• CHARLEROI- Concert de THOM C à l'Eden

    264849_pic_thumb.jpgNé des cendres de deux groupes de rock alternatif dans lesquels Thomas Cacciapaglia construit son expérience musicale et scénique, son projet solo débute en 2007 sous le pseudonyme Thom C. Mélange de musique pop/rock teintée d'influences folk, sa voix haut perchée n'est pas sans rappeler Jasper Steverlinck.

    • CC de Charleroi - Eden, vendredi 1 mars à 20h.
    • Tél. : 071-31.44.20
    • http://www.pba-eden.be
    • bd. J. Bertrand 1-3
      6000 Charleroi
    • Gratuit.
    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements 0 commentaire
  • MARCINELLE- "Face au paradis": l'enfer est sous nos pieds!

    014.JPG

     Lubin, pompiste ( Alain Delbart ) et  Max,  comptable  ( Olivier Clément) 

     

    Comédia 77 a vraiment bluffé le public avec « Face au Paradis » ! Dommage que la pièce n’ait été jouée qu’un week-end …

    En recevant,  à l’entrée un caillou en guise de ticket, et en pénétrant dans la salle au moyen d’une lampe de poche,  les spectateurs sont très vite plongés dans l’enfer que vivent un pompiste et un comptable,  coincés dans les décombres d’un supermarché qui vient de s’écrouler.  Une pièce qui s'adapte formidablement au Grenier de la Ruche/Théâtre. Le décor est hyper réaliste :  caddie écrasé, blocs de béton, poussière…

    Sur la scène, un mur sépare les protagonistes.  S’engage alors un dialogue qui n’aurait jamais eu lieu sans cette catastrophe. C’est une véritable performance d’acteur  qu’il convient de saluer!  Indemne,  Lubin pense s’en sortir si les secours arrivent à temps.  Par contre,  toute la vie semble défiler pour Max qui, à la suite d’une très vilaine blessure ( une barre de fer lui est rentrée dans la jambe ),  est sceptique quant à ses conditions de survie. 

    Le propos grave de la pièce est entrecoupé de moments plus légers, voire d'humour, grâce à Lubin dont le caractère primesautier tranche singulièrement avec celui de Max.

    Bien sûr, le spectateur, à la vue de ce spectacle, ne pourra s'empêcher de se projeter dans l'un de ces personnages. Quelle réaction aurions-nous dans pareille situation? Pour s'en sortir, peut-on compter sur l'autre, ou seulement sur soi-même?  

    Félicitations aussi à Maurice Lebrun qui a mis en scène ce spectacle de Nathalie Saugeon. C'était une création en Belgique!

    019.JPG

    Un public qui a vibré... et éprouvé de la compassion pour les deux infortunés

     

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements 0 commentaire
  • MARCINELLE: Bois du Cazier: projection de "La Terre Promise" ce 1/3

    Dans le cadre de l'exposition Vlamigrant, ce vendredi 1er mars à 19h au Bois du Cazier à Marcinelle

    Projection du documentaire La terre promise de Luckas Vander Taelen et Pascal Verbeken.
     
     
    Ce film sera diffusé lors d'un apéro-ciné autour du thème "des Flamands en Wallonie". A la suite de cette projection, deux conférenciers, Yves Quairiaux, docteur en histoire de l’UCL, et Guido Fonteyn, ancien journaliste au Standaard, rebondiront sur le film en parlant, d’une part, de l'émigration flamande au XIXe siècle et, d’autre part, du développement économique de cette région au XXe siècle.
    ...
    PAF: adultes 6 € - jeunes (-18 ans et étudiants) 4,5€.


    Pour les réservations et/ou plus d'informations, veuillez contacter Christelle Dethy, 071/29.89.34 ou c.dethy@leboisducazier.
     
     

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements 0 commentaire
  • COUILLET- "CO2 , ennemi ou ami"? Visite de l'expo ce 3 mars pour 1 euro!

     

     

    74687_193933144082889_393227993_n.jpg

     

     

    Quand? Ce dimanche 3 mars à 11h, 14h et 15 h

     

    Dans le cadre de l'opération Visites & vous, le CCS vous propose chaque 1er dimanche du mois, une visite guidée de qualité pour la modique somme de 1€. Pour rappel, grâce à l'adhésion du CCS à l'action Arts et publics, l'entrée au Centre vous est offerte lors de ces dimanches ! L'occasion idéale pour découvrir l'exposition CO2, ennemi ou ami présente au CCS jusqu'au 7 avril 2013

     

    Pour de nombreux climatologues, l'augmentation du CO2 atmosphérique serait responsable des changements climatiques. Peut-être … mais le CO2 est aussi un des gaz à effet de serre qui permet le maintien d'une température terrestre propice à la vie! Lorsque le CO2 se dissout dans l'eau, il augmente son acidité : l'acidification des océans, par ce mécanisme, pourrait menacer la faune et la flore marine. Peut-être … mais le CO2 atmosphérique capté par la photosynthèse est la source de la matière vivante !

