• Mont-sur-Marchienne: expo sur Cuba

    cuba, che

    cuba, che

    Cuba: une île aux mille contrastes! Balayés les clichés sur les gros cigares, les plages de rêve, les voitures américaines,... Cette exposition est le résultat d'une investigation minutieuse menée dans les fonds de la Photothèque de Cuba, ainsi que dans les autres archives de l'île, avec l'intention de refléter pour la première fois en une sélection d'images, l'histoire de la photographie cubaine du 20e siècle. Ce sont ainsi de nombreuses archives, tant publiques que privées, qui ont été étudiées, des milliers de photographies et de négatifs qui ont été visionnés. La sélection a été effectuée sur la base de la qualité des images et de l'importance des auteurs, également sur des critères historiques et documentaires, et donne une vision claire du riche paysage photographique cubain depuis 1898 jusqu'à la fin du siècle passé.

    • Jusqu'au dimanche 16 septembre
    • Musée de la photographie
      Avenue Paul Pastur, 11
      6032 Mont-sur-Marchienne
    • Tél : +32 (0)71.43.58.10
      Fax : +32 (0)71.36.46.45
      E-mail : mpc.info@museephoto.be

     

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire
  • CHARLEROI-En Harley Davidson

    harley, davidson

    Ville 2 accueillait une moto mythique: la Harley Davidson pour une exposition d'exception.

    harley,davidson

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire
  • CHARLEROI- Fête de la Musique: une belle réussite!

    fête, musique

    fête, musique

    La Fête de la musique a fait la part belle au ska, punk, hip hop, électro, pop, rock,… Que ce soit au Parc Reine Astrid, au Coliseum, au Vecteur ou à l’Eden, la musique s’est déclinée dans toute sa diversité.

     

    Le Belgistan ne se trouve dans aucun atlas du monde… C’est un pays imaginaire inventé par trois musiciens carolos ou ayant un passé lié à Charleroi: David, au clavier, Manu à la basse, et Grégoire au saxo. Tous trois font partie de la Fanfare du Belgistan. « Il s’agit du seul pays qui traverse les frontières, en se déplaçant à domicile ! C’est, en quelque sorte, la citoyenneté qui se donne les droit d’exister sans se rattacher à un quelconque nationalisme » note Grégoire Tirtiaux  ( fils du célèbre Bernard, écrivain et maître verrier ). « Nous avons créé ce groupe parce qu’on manque cruellement de tradition musicale en Belgique ». Le trio a été influencé par les musiques traditionnelles balkaniques, auxquelles sont venus se rajouter des rythmes africains. Le groupe essaie aujourd’hui de se dégager un peu du carcan « fanfare » tout en gardant une formule très cuivrée.

    fête,musique

    Contre le racisme

     

    Grégoire, David et Manu jouaient, vendredi soir, sous chapiteau au Parc Reine Astrid. Les spectateurs dansaient, jonglaient,… Une véritable ambiance de fête ! Très bon accueil aussi pour « Cop on fire », un groupe néerlandophone, et  « Los Tres Puntos », un groupe français engagé de la scène alternative. Cette soirée était mise sur pied par le Centre de Jeunes Taboo, l’ACJ La Broc, et les jeunes FGTB, avec le slogan « Love the music ! Hate racism ». « Nous souhaitions vraiment impliquer les jeunes dans la préparation de ce concert » insiste Antoine Thioux, animateur au Centre Jeunes Taboo. « Depuis 5 mois, nous les aidons à faire la programmation, à s’occuper de la logistique et de la communication ».

