PHENOMENE: Peut-on sentir le goût de la mort ?

Mort, maladie, sentir, don, surnaturelPeut-on sentir la mort ? C'est en tout cas ce que prétend un carolo de 38 ans, préférant rester anonyme pour des raisons de sécurité dit-il. Nous l'appelerons donc Cédric.

Ce jeune homme rencontré par hasard à l'occasion d'une sortie (et après l'avoir rencontré plusieurs fois et même avoir sympathisé) nous parle d'un événement qui a changé toute sa vie et qui aujourd'hui encore bouleverse ses proches et connaissances.

Il a accepté d'en parler sous certaines conditions très précises. Suite à une grave maladie il y a plusieurs années, il s'est découvert une faculté très inatendue: celle de sentir ou plutôt goûter la mort ...

Mort, maladie, sentir, don, surnaturelCédric nous parle de son histoire, il y a quelques année, en 1994 plus précisément, ce jeune homme alors agé de 19 ans est frappé par un cancer particulièrement agressif au niveau oseux. Il doit alors subir de très nombreuses chimiothérapies par injection et endurer les désagréments d'un tel traitement: perte de cheveux, vomissements, vertiges, nausées, stérilité,... Après une période de traitements médicamenteux il sera finalement opéré. La rémission interviendra complètement quelques années plus tard pour lui pour, le plus grand bonheur de ces proches.

Cependant son histoire semble à la fois étrange mais soulève pas mal de questions. A l'époque Cédric doit se rendre une fois par semaine dans une clinique univeristaire pour subir ses injections de chimiothérapies, le traitement est à la fois pénible et douloureux pour le jeune homme qui ne perd pourtant pas espoir de guérir. Par la suite, les traitements sont de plus en plus espacés dans le temps.

Mort, maladie, sentir, don, surnaturel"J'allais à l'hôpital et j'avais pendant le traitement le sentiment étrange d'avoir un goût métallique dans la bouche, les médecins m'ont affirmés que cela pouvait être l'une des conséquences de la chimithérapie mais que cela se terminerait après le traitement. Ce goût était insupportable pour moi, je pense que ce goût métallique est semblable à celui du sang (qui contient du fer), c'est en tout cas une explication qui m'a été apportée lorsque je me suis plaint de cela. Lorsque j'ai eu terminé les traitements quelques mois après, je suis retourné à l'hôpital pour faire des prises de sang de contrôles, lorsque je rentrais dans le service d'oncologie, ce goût métallique revenait et j'avais même du mal à respirer, là encore les médecins m'ont informés suite à mes constatations que mon cerveau pouvait se souvenir même des années après des médicaments et me rendait ce goût ou cette sensation. J'avais du mal à y croire...mais c'était possible".

Cédric retournait plusieurs fois dans le service de l'hôpital à des moments espacés parfois de plusieurs mois, pour des tests (en vue de vérifier s'il était complètement en rémission donc guérit), à chaque fois qu'il entrait dans le service, l'odeur, le goût lui apparaissait jusqu'au moment de sa sortie. "Un jour j'ai même dit tout haut que ce goût me dégoutait, une patiente sur un lit m'a alors dit "vous le sentez vous aussi Monsieur...c'est comme une pièce de monnaie...", j'étais alors certains que je n'étais pas anormal et que c'était sans doute bien les produits qui donnaient cette impression."

Cependant plusieurs événements étranges vont amener Cédric à se poser des questions plus précises et dérangeantes encore. "Un soir en rentrant chez moi, j'ai pris l'ascenseur, arrivé à mis chemin, j'ai ressenti ce goût étrange dans la bouche, un goût amer, métallique et un moment d'opression intense, passé un certain étage ce goût avait totalement disparu, deux jours plus tard des voisins m'annoncaient que notre voisine deux étages plus bas était décédée. Je n'ai pas fait le rapprochement immédiatement avec ce que j'appelle LE phénomène."

Le plus troublant c'est que cette situation s'est reproduite à plusieurs reprises. Cédric raconte qu'un soir quelques mois plus tard dans une discothèque bondée, il se faisait un chemin pour se rendre au bar et il a ressenti cette odeur, ce goût en bouche et s'est retourné rapidement pour ne voir au final qu'un groupe très compact de gens, il n'a donc pu identifier personne, le week-end suivant, il apprenait par le portier de l'établissement qu'un jeune homme, un habitué des lieux s'était tué en voiture en retournant le week-end précédent.  Cédric se posait de sérieuses questions.

Cédric relate les faits avec une certaine honte et la peur de n'être pris au sérieux mais avec des détails très précis et des descriptions hallucinantes. Il raconte également avoir déjà eu ce "phénomène" en  se promenant en rue ou en faisant des courses, à chaque fois son comportement est identique "Je quitte le lieu le plus rapidement possible car je ne voudrais pas avoir le malheur de croiser le regard ou de pouvoir identifier la personne que j'ai sentie et qui si le phénomène se reproduit devrait mourir, c'est angoissant."