     

    Attention ! cette exposition peut être visitée librement mais pour effectuer les démonstrations, la présence d'un animateur est nécessaire.

     

    Il est indispensable de réserver au 071 600 300 au plus tard le vendredi précédent, avant 14h.

     

    En dehors de ces dimanches, des visites commentées - 15 € / groupe (max. 15 personnes) - peuvent être organisées sur réservation au 071 600 300.

     

    --------------------------------------------------------------------------------

     

    Formation ouverte en philosophie de Charleroi

     

    Le Centre d'Action Laïque de Charleroi, en partenariat avec l'Extension de l'ULB et le soutien du Centre de Culture Scientifique, vous invite à participer aux sessions du troisième module de la Formation Ouverte en Philosophie de Charleroi (session 2012-2013).

     

    La philosophie politique : marxisme et socialisme par Paul MAGNETTE (ULB), le lundi 11 mars La philosophie politique : le libéralisme par Richard MILLER, le 14 mars 2013.

     

    Heure : 18h30

     

    Lieu : Centre de Culture Scientifique

     

    Campus de Parentville

     

    rue de Villers 227

     

    6010 Couillet

     

     

    Inscriptions et réservations au 071 539 171 ou via calcharleroi@laicite.net. 

     

    --------------------------------------------------------------------------------

     

    Stage Mission Sciences (11-14 ans)

     

    Du 8 au 12 avril 2013

     

     

    À travers une multitude de défis, découvre les sciences comme tu ne les as jamais vues !

     

    La chimie, la physique, la biologie et aussi l’informatique seront tes compagnons de jeu durant cette semaine.

     

    Pour découvrir notre programme et pour s'inscrire, clique ici.

     

    Mission Sciences est un stage de jour, de 9h30 à 17h (possibilité de garderie 5€/sem.). La participation aux frais s'élève à 90 € et comprend le matériel, les assurances et les sorties éventuelles. 

     

    --------------------------------------------------------------------------------

     

    Printemps des Sciences à Charleroi

     

    Du 18 au 24 mars 2013

     

    Cette année encore, le CCS participe au Printemps des Sciences, ce festival de sciences accessible à tous, ayant lieu un peu partout en Wallonie et à Bruxelles.

     

    Outre les activités organisées pour les écoles, le CCS sera exceptionnellement ouvert le dimanche 24 mars et proposera au public familial des visites guidées gratuites de l'exposition CO2, ennemi ou ami. Partez à la découverte du dioxyde de carbone au travers de démonstrations expérimentales et de panneaux explicatifs.   Ce mois-ci, Nicolas Cerf, Centre for Quantum Information and Communication - QuIC, vous parle de la Cryptographie quantique.

     

    À écouter quand vous voulez, où vous voulez !

     

    --------------------------------------------------------------------------------

     

    L'édition 2013 du Printemps des Sciences qui a lieu un peu partout en Wallonie et à Bruxelles se déroulera du 13 au 24 mars 2013. Découvrez-vite les activités gratuites qui vous sont proposées dans le cadre de cette opération. Pour plus de renseignements, cliquez ici.

     

    --------------------------------------------------------------------------------

     

    Si vous souhaitez connaître nos prochaines activités, cliquez sur : http://www.ulb.ac.be/ccs .

     

    Centre de Culture Scientifique de l'ULB à Charleroi-Parentville

     

    071 600 300 - ccsinfo@ulb.ac.be

     

    rue de Villers 227

     

    6010 Charleroi

     

     

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements 0 commentaire
  • MARCHIENNE-AU-PONT: Expo: Femmes de couleurs à la MPA, jusqu'au 15 mars

    aïcha1.jpg

    Aicha Mahassine

    Aïcha Mahassine, une habitante de Gilly,  est bien connue au sein de   « Notre Maison », où elle travaille dans le secteur horeca. Quand ses enfants sont devenus grands,  elle s’est mise à la peinture. Elle suit les cours de l’artiste peintre Derry Turla.   Ses parents sont des Marocains Touaregs :   voilà pourquoi elle s’est principalement intéressée aux femmes africaines  ( sahariennes et maghrébines ).  Elle est aussi inspirée par des  femmes d’autres continents,  comme l’Asie. « Il y a une petite part de moi dans chacune de ces femmes très colorées et sensuelles »  souligne la peintre. «  Je veux surtout que de la gaieté se dégage de tous mes tableaux ».   Les toiles sont peintes à l’acrylique.  L’expo est mise sur pied par le CIEP  ( Centre d’Information et d’Education Populaire),  chargé des activités éducatives et culturelles du Mouvement Ouvrier Chrétien. Son principal objectif est de donner aux individus et aux groupes les outils nécessaires à leur engagement comme acteurs et citoyens. L’exposition est à voir jusqu’au 15 mars,  du lundi au vendredi de 8h30 à 16h 30 à la Maison pour Associations, route de Mons, 80 à Marchienne-au-Pont. Infos : 071/53 91 53.