     

     

    The Soak dans la veine de Queen

    fête,musique

     

    Imprégnés de musique, les membres carolos de « Soak »   ( en anglais : imprégner ) le sont depuis la formation de leur  groupe. Qui le compose ? Jordan ( chanteur ), Jérémy  batterie ), Robin ( clavier), David( guitare ) et Xavier ( basse ). Leur premier grand concert remonte à mars 2012. Pour les fêtes de la Musique, ils donnaient leur 5ème concert sur la scène du Coliseum. Les musiciens s’inscrivent dans la veine pop/rock de Toto ( groupe californien ), de Queen et de Supertramp. Ils étaient en finale au concours Emergenza qui se déroulait au Botanique, et ont terminé 3ème dans la catégorie du meilleur batteur et guitariste. Une quinzaine de chansons  ( très mélodiques ) ont déjà été composées. Le groupe se prépare pour jouer 1 heure de set. Ce qui les inspire ? Les histoires d’amour, l’actualité ( la crise, le manque d’emploi, les révolutions ),…  Le 29 juin, ils seront en concert à Jamioulx. Leur site : www.soakofficial.com. Trois titres peuvent être téléchargés sur www.soakofficial.com/soaked.zip. Un groupe qui mérite un grand coup de chapeau !

     

    fête,musique

    Les salles étaient bien remplies, comme à la Brasserie de l’Eden. Noa Moon emballait les spectateurs avec son titre « Paradise », qui fait un véritable carton. A 21 ans, la chanteuse bruxelloise propose un folk très entraînant.

     

    fête,musique

     

    fête,musique

    Un peu plus loin, sur le parking des Mutualités Socialistes, autre style : rock dur avec le groupe

    The K.    

     

    fête,musique

     

    Le concert « surprise » était Soldout, groupe qui se prépare au Festival des Francofolies. « Une fois encore, notre but est de faire jouer un maximum de groupes dans des styles très différents » souligne Nathalie De Lattre, coordinatrice. Le Vecteur, quant à lui, proposait une affiche branchée « hip hop » électro avec des groupes comme Orties, Peter Digital Orchestra, Anklepants AKA,…

     

    La Fête de la Musique: une belle réussite! 

     

    fête,musique

     

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire
  • LODELINSART- Une maison de jeunes qui bouge!

     

    secteur, 42

    La maison de jeunes « Secteur 42 » clôturait sa saison par une journée portes ouvertes, une brocante, un barbecue,… et une soirée de concerts avec « Whylanders, Mr Muffin ». Les Personnes extraordinaires étaient présentes également pour une démonstration de djembé. « Pourquoi Secteur 42 ? Parce que le code postal de Lodelinsart se termine par ces deux chiffres, et on sait que les jeunes ( notamment en signant leurs tags ) sont tout particulièrement attachés à leur commune » explique Philippe Hembise, coordinateur. Cela fait deux ans que ce dernier a quitté le Gazo ( à Gilly ) pour Secteur 42, appelé autrefois Rouge Brique. « Les activités de Rouge Brique finissaient par être totalement monopolisées par la boxe » poursuit Philippe Hembise. « Ce que je veux, c’est une maison de jeunes qui bouge, qui rythme un quartier, qui unit jeunes et moins jeunes autour d’activités nombreuses et variées ». Secteur 42 fait partie du Collectif CJ, qui regroupe 11 maisons de jeunes de la région de Charleroi. Notre entité n’est pas très bien lotie en la matière, puisque certaines communes, comme Jumet ne disposent pas de maison de jeunes !

     

    Cuisine, photo, concerts,…

     

    Quelles sont les activités de Secteur 42 ? L’atelier « Entre-Nous » propose voyages, visites, cuisine, bien-être, débats sur l’actualité,… L’Espace Cyber est ouvert du mardi au samedi de 12 à 17h, et le vendredi de 12h à 20h. Du chant avec « La Clé des artistes ». L’atelier gourmand, tous les 3ème samedis du mois de 13h à 16h. Un atelier théâtre d’impro, tous les samedis de 14h à 17h. Un atelier photographique le second samedi de chaque mois de 13h à 15h. A vos agendas : rendez-vous pour un après TAFF spécial à thème, le 14 septembre 2012. Chaque 1er du mois : un concert découverte, 2 groupes, une entrée gratuite et une ambiance du tonnerre ! Des « Après Taff » tous les vendredis pour partager un verre sur fond musical de 16h à 20h. Pas moyen de s’ennuyer !

