CHARLEROI: Travaux: Faire et défaire c'est toujours travailler !

IMG_0001.jpgDepuis plusieurs mois, des travaux importants ont été entrepris sur la place de la Digue de Charleroi. Ces travaux ont pour but de créer un immense parking souterain pour accueillir en autre les nouveaux projets de la ville de Charleroi et contribuer dans le cadre de sa rénovation.

Cela fait plusieurs semaines d'ailleurs que les feux de circulation de la rue du grand cental à proximité sont à l'arret volontairement et qu'un système altérnatif d'un feu mobile a été mis en route à proximité de cette place de la Digue (une seule voie de circulation). Mais les changements ne manquent pas...

Il faut savoir qu'à la sortie du Boulevard Tirou vers la rue du Grand central et l'entrée du ring comme les feux de circulations ne fonctionnent plus, de nombreux accidents se produisent chaque jour. Il est essentiel d'être prudent, les automobilistes "forcent" le passage, chacun pensant avoir une certaine "priorité".

Les travaux sur la place ont bien avancés: une dalle en béton a même été fabriquée (sur la voie de circulation qui est bloquée), ce qui justifie valablement la réduction de circulation d'après les autorités responsables des opérations.

Cependant, ce jour un événement étrange s'est produit quand  vers 15:00 les ouvriers du chantier ont complètement fait "exploser avec une grue" cette dalle de béton qu'ils avaient coulée sur plusieurs centaines de mètres il y a près de 15 jours à peine. Aucune explication n'a pu être apportée quand à la raison de cette destruction, ce qui retardera certainement la calendrier et l'aboutissement de cette partie du gros oeuvres et devrait là aussi engendrer de nombreux frais supplémentaires. 

Ne dit-on pas que "faire et défaire c'est toujours travailler" ? 

 

IMG_0002.jpg

Photo d'un citoyen (début de la route, nouvelle dalle coulée)

IMG_0003.jpg

Photo d'un citoyen (de la dalle enlevée ce jour)

IMG_0001.jpg

Photo d'un citoyen (limitation d'accès feu mobile alterné)

Lien permanent Imprimer Catégories : Société 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.