     

    007.JPG

    010.JPG

    Lors du vernissage avec l'échevin Serge Beghin, Fabrice Eeklaer et son fils Lucas.

     

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CHARLEROI: L'Ancre: reprise de "L'homme debout"

    318113_10200698658779986_1290421284_n.jpg

    Reprise de la pièce "UN HOMME DEBOUT" dans nos murs pour les écoles et associations durant TROIS SEMAINES DE REPRESENTATIONS **COMPLETES**!!

    Ce spectacle se veut aussi être un outil de prévention en sensibilisant les jeunes au monde carcéral et à son impact destructeur. Au bout de cette série de représentations, plus de 1000 jeunes assisteront à la pièce. Une séance tout public est également prévue le 16 mars à 20h30 (COMPLETE EGALEMENT - sur liste d'attente 071 314 079!). 
     
     La pièce est en tournée depuis 2010 et a déjà été jouée plus de 150 fois en Belgique et à l'étranger!

    Vous le savez peut-être, L'Ancre Charleroi reprogramme sa création coup de poing "UN HOMME DEBOUT" pour les écoles et associations mais aussi pour le tout

    LE SPECTACLE :
    Seul en scène, Jean-Marc Mahy retraverse ses dix-neuf années d’emprisonnement. Sa confession est d’autant plus troublante qu’elle est vraie. Une immersion sous forme de douche froide dans un univers carcéral impitoyable, où l’homme nous livre les traces indélébiles qui l’ont mené derrière les barreaux, et celles que lui ont laissé ses premières années en quartier d’isolement. L’occasion de suivre le parcours d’un homme arraché à sa jeunesse et son combat pour faire la paix avec les autres, avec lui-même ; pour rester un homme debout.

    (plus d'infos : http://ancre.be/saison-2012-2013/un-homme-debout/)

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements 1 commentaire
  • CHARLEROI- Scène ouverte de slam à l'Eden

    127.JPG

    slam1.JPG

    Les slameurs ( ou poètes )  ont investi  l’Eden, le temps d’une soirée.   Chaque candidat disposait de 3 minutes pour convaincre le public !  

    Poésie,  art oratoire, chant, …Le « slam »  (  en français, cela signifie : « claquer » )  regroupe toutes ces disciplines à la fois.  Le genre a  été popularisé par des artistes comme Grand Corps  Malade ou, plus près de chez nous,  par le carolo  Mochelan.  A  l’Eden,  ils étaient 9 candidats du Grand Charleroi et du Centre,  âgés de 14 à 67  ans,  à se succéder sur la scène,  samedi soir,  lors  d’une « scène ouverte ».  Tout le monde pouvait y  participer,  mais les conditions sont strictes : il faut dire un texte de sa propre composition,  ne pas être accompagné musicalement,  n’être  entouré d’aucun accessoire,  et ne porter ni costume, ni uniforme.  Le texte peut être d’inspiration hip hop,  ou revêtir la forme d’une poésie,  d’un sketch ou d’un stand-up. Le chant n’est pas exclu.  L’originalité de cette formule  est de faire voter 5  personnes choisies au hasard dans la salle. Après chaque passage,  celles-ci brandissent un petit carton  avec des chiffres allant de 7 à 10.   Les points sont retranscrits sur un grand panneau, au fur et à mesure des prestations.  Il faut d’ailleurs parfois recompter pour obtenir de bons résultats !

    148.JPG

    De savants calculs avec Julien Verbayst!

    Très vite, une interactivité se crée entre les slameurs et le public. Le caractère chaud et convivial de la Brasserie se prête très bien à cette manifestation.  Le respect et l’écoute sont toujours de mise.  Au cours de cette scène ouverte,  aucun sifflement ne s’est fait entendre.  Au contraire, ce sont des paroles d’encouragement qui, bien souvent, sont adressées aux candidats.   Le  carolo Régis Taymans  est à l’initiative de cette soirée,  avec l’appui du CAL et de l’Eden.  « Gisré » ( son surnom)  a remporté  un titre de champion de France de slam,  et s’est imposé dans  la catégorie slam de poésie en alexandrins. Aujourd’hui, il  donne des cours de slam à la bibliothèque de Courcelles et au Centre d’Action Laïque.  «  Le slam est vraiment un art de vivre.  C’est aussi mon mode  privilégié  d’expression  » souligne Gisré.  Le Carolo adore aussi parler de la Belgique, « son » pays , dont il a du mal à comprendre les problèmes communautaires.  Son prochain défi :  avec l’asbl « L’esprit s’insère », multiplier les scènes de slam !