     

     

    Pour toute info : Secteur 42, rue Francesco Ferrer, 34 à Lodelinsart. info@secteur42.be - 071/318 743.

    secteur,42

     

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire
  • CHARLEROI- Vive le cinéma!

    cinema, fête

    Quelle aubaine de payer la place de cinéma 4 euros! Plusieurs enfants et parents s'étaient donné rendez-vous à Cinépointcom ( Carollywood) pour aller voir des films de leur choix, dans le cadre de la Fête du Cinéma.  Une opération qui se poursuit jusque mardi, également dans d'autres salles.

    cinema, fête

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire
  • GOSSELIES- Procession en l'honneur de Saint-Jean

    saint_jean_2004_017963.jpgLe prochain Tour Saint-Jean aura lieu ce dimanche

    Nos régions connaissent de nombreuses manifestations tirent leur origine de processions d'antan. Le Tour Saint-Jean  à Gosselies conserve bien vivante cette tradition de réelle ferveur populaire.

    Remontant aux origines, on se souvient qu'à la fin de la période médiévale, menacés d'épidémie, les Gosseliens décident d'organiser une procession à travers les rues de la cité et les campagnes avoisinantes pour implorer la protection du saint patron de leur paroisse : Saint Jean-Baptiste. Depuis lors et - de source sure, depuis 1560 - leurs descendants perpétuent cette dévotion et cette tradition. Ainsi, chaque année, le Tour Saint-Jean réunit de nombreux Gosseliens et amis des environs, le dimanche le plus proche de la fête de Saint-Jean (le 24 juin). Nombreux sont les pèlerins qui, dès l'aube, accompagnent ainsi en procession de la statue de Saint Jean-Baptiste.

    Après diverses haltes (Chapelle Saint-Roch, chapelles dans les campagnes, etc..), ils arrivent - précédés d'un groupe d'une centaine de cavaliers en jaquette et haut-de-forme - à la « Chapelle Saint-Jean ». Bien sûr, la campagne verdoyante qui, jusqu'à ces dernières années entourait Gosselies a largement laissé la place à l'aéropôle, et la Chapelle apparaît aujourd'hui plus isolée à proximité de la route de desserte voisine. Mais la ferveur des participants demeure intacte lorsque commence la messe en plein air, célébrée devant le petit édifice.

    Une fête populaire

    Pour les pèlerins et les cavaliers, c'est ensuite, après un petit déjeuner champêtre, le moment de se remettre en route pour rejoindre les faubourgs de la ville millénaire de Gosselies. Accueillis par les autorités locales, la Fraternité gosselienne, le 112e Régiment de ligne d'Empire (1) et les petites bergères, les participants au Tour rentrent alors en ville. Traversant la place des Martyrs où ils sont salués par les Hommes d’armes (2), ils se retrouvent pour la grand-messe solennelle en l'église de Gosselies dont les sonneurs de trompe font alors résonner de leurs échos les voûtes ancestrales. Après le traditionnel repas familial - auquel chacun aura eu à coeur d'inviter telle connaissance ou tel membre éloigné de la famille - c'est la fête populaire qui réunit tous les habitants de la cité. 

    « Le Tour » apparaît ainsi comme un moment central de la vie de la cité des fêtes de la Saint-Jean. Il donne  à ces dernières un sens historique; il leur donne aussi l'empreinte d'une convivialité à laquelle chacun - croyant ou non - est attaché.  Lien entre tradition et modernité, la Saint-Jean constitue dès lors un moment privilégié où l'esprit gosselien trouve le mieux à s'exprimer avec toute sa force et toute sa chaleur.  (1)Reconstitution historique mon fidèle d'une unité de l'armée du premier empire qui était composé de jeunes gens de notre région.

