CHARLEROI- Le métro pour Gosselies pris d'assaut!

métro10.JPG

Prêts à monter dans la rame pour Gosselies

La mise en service de l'antenne nord du Métro Léger de Charleroi a  été un véritable succès, ce samedi.  Après quatre années de chantiers,  elle constitue un soulagement tant pour les usagers que pour les riverains et les commerçants.

métro9.JPG

Circomédie mettait de l'ambiance!

 

«  Au clair de la lune, mon ami Pierrot. Prête-moi ta thune pour aller dans le métro. Ca va aller plus vite que de réparer le vélo. Que la ville est belle ! Métro, bistrot, dodo… ».  Sur un air très connu,  voici ce que chantait Silvia Guerra, chanteuse du groupe Circomédie.  7 artistes de cette compagnie gillicienne mettaient de l’ambiance, samedi,  dans les stations de métro, ainsi que dans les rames. « On a même simulé une scène de mariage, et improvisé une piste de danse !  » confiait un membre.  Le public était venu très nombreux pour profiter de la gratuité de la nouvelle ligne M3 vers Gosselies. Mais, le premier jour, tout n’était pas encore parfaitement au point.  Les usagers,  qui sont arrivés à la station des Beaux-Arts à 13h30,  ont dû attendre plus d’une ½ heure avant de monter dans une rame. Puis arrivés à Gosselies/ Faubourg vers 14h30, ils ont dû changer de véhicule pour retourner à Charleroi, alors qu’ils auraient dû n’effectuer aucun changement.  «  Le dérèglement des feux de circulation à hauteur du nouvel hôpital Civil Marie Curie est la cause des retards et des perturbations. Mais cela devrait s’arranger dans les jours qui viennent »  rassurait un chauffeur.

métro11.JPG

Laura, Ron et Sabine

A l’intérieur de la rame, la foule était tellement compacte qu’il était difficile de se frayer un passage ! La gratuité étant la raison principale d’une telle affluence…  A chaque arrêt, une marée humaine montait et descendait. Miléna de Mont-sur-Marchienne, prenait pour la première fois le métro avec sa maman et sa mamie. Laura ( 18 ans), Ron ( 13 ans), et Sabine ( 43 ans ) étaient venus en famille.  Une comédienne de Circomédie amusait le public avec sa chouette effraie.  « Peut-on la caresser ? » demandait un usager.  Les gens se mettaient très rapidement à parler et à sympathiser.  Quelques inconvénients étaient aussi soulevés, lors des conversations : « Le gros problème est que l’on ne sait  jamais vraiment où l’on est »  soulignait Claudine de Charleroi. « Tant à l’intérieur de la rame qu’à l’extérieur, il manque des panneaux et des indications ».  Cette antenne était un fameux défi, car comme le rappelle Gérard Monseux, président du TEC : « Aucun gros travail n’avait été effectué sur la chaussée de Bruxelles qui date de… 1713 ! Les  travaux effectués pour la nouvelle ligne de métro ont tout de même permis de rénover cette voirie, même si elle a fait grincer des dents ! »

métro14.JPG

Hou, hou la chouette effraie !

Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.