     

    slam6.JPG

    Gisré et Julien, deux amis

     

    Les gagnants

    slam2.JPG

    167.JPG

    -       Denis Mogenet ( 67 ans ) de Mellet

    Denis Mogenet a été professeur de latin, de grec, et de français à Saint-Michel à Gosselies. Lorsque l’heure de la retraite a sonné, il  s’est tourné vers le slam, dans une veine très littéraire.  Denis  a rejoint l’atelier de Souvret,  parce que  « se retrouver  dans un groupe pour écrire est plus stimulant ».  Lors de la soirée,  Denis  a dit un texte :  «  Camarade »  en hommage à Jean Ferrat, ainsi que « Singe ou cochon » ( traitant de la réincarnation ).154.JPG

     

    -         Hakim Larabi ( Anderlues ) 39 ans

     

    Hakim est bibliothécaire à Morlanwelz.  L’intérêt pour la scène remonte à plusieurs années,  lorsqu’il faisait partie d’un groupe de hip hop.  Dans ses textes, il porte un regard positif sur le monde, en rapprochant les communautés et en balayant les préjugés. Hakim souhaite qu’on n’enferme pas le slam dans les clichés « casquettes », « banlieue »,… mais qu’on reconnaisse cette discipline comme un art à part entière.

     

    Gagnant 15-20 ans

     

    169.JPG

    -         Joachim Martin ( Pont-à-Celles ) 20 ans  

    Joachim a suivi des ateliers slam avec Régis. Il connaît pas mal d’amis qui pratiquent le slam dans la région. Le jeune homme a interprété deux textes. Le premier :  « Mélodie d’une tristesse », le second : « Le clown triste ».  «  A travers le slam, j’exprime tout ce qui me touche.  C’est aussi une façon de m’extérioriser.  J’y vois aussi un moyen d’approfondir mon vocabulaire,  car je suis toujours en recherche de nouveaux mots pour les rimes ».

    -         Une scène ouverte de slam aura lieu à la bibliothèque de Courcelles le 12 juin. Pour tout contact : 071/46 38 60.

     

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CHARLEROI- 35ème Grand Prix de la Chanson: le 20 mars

     

    L’Institut Royal Saint-Exupéry présente le

                                                                                                                

    sans-titre.png

    35ème Grand Prix de la Chanson

    « L’intégration par la chanson »

     

    Palais des Beaux-Arts de Charleroi

     

    20 mars 2013 - 14h00

     

    Présentation et résumé du projet

     

    Activité Spectacle-Concours de chants présenté par des enfants, adolescents et adultes issus d’Institutions agréées par l’A.W.I.P.H. ou de l’enseignement spécialisé.

     

    Activité unique en Belgique qui rencontre année après année davantage de succès.

     

    Ouverture de cette activité « spectacle-concours » à tout public.

     

    Les demandes de participation sont chaque année plus importante.

     

    Nous organisons cette 35ème édition au Palais des Beaux-Arts de Charleroi le 20 mars 2013.

     

    De 14h à 16h30, environ 175 « Artistes d’un jour » défilent sur scène.

     

    Ils représentent 22 Etablissements participants (interprétants, en catégorie « groupe » ou « individuel » autant de chansons choisies accompagnés par l’Orchestre ZENITH). Ceci est suivi d’un mini-récital de l’Orchestre ZENITH et de la distribution des nombreux prix.Le tout se termine à 18h00.

     

     

    Objectif(s) du projet : « L’INTEGRATION PAR CHANSON »

     

    Intégration et démystification du secteur du handicap par le biais d’une activité qui vise la valorisation des personnes différentes aux yeux d’un large public.

     

    Plus globalement,permettre à des personnes issues du secteur handicapé de bénéficier d’un maximum de possibilités d’expression et de reconnaissance par tous en élaborant un projet tout le long de l’année qui précède le jour de cette grande fête de la tolérance.

     

    Description du public cible

     

     

    - Tous types d’Handicaps confondus.

    - Zone d’action : territoire de la Communauté Française et Nord de la France

    - 22 Institutions participantes

    - Environ 70 établissements assistent au spectacle-concours

    - 1.800 personnes assistent au Grand Prix de la Chanson

     

    - Un très large public en tant que spectateurs (familles, amis, connaissances, HautesEcoles d’éducateurs spécialisés, enseignement ordinaire, sympathisants, curieux …)

     

     

     

    Après 35 ans_____________________________________________

     

    LE GRAND PRIX DE LA CHANSON C’EST :

     

    Environ :

     

    Ø728 chansons interprétées

     

    Ø4.500 artistes sur scène

     

    Ø34.600 spectateurs

     

    Ø142 heures de spectacle

     

    Ø11 salles de spectacles différentes qui nous ont accueillis

     

    Ø8 villes ou communes visitées

     

    Øun orchestre compétent, disponible, s’adaptant avec bienveillance à chaque candidat

     

    Ødes conditions techniques professionnelles optimales (salle, son, lumières) pour nos artistes « différents »

     

    Les spectateurs viennent de tous les coins de la Wallonie et Bruxelles ainsi que du Nord de la France et les Ardennes Françaises.