          Programme 24 juin 2012:

    • 06.15: Réunion des pèlerins à l'église et des cavaliers au Faubourg de Charleroi
    • 06.30: Départ du Tour, de la Place des Martyrsà Gosselies
    • 09.15: Messe en plein air à la Chapelle Saint-Jean
    • 10.30: Départ de la Chapelle
    • 11.30: Rentrée en ville du Tour avec les reliques de saint Jean, encadré par les Bergères, escorté par le 112 ème de Ligne [1]. Le Tour est précédé par les membres de "Fraternité gosselienne".
    • 12.00: Messe solennelle dans l'église Saint-Jean-Baptiste avec les sonneurs de trompe et le 112ème de Ligne

    saint_jean_2004_017966.jpg

    saint_jean_2004_017985.jpg

    saint_jean_2004_018024.jpg

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire
  • CHARLEROI- Concerts dans les parcs

    concerts, parcs

    concerts, parcs

    Cette année encore, Charleroi fait revivre une des plus belles pages de son histoire en organisant des concerts publics dans les parcs. Cette ancienne tradition remonte à la Belle Epoque, quand la ville était parsemée de ces petits édifices appelés kiosques à musique. Toute une vie culturelle s’animait autour des kiosques avec des spectacles, des concerts,… Durant toute la belle saison, l'Office du Tourisme de Charleroi invite le public à se divertir au son de ces orchestres régionaux qui joueront, pour le plus grand plaisir du public sur les kiosques à musique dans les parcs de Charleroi. Après la Philarmonie Royale Sainte Marie d'Oignies ( voir photos ), c'est le Brass Band de Thudinie qui jouera devant vous, ce dimanche 24 juin à 11h, dans le Parc Reine Astrid. Le 1er juillet aura lieu un concert dans le cadre du Festival International de chorales "Au choeur du Pays de Charleroi", avec la participation de chorales française, italienne et néerlandaise.

    Ci-dessous Alain Vanek et notre échevine du Tourisme Anne-Marie Boeckaert.

    concerts,parcs

    concerts,parcs

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire
  • MONT-SUR-MARCHIENNE: Spectacle de l'Académie: "Planète Nature"

    planète, nature

    Les élèbes du cours d'expression corporelle et de formation vocale et déclamation de l'Académie de Musique et des Arts de la Parole ont fait passer plusieurs messages à caractère écologique, lors de leur spectacle "Planète Nature" au Centre Culturel de Mont-sur-Marchienne. Parmi quelques tableaux présentés: "Hymne de nos campagnes", "Si tous les oiseaux", la Forêt Katharina, Petite musique terrienne ( Starmania).  Prochaines soirées musicales au Centre culturel: 6 octobre: Eliane Rodriguès, piano, Quatuor Amon, le 24 novembre, l'Ensemble César Franck.

     

    planète,nature

    planète,nature

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire
  • CHARLEROI - Brocante St Jean sous le soleil

    brocante, jean

    brocante, jean

    Si le public était bien présent à la brocante Saint Jean, elle n’a pas suscité l’engouement que connaissait autrefois la Brocante des Quais.

     

    La Brocante Saint-Jean aurait-elle un peu de plomb dans l’aile ? L’ambiance était bien tristounette, sans groupes musicaux dans les rues, ni jongleurs, ni châteaux gonflables, ni séances de grimage,… Certes, on nous a rappelé que les budgets étaient rabotés, et que cette édition testait une nouvelle formule. Mais est-ce une raison pour rendre cette manifestation si terne ? « J’ai moi-même été exposant, il y a quelques années, à la brocante des Quais » noteJean-François de Marcinelle. « Depuis que la brocante a été reprise par la Ville, les prix des emplacements est resté le même, mais les services et la convivialité ont diminué ! ». Cela dit, le beau temps a drainé, ce dimanche, un public assez nombreux au Boulevard Tirou, rendu piétonnier pour l’occasion, et il y avait toujours l’occasion de faire de bonnes affaires ! Les établissements de bouche et brasseries étaient étroitement associés à l’événement.

