recours de la part de citoyens. Avec le risque d'avoir un champ de ruines comme unique décor durant le temps de la procédure.

    Et les colonnades ?

    Alors que les travaux vont commencer à la place Buisset, le problème des colonnades du boulevard Tirou se règle, lui, tout doucement. Comme nous l’avons déjà relaté, certains des propriétaires des magasins installés dans ces colonnades refusent de partir afin que celles-ci soient démolies. La ville a modifié son PRU, le Périmètre de remembrement urbain, afin d'acter cette démolition mais aussi de prévoir des expropriations. Mais, pour l'instant, la ville a demandé à St-Lambert Promotion, la société qui gère le projet " Rive Gauche ", d'essayer avant tout de négocier une solution à l'amiable. C.B.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • CHARLEROI: Soirée survitaminée au Vecteur

    079.JPG

    Le Vecteur avait l'immense honneur de recevoir le duo Saco & Van Zeti, se définissant eux-même comme un "Téléscopage accidentel entre deux émigrés demi-gris ritalien issus du bassin sambrien". Puis c'était au tour des post-electro-noiseurs survitaminés de Shiko Shiko de présenter leur album Best New Bestiole récemment signé sur Laybell !

    L'after party était assurée par un DJ set pétillant signé Hugo Freegow.

    072.JPG

    075.JPG

    Bonne ambiance au Vecteur

     

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements 0 commentaire
  • MARCINELLE- Loin de l'univers doré d'Hollywood...

    !cid_F3186E257E4C45F5A1FDD279C50D0454@JeanClaudePC.jpg

    Comment mimer une scène pour inspirer le scénariste...

    « Autant en emporte le vent » ( 1939 ) est entré dans la légende du cinéma.  Mais le tournage de ce film mythique s’est fait dans la sueur. C’est ce que nous montre  la troupe Cabaret 2000.  Pour continuer cette superproduction, qui était à l’arrêt,  le producteur David  Selznick ( Jacky Druaux ) – surprenant  quand il  se fige quelques instants après avoir piqué une grosse colère ! -  a dû s’entourer de nouveaux remplaçants :  le réalisateur Victor Fleming   ( Antoine Vandenberghe) et le scénariste Ben Hecht ( Luigi Di Giovanni ).  Comme ce dernier n’a jamais lu le livre de Margaret Mitchell, ses deux compères devront lui mimer certaines scènes, comme l’idylle entre Scarlett O’ Hara et Asley Wilkes. Même un accouchement sera simulé. Quelques paires de gifles sont aussi au programme. Fous rires garantis ! Dans ce huis clos ( les trois hommes sont littéralement « enfermés »),  on aborde tout de même quelques thèmes sérieux comme l’antisémitisme, la montée des dictatures, le racisme envers les Noirs,… Certaines  séquences permettent de visualiser le film sur écran.  «  Hollywood, clair de lune et magnolias » de Roy Hutchinson, dans une adaptation de Martine Dolléans et une mise en scène de Jean-Pierre Clerbois,  jusqu’au 6 octobre, à la Ruche Théâtre, 1, avenue Meurée à Marcinelle, du jeudi au vendredi à 20h30, et les dimanches à 16h30. Téléphone : 0495/10.20.14.  info@cabaret2000.com. www.laruchetheatre.be  J.C.H.

    !cid_D074F7E4EAB9436C993A07FCDE4D559D@JeanClaudePC.jpg

    Michelle Vercammen joue la secrétaire de Selznick

    !cid_E39965AD43EB4FB8B89F67C526D0B7C3@JeanClaudePC.jpg

    Fleming et Selznick en grande discussion...

    hollywood2.JPG

    Le scénariste ( Luigi Di Giovanni ) est complètement dépassé!

    P9180045.JPG

    Scène apocalyptique...

    hollywood3.JPG

    Une belle distribution

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements 0 commentaire
  • MONCEAU-SUR- SAMBRE- Parc en fête

    1240096_10202349908247808_193518832_n.jpg

    L'échevin Serge Beghin ( à gauche) était de la partie !

    Le Parc de Monceau sur Sambre était en fête. L'occasion de se retrouver dans une ambiance conviviale.

    Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire
  • CHARLEROI- Week-end festif à l'Ancre

    1045190_10151855815789722_1840440100_n.jpg

    La soirée de lancement de la nouvelle saison du théâtre de l'Ancre s'est faite dans un esprit décalé et festif!

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements 0 commentaire