     

    De Charleroi à Cork en Irlande …

    Grégory, lauréat de l’édition 2011, a eu l’occasion de participer en juin 2012 à « L’European Song Festival » à Cork en Irlande. Il s’agit d’une organisation similaire au Grand Prix de la Chanson mais au niveau européen.

     

    Sponsoring

     

    Une organisation telle que le Grand Prix de la Chanson (qui n’a aucun objectif lucratif) n’est possible que grâce aux sponsors. L’équipe organisatrice constate que ceux-ci se montrent de plus en plus réticents et de moins et moins généreux.

     

    Xavier CUVELLIERPhilippe BRUYNDONCKX

     

    Coordinateur du GPCDirecteur

     

    Infos et réservations via le sitewww.grandprixdelachanson.be ou 071.54.65 (Institut Royal Saint-Exupéry

     

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CHARLEROI- Michael Lonsdale absent à Charleroi, pour le Chemin de Croix

     

    010.JPG 

    Le doyen Livi annonce la mauvaise nouvelle

    Victime d'un accident de la circulation à Paris juste avant Noël -un bus lui a roulé sur le pied !-, Michael Lonsdale souffre d'une fracture. Le comédien franco-britannique,  inoubliable père Luc dans le film de Xavier Beauvois, "Des hommes et des dieux", inspiré du massacre des moines de Tibhirine en 1996, n’a donc pas pu se rendre, ce dimanche, à l’église Saint-Christophe. Le concert-lecture a néanmoins bien eu lieu,  et les spectateurs ont été unanimement enthousiastes, passé le compréhensible petit moment de désappointement à l'annonce de l'absence de M. Lonsdale (un autre narrateur a donné la réplique à la comédienne Odile Samoël à sa place).  Il n'y a pas eu par ailleurs de programmation d'un quelconque autre récital de poèmes de Claudel que ce chemin de croix ponctué d'interventions musicales

    008.JPG

    Des paroissiens un peu déçus...

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements 0 commentaire
  • MARCHIENNE-AU-PONT: Soirée de soutien à la Compagnie Tak/Tak

    taktak2.jpg

    Peggy Francart montre des objets ayant appartenu à la Compagnie

    taktak4.jpg

     

    La Compagnie carolo de danse et d’arts plastiques Tak/Tak est en sursis. Une soirée de  soutien à cette association  était mise sur pied à La Maison pour Associations.   Avant une reprise de ses activités ?

     

    Des  idées originales, la compagnie Tak/Tak n’en manque pas ! Dans le passé, on a pu déjà voir « Slokarleroi »,  au cours duquel  le public se mettait en danser joyeusement sur la place Charles II,  «  Wallywood », un spectacle de rue créé pour  les Fêtes de Wallonie,  de la danse dans les piscines,…  « L’objectif que j’ai toujours poursuivi  est de pouvoir  passer d’une  discipline à l’autre :   un film d’animation,  par exemple,  peut déboucher sur une  chorégraphie ou  la création d’objets »  note Peggy Francart, fondatrice. «  Et notre public était varié,  puisqu’il était composé de personnes de 2 ans et ½ à 60 ans ! ».   Malheureusement, pour des raisons financières,  l’asbl  carolo a dû arrêter  ( momentanément ) ses activités. La cause en est la suivante :   le décret sur le Centres d’Expression et de Créativité ( CEC ) prévu en 2012 n’est  pas passé.  Quand la Compagnie est passée d’un mi-temps à un temps plein, les subventions,  gelées pour une période de quatre ans,  ont dû être rabotées.  Un adossement futur à Charleroi/Danses ( mais quand ? )  permettrait de renflouer la Compagnie.  

     

    taktak3.jpg

    Parce que l’association fait partie intégrante du paysage carolo et qu’il ne lui manque « que » 6000 euros pour survivre,   mais aussi pour son petit grain de folie revigorant et pour sa vision ouverte de la culture,  la Maison pour Associations a décidé de soutenir activement la Cie TAK/TAK, en organisant une soirée dont les bénéfices contribueront à essayer de maintenir cette asbl culturelle en vie.  Pour rapporter de l’argent,  une vente d’objets ayant appartenu à la Compagnie comme des jupes, des voiles, des chapeaux, des parapluies, des bottes, … était organisée.  Des films étaient projetés.  Sur la  scène de l’Espace 80,  le  groupe carolo « Le Duc et les Causeries »,  composé de Fabrice Gobessi, chanteur, Roberto Gobessi, guitariste, Fedele Lo Manto, à la flûte, Daniel Cani, au piano, Mario Lao Manto, batteur/percussionniste et Giacomo Aronica, bassiste,  chantait bénévolement.  Les thèmes abordés dans ces chansons françaises :  la belgitude, les maux de la terre, l’amour et son absence,  les injustices dans le monde, … Dans « Roulez tambour », un clin d’œil est fait aux marches de l’Entre Sambre-et-Meuse.  Un album réalisé en autoproduction sortira le 18 mai.  «  A travers  mon accoutrement, je veux revenir à l’époque des troubadours, des ménestrels,… C’est mon côté saltimbanque »  souligne Fabrice Gobessi.  Et pour clôturer la soirée,  Claudia Shallow, danseuse et professeur de danse,  enchaînait rythmes et couleurs au cours d’un bal  «  indo-orientalo-tzigano -fanfaronesque » ! Tout un programme…

     

    taktak5.jpg

    Fabrice Gobessi, chanteur

    taktak6.JPG

    Le Duc et ses Causeries: un groupe 100% Carolo !