     

     

    brocante,jean

     

    La nature dans la Ville

     

    A l’intérieur du chapiteau du Village des Antiquaires, installé à la place Saint-Fiacre, avaient pris place une dizaine d’exposants de la région, vendant meubles, bibelots, objets d’art, porcelaines,… Le regard se portait aussi sur une magnifique collection d’œuvres ( gravures, eaux-fortes, hélios,… ) de Félicien Rops. « Cet artiste réalisait des œuvres très sulfureuses, et dérangeait la petite bourgeoisie bien pensante de son siècle ( 19ème siècle) ! » explique Jean-François Salveniac, coordinateur. « Aujourd’hui, il est une valeur sûre dans le monde de l’Art ». Alors que le Village des Antiquaires faisait le plein, le Passage de la Bourse était quasi déserté. Seuls quelques artistes exposaient leurs  œuvres au « Carrefour des Artistes ». Rien à voir avec l’effervescence qui y régnait les années précédentes ! Ombre-Louise, peintre et illustratrice, y fabriquait des objets : petites boîtes en verre, porte-clés, tirelires,…  Et, quelques mètres plus loin, surprise : Kunye, une étudiante en Art, plantait du cresson dans un tas de terre, et installait un homme-feuille au bas d’une colonne. « Ma démarche est de montrer que dans un univers dominé par le béton, la nature reprend ses droits ! » N’est-ce pas le bol d’air qu’on espère pour Charleroi ?

     

    brocante,jean

     

    brocante,jean

    brocante,jean

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire
  • MONT-SUR-MARCHIENNE: Bois flottés et meubles en carton

    bois, carton

    Le Centre culturel de Mont-sur-Marchienne accueillait une exposition de 2 artistes hors du commun: Thierry Doyen: fabricant de luminaires en galets et bois flottés et décorations murales, ainsi que Annie Louche, créatrice de meubles en carton. C'est Maryse Neirynck qui, de sa surperbe plume, a légendé les tableaux en 3D. Et le tout en rimes! Pour tous contacts: Thierry Doyen, rue de Nalinnes n°12 à Couillet.  Tél: 0497/99 3793 th-doyen@hotmail.com. Annie Louche: 0477/759 497.

    bois, carton

    bois,carton

    bois,carton

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire
  • CHARLEROI- "Belgitude" au profit des personnes extra-ordinaires"

    belgitude, charleroi

    Etudiante en dernière année de communication à la Haute Ecole Condorcet, Lola Destercq a fait venir les acteurs Roland Michaux et Evelyne Delfosse  à l'Université du Travail, pour une représentation du spectacle "Belgitude". "Pourquoi, au vu de la dimension théâtrale de chaque texte de Brel, ne pas supprimer les notes pour s'attacher au son des mots...? C'est ce que j'ai tenté de faire dans Belgitude, prendre plaisir à distiller chaque parole, et les rendre avec un maximum de générosité". a souligné Roland Michaux. Les bénéfices seront versés à l'asbl "Vers la vie" qui organise l'événement "Ensemble avec les Personnes Extraordinaires".

    belgitude, charleroi

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire
  • GOUY-LEZ-PIETON: Alice et Grégoire ont fêté leur dixième anniversaire!

    alice, grégoire

    Petite commune dans l’entité de Courcelles, Gouy-lez-Piéton ( 3000 habitants ) fêtait le Carnaval, ce week-end, après Trazegnies ( Pâques ) et Souvret ( laetare ). Sous la direction de Willy Adams, président du Comité des Fêtes, le cortège se formait samedi matin, après le ramassage des Joyeux Gilles Gouytois, l’unique société de gilles.