Le jeune homme a consulté des médecins suite à ces différents événements étranges, ceux-ci bien ennuyés de ses plaintes et n'ont pu donner toutefois une réelle explication aux événements et surtout à ces décès présumés qui suivent "le goût et l'odeur métallique", laissant tout de même planer l'hypothèse sérieuse du "hasard tout simplement". 

Aujourd'hui encore, il arrive que Cédric puisse ressentir les différents symptômes sans pour cela pouvoir en expliquer réellement aucun et partage son histoire avec quelques privilégiés de confiance qui ne le prendraient pas pour un fou. Nous voulions savoir pourquoi tant de secret, lors de notre rencontre il semblait sur ces gardes, prêt à bondir, à partir d'où il était mais aussi ce souhait de l'anonymat si nous parlions de son histoire, il  relate une réelle peur et une angoisse que "cela recommence": Un jour d'octobre en 2011, un de ses amis de l'époque avait parlé de l'histoire à quelques personnes dans ses "connaissances" ouvertement et sans se méfier, cela s'est très vite propagé, Cédric se souvient avoir dû changer de numéro de téléphone à deux reprises car il recevait des appels téléphoniques sans cesse le jour comme la nuit et recevait des messages interminables sur son répondeur pour qu'il vienne "sentir" chez eux ou chez des proches si une mort "était annoncée", le jeune homme en aurait fait une dépression pendant plusieurs mois se sentant harcelé et étant considéré comme une bête curieuse. "Les gens voulaient me mettre au défis comme si le phénomène pouvait se manifester sur commande, à la demande". Une gaffe que Cédric a eu beaucoups de mal à pardonner à cet ami. Aujourd'hui encore quand il en parle, c'est avec une certaine rancoeur.

"Parfois quand j'explique l'histoire on me prends pour un fou alors que je ressens vraiment les choses et pourrait avec précision décrire ce goût étrange, de plus, les faits qui suivent me donnent malheureusement raison, j'ai presque honte de vivre avec ça et je me dis que c'est bien plus que du hasard si à chaque fois que j'ai cette odeur et ce goût cela est effectivement suivi d'un décès. Les gens qui sont morts je n'en connaissais aucun et parfois je n'ai été au courant que bien plus tard de leur disparition. Combien de fois je n'ai pas ressenti ce phénomène aussi sans n'avoir jamais su si oui ou non quelqu'un était décédé, c'est stressant. A la longue je m'y suis habitué mais je reste aussi sur mes gardes, si l'odeur vient je me suis engagé envers moi même à ne surtout pas le dire pour éviter la panique éventuelle. Je ne m'imagine pas que cela puisse m'arriver quand je suis en famille ou avec des amis proches, je ne sais pas comment je pourrais réagir..." conclus Cédric très ému et bouleversé suite à sa confession. 

Peut-on sentir ou goûter la mort ? Cela semble rester un mystère, chacun croira ce qu'il veut, quoi qu'il en soit, Cédic semble n'avoir aucun doute la dessus. 

QU'EN PENSEZ-VOUS ? Vos témoignages et votre avis sur le sujet nous intéresse !  Laissez-nous un commentaire.

Lien permanent Imprimer Catégories : Sujets thématiques 2 commentaires

Commentaires

  • Je comprends tout à fait ce que peut ressentir ce jeune homme, cette impuissance à ne pouvoir changer les choses, ... La mort est la OUI ! Que l'on en rit ou l'on se moque , les prédicateurs de mort comme on les appelait aux temps anciens, sont mal dans leur peau .... On la sent arriver , par des picotements aux doigts ou aux jambes ou encore en rêves ( mais certains diront prémonitions) ... ET LA FAUCHEUSE opère encore et encore......

    Vous savez, lorsque vous ressentez la mort arriver 1 cela vous fait bizarre , mais a plusieurs reprises la vous ETES en droit de vous posez des questions... Grand-mère, père, ami proche ... et bizarrement TOUS au mois de juillet alors coïncidence ou fatalité .... à l'heure d'aujourd'hui j'ai moi idée la dessus.

    Courage à lui en tout cas.... et je peux juste lui dire une chose : un jour une personne sage m'a dit : " N. la mort n'est qu'un passage ou des fois ; il faut un lien." Et depuis ce jour, la mort , je ne la craints plus .

    N. (Charleroi)

  • moi je sens le danger et plus d'une fois on m'a traitée de sorcière, depuis je la ferme et vis avec cette capacité.

    pauvre de lui :-(

Les commentaires sont fermés.