     

    046.JPG

    Contact : Peggy Francart (Cie TAK/TAK) : 0486/18 68 83 info@toutlemondedanse. Les dons peuvent être effectués sur le compte 000-3252400 - 87.

     

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements 0 commentaire
  • HAM-SUR-HEURE: "La musique des mots" : tout le week-end au Château !

    musique3.JPG

    Des sons avec des rubans: surprenant!

    musique2.JPG

    Le palmier vertical!

     

    Sur le thème de « la Musique des mots »,  les visiteurs  pourront encore admirer,  ce dimanche 24 février ,  des œuvres d’artistes locaux au Château d’Ham-sur-Heure.  Thierry Legros,  invité d’honneur,  propose une exposition d’objets sonores entre instruments et machines.

     

    Thierry Legros collectionne des instruments anciens dans des foires,  des brocantes, … Dans son atelier à Beignée, il  en fabrique,  à sa façon , comme des violons ( à partir de boîtes en bois !),   des épinettes  ( proches du clavecin) ,  des bumbass ( cithares à 1 seule corde du Moyen Age),  des violes mongoles, … Il réalise également des « machines à sons » qu’il expose au Château d’Ham-sur-Heure.  «  Le son nous entoure, nous enveloppe,  et nous n’y prêtons plus attention ! »  souligne-t-il. «  Le bruit d’un frigo,  un ronronnement familier,  une chasse d’eau,  un bourdon… Tous ces sons font partie du quotidien !  Ce qui m’intéresse, c’est aussi  que les gens  se posent des questions : si  quelque chose vibre,  ça vibre comment ?  ».  Fonctionnaire à la Région Wallonne,  et bouquiniste à ses heures,  Thierry a réalisé des machines assez étonnantes, comme un « Palmier vertical »  ( surnommé : le violoncelle brontosaure » !) , ancêtre de nos instruments à cordes :  « Regardez ce prototype ! Il se compose d’un manche, d’une corde tendue d’un bout à l’autre, d’un résonateur, de fils de fer… Hier, lors du vernissage, une petite fille est restée un bon bout de temps à frotter une corde avec l’archet ! » fait-il remarquer. 

    musique5.JPG

    Des sons avec des demi-noix

    Autres instruments insolites : des ½ noix collées sur un support, et qui, en s’entrechoquant,  font  du bruit.  Ou encore une machine produisant des sons à partir de bouteilles immergées servant de réservoir d’air,  ou  à partir de rubans se tendant ou se distendant, vibrant telle une herbe tendue entre les pouces.  Le public pourra bien sûr mettre les machines en mouvement,  tourner des manivelles,  balancer des balanciers,… Ce week-end « Culture », mis sur pied par l’Echevinat de la Culture, en collaboration avec le Comité Lecture et le Réseau de Lecture Publique,  était riche en découvertes  :  Christian Pourtois, ménestrel des temps modernes,  entraînait le public à la découverte des différentes salles au son des chansons poétiques de Trénet, Brel,…  Hier,  les enfants étaient amenés à illustrer, un pinceau à la main,  la chanson « Trois petites notes de musique » ( Yves Montand), et à la chanter.  Ce soir,  dès 19h, six chanteurs et musiciens passionnés proposeront des découvrir l’univers musical et personnel  de Georges Brassens. L’exposition des artistes locaux  ( tableaux, photographies,… ) est aussi très intéressante et accessible ce dimanche de 10h30  et de 14h à 18h.

     

    musique7.JPG

    Reconnassez-vous Stromae ?

    102.JPG

    Ce dimanche 24/2  à 17h :  remise des prix des concours d’art plastique et de photographie et prix du Mérite Culturel de la Commune.

     

     

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements 0 commentaire
  • CHARLEROI: Les printan'elles: une semaine consacrée aux femmes

    487353_507952065909940_332782166_n.jpg


     La 2ème édition des Printan’elles se déroulera à la Maison de la Laïcité de Charleroi du 4 au 11 mars 2013. Organisées à l’occasion de la Journée Internationale des Femmes, les Printan’elles proposent toute une semaine d’activités et d’informations à destination des femmes.
     