     

    Cette 19ème édition était marquée par le 10ème anniversaire des géants Alice et Grégoire.  Des géants qui ont toute une histoire ! Née en 1900  et décédée dans les années 80, Alice est la tenancière d’un café qui s’appelait « le café 1900 » ( aujourd’hui racheté par des particuliers). Ce café, qui était bien connu des tous les habitants de la cité, était vraiment à l’ancienne : pas de pompe, WC dans le jardin,… « Alice était une dame très respectueuse envers ses clients, et qui avait instauré une discipline stricte ! » se rappelle Michel Krantz, échevin des Fêtes. « Quand quelqu’un avait trop bu, elle le renvoyait chez lui, séance tenante » ! Quant à Grégoire, il est le seul saint encore fêté dans la région. « Le 12 mars, jour de la Saint Grégoire, les enfants parcourent les rues pour obtenir des bonbons. Si l’accueil est bon la récolte d’oignons sera bonne. Dans le cas contraire, elle sera mauvaise ! » poursuit Michel Krantz. Ce dimanche, les gilles défilaient en sarrau.  

    alice, grégoire

    alice,grégoire

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire
  • COUILLET- Le Parc en fête

    parc, fête

    parc, fête

    Le Parc de Couillet était en fête avec la présence de jazz band, de karaoké, du groupe caritatif " les Enfoirés", des cyclotouristes de Marcinelle, des marcheurs de Saint-Laurent de Couillet,... Le tout sous la houlette de Yves Lardinois!

    parc, fête

    parc,fête

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire
  • CHARLEROI- Expo: "Il y a de la magie dans l'air" jusqu'au 18 août

    magie, air

    Dans le cadre du 11ème festival international "Pépites-L'Art et les tout petits", qui s'est tenu en mai dernier, le Musée des Beaux-Arts de Charleroi présente : "Il y a de la magie dans l'air." Les photographes invitées: Ninah Fernac et Laurence Vray. Etre face au monde et être au monde, là est certainement le point commun entre les deux artistes. Quelques sons traversent l'espace: le bruit d'une forêt, et les note d'un piano,... 5 cabanes  ponctuent la promenade. A voir jusqu'au 18 août au Musée des Beaux-Arts de Charleroi, place du Manège, 6000 Charleroi. Infos: 071/86 11 34.

     

    magie,air

     

    Lien permanent Imprimer 0 commentaire
  • MARCINELLE- La Ruche/Théâtre: Une comédie sur fond de mafia!

     

    329.png

    La Ruche /Théâtre termine sa saison par "vous permettez que je vous appelle Jean", une comédie délirante en 1 acte de Christian Zacharie. Jean Filitosa, grand nationaliste corse, adore faire exploser certains endroits de son île, jusqu'au jour où il est appelé au commissariat de police pour une affaire d'explosion dans une bergerie proche de son domicile. Jean tombe sur un commissaire sanguinaire et corrompu, avide de violence. Celui-ci ne va pas ménager son prisonnier effrayé et un peu maladroit, n'hésitant pas à faire appel aux grands moyens pour lui faire avouer ses " crimes ". Filitosa sera défendu par une avocate aux atours avantageux et aux méthodes très étranges… Toute la pièce raconte cet interrogatoire qui évolue de façon surprenante, dévoilant ainsi, de manière burlesque, le vrai visage de nos protagonistes. Le tout saupoudré d'humour, parfois cynique et une bonne dose de fantaisie.Cette pièce dédramatise un peu le thème délicat et actuel des attentats, qu'ils soient corses ou d'une autre origine. Mise en scène: Sawina PETTA Avec: Robin VANDERSTOCK, Daniel BURKEL et Stéphanie Frère.

    15 et 16/6 à 20H30 à la Ruche/Théâtre, avenue Meurée à Marcinelle:  071/51.51.21

    Lien permanent Imprimer 1 commentaire