    Outre des ateliers participatifs, des animations, des spectacles, du sport, … la Maison de la Laïcité accueillera une expo complètement déjantée réalisée par le Centre ENER’J : « On brûle nos soutiens-gorges ! ».
    Cette expo, ce sera un peu le côté « coup de gueule » des femmes parce que le soutien-gorge, c’est un carcan dans lequel la femme est emprisonnée, c’est un symbole d’oppression et de domination de toute une société sur la femme. L’enlever et le brûler, c’est se libérer, c’est dire « on n’est plus d’accord ! ». Et c’est ce qu’ont fait les femmes dans les années 60 : elles ont brûlé leurs soutiens-gorges.
    ... Le Centre ENER’J a eu envie de revisiter ce symbole d’émancipation et de révolution des mœurs à travers une expo interactive et ludique, où le soutien-gorge sera décliné … sous toutes ses formes ! Le tout, sur fond des sixties et des bons vieux vinyles.

    Infos : Maison de la Laïcité de Charleroi – 071/539.176 – www.ml-charleroi.be
    Centre ENER’J – 071/416.217 – www.enerj.be
     
    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements 0 commentaire
  • MARCINELLE- Ruche/Théâtre: "Ensevelis sous les décombres ! "jusqu'au 23 février

    lebrun2.JPG

    Un mur sépare les comédiens

    lebrun1.jpg

    Maurice Lebrun, metteur en scène

     

    Le spectacle  « Face au paradis » est,  avant tout,  l’histoire d’hommes coincés dans un espace confiné.  Le metteur en scène,  Maurice Lebrun,  y  fait un lien avec  les mineurs  qu’il voyait passer  à Courcelles du temps de son enfance.

     

    De quelle façon  Max,  comptable  ( Olivier Clément),   et Lubin,  pompiste  ( Alain Delbart ),  vont-ils réagir à la suite de l’effondrement d’un supermarché ? Max travaillait dans son bureau,  et Lubin venait voir sa copine caissière,  quand le drame est arrivé.  Le premier est gravement blessé -  une barre de fer lui est rentrée dans la  cuisse -  et le second est indemne.  Séparés par un murles deux hommes entrent, tant bien que mal,  en communication l’un avec l’autre…  Commence alors une lutte pour la survie.

    Le courcellois Maurice Lebrun,  qui a mis en scène ce spectacle,  rattache cettepièce avec son passé. «  Lenfermement m’obsède depuis ma plus tendre enfance »  déclare-t-il.  «  Je voyais des mineurs rentrer du boulot. Ils remontaient la rue du Progrès… J’étais vraiment impressionné devant  « ces gueules noires ».  Je stressais aussi beaucoup à l’idée de manquer d’air,  à plusieurs centaines de mètres sous terre.  Un jour  que je suis rentré de  l’école avec une moyenne de 37%,  mon père m’a menacé de m’envoyer à la  mine,  et je me suis mis dès lors  à étudier sérieusement pour obtenir mon diplôme d’enseignant ! »  Autre thème abordé : la solidarité, sans laquelle les hommes ne peuvent imaginer s’en sortir. «  Je viens d’une famille de 5 enfants : j’ai donc vite connu l’obligation du partage » poursuit-il.

    Maurice Lebrun a vraiment voulu que le spectateur soit « immergé » dans le milieu.  Celui-ci entrera dans la salle dans l’obscurité complète,  et sera guidé  par une lampe de poche.  En guise de ticket, le spectateur recevra un caillou sur lequel il est écrit : « Rassurez-vous,  le plafond tient encore ! »  Les murs seront mis à nu sans pendillon.  Blocs de béton, morceaux de fer et de bois, bouteilles,… joncheront le sol.  Les comédiens ramperont vraiment dans la crasse ! Une vieille étagère et un caddie écrabouillés, la charpente apparente de la toiture,…  contribueront aussi au réalisme.  Enfin, il est à noter que cette pièce, écrite par Nathalie Saugeon,  jouée par la troupe de Comédia 77,  sera présentée en création pour la première fois en Belgique !  Le spectacle, d’un caractère sombre, mais traversé tout de même par quelques cocasseries,  pourra aussi prolonger la réflexion sur la destruction de notre environnement,  qu’elle soit voulue ou inattendue… et sur le sens que l’on donne à la vie.

     

    lebrun4.jpg

    La pièce « Face au Paradis » est jouée du 21 au 23 février à 20h30  et le 24 février à 16h30,  à la Ruche Théâtre de Marcinelle, 1, avenue Meurée à Marcinelle. Prix : 14 et 10 euros ( séniors – de 26 ans ). Réservation : 0491/630 888. 

     

    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements 3 commentaires
  • CHARLEROI- "La folle échappée" au Vecteur du 1er au 16 mars

     
     

    211077_158519040964422_275378673_n.jpg

     
    Quoi de plus actuel que de s’intéresser à la création hors-cadre ?Remettant en cause les idées de culture légitime, de conventions artistiques ou de statut d’artiste, l’Art Brut selon Jean Dubuffet (et tout ce qui en a découlé) détient une place à part entière au sein du paysage créatif contemporain. Soucieux d’emprunter ces chemins de traverse, la Médiathèque, le Club Théo Van Gogh du CPAS de Charleroi, le Festimages et le Vecteur proposent de faire un état des lieux de cette question avec le cycle « ...excentricité, folie et création hors-cadre ». Exposition de travaux de membres du Club Théo, visites scolaires, workshop, conférence, débats, concert et projections dresseront un panorama de cette création sans retenue.

    Au programme :

    Exposition collective du Club Théo : vernissage le vendredi 1er mars à 19h
    Du lundi 4 au samedi 16 mars
    Lundi, jeudi, samedi de 14h à 18h
    Mardi, mercredi et vendredi de 12h à 17h
    Galerie V2 - Entrée libre

    Boum d'inauguration : vendredi 1er mars à 21h
    La folle échappée fait sa java !
    Jankenpopp (Fr) + Hassan K (Fr) + Sticky Soumka (Be)
    Le Vecteur - Entrée libre

    Conférence : "excentricité, folie et création hors cadre"
    Mercredi 6 mars à 19h
    Quels est le processus créatif au sein d’ateliers artistiques « hors-
    cadre » ? Comment initier une approche créative avec ces publics ? Comment cet art s’insère dans le paysage muséal ? Quels
    sont les liens entre ces artistes, l’art et la société? Où se situe la
    marginalité dans l’art ? Spécialistes et acteurs de l’univers Art
    Brut et d’ateliers de Charleroi et d’ailleurs tenteront de répondre
    à ces quelques questions.

    En présence de :
    Bruno Gérard, anime depuis 22 ans un atelier de peinture à La Pommeraie, un centre pour personnes malades mentales et handicapées en Belgique. Cet atelier se révèle être un véritable creuset de talents, reconnus parfois jusque dans les musées (Lausanne, Villeneuve-d’Ascq) ou vendus en galeries.

    Muriel Adam, artiste et animatrice au musée des Beaux-Arts de Charleroi.

    Omer Ozcetin, artiste et animateur au Club Théo Van Gogh de Charleroi.
    Au Vecteur - Entrée libre

    Galerie de portraits / Exposé
    Samedi 9 mars à 16h
    Présentation d’artistes hors-normes à travers des extraits vidéo et/ou sonores. L’émotion que ces artistes suscitent est telle qu’il est impossible de rester insensible à leurs œuvres, à ce qu’ils ont à nous dire, qu’on le veuille ou non. Ils attirent, ils dérangent mais toujours ils possèdent une infinie sincérité. Internés en institutions ou pas, soignés ou pas, rien jamais ne les empêchera de continuer, avec une farouche obstination de s’exprimer.  Lors du rendez-vous qui se veut interactif, c’est vous qui choisirez qui vous voulez (re-)découvrir entre un chanteur aux touchantes mélodies, un peintre aux visions apocalyptiques, un sculpteur de fusils inoffensifs…
    À la Médiathèque de Charleroi -
    Entrée libre - Réservation souhaitée
    (071 31 27 30 - charleroi@lamediatheque.be)

    Échappée musicale
    Concert de clôture d’un workshop organisé par Alan Courtis +
    projection de La Moindre des choses de Nicolas Philibert
    Mercredi 13 mars à 20h
    Alan Courtis est un musicien originaire de Buenos Aires (Argentine). Il est reconnu dans le milieu de la musique expérimentale pour ses multiples collaborations avec des musiciens comme: Pauline Oliveros, Jim O’Rourke, Lee Ranaldo (Sonic Youth), Eddie Prévost (AMM), KK Null,... Depuis 1993, il met en place des ateliers musicaux pour des personnes en difficulté afin de les familiariser aux liens entre l’expérimentation et la musique… Le résultat de ce travail sera présenté lors de ce concert suivi de la projection du film de Nicolas Philibert La Moindre des choses (en partenariat avec le festival Courtisane, www.courtisane.be).
    Au Vecteur - Entrée: 5 €

    Soirée thématique – Festimages
    Projection de courts-métrages + débat
    Jeudi 14 mars à 20h (Festival du 13 au 15 mars 2013)
    Pour sa 22e édition, Festimages.be, accordera sa programmation l’espace d’un soir à La folle échappée. Le festival du court-métrage belge de Charleroi proposera une sélection de films suivie d’une discussion-débat, autour du thème de la santé mentale. L’idée principale des organisateurs est de faire
    découvrir l’univers du court métrage mais aussi, de promouvoir de jeunes réalisateurs souvent méconnus. Ils souhaitent également attirer l’attention des jeunes grâce aux séances pédagogiques. Une initiative de la Haute Ecole Provinciale de Hainaut Condorcet.
    Au Vecteur - Entrée: 2,50 €

    Projet en partenariat avec la médiathèque de la Communauté française, le Vecteur, le Club Théo Van Gogh de Charleroi, le Festimages, la ville de Charleroi, le musée des Beaux-Arts de Charleroi
    Lien permanent Imprimer Catégories : Cultures - Evénements 0